Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Sahel : « Soyons clairs, nous sommes en train de perdre du terrain face à la violence et au terrorisme », Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • jeudi 26 septembre 2019 à 23h50min
Sahel : « Soyons clairs, nous sommes en train de perdre du terrain face à la violence et au terrorisme »,  Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé son inquiétude face la progression du terrorisme dans le Sahel, au cours de la réunion de haut niveau sur le Mali et le Sahel, tenue le 25 septembre 2019, en marge de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

« Je crains que nous n’ayons collectivement échoué à enrayer les causes profondes de la crise – la pauvreté, l’impunité, les failles de gouvernance – qui nourrissent la montée de l’extrémisme violent. Les groupes terroristes instrumentalisent les conflits locaux et se positionnent en défenseurs, quelquefois, des communautés.

Tout cela est aggravé par le changement climatique. La raréfaction des ressources naturelles exacerbe les tensions. Au Nigéria, les heurts entre éleveurs et agriculteurs ont, l’année dernière, fait plus de victimes que Boko Haram.

Partout, ce sont les civils qui en payent le prix. Dans les seuls pays du G5 Sahel, le nombre de morts civiles entre 2012 et 2018 a été multiplié par quatre. Plus de 5 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire, plus de 4 millions ont été déplacées, 3 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et près de 2 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire.

Soyons clairs, nous sommes en train de perdre du terrain face à la violence et au terrorisme. Nous devons redoubler d’efforts.
Tout d’abord sur le front politique. La résolution du conflit malien est essentielle à l’établissement d’une paix régionale durable et à l’unité du pays qu’il faut préserver à tout prix.

Le dialogue politique national inclusif lancé la semaine dernière doit ouvrir la voie à des progrès dans la mise en œuvre de l’accord de paix. La révision constitutionnelle sera indispensable pour mettre en place des réformes décisives.

Plus de 1 000 anciens combattants ont déjà terminé une formation afin d’intégrer l’armée malienne. La coopération de chacun est nécessaire pour que cette première étape importante conduise à des progrès dans le redéploiement d’une armée malienne reconstituée.

Je salue également les actions entreprises par les autorités maliennes avec le soutien de la MINUSMA pour faire cesser les violences, protéger les civils et promouvoir la réconciliation dans le centre du pays.

Je crois qu’il faut qu’on reconnaisse que la lutte contre le terrorisme menée par le G5 Sahel n’est pas seulement une question des pays du G5 Sahel ; n’est même pas seulement une question régionale ou africaine, c’est une question globale.

Les forces du G5 Sahel nous protègent nous tous du terrorisme. Si ces forces n’ont pas les moyens de lutter efficacement contre le terrorisme, les menaces vont se répandre bien au-delà de la région et sont des menaces à la sécurité globale, collective de notre monde (...).

Le Sahel a besoin de l’unité et de l’engagement de tous. Beaucoup d’outils et de mécanismes sont actuellement en place. Tous sont complémentaires et méritent d’être soutenus et valorisés. D’autres initiatives ont été annoncées, notamment au cours du récent sommet du G7 à Biarritz. Le temps presse et c’est dans un esprit de complémentarité et d’unité que nous pourrons arrêter la spirale de violence et de souffrance dans la région et la progression du terrorisme".

Source : G5 Sahel

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Centre-Nord : 2 militaires portés disparus et 4 blessés dans une attaque à Bourzanga
Lutte contre le terrorisme : une quinzaine de terroristes neutralisés à Toéni
Lutte contre Boko Haram : Sur le champ de bataille, le président Déby lance l’opération « Colère de Boma »
Boucle de Mouhoun : Une patrouille des FDS saute sur une mine à Gomboro
Bam/Zimtanga : Au moins 15 personnes tuées
Opération MONCLAR : La force Barkhane et ses partenaires neutralisent de nombreux terroristes dans la région dite des trois frontières
Terrorisme : La Force conjointe du G5 Sahel, neutralise plusieurs terroristes et libère cinq jeunes filles et une mère
Insécurité : L’ancien maire de Foutouri et le chef du village Tankwoarou dans la province de la Komandjari assassinés
Provinces de la Kossi et du Sourou : Les horaires du couvre feu passent de 22 heures à 4 heures du matin à compté du 20 mars
Est du Burkina : Des individus armés font leur loi
Nord du Burkina : Quatre morts dans une attaque dans le village de Robolo
Massacre de peuls à Barga : Le collectif contre l’impunité accuse l’Etat de complicité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés