Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement : Le comité de revue passe les activités à la loupe

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • jeudi 26 septembre 2019 à 16h05min
Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement : Le comité de revue passe les activités à la loupe

Le comité de revue du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) a tenu, ce 26 septembre 2019 à Ouagadougou, sa première session pour évaluer la mise en œuvre des activités du programme. Les membres du comité de revue, à cette session, examineront le bilan des activités de la période du 19 décembre 2018 au 31 août 2019, et définiront les plans de travail 2019-2020. L’objectif du PAEA est d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement en milieux urbain et rural.

Dans le cadre de sa nouvelle orientation politique en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, le ministère de l’Eau a mis en place le Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) pour renforcer l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement en milieux urbain et rural. D’un coût global de 182 milliards, ce programme, accompagné par la Banque mondiale, vise à améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement.

Alassoun Sori secrétaire général du ministère de l’eau

Le PAEA est fondé sur l’instrument « programme pour les résultats » (PforR). Ainsi, pour jauger l’impact des réalisations, les membres du comité de revue du programme ont décidé de marquer un arrêt pour examiner le bilan des activités de la période du 19 décembre 2018 au 31 août 2019, mais aussi pour définir les plans de travail et le budget annuel 2019-2020. Le secrétaire général du ministère de l’Eau, Alassoun Sori, a exhorté les membres du comité à s’engager dans la mise en œuvre du PAEA en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.

La mise en œuvre de ce programme constitue le dispositif institutionnel qui vise à l’atteinte des résultats, notamment au niveau de l’unité de gestion du ministère de l’Eau et de l’Assainissement et de l’unité d’appui à l’Office national de l’eau et de l’assainissement(ONEA).

En effet, ce programme, avec son caractère multidimensionnel dans le secteur de l’eau et de l’assainissement couplé à son approche de résultat, exige un diagnostic pour évaluer les résultats en qualité et en quantité sur le terrain.

Mathieu Bingouré, coordonnateur du PAEA

Ainsi, au cours des travaux, les membres du comité vont passer au peigne fin les réalisations et établir des liens entre les ressources et les résultats sur le terrain. « En matière de résultats, le programme a déjà réalisé 300 forages dans certaines zones et équipé une douzaine de forages à gros débit pour faire des adductions d’eau potable », a déclaré Mathieu Bingouré, coordonnateur du PAEA.

Avec la spécificité du PAEA, le comité de revue joue le rôle d’organe de pilotage et d’orientation dans la mise en œuvre des activités, en vue de l’atteinte des objectifs. A travers ces résultats, le PAEA participe aux engagements pris dans le cadre du référentiel de développement au Burkina, le PNDES, dans son axe 2 relatif au développement du capital humain à travers sa composante « améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité ».

Pour l’atteinte des objectifs, le comité compte, à travers cette session, élaborer son programme afin d’accompagner l’unité de gestion et d’appui vers une meilleure organisation dans la mise en œuvre des activités et une utilisation rationnelle des ressources.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
Autorité du bassin de la Volta : Un nouveau projet pour lutter contre la dégradation des écosystèmes et des eaux
Construction des barrages de Ouessa, Bassiéri et Banwaly : Les rapports d’études d’avant-projet passés à la loupe
Aires protégées au Burkina : Les acteurs se concertent pour sauver la biodiversité
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
Lutte contre le changement climatique : Le Fonds vert pour le climat outille les acteurs des Hauts-Bassins sur le mécanisme de financement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés