Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

UEMOA : Le point de l’épargne publique et des marchés financiers fait au Premier ministre

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Juste Ephrem ZIO • mercredi 25 septembre 2019 à 14h30min
UEMOA : Le point de l’épargne publique et des marchés financiers fait au Premier ministre

La direction de l’Epargne publique et des marché financiers (EPMF) de l’UEMOA est l’organe chargé de la régulation des marchés et des échanges financiers dans la zone de l’UEMOA. Présent à Ouagadougou dans le cadre du 25e anniversaire de l’Union, son premier responsable, Mamadou Ndiaye, accompagné de ses collaborateurs, a été reçu le mercredi 25 septembre 2019 en audience par le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Pour Mamadou Ndiaye, la visite du jour avait pour objet de faire le point au Premier ministre burkinabè de l’état d’avancement des réformes décidées par le Conseil des ministres de l’UEMOA en 2016 et dont sa direction avait en charge la mise en œuvre. Au cours de cet entretien, selon le premier responsable du volet Epargne publique et des marchés financiers, il a été également passé en revue l’état du marché financier dans l’Union et la nécessité de réviser un certain nombre de textes régissant ce marché pour lui permettre de jouer pleinement le rôle qui est le sien.

Dans cette relecture des textes, M. Ndiaye annonce qu’il faudra faciliter la mobilisation des ressources adaptées au financement des économies. La convergence des points de vue avec le Premier ministre sur ces questions, relèvera-t-il, a permis de reconnaitre, selon lui, qu’il était important et urgent de procéder à la révision des textes qui régissent ces marchés pour les adapter au contexte. Le monde financier, dira-t-il, est un monde très dynamique où l’on retrouve beaucoup d’innovations et si les textes ne sont pas en adéquation avec leur temps, les opérations sur les marchés financiers subiront en les conséquences.

Au cours des échanges avec le chef du gouvernement, Mamadou Ndiaye est revenu sur la création du 3e compartiment de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) dédié aux petites et moyennes entreprises (PME). Le volet de ce compartiment pourra apporter beaucoup aux économies locales, car une trentaine de PME déjà identifiées pourront aller à la conquête des marchés. Outre cet aspect, il a été question de la bourse en ligne qui permettra, notamment, de faciliter l’accès de la bourse aux citoyens de l’Union avec un terminal qui va aider à faire les différentes opérations.

Les autres sujets évoqués durant l’audience sont la question de la ratification du traité de l’Union africaine qui consacre le changement de dénomination du conseil régional qui devient désormais autorité des marchés financiers. Une décision prise par les chefs d’Etat de l’Union et qui vient d’être actée par la signature du traité modifié.

A ce sujet, il a déclaré avoir reçu les assurances du Premier ministre pour que le processus puisse être accéléré. La question de la structuration des marchés financiers, leur organisation et les nouveaux objets nécessaires au fonctionnement de ceux-ci a été aussi abordée lors des échanges. Enfin, dernier sujet évoqué à l’audience, la préoccupation concernant la protection des investisseurs et des épargnants où un processus d’adoption de texte va permettre la création d’un fonds de protection des épargnants, accompagné d’un cadre règlementaire du capital investissement.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidence en exercice du G5 Sahel : Roch Kaboré passe la main après une année d’engagement soutenu
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés