Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

Elections de 2020 au Burkina : Le PAREN en ordre de bataille

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • samedi 21 septembre 2019 à 17h00min
Elections de 2020 au Burkina : Le PAREN  en ordre de bataille

« Planification opérationnelle et élaboration de plan d’action ». C’est autour de ce thème que le Parti de la renaissance nationale (PAREN) a, ce samedi, 21 septembre 2019 à Ouagadougou, tenu une session de formation de ses cadres et « personnes-ressources ».

L’objectif principal est de doter la soixantaine de participants (membres du bureau exécutif national, responsables régionaux du parti et "personnes-ressources") d’outils de stratégie pour leur permettre d’avoir des capacités d’anticipation sur les questions politiques, sociales, mais aussi sécuritaires. Selon le président du PAREN, Pouswendé Michel Béré, pour le bien du parti et pour le développement national, il est nécessaire pour ces cadres du parti de disposer de compétences en planification opérationnelle.

Cette action entre dans la dynamique des préparatifs des élections de 2020 (présidentielle et législatives couplées) et doit permettre de dresser une feuille de route à cet effet. « C’est très important, parce que si vous avez un projet et que vous n’avez pas une feuille de route, facilement, vous pouvez manquer votre objectif », jauge M. Béré.

Pour le président Béré, cette session s’inscrit dans la mise en œuvre des perspectives dégagées lors de la commémoration du 20e anniversaire de la création du parti qui a eu lieu en juillet 2019. « Le PAREN, 20 ans après : bilan et perspectives » était le thème sous lequel a été placée cette halte.

Elle a été marquée par plusieurs activités dont une conférence publique, un don au centre Delwendé de Sakoula, des rencontres-débats avec les militants autour des prochaines échéances électorales et la réorganisation des structures du parti. « L’ultime objectif est de passer d’un supposé bétail électoral à un électorat averti et responsable, conscient des enjeux et défis de développement politique et socio-économique du Burkina Faso », avait résumé le président du PAREN, Pouswendé Michel Béré.

Créé en août 1999 par le Professeur Laurent Kilachu Bado, le Parti de la renaissance nationale (PAREN), classé troisième avec son candidat à l’issue du dernier scrutin couplé (présidentiel et législatif de novembre 2015) et avec deux députés (sur les 127 en jeu), est membre de la majorité présidentielle.

OHL
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
CDP : Blaise Compaoré demande à Eddie Komboigo de « rapporter » les sanctions
Burkina Faso : Admis d’urgence à l’hôpital de Tengandogo, le général Bassolé aurait réintégré la MACA
Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »
Vie politique : Le Parti pour la démocratie et la jeunesse lance une offensive de formation de jeunes
Burkina Faso : « Il n’y a pas de base française installée à Djibo », selon le porte-parole du gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés