Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Economie : Le Label des consommateurs africains pose ses valises au Burkina

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 27 septembre 2019 à 14h30min
Economie : Le Label des consommateurs africains pose ses valises au Burkina

La cérémonie de lancement officiel des activités du Label des consommateurs africains a été organisée ce jeudi 26 septembre 2019 à Ouagadougou. Cette cérémonie a été l’occasion pour le programme de se présenter aux entreprises, aux consommateurs burkinabè, et de montrer aux entreprises les avantages de la certification.

Le pays des hommes intègres a accueilli, pour la première fois, le Label des consommateurs africains. Cette société a pour but d’étiqueter les produits et services sur la base de leur qualité. En clair, l’initiative vise à doter les consommateurs d’un référentiel qualité pour les guider dans le choix des produits et services qui leur sont présentés dans les publicités. Les produits et services sont notés sur trois critères que sont le rapport qualité /prix, la satisfaction du consommateur et l’attractivité. Le programme est l’apanage de trois acteurs principaux : le ministère du Commerce, le comité d’éthique du Label et les consommateurs des produits et services.

Manuella OLLO directrice du Label des consommateurs Africains

Un partenariat gagnant-gagnant

Selon Manuella Ollo, directrice du Label des consommateurs africains, ce programme de labélisation est une opportunité pour les entreprises et les consommateurs. « C’est le consommateur qui est au centre de ce programme. C’est important de pouvoir mettre à disposition ce genre d’outils qui permet au consommateur de mieux consommer, d’être rassuré sur les produits qu’il consomme au quotidien. Egalement de donner aux entreprises la possibilité de savoir ce que les consommateurs attendent d’elles », explique la directrice du Label.

Presque toutes les marques de produits et de services sont concernées, à l’exception des produits alcoolisés, éclaircissants et des cigarettes. Les entreprises intéressées par cette certification devront « déposer leurs dossiers en disant qu’elles sont d’accord pour être jugées par les consommateurs. Ensuite, un comité d’éthique composé d’experts et de techniciens apportera son expertise sur la qualité de ces produits et services. La dernière étape sera une enquête terrain dans les plus grandes villes du pays avec les consommateurs », a informé la directrice du Label des consommateurs africains. Elle soutient que ces étapes seront suivies avec le maximum de rigueur possible.

Harouna KABORE , ministre du commerce ,de l’industrie et de l’artisanat

Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, président de la cérémonie, a affirmé que cette labélisation va permettre aux entreprises nationales d’accroître leur qualité. Aussi, selon ses dires, les consommateurs burkinabè pourront distinguer le bon grain de l’ivraie.

Photo de famille

Les entreprises qui participeront à cette certification auront leur verdict en avril 2020. Lancé en 2015 en Côte d’Ivoire, le Label des consommateurs africains est une initiative de Manuelle Ollo, spécialiste en intelligence marketing. Après le Burkina Faso, elle ambitionne de labéliser des entreprises d’autres Etats de la sous-région.

Samirah Bationo (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou
2e Compact du MCC : Les procédures de passation de marché expliquées aux entreprises burkinabè
Secrétariat Permanent pour la Promotion de la Microfinance : le groupe de travail sur la finance digitale tient sa réunion introductive
20e rapport Africa’s Pulse de la Banque mondiale : Le secteur des services a perdu de son élan et la croissance du secteur agricole est restée atone
Accès des femmes à la terre au Burkina : Les enjeux économiques en réflexion
Fermeture des frontières nigérianes : Des importateurs burkinabè affectés par la mesure
DIACFA Automobiles présente ses camions Renault Truck aux clients
Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba : La BAD apporte 21 milliards de F CFA
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Des documents pour améliorer la gestion des moyens de l’Etat
Revue de l’actualité économique : Guéguerre entre des traders et Coris Bank
Chambre de commerce et d’industrie : La Semaine de l’intelligence économique pour la promotion des entreprises burkinabè
Situation difficile des sociétés de « trading » : Idrissa Nassa, PDG de Coris Bank International, dément toute implication
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés