Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Insécurité au Centre-Nord : Les partis de la majorité présidentielle solidaires des déplacés internes

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 12 septembre 2019 à 18h30min
Insécurité au Centre-Nord : Les partis de la majorité présidentielle solidaires des   déplacés internes

L’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a tenu une conférence de presse ce jeudi 12 septembre 2019 à Kaya. Une délocalisation qui trouve son sens dans la situation difficile à laquelle la population du Centre -Nord est soumise depuis un certain temps, selon les initiateurs.

Marquer sa solidarité avec lespersonnes déplacées suite aux attaques terroristes perpétrées depuis un certains temps dans la région du Centre-nord. C’est le sens de la délocalisation de la conférence de presse de l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle à Kaya ce jeudi 12 septembre 2019.
Une conférence animée par Clément Sawadogo du MPP, Tambi Francois Kaboré du PPR, Evrard Sorgho du PEDN, Mariam Sidibé du PPE/CN et Me Bénéwendé Sankara de l’UNIR/PS.

Dans la déclaration liminaire lue par Bénéwendé Sankara, l’APMP est revenue sur les acquis engrangés durant le mandat du Président Roch Marc Christian Kaboré, malgré les conditions difficiles. « Notre pays est confronté, depuis l’accession au pouvoir du Président Roch Marc Christian Kaboré, d’une part à des attaques terroristes et d’autre part à une fronde sociale qui s’apparente à une volonté de saper les efforts du PNDES », a lancé Me Bénéwendé Sankara.
Et d’ajouter que « malgré ces difficultés, des nombreux acquis ont été engrangés notamment la réconciliation avec une véritable justice marquée par le jugement des auteurs du putsch »

A propos de l’appel à des marches le 16 septembre prochain, lancé par des organisations de la société civile et des centrales syndicales, les conférenciers ont donné leur lecture en ces termes : « Si la lutte des travailleurs et leurs revendications de meilleures conditions de travail sont légitimes, elles ne sauraient occulter la nécessité d’une sacro-sainte alliance pour la lutte contre le terrorisme qui est la négation de la liberté et de la démocratie au nom desquelles s’expriment avec aisance et suffisance certains acteurs sociaux »

A l’issue de la conférence, l’APMP a marqué sa solidarité avec les personnes déplacées internes de la commune de Kaya à travers un don composé de céréales, d’huile et de matériel de couchage.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur Kaya

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
CDP : Blaise Compaoré demande à Eddie Komboigo de « rapporter » les sanctions
Burkina Faso : Admis d’urgence à l’hôpital de Tengandogo, le général Bassolé aurait réintégré la MACA
Zéphirin Diabré à Fada N’Gourma : « L’UPC est le seul parti qui peut faire de la réconciliation nationale une réalité »
Vie politique : Le Parti pour la démocratie et la jeunesse lance une offensive de formation de jeunes
Burkina Faso : « Il n’y a pas de base française installée à Djibo », selon le porte-parole du gouvernement
Déclarations du CFOP sur l’IUTS : Le MPP accuse l’opposition burkinabè de « chercher à démobiliser les contribuables »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés