Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • mardi 10 septembre 2019 à 22h00min
Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu »,  selon Bassolma Bazié

L’Unité d’action syndicale (UAS), les syndicats non membres de l’UAS et des organisations de la société civile ont animé une conférence de presse, à Ouagadougou, le 10 septembre 2019. L’objectif était d’annoncer une grève de 24 heures et une marche de protestation le 16 septembre 2019.

La journée du 16 septembre prochain est placée sous le signe de la mobilisation sociale sur l’étendue du territoire national. En effet, plusieurs syndicats et organisations de la société civile entendent monter au créneau pour dénoncer les insatisfactions sociales. Une journée sur fond de grève et de marches. Ce sera également une journée commémorative du putsch de 2015. Même si l’anniversaire du putsch de 2015 n’est pas le thème central de la marche du 16 septembre, les organisateurs n’entendent pas l’occulter. A cet effet, un panel lui sera dédié.

Ces marches suivies de meeting s se tiendront sur toute l’étendue du territoire national. L’objectif de cette protestation, selon les organisateurs, est d’interpeller les autorités et de dénoncer entre autres « le développement de l’insécurité due aux attaques terroristes, les difficiles conditions de vie et de travail des FDS , la volonté du pouvoir de museler les libertés syndicales et démocratiques, la présence des forces militaires étrangères , la prédation des ressources nationales par la classe dirigeante, les déplacés internes et le non-respect par le pouvoir des engagements pris vis-à-vis des partenaires et des masses populaires ».

Selon les organisateurs, cette manifestation du 16 septembre aura bel et bien lieu, contrairement aux allégations qui font état du refus du gouvernement. Pour eux, la grève est légale et son organisation est conforme à l’esprit et la matière des normes régissant les grèves et les manifestations publiques au Burkina Faso. Une occasion saisie par les organisateurs pour inviter populations à adhérer massivement à "lutte ».

E.K.S

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 15:51, par Armel En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    En vérité,ces revendications sont d ordres politiques.C est pourquoi,j aurais aimé que ces organisations déposent les masques de syndicalistes et se dévoilent au grand jour.Qu ils se présentent aux élections et ont saura qui a la légitimité pour parler au nom du peuple.C est pas parce qu on parle en vitesse qu on représente le peuple.Qu elles propositions concrètes avez vous faites pour la lutte contre le terrorisme ?Soyez responsables un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:07, par Le regard citoyen En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Vous(les SYNDICATS jusqu’au boutistes) êtes des anarcho-syndicalistes sinon comment on peut comprendre que pendant que les populations des campagnes sont de plus en plus terrorisés, vous enfoncez les clous.
    Je suis moi même travailleur syndiqué mais je ne peux cautionner une telle démarche alambiquée .
    Ne pensons pas seulement à nos intérêts immédiat mais soyons avant tout des hommes et des femmes épris de paix.
    le pays n’appartient pas seulement aux dirigeants du moment mais à nous tous et nous n’avons pas le droit de contribuer à le fragiliser au profit de l’ennemie commun(les terroristes à la solde de leur maitre en manque d’inspiration) qui n’attend que de telles opportunités.
    Démarqu’on nous donc des démarches qui ne construisent pas le pays mais tout au contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:19, par Kienou En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Nous, burkinabè, notre malheur c’est d’avoir Basolma Bazié plus intelligent que notre président. Le gas il a des longueurs d’avance pas possible sur Roch et son gouvernement. Mais recemment le Saint Esprit a insufflé une très belle idée à un des ministre de Roch. Il s’agit de Dabilgou (ce qui est assez bizare vu ses antécédant) qui proposait des coupures sur les salaires pour aider les FDS. La marche du 16, il n’ya pas meilleure date pour mettre ça en application.
    Que Dieu bénisse Dabilgou !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 17:18, par Temps de délimitation En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Tenez bon. Pas de reculades. Nous serons tous à cette marche qui sera historique. Je vois déjà des millions de Burkinabé marcher triomphalement et le peuple libéré

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 17:27, par Papa En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Dites-moi est-ce-que. ce Bassolma est un père de famille ? Pendant que les ennemis du Burkina-Faso tuent en laissant des centaines de veuves et
    d’ orphelins ,voilà un neo-syndicaliste qui prête main forte. aux terroristes. Dieu te revaudra Inch Allah.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 18:01, par Un Burkinabê En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    1- Le Gouvernement à travers la Mairie de Ouaga doit interdire cette marche pour raison de sécurité qu’eux-mêmes dénoncent
    2- Le Gouvernement doit commencer à appliquer la loi "délit d’apparence". Au moins ça montrera un début de changement dans la Gouvernance.
    3- Les syndicats au lieu de marcher le 16 qu’ils amènent les gens à creuser des canniveaux et curer ceux existant. Celà est plus honorable que de gaspiller des énergies à marcher sans rien apporter à la population.

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 06:56, par Peuple Insurgé En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

      @un burkinabe,
      Pour les caniveaux, il y a des gens qui sont élus pour ça, qui perçoivent des taxes pour ça et qui sont aussi payés pour ça.
      Pour la marche, nous allons marcher pian ! N’en déplaise à tous ces pillards qui pensent qu’on peut tromper tout le peuple tout le temps. On ne peut pas construire des bunkers de plus de 300 millions dans son village, trafiquer l’or et le charbon fin, etc, etc, et venir dire que y a pas l’argent pour construire une armée digne d’une nation.
      Balsolma Bazié, je vous ai découvert lors de la résistance au coup d’état du 15 septembre et depuis lors, je vous crois et je vous suis.
      En avance pour une gouvernance vertueuse.

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 09:30, par Lennon En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

      Si le gouvernement commence à interdire les marches dans ce pays ; il ne va pas s’en sortir. Aussi , il faut rappeler que ce sont les mêmes marches qui leurs ont permis d’acceder au pouvoir. Il faut que dans notre pays nous acceptons souvent la vérité. On ne peut rien construire sur du faux. C’est le problème de ce pays depuis son "indépendance". Très cordialement mon frère.

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 00:23, par Le Vigilent En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Vous voulez dénoncer l’insécurité due aux attaques terroristes !? Dans ce cas, organisez des caravanes pour aller le dire de vive voix aux auteurs des attaques terroristes au lieu de harceler ceux qui luttent contre les terroristes. Votre initiative n’est rien d’autre qu’un soutien déguisé aux terroristes. Pendant que les terroristes tuent et contraignent les populations à quitter leur villages et hameaux de culture au nord, vous, vous terrorisez dans les localités jusque là épargnées. C’est donc comme ça que vous entendez réunir les conditions objectives et subjectives pour votre RNDP ? Basolma, toi aussi ! Tu ne sais pas que les populations en ont vraiment marre des syndicalistes jusqu’au boutistes et des OSC alimentaires qui se moquent de leur problèmes de sécurité et d’existence tout court ? HONTE À VOUS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 06:44, par Ka En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Toute lutte de classe est une lutte politique : Et je cautionne ici les démarches des syndicalistes pour rectifier les imparfaits de la classe dirigeante. Mais avec la situation nationale qui dégrade de jour en jour avec nos frères qui se déguisent en terroristes pour détruire notre belle nation bien aimée, avec le respect que je dois a un syndicaliste de valeur qui est Basolma Bazié, je lui conseille de mettre de l’eau dans son vin pour limiter ces marches. Car depuis les confirmations des peines pour nos généraux de pacotille pour leur coup d’état à la maternelle, les attaques contre le peuple Burkinabé sont monté d’un cran. Dans ces temps difficiles, moi farouche partisan de la lutte des classes qui s’activent pour les intérêts des opprimés, je dis qu’il faut que nous associons toutes et tous à nos décideurs débordés par un fléau dévastatrice, pour des objectifs qui vont pour la sécurité du peuple avant nos avantages de bien vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:12, par Mogo En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    C’est bien beau toutes ces revendications si le fondement était noble. Y’a trop de non dits avec ces syndicalistes politiciens déguisés en défenseurs des intérêts des populations. Je suggère que Basolma et sa troupe se rendent à Djibo, y séjourner pendant une semaine au moins et organiser cette marche meeting. Ce sera un acte que nous allons applaudir. Le Burkina Faso n’a pas besoin de populisme en ce moment

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:52, par fanade En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    nous n’avons pas besoin d’avoir pitié aux gouvernants. Le 16/09/2019 la marche, marche.l’Etat doit être juste et équitable. nous constatons que notre état n’a pas besoin d’argent. Le charbon fin, on a fait quoi avec. LES MILLIERS DE PARCELLE VOLE. Le traitement disparatre des fonctionnaire. Le bloccage des remises à plat des salaires des fonctionnaire. si nous ne dénonçons pas cela, c’est une occasion de plus pour que des gents se remplissent les poches et dressé encore des château sur le dos du pauvre peuple. AU BURKINA FASO, LES MOYENS MIS POUR UNE SITUATION POUR L’INTÉRÊT GÉNÉRAL, NE SONT JAMAIS UTILISES POUR LA SITUATION. MAIS POUR DES SITUATIONS PERSONNELLE.ON EN A MARE DE CELA MAITENANT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:55, par Le doux En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Bonjour les frères et sœurs.

    La situation recommande une participation de tous dans la bonne gouvernance. Le gouvernement ne donne pas l’exemple à travers le comportement de certains ministres et directeurs proches du président.
    Tout Burkinabè consciencieux doit dénoncer ces écarts de comportements . Nous ne devrons pas sous le couvert de l’insécurité nous taire et encourager le pillage des ressources par une minorité en dépit des avantages liés aux fonctions.
    Si le président donne l’exemple d’austérité dans la gestion et de sacrifice comme au temps de la révolution, le peuple suivra et le soutiendra.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 08:33, par FILSDUPAYS En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Je ne comprends pas non plus ces syndicalistes. Que cherchez-vous au juste ? On commence en avoir assez de vous avec vos revendications que l’on pourrait qualifier d’égoïstes. au lieu de passer tout votre temps à indexer que le gouvernement que je ne dédouane pas, on attend de vous des actions de soutien concrètes (contribution volontaires pour soutenir les familles éplorées, les déplacés etc...).
    Lorsqu’un père de famille est essoufflé, n’est-ce pas le devoir du fils de l’épauler ? Où est parti votre patriotisme ?
    Vraiment désolant et écœurant pour ceux qui devraient nous montrer l’exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 08:50, par HUG En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Tous ceux qui parlent en mal de l’UAS doivent faire une analyse froide de la chose.
    1 : Où en est t-on avec la remise à plat des salaires tant chanté par ce pouvoir ?
    2. La pauvreté des ménages a t’elle diminué ou augmenté présentement ?
    3. Quel régime a suspendu 88 agents (ministère de la femme) tout juste parce qu’ils demandaient des meilleures conditions de vie ?
    4. Quel régime réfuse de respecter une décision de justice concernant des travailleurs injustement brimés (alliance police nationale) ; Sous quel régime on a refusé à ce que des gens fassent des concours alors qu’ils ne sont pas sanctionnés (certains membres de l’alliance police nationale) ?
    5. Quel régime est venu avec plusieurs nouvelles taxes (changement de carte grise, de permis de conduire....)
    6 ; Quel régime a payé des V8 et des talismans alors les terroristes tuent froidement les honnêtes citoyens ?
    7. Quel régime a permis des ministres de discuter de leur salaire alors qu’il y avait un décret en ;la matière ?
    8. Sous quel régime les programmes d’activités de beaucoup de ministère ne sont pas financés ? Avant d’insulter le camarade BASSOLMA et l’UAS infirmez d’abord ces questionnements avec des preuves palpables. Voyez vous le fasonet est une tribune des grand débats d’idée

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:07, par Dignité En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Entre gouvernement et syndicats, tu ne sais plus à la fin qui est la cause ou la conséquence du comportement de l’autre ! Ce dont je suis sûr, c’est que nous allons tous droit dans le mûr ! Aucune entité ne peut jouir de quelles que privilège obtenus dans un pays en lambeaux !
    Un peu de patriotisme dans les actions du gouvernement et des syndicats pour sauver la barque Burkina avant de faire nos bagarres internes !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:37, par Le petit tranquilos En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Au stade où nous sommes il faudrait un grand discernement de tous. Je vous fais ce recit : une fille a été engrossee a sa 4eme. Le papa de la fille a envoyé son co-beau de voir le papa du garçon et le porter l’info si par imprudence son fils ne lui ait dit. Son co-beau a venu porter l’info. Le papa du garçon demande si le papa de la fille est un musulman ? Le monsieur a dit non, que c’est un chrétien. Le papa du garçon dit donc c’est un "cafre’. De repartir dire au papa de la fille que ce sont des enfants. Le monsieur est revenu informer fidèlement. Le papa de la fille dit certainement il faut mieux que moi voilà pourquoi il réagit ainsi. Néanmoins il dit de dire au papa du garçon que c’est vrai ce sont des enfants, mais si les enfants n’ont pas muri eux au moins ils sont des adultes et doivent par conséquent trouver un juste milieu et ne pas laisser se gâter. Le papa du garçon est reste sur sa position. Le papa de la fille s’est dû et c’est après la naissance du bébé le papa de la fille a pris sa fille et le bébé ils sont partis chez le papa du garçon.
    Arrivé après les salutations d’usage, il a dit que j’ai cru que vous vallez mieux que moi. Je vous ramène votre sang parce que je vais repartir avec mon sang et ce n’est pas l’agissement de votre fils qui va foudre l’avenir de ma fille. Ça n’a été facile et le papa de fille lui a dit avant de venir chez vous j’ai porte l’info a la police. Je vais vous montrer que si c’est le caractère l’être humain l’a. Ne suivons pas les enfants et je t’informe que tu ne vaut mieux que moi et la valeur totale des tes enfants ne valent mieux que mon 1er fils, le grand frère de sa fille.
    Je veux dire par là qu’il faudrait un discernement. Si Rock n’a pas le sens de discernement, vous au moins vous devez discerner. Si le gouvernement n’a pas le sens du discernement, vous devez avoir le sens de discernement. Si Rock a été élevé avec une cuillère en or dans la bouche et n’a le sens de la fermeté, vous UAS vous devez avoir le sens du discernement toujours. Nous avons chassé Blaise, mais son système demeure. Je disais que si le Mpp échoue, c’est le Cdp qui a échoué. Je vous demande d’avoir le cœur et le sens de discernement comme le papa de la fille malgré qu’il a subit un tort (car avec le temps et les informations parvenues le garçon avait drogué la fille, autrement il l’avait violé). Le bébé en question cherche sa maîtrise.
    Nous sommes tous devant une situation qu’allons nous faire pour nos enfants de demain ? Comme certains pensent que depuis la naissance de Rock, ce sont des gens qui travaillent pour lui. Sinon nous devons attendre 2020 ou 2025 pour voir celui qui va le remplacer. Laissons la pression car avec l’ouverture avec le vote de la diaspora, le visage politique va se muter totalement avec les info qui viennent sur le comportement de certains politiciens (surtout du Mpp et du cdp) nous risquons d’être dépassé. C’est ma contribution

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 10:40, par Legis En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Si comme le martèle Bassoma BAZIE, la marche du 16/09/2019 aura bel et bien lieu par ce que légale, cela veut dire désormais, que le syndicat est seul juge de la légalité de ses actions sur la voie publique et peut donc désormais, passer royalement outre toute fin de non recevoir opposée à sa demande de manifestation (dont la marche), adressée au Gouvernement ....... Et par la même occasion aussi, plus besoin de recourir au Pouvoir Judiciaire pour départager les protagonistes.
    En somme , le Gouvernement DABIRE est à l’épreuve de la Toute Puissance Syndicale.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 11:49, par dougoutigui En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    le Burkina Faso fait face aujourd’hui a plusieurs formes de terrorisme : le terrorisme classique mené par des hommes armées qui tuent pour revendiquer et faire mal ; le terrorisme syndical qui affaibli le pays et compromet les efforts de développement ; le terrorisme sanitaire constitué des groupe de médecin qui se félicitent de voir mourir leur frères pour revendiquer et satisfaire leurs intérêts ; le terrorisme administratif dans les haut commissariat ; le terrorisme communicationnel par les médias..... bref la liste st longue. après le malien ELGHALI, BASOLMA Bazié du Burkina Faso est le leader du terrorisme interne au Burkina. sinon comment comprendre que son cœur, son âme, son âge, son intelligence, son rang social n’aient pas raison sur lui face à ces multiples perte en vie humaine, ces enfants qui souffrent. quel solidarité ? parce qu’il y’a encore la nation que y’a revendication. qu’est ce qui empèche Basolma ou que lui couterait devant l’histoire de demander une trève historique afin de repenser notre nation. un conseil. ta retarite te coutera plus chère que ce tu penses. je pris que tes enfants en soit epargné de ce tu laisserait comme heritage de tes agissements. Le Burkina Restera tjrs debout.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:05, par TANGA En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Il faudra que tout un chacun se démarque de ces supporteurs des terroristes.
    Au moment ù l’heure est à l’UNION SACRÉE de tous les fils du pays, vous trouvez le moyens de vouloir dépouiller le pays des ces maigreurs afin de bâtir vos ventres et arranger vos copins.
    C’est clair que vous ne voulez ps le bien du peuple. C’est le désordre qui vous nourrit ; bien allons seulement.
    Que chaque vieux responsable, chaque chef coutumier responsable, chaque imam, pasteur, prêtre demande à ces sujets de ne pas suivre ces fouteurs de troubles.
    Maintenant, on sait qui est valet local de l’Impérialisme !
    L’état doit instaurer la contribution patriotique pour avoir des sous afin de lutter contre les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:26, par patriote En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Voilà des manières : comment interdire une marche au Burkina ? La grève est autorisée par la constitution et ce qu’elle permet aucun bbè n’a le droit de l’interdire à un autre bbè. On marche pour voir les choses changées. Ceux qui se plaignent de cette marche ne sont pas plus patriotes que les marcheurs. Au lieu de chercher à comprendre pourquoi une marche nationale, ils se laissent aller à l’animosité de Bassolma. Il faut que les tueries des fils et filles de ce pays s’arrêtent et si Rock qui avait jugé de protéger les Bbès est incapable de le faire, le peuple est en droit de le lui exiger. Bonne marche aux marcheurs.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 13:45, par y En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Nous soutenons l’état Burkinabè dans la lutte contre le terrorisme et autres formes de déstabilisation.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 15:34, par Combattant En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Mon beau Bassolma BAZIE, permets-moi de te dire une chose : " tes yeux sont ouverts, mais restent fermés car tu ne vois pas loin ". Quand l’âne veut te terrasser tu ne vois pas ses oreilles, a-t-on coutume de le dire. Cesses tes courses effrénées, vas doucement, arrêtes-toi. Le monde est trop petit. À bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 16:03, par Temps de délimitation En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Tous au 16/9/19 pour la marche meeting. Nous y serons parce que nous sommes patriotes et nous voulons pas que des inconscients conduisent cette nation à la catastrophe. Aura t-on droit à des cocktails bien glacés ? Nous y serons car c’est en cela que nous prouverons notre Burkindi

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 16:13, par Armand En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Les chiens aboient la caravane passe. Nous on développé le pays jusqu’en 2025. Après pn pourra leur jeter des os .
    Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 17:00, par lily En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Mefions nous de la robe de l’intellectuel car au Burkina Faso il y a beaucoup d’intellectuels sans capacite suffisante d’analyse. Bassolma Bazie en est un. Une personne incapable d’etudier convenablement un probleme. un home dur, intransigent et qui s’avere aujourd’hui dangereux pour le Burkina au meme titre que les terroristes. Bassolma et ses collegues disent vouloir marcher contre l action insuffisante du gouvernement contre le terrorisme. Qu’ils se rappelle que c’est ce qui a conduit Sanogo du Mali a chasser Konare et de finalement faire sombrer le pays dans cette spirale de violence.
    Si vraiment, ils sont contre les actions du terrorisme qu’ils aillent le dire aux terroristes et que surtout qu’il foutent la paix au gouvernement et au FDS qui cherchent toujours les moyens de faire face aux attaques.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 23:45, par Ouango En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Nous n’allons pas demander à nos bourreaux la permission pour nous défaire de la chaîne de la servitude. La marche-meeting du 16 Septembre 2019 est une marche patriotique. Que ceux qui aiment le Burkina Faso sortent massivement pour cette marche. Moi je croie au Burkina et non pas à des mandats ou à des gouvernements. C’est cela la différence entre les hommes. Quand des gens parachutés ont la mémoire courte, ou des DG ils ne peuvent s’en prendre qu’à cette marche-meeting. On va sortir pien ! On va marcher pien ! A moins que vous avez des yeux pour ne pas voir. Sauf des... qui accusent les autres. Vive l’unité entre syndicats et organisations de la société civile !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 02:43, par Nabiga En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Décidément on dirait que des citoyens burkinabè se plaisent dans le fait que le terrorisme sévisse au Burkina Faso et par conséquent, ne veulent même pas sa fin. Comme l’a dit le PF lui-même, la lutte contre le terrorisme est une lutte de longue haleine. Quand est-ce que le terrorisme prendra fin dans notre pays pour que nos dirigeants puissent cesser de voler et piller les ressources du pays et améliorer les conditions de vie des survivants ? Nous syndicalistes, sommes prêts pour la lutte aussi bien contre le terrorisme que pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail des travailleurs et du peuple. Si vous voulez qu’on parle politique dans cette affaire de terrorisme et de lutte syndicale, donnons-nous RDV en 2020 car le terrorisme, les pillages organisés et l’injustice doivent cesser au Burkina Faso avant 2020 pour qu’on puisse faire de nouveau confiance à nos dirigeants actuels. Autrement dit, si d’ici 2020 le terrorisme, les pillages organisés et l’injustice ne cessent pas à travers l’effectivité de LA REMISE DES SALAIRES, le "woin vouka" ne sera plus possible avec le Gouvernement Roch en 2020. Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 10:18, par Pousga En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    On vous avait demandé de vous joindre au Peuple pour qu’on chasse Blaise Compaoré car c’était votre ami. Maintenant qu’il est parti vous faites tout pour qu’il revienne.
    Si vous êtes vraiment avec le Peuple vous auriez vous joindre à nous et diriger l’insurrection contre le pouvoir dictatorial de Blaise ; comme ça vous auriez fait votre RNDP mais tant pis pour vous c’est Blaise que vous aimez.
    Le prochain train pour une insurrection c’est dans 50 ans. Attendez encore. Bande de révolutionnaires de salon sans intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 22:18, par Ouango En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Ainsi donc, votre objectif c’est les élections de 2020 ! Et Vous laissez le pays envahir par vos amis d’hier. C’est plutôt vous que le terrorisme arrange, puisque vous crierez sur tous les toîts que c’est à cause du terrorisme que vous n’avez rien fait et donc Vous allez faire de fausses promesses à qui voudraient bien Vous croire encore. Si y en a ? Sinon si la honte tuait, il y a beaucoup d’entre vous pour qui on ne retrouverait plus de traces. Mais comme toute honte bues, il y a des gens pour faire du griotisme, Continuez ! Parce que vous avez besoin de dire que vous travaillez. Mais, je sais qu’à ma suite vous viendrez étaler un programme, que vous avez hérité et que tous les fonds étaient là pour les travaux, mais comme c’est vous, criez haut et fort que vous travaillez. C’est seuls les aveugles qui ne voient pas. Si c’est la sécurité à votre niveau c’est 000000/1000000000. Mais du courage qu’en même ! Mais si moi j’ai à choisir entre un menteur de salon comme vous et un révolutionnaire de salon, je préfère le révolutionnaire de salon car lui au moins, il a des idées pertinentes et il ne reste qu’à les concrétiser. C’est pour cela qu’on vous dit de satisfaire les neuf (09) points de la plate-forme minimale de la coalition Syndicats et société civile et vous verrez si vous n’allez pas vaincre le terrorisme. Pardonnez réagissez après moi, j’aimerais vous lire pour rire !

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 09:49, par NAGABILA YACOUBA En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    En claire, je pense à mon avis que trois grands groupes de personnes sont en train de conduire le Pays dans le Chaos.
    1-D’abord, il y a les forces du mal ;
    2-Puis les soient disant politiciens ;
    3-Et enfin, les soient disant syndicats.
    Ces trois groupes de personnes agissent au même moment et de façon simultanée dans le but de sombrer le pays et de mettre en mal la cohésion sociale : Pendant que les forces du mal nous frappent et nos FDS se battent sur le front pour défendre notre Pays, les soient disant politiciens sont en train de démoraliser les troupes sur les terrain et diviser les burkinabés par des propos et des discours venimeux, et les soient disant syndicats à leur tour, sont en train de paralyser l’administration et l’économie du Pays par des mouvements d’humeur et des grèves sans cesse accompagnés des discours et des propos haineux.
    Il est tant que le peuple Burkinabé ait de la vigilance et du discernement pour chercher les forces invisibles qui manipulent ces trois groupes et de trouver les voix et moyens pour qu’ensemble, chacun de nous soit une Solution pour sauver notre bien Commun qui est le Burkina Faso et non un problème pour notre Très cher Pays. Je rappelle à tous qu’il y a une loi universelle et immuable qui est la loi de la SEMENCE, et chaque personne récoltera ce qu’il aurait semé tôt ou tard. J’exhorte donc à tous tous les Burkinabés de semer de bonnes semences(Pardon, Paix, amour, civisme) pour le Burkina Faso pour faire sortir notre notre Pays dans le contexte actuel qu’il se trouve.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 12:36, par Bigbalè En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    Les masques finiront par tomber un jour ! Si c’est un Basolma Bazié qui a raison, on le saura et si c’est les autorités actuelles qui ont si tord à ce point qu’on doit les obliger à traiter les salariés comme des rois et seuls habitants du Burkina, on verra bien les résultats bientôt ! En attendant si on a un conseil à donner aux uns et aux autres, c’est de cesser de prendre les Burkinabè pour des moutons. Le peuple saura forcément faire la différence entre ses amis et ses ennemis ! La victoire du Peuple est certaine même si non ne peut vous dire quand exactement pour le moment !

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 15:59, par Ouango En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    La vérité est que ce n’est pas les manifestations qui entraînent le terrorisme mais plutôt c’est votre compromission avec les terroristes qui mets en danger nos braves et valeureux fils et frères qui sont au front. Personne ne porte un masque en dehors de vous. Regarder et lisez avec intelligence les neuf points des syndicats et société civile et voyez si tout cela est contre quelqu’un sinon que pour tous les Burkinabé, tous les points ; 100% de ces points c’est pour notre peuple Burkinabé. Je vous invite donc à la marche meeting du 16 Septembre 2019 à la Bourse du travail à 8h00. Ne soyez pas en retard. Vous verrez si y a plus patriotique que nous. Retenez bien cette citation : Aucun peuple n’a pu se libérer en faisant allégeance à son bourreau. seule la lutte libère. Que ceux qui veulent que le terrorisme finissent au Burkina Faso soient présents à la marche meeting du 16 septembre 2019 à la Bourse du travail. Et ceux qui resteront et accusent la syndicats et la société civile, ne sont pas loin des terroristes, ce sont des cousins germains car il n’y a pas plus terroriste que d’abandonner son peuple aux mains des terroriste. Vive le Peuple Burkinabé ! Victoire au Peuple Burkinabé !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 16:32, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Revendications syndicales : « La marche du 16 septembre 2019 aura bel et bien lieu », selon Bassolma Bazié

    "Prudence est mere de surété" !Frere BASSOLMA il vaut mieux faire attention a ce MPP la,surtout au cdr irrépenti ALLIAS RAKOEGA !il aiment humilier les "vedettes" et surtout ceux qui leur tiennent tète:voyez ce qu ils ont fait a Zaida,Barry, SAfiatou qu ils ont envoyé par abus au gnouf avant de leur donner une liberté provisoire les astreignant au silence !depuis certains activistes rescapés sont devenus muets comme carpe !toi donc grouille avoir la légalité avec toi a l exemple de ZEPH !sinon ces gens qui n ont cure de la légitimité vont exploiter cette faille pour te mettre au gnouf et dissuader du même coup d autres caïds !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Relecture du code du travail : Patronat et syndicats autour de la table de discussion
Santé : La Caisse nationale d’assurance maladie universelle signe une convention avec ses partenaires pour la prise en charge des indigents
5e Recensement général de la population et de l’habitation : Les populations du Plateau central informées et sensibilisées
Ecole privée de santé Sainte-Edwige : 641 nouveaux diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Journée de l’excellence scolaire au Sud-Ouest : Les efforts des meilleurs élèves et enseignants récompensés
Journée internationale de la santé mentale : Un panel au profit des étudiants de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) de Gaoua
Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe
Région des Hauts Bassins : Deux décès et 6 blessés dans l’effondrement d’une usine
Coopération Burkina-Luxembourg : Bilan satisfaisant pour la 11e commission de partenariat
5e Recensement général de la population et de l’habitat : L’INSD sensibilise des acteurs de la région du Centre
Financement des élections de 2020 et 2021 : L’État burkinabè et ses partenaires se concertent
Recherche scientifique : « Easy VA », une plateforme pour déterminer les causes médicales de décès au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés