Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Education et formation au Burkina : L’UNICEF passe le flambeau au Canada

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • mercredi 18 septembre 2019 à 18h30min
Education et formation  au Burkina : L’UNICEF passe le flambeau au Canada

Après deux années passées à la tête de file des partenaires techniques et financiers de l’éducation et de la formation, l’UNICEF a passé le témoin au Canada ce mercredi 18 septembre 2019, à Ouagadougou. Le nouveau chef de file des acteurs qui se sont donné pour mission d’appuyer le gouvernement burkinabè dans le secteur de l’éducation sera suppléé durant son mandat par le Luxembourg, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et la France.

« Nos efforts pour assurer l’accès à l’éducation pour tous à tous les enfants du Burkina Faso doivent davantage se renforcer », a confié Dr Anne Vicent, à la tête des partenaires techniques et financiers de l’éducation et de la formation du Burkina depuis le 27 septembre 2017. Certes, des évolutions ont été enregistrées, mais la représentante de l’UNICEF au Burkina note que ces progressions sont faibles. A titre d’exemple, au cours des deux dernières années, dit-elle, le taux de préscolarisation n’a évolué qu’un demi-point passant de 3, 5 à 4, 1% ; au primaire, la progression du taux de scolarisation est de 2 points (88,5 à 90,7%).

Le tableau n’est pas non plus reluisant au post-primaire et au secondaire où l’on note respectivement une évolution de 49% à 52% et de 16,2 à 17,6%. Néanmoins, poursuit Anne Vincent, on note une évolution significative au niveau de l’achèvement du post-primaire où l’on enregistre une hausse de 5 points (35,4% à 40,6%) contre 3 points au secondaire (11,2% à 14, 8%) et au primaire (60,3 en 2017 à 63%). « Ces progrès quoique globalement faibles traduisent l’effet de fin de parcours où généralement les indicateurs croissent à un rythme lent, mais aussi et sans doute à cause de la situation sécuritaire qui a commencé à se dégrader après 2017 », a souligné la chef de file sortante de l’UNICEF.

Et si des défis tels que l’aboutissement de la révision du protocole de financement commun et du manuel de procédures, la stratégie de scolarisation dans les zones à forts défis sécuritaires ont entre autres été relevés par Anne Vicent, l’ambassadeur du Canada au Burkina, Carol MCQueen, dit en être consciente. En effet, rappelant que la situation sécuritaire a occasionné de fortes perturbations dont notamment la rupture scolaire de près 32 7000 élèves, le chef de file entrant a indiqué que son pays entend renforcer son appui technique et financier au développement du système éducatif burkinabè.

C’est ainsi qu’en plus des 50 millions de dollars canadiens déjà accordés au Programme de développement stratégique de l’éducation de base, un appui de 8, 5 millions de dollars canadiens a été accordé au Burkina pour le renforcement des capacités techniques du ministère en charge de l’éducation. En outre, soutient l’ambassadeur du Canada, un apport de 14 millions de dollars canadiens sera investi pour l’éducation dans les zones à forts défis sécuritaires, particulièrement pour les filles.

En rappel, le Canada reprend le flambeau de la coordination du dialogue politique des PTF du secteur de l’éducation quatre ans après avoir assumé cette même mission de 2013 à 2015.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso
Opération Barkhane : Emmanuel Macron convoque une réunion de "clarification" avec les pays du G5 Sahel
Réseau inter-agences en matière de recouvrement des avoirs pour l’Afrique de l’Ouest : Les points focaux tiennent leur 6e Assemblée générale à Ouagadougou
Renforcement de la cohésion sociale dans la commune de Dori : La France injecte plus de 500 millions de F CFA
Coopération : « La Russie est de retour sur le continent africain », Vladimir Baykov, ambassadeur de Russie au Burkina Faso
Insécurité au Burkina : « Les Etats-Unis demeurent un partenaire indéfectible »
Espace UEMOA : Vers la validation de deux projets de directive sur l’efficacité énergétique
Insécurité au Burkina : L’ambassade des Etats-Unis rapatrie les enfants de son personnel
Cour de justice de l’UEMOA : Le respect des droits de l’homme au cœur des préoccupations des magistrats
Intégration des peuples : Le ministre Paul Robert Tiendrébéogo rencontre les communautés vivant à Koudougou
Xu Fei, chargé d’affaires de l’ambassade de Chine : « Notre objectif n’est pas de rester en Afrique comme la France ou les anciens colonisateurs »
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés