Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Lutte contre le changement climatique : Le Burkina Faso s’apprête à valider ses « droits carbone »

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 11 septembre 2019 à 16h30min
Lutte contre le changement climatique : Le Burkina Faso  s’apprête à  valider  ses « droits carbone »

Réduire les émissions des gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts afin de renforcer leur capacité de séquestration de carbone et lutter contre la pauvreté. C’est la cause commune qui a réuni tous les acteurs intervenant dans le domaine de l’environnement et des ressources naturelles ce mardi 10 septembre 2019. Un atelier sur le rapport de l’étude de validation du « droit carbone » s’est tenu à l’hôtel résidence prestige de Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Sibidou Sinaré, secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique.

L’importance des ressources naturelles comme base économique et social du Burkina Faso n’est plus à démontrer. Cette importance a conduit le pays à s’engager, en décembre 2013, dans le processus de réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts à travers la validation de son plan de préparation à la REDD+. Pour assurer la gestion de ces bénéfices carbone, il est indispensable de préciser la nature juridique du carbone et de déterminer les règles qui lui sont applicables.

Cet atelier vise donc à partager les résultats de cette étude et à recueillir les contributions, observations et préoccupations des différents acteurs, afin d’obtenir une qualification juridique adéquate et pratique du carbone et de la notion de « droit carbone » qui lui est liée.

Pour le point focal du Programme d’intervention forestier du Burkina, Mamadou Batiéné, l’organisation d’un atelier de restitution et de validation est utile afin de porter les résultats de l’étude à la connaissance des différents acteurs et de recueillir leurs appréciations pour tenir compte de leurs attentes.

Les participants sont issus de structures publiques, d’organisations non-gouvernementales, d’organisations de la société civile et du secteur privé intervenant dans le domaine de l’environnement et des ressources naturelles. Notons que la cérémonie a connu la présence du secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Sibidou Sinaré.

Dans son discours, il a, au nom du ministre, souhaité la bienvenue aux participants et salué leur dévotion pour la préservation de l’environnement. Il a salué particulièrement l’engagement de la Banque mondiale à travers le Fonds de partenariat pour le carbone forestier, et souhaité que cet engagement soit maintenu, avant de déclarer la cérémonie ouverte.

P.M. OUEDRAOGO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale des toilettes 2019 : « Pour la santé et la dignité humaine, agissons ! »
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
Autorité du bassin de la Volta : Un nouveau projet pour lutter contre la dégradation des écosystèmes et des eaux
Construction des barrages de Ouessa, Bassiéri et Banwaly : Les rapports d’études d’avant-projet passés à la loupe
Aires protégées au Burkina : Les acteurs se concertent pour sauver la biodiversité
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés