Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu persistes à rester dans ta zone de confort ,tu n’iras pas très loin» Catalina Pulsifer

Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 9 septembre 2019 à 20h10min
Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

Depuis un certain moment , sur les réseaux sociaux, une forte rumeur persistante fait état d’un couvre-feu décrété sur l’étendue de la ville de ouagadougou pour compter de ce lundi 09 septembre 2019, à partir de 18 heures.

Par le présent, le ministre de la sécurité tient à informer les populations de ouagadougou qu’il n’en n’est rien.
Il les invite par conséquent à garder le calme et à vaquer paisiblement à leurs occupations.

Direction de la communication et de la Presse Ministérielle.

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 00:02, par Combattant En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Au Burkina Faso de nos jours, les réseaux sociaux sont devenus de véritables poubelles où les individus insensés déversent chaque jour leurs ordures. Ils n’ont d’autres soucis que la propagation de fausses nouvelles dont le seul but est de rendre instable la société. Peine perdue. L’adage populaire nous apprend que " si tu te couches sur le dos et tu craches, c’est sur toi que les crachats vont tomber ". A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 02:55, par Henriette kouassi En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Ok !Le gendarmatord,tu sais que ,pas de fumée sans feu. Tu me comprends bien pour avoir été un des grands responsables de la sécurité de l’état sous le CNR.Courage et bonne chance. Que Le Tout Puissant sauve le Burkina....

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 03:37, par Papa En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Ceux qui propagent de telles rumeurs sont plus dangereux que les terroristes et ils doivent être arrêtés’ et mis en prison .Ces rumeurs sont juste pour
    créer le désordre, affoler la population et faciliter l’infiltration des nos ennemis .La PJ doit mener sérieusement des enquêtes et mettre la main sur ces malfrats pour qu’ils répondent de leurs actes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 05:19, par CLAVIER En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Courage à vous ! Soyez forts , ne tombez pas dans la psychose, c’est ce que vos ennemis attendent

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 07:46, par Ka En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Quand prendra fin ces barbaries ? Que peut faire le premier gendarme de notre pays qui est le président Roch Kaboré ? Beaucoup accuseront à tort et a raison nos décideurs : Mais c’est trop facile de dire cela une fois que l’événement s’est produit. On ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.

    Partout on qualifie ces attaques a des frères musulmans : Et je dis à ces derniers, que je suis un chrétien pratiquant, et je vous livre ici l’amour que Dieu, le Dieu qui est celui que Mohamed et Jésus croient, et nous a manifesté à travers cette croyance. L’exemple vient de Jésus : ‘’’Quand bien sentant ses ennemis s’approcher de lui dans le jardin de Gethsémani, Jésus n’a pas cherché à s’enfuir. Il a demandé que la volonté de son Père Dieu s’accomplisse, alors qu’il était envahi par le sentiment humain de la peur. Mieux, lorsque l’un de ses apôtres s’empara d’une épée pour trancher l’oreille d’un des soldats venus l’arrêter, il s’y opposa et remit l’oreille tranchée à sa place. Même sur la croix, il a prié pour ses ennemis, afin qu’ils soient pardonnés, car ils ne savent pas ce qu’ils font. Je n’ai pas le temps de vous énoncer les passages bibliques, mais en recherchant vous les retrouverez. On se rappelle aussi que Jésus avait dit si vous recevez une gifle sur la joue gauche donnez également la joue droite. Au sommet de la paix et de l’amour qu’il a enseigné, il a surtout dit : au premier commandement, aimes ton Dieu de toutes tes forces et de toute ton âme ; au deuxième commandement, aimes ton prochain comme toi-même. Question qu’on peut poser avec vous : ‘’’peut-on aimer son prochain comme soit même et lui en vouloir du mal ?’’’ Cela est antinomique et impossible. Donc sur cette base, tout ce qui peut être développé de vos barbaries résulte du paralogisme et donc sur cette base, tout ce qui peut être développé résulte du paralogisme et du mensonge manipulatoire. Par ailleurs, a-t-on entendu une fois quelqu’un tuer une personne en criant au nom de Jésus ? Par le sacrifice suprême de Jésus Dieu, nous vivons désormais sous la Grâce qui a abolit toutes les violences parfois recommandées par l’Eternel pour punir les abominations de l’humanité. Jésus aurait pu frapper Paul de Sartre (Saül) qui persécutait ses disciples. Mais, au contraire il lui fit Grâce en lui ouvrant les portes du Paradis, en le mettant au service de de Dieu, et je crois qu’HALLA vous fera de même pour que le Burkina ait la paix.

    J’ai essayé dans une de mes critiques fondées de dire qu’on peut couper la racine de ce mal en passant par l’arrêt aux financements de ces terroristes, et qui n’est pas de l’avis de mon honorable Webmaster.

    Ici, je ne veux en aucun cas accuser l’Islam, mais l’absence de partenaire représentative comme (le Pape pour le catholicisme ; La reine d’Angleterre/Arche bishop de Canterburry pour les Anglican, ou le Dallai Lama pour des Bouddhistes ou Patriarches Orthodoxe extc,) est un sérieux handicap pour la religion musulman dans la mesure où cela ne fournit un point de départ pour la transmission des messages/dialogues dans l’espoir d’un effet domino’ vers les fidèles musulmans dans le monde. Cela laisse la place à une interprétation, un message ou une communication effritée, désorganisée et voire à la tête de qui veut ou qui peut mieux. Les premiers leaders de la communauté Musulmane y avaient songé et élisant un Calife (leader religieux) ; mais suite aux conflits de succession cette notion a donné place à une pagaille depuis le dernier vrai califat sous l’empire Ottoman. De nos jours les autos proclames calife (El Bagdadi) ne sont que les usurpateurs qui causent tout ce carnage que nous vivons aujourd’hui. Je ne sais pas comment cela va se résoudre mais il s’avère impérative qu’un leadership ou même un comité dirigeant prenne forme pour mener/diriger les débats et être un point de contact pour une conversation/dialogue avec la communauté musulmane au sens large dans la sous-région. Et je peux confirmer que ces débats au sein de la communauté musulmane ont lieu mais ils sont hélas encore désordonnés. Et c’est ce désordre d’une part et l’existence de terrain fertile au radicalisme qui donnent de la voie à ce phénomène selon moi.

    Le premier gendarme qui est le président Roch Kaboré nous confirme que les auteurs de ces barbaries seront punis ! Au lieu d’une réponse d’un état qui n’a pas les moyens, c’est plutôt une réponse planétaire qu’il faut, avec une puissante armée mondiale d’un Million de soldats. Il faut que toutes les forces coalisées se regroupent en une seule comme ce fut le cas contre Hitler. L’indolence de la Communauté internationale a permi aux Djihadistes de renforcer leur position et de s’étendre en prenant comme racine le Sahel. Je ne sais pas pourquoi la chasse contre les terroristes et les rebelles au Mali s’était arrêtée sans les poursuivre jusqu’à dans leur dernier retranchement. Il fallait au début une bonne coordination de tous. Pendant que la France et la CEDEAO les traquaient au Nord du Mali vers le désert, l’Algérie devrait les traquer vers le Sud et les mettre en étau. Aujourd’hui on n’en parlera plus de ces fous de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 13:35, par mninda En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Vraiment les réseaux sociaux sont devenus un véritable danger pour les populations et les pays . Ce qui devait être une progression de la science technologique pour le bonheur de l’Homme est au contraire devenu vecteur de toutes les perversions morales et sociétales . Ainsi on utilise les réseaux sociaux pour vilipender son prochain ,escroquer ,extorquer des fonds par voie de chantage ,tromperie et autres duperies .etc. On s’amuse à véhiculer des mensonges pour effrayer volontairement les populations ,semer les graines de la haine et bien d’autres pratiques attentatoire à la quiétude collective . Bien vrai qu’avec cet hydre de terrorisme , nous sommes tous désemparés ,un peu perdus ,ne sachant plus d’où le danger peut venir . Bon si cette rumeur peut amener tout le monde à être prudent et vigilant dans sa promenade surtout nocturne ,il n’en demeure pas moins vrai que certaines personnes abusent des réseaux sociaux pour maintenir la psychose .

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:19, par Bigbalè En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    Avec ça, on donne raison à ceux qui ont voté pour le nouveau Code Pénal. Quand on est en guerre, on prend ses dispositions et ce qui a été fait ! Que disent les morveux journaleux et autres défenseurs des Terroristes (MBDHP) sur ces genres de rumeurs ? Dieu combattra toujours pour les justes ! Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 07:49, par Pierre Claver Ouédraogo En réponse à : Rumeurs de couvre-feu à Ouagadougou : Le ministère de la Sécurité dément

    LES BILLETS D’AFRIQUE TRIBUNES

    FAUSSES RUMEURS DE COUVRE-FEU A OUAGADOUGOU : LE PARTI AU POUVOIR ET LE GOUVERNEMENT INTERPELLÉS !

    Le temps est probablement venu d’attirer l’attention du parti au pouvoir, le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès) et du gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré sur l’impérieuse nécessité de beaucoup communiquer et en temps opportun surtout, sur tous les sujets susceptibles de fâcher ou d’inquiéter l’opinion publique.

    En effet, par ces temps d’insécurité grandissante, laisser libre cours à des affabulateurs de tout acabit de répandre des rumeurs de couvre-feu sur le territoire de Ouagadougou, capitale du pays, ne peut qu’être inquiétant. Au moment donc où cette folle rumeur sans le moindre fondement battait son plein, de simples appels téléphoniques sur les antennes de radios (organisant régulièrement des émissions interactives) auraient suffi à lever le doute.

    Ce, en attendant la diffusion, à grande échelle, des communiqués administratifs rédigés par les départements ministériels concernés. En matière de guerre de com, jamais, la moindre occasion ne doit être donnée à nos viles ennemis de prendre le dessus sur nos populations. Surtout que l’autre jour, une rumeur semblable avait mis en émoi toute la ville de Kaya, provoquant de nombreux blessés.

    Il aura fallu le tardif apaisant communiqué du maire de la capitale du "koura-koura" et des brochettes succulentes pour que le calme revienne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Concours directs session 2019 : 5 892 postes pour 1 247 501 candidats
Recyclage : Aminata Porgo ou comment transformer les pneus usagés en objets d’art
Marche -meeting du 16 septembre à Ouagadougou : Retour sur une demi-heure sous une avalanche de gaz lacrymogènes
Marche meeting du 16 septembre : « Le MPP et ses alliés tentent de scier l’échelle par laquelle ils sont arrivés au pouvoir », dixit Norbert Wangré (CGT-B)
Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire
Immigration clandestine : 400 000 FCFA pour un rêve gabonais qui se solde par un naufrage !
Mariage d’enfants dans la région de l’Est : Un phénomène qui perdure sous le poids de la tradition
Journée nationale de protestation : La coordination de l’UAS des Hauts-Bassins invite ses militants à resserrer les rangs
Santé : IAMGOLD Essakane équipe le CHR de Dori en système solaire
Diffusion d’images en direct par la RTB : Le SYNATIC crie au « piratage »
Insécurité au Centre-Nord : Les déplacés internes de Barsalogho reçoivent le réconfort du Cheick Ahmado Sawadogo
4e édition du prix d’excellence Sadate-Bikienga : 23 élèves du Kouritenga récompensés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés