Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 10 septembre 2019 à 11h00min
Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

Le porte-parole du gouvernement algérien a, au nom de son pays, condamné « avec force » les attaques terroristes survenues le 8 septembre 2019 au Burkina. Il se dit convaincu que « l’acharnement aveugle et haineux du terrorisme sur les populations civiles sans
défense renseigne sur le désespoir de l’entreprise terroriste et de ses parrains et
renforce notre conviction autant que notre détermination à aller de l’avant dans notre
lutte implacable contre ce fléau et à poursuivre la coordination des efforts sur le double plan continental et international pour mettre en échec ses plans funestes et destructeurs ».

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 13:23, par Peuple Insurgé En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    "L’entreprise terroriste et ses parrains..." Ça commence à venir. Tout comme Poutine l’a dit : "Le terrorisme n’est pas l’ennemi. C’est l’arme de l’ennemi." Je rappelle que l’Algérie a refusé de faire partie du G5 car n’ayant pas confiance en la France.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:12, par Raogo En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Accord d’Alger (2015) L’accord d’Alger est signé le 15 mai et 20 juin 2015 à Bamako — après des négociations menées à Alger — entre la République du Mali et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).
    Le Président du Niger, Issoufou Mahamadou a expliqué que : « le statut de Kidal est une menace pour la sécurité intérieure du Niger *(Tout comme le Burkina-Faso). Des mouvements signataires de l’Accord issu du processus d’Alger sont en connivence avec des terroristes. C’est une position ambiguë que nous dénonçons parce qu’à deux reprises des soldats nigériens ont perdu la vie avec ce statut de Kidal. Nous avons des preuves de ce nous affirmons. L’ambiguïté doit s’arrêter, soit on est pour la paix, soit on est avec les terroristes ».

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:22, par Raogo En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Par RFI Publié le 30-08-2019 Modifié le 30-08-2019 à 01:09

    Le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité jeudi 29 août une résolution renouvelant pour un an le régime de sanctions frappant certains individus, ainsi que la mission de surveillance du Panel d’experts, chargé de recenser les violations de l’accord de paix de 2015.
    La séance du Conseil de sécurité a duré exactement deux minutes jeudi. La présidente polonaise a soumis aux voix le texte rédigé par la France. Unanimité, tous les ambassadeurs lèvent la main. Les 15 membres adoptent la résolution 2484.

    Il faut dire que rien n’a beaucoup changé au Mali par rapport à l’année dernière. Les sujets d’optimismes sont rares. La proposition française s’appuyait sur le rapport annuel du Panel d’experts publié au début du mois. Dans ce long document d’enquête, les experts de l’ONU faisaient un tour d’horizon de la situation dans le pays et détaillaient tout ce qu’ils estiment être des violations de l’Accord d’Alger de 2015.

    À Bamako, disent les experts de l’ONU, les promesses d’accélération des réformes institutionnelles n’ont pas été tenues. Le processus de désarmement et de réintégration de 63 000 combattants n’a pas commencé. Et la démission du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga en avril n’a fait que ralentir les choses.

    Dans le nord du pays, les experts démontrent que la situation est toujours aussi inextricable. Les querelles incessantes entre groupes armés ou à l’intérieur même des groupes politico-militaires minent tout effort de coordination des différents acteurs. À cela s’ajoute la collusion de certains éléments avec des groupes terroristes, notamment le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, le JNIM en arabe.

    Les experts dénoncent la bureaucratie abusive perturbant l’aide humanitaire, particulièrement à Kidal. Et ils détaillent enfin les très lucratifs trafics – de migrants, de cannabis ou de cocaïne – auxquels s’adonnent dans le Sahel certaines personnalités connues, selon leur enquête : acteurs politiques, mais aussi complices de réseaux criminels actifs de la Mauritanie au Niger et de la Guinée Bissau au Sénégal. « Les intérêts des groupes armés dans le crime organisé, expliquent les experts, fournissent une motivation supplémentaire pour perturber ou ralentir la mise en œuvre de l’Accord d’Alger ».

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:32, par raogo En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Condamné c ’est bien mais participer au G5 c’est encore mieux

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:35, par TANGA En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Merci beaucoup à vous nos frères Algériens.
    Nous profitons pour vous remercier des efforts que vous faites pour arrêter les terroristes que certains Etats BANDITS avec à leurs têtes des Présidents VOYOUS sont en train de délocaliser vers nos pauvres pays (Réf : SPUTNIKNEW).
    A nos dirigeants, il est tant que nous allions vers les Algériens qui ont ont une expérience dans la lutte contre cette vermine afin d’avoir des conseils et aussi acheter du matériel adéquat pour le terrains (Voir les véhicules faits en Algérie). Nous éviterons ainsi de continuer à acheter chez les mandataires des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:51, par Manuel En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Bonjour,
    Merci pour cette condamnation mais livrez nous Agali et tous les terroristes qui semblerait utilisent votre pays comme base arrière.
    Il y’a des années notre pays offrait gîte et couvert à ces tueurs qui allaient semer la mort au Mali et au Niger ; aujourd’hui nous payons cette lâcheté et cette accointance avec ces terroristes. Il est temps pourl’Algerie de jouer franc jeu sinon on ne s’en sortira que difficilement.
    Bravo à nos FDS, victoire au peuple du Burkina

    Répondre à ce message

    • Le 10 septembre à 20:38, par Nabiiga En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

      @ Manuel. Très bien dit. Pire, ceux qui offraient gîte et couvert à ces terroristes, non seulement nous agacent en niant en bloc ce que tu viens de dire, alors que les faits disent le contraire, ils sabotent nos efforts, taxent de manière éhontée ce gouvernement de laxisme, d’incompétence et de ne sais quoi, face à ces barbaries. Ils savent pertinemment bien que le jour où ils reviendront au pouvoir ces attaques cessoront belle car les terroristes sont leurs partisans à qui il offraient gîte et couvert,. Ahh Blaise Compaoré et son CDP. Lambda burkinabè a vu claire

      Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 15:26, par Tawfik En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Alors, Chère Algérie, aidez-nous à combattre ces terroristes qui, chaque jour que Dieu fait, endeuillent nos familles avec la liste des veuves et orphelins qui s’allonge. Aidez-nous donc en coopérant franchement pour mettre hors d’état de nuire ces ennemis de la paix qui écument la bande sahélo-saharrienne et s’adonnent aux trafics de tous genres au nez et à la barbe de certains. Enfin, aidez-nous, dans la traque des Chefs terroristes (surtout le plus sanguinaire d’entre eux), par une collaboration franche et une volonté ferme de mettre fin à leurs activités macabre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:37, par sidbala En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Vous faite bien de condamner, pourtant notre ministre de la défense vous implique dans la situation que notre pays traverse.
    Vous voulez dire par là qu’il ne nous dit pas la vérité ? . en tout cas on saura avec le temps.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 18:26, par mninda En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Encore un pays à hypocrisie variable qui n’a jamais joué franc jeu ni avec le MALI ni avec le BURKINA FASO . C’est bel et bien en ALGERIE que se cache ou ne se cache même pas LYAD AG ALY le grand criminel et ennemi numéro 1 de notre pays . Si l’Algérie le veut en 24 heures ,on trouve et on neutralise LYAD AG ALY .

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 18:38, par Nabiiga En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Je ne comprends pas que l’Algerie ait refusé de faire partie de G5. Comment cela pourra-il marcher sans la participation de ce pays-là. C’est incompréhensible. On dirait que l’Algérie est un pays au pole nord, très loin de la zone touchée par le terrorisme. Il y a quelque chose de louche en ce qui me concerne, oui

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 21:04, par Salomon En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Condamner, c’est bien. Mais livrez nous Yihag Ag Galy et autres. Ils se pavanent chez vous dans le désert du sud Algérie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 21:54, par égée En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Bravo à l’Algérie pour le soutien

    mais il nos revient que certains chefs terroristes ont leur bases au sud de ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 09:00, par Ka En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »

    Merci aux décideurs Algériens pour son soutien à un pays frère qui est le Burkina. La situation actuelle est que l’indolence de la Communauté internationale a permis aux Djihadistes de renforcer leur position et de s’étendre. Ma consternation est que je ne jamais compris pourquoi la chasse contre les terroristes et les rebelles au Mali dés le départ s’était arrêtée sans les poursuivre jusqu’à dans leur dernier retranchement ? Je condamne ici la France et la CEDEAO, pour n’a pas voulu au départ de la chasse aux terroristes, manqué d’une bonne coordination de tous.

    Je m’explique : ‘’’Pendant que la France et la CEDEAO les traquaient au Nord du Mali vers le désert, l’Algérie devrait les traquer vers le Sud pour les mettre en étau et les exterminés.’’’ Les terroristes ont profité de cet arrêt a la frontière Algérienne et le laxisme des Etats et de leurs dirigeants pour construire une base solide qu’il sera difficile de détruire : Surtout à sa tête un malade qui joue avec sa propre vie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque de Boungou : 5 mois avant, les travailleurs avaient émis des inquiétudes
Opération Bourgou IV : L’armée française dresse le bilan
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération
Burkina : 32 terroristes neutralisés et un soldat tombé au cours d’intenses combats dans les régions du Centre-Nord et du Nord
Burkina : Des assaillants mis en déroute dans le Bam
Attaques terroristes au Burkina Faso : « C’est une contre-insurrection qu’on nous impose », dixit Massourou Guiro du Mouvement plus rien ne sera comme avant
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés