Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Groupe parlementaire UPC : La redevabilité au cœur des 2es journées parlementaires

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • samedi 21 septembre 2019 à 16h31min
Groupe parlementaire UPC : La redevabilité au cœur des 2es journées parlementaires

Les députés membres du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) se sont donné rendez-vous le samedi 20 septembre 2019 dans la commune de Komsilga, pour tenir leurs deuxièmes journées parlementaires de l’année. Placées sous le thème central « La redevabilité : une exigence pour la démocratie participative », ces journées ont été l’occasion pour les députés de communier avec les populations de la commune, notamment les conseillers municipaux de Komsilga et de Saponé.

Avant l’ouverture des travaux, les parlementaires du parti du lion, accompagnés d’une forte délégation de la section du Kadiogo et du Bureau politique national, ont tenu à rendre visite aux Forces de défense et de sécurité (FDS) de la localité pour les encourager dans leur travail. Ils n’ont pas manqué non plus d’aller présenter leur respect à la notabilité coutumière pour bénéficier de ses bénédictions.

L’ouverture des travaux, qui a eu lieu dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville en présence du « grand Lion » Zéphirin Diabré, a été ponctuée par plusieurs allocutions. Le maire de la commune et le secrétaire général du Kadiogo se sont succédé au podium pour les mots de bienvenue. Les représentants des groupes parlementaires CDP et PJRN, respectivement les députés Rasmané Sawadogo et Anicet Bazié, ont tous salué le choix et la pertinence du thème et l’intérêt pour les recommandations à formuler.

Lecture du rapport de synthèse par Zerbo Moussa

Les allocutions ont pris fin avec le discours d’ouverture du président du groupe parlementaire, le député Nicolas Dah. Dans son allocution, le doyen a insisté sur les enjeux et les défis du thème choisi, en indiquant que la redevabilité est le socle de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Le thème a été analysé de fond en comble par un expert du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), Dr Thomas Ouédraogo. En outre, certaines lois emblématiques ont été présentées par les députés à la population, via les conseillers municipaux.

A l’issue des travaux, les parlementaires ont pris une motion de remerciement à l’endroit de la municipalité et formulé deux recommandations au gouvernement. La première appelle à faire la promotion du devoir moral de rendre compte dans la gestion publique en facilitant l’accès à l’information administrative, en améliorant les procédures de réclamation et en favorisant la redevabilité des responsables. La seconde recommandation porte sur le renforcement de la participation citoyenne.
Débutés à 10h, les travaux se sont achevés aux environs de 17h dans une ambiance festive.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : Un congrès extraordinaire annoncé pour le premier trimestre de 2020
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés