Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • dimanche 8 septembre 2019 à 23h58min
Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

Dans le but d’alimenter les budgets des collectivités territoriales, le gouvernement burkinabè a instauré une taxe dénommée « Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) » pour compter du 1er janvier 2019. Huit mois après son instauration, que retenir de cette taxe ? Le chef de brigade d’enquête et de recherche, intérimaire du directeur régional des impôts du Centre, Abou Siri, donne de l’éclairage.

Lefaso.net : Pourquoi avez-vous instauré la Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) ?

Abou Siri : La TVM est un impôt comme les autres ; elle est destinée à alimenter les budgets des collectivités territoriales. Pour ceux qui suivent l’actualité du Burkina, les collectivités éprouvent d’énormes difficultés financières. Attendre souvent un transfert de l’Etat n’est pas également une chose évidente. Au niveau central aussi, il y a beaucoup de dépenses, de charges. Cette taxe, c’est pour accompagner les budgets des collectivités.

Quels sont les types de véhicules concernés par la TVM ?

Selon la loi, ce sont tous les véhicules à moteur en circulation effective sur le territoire national. Seulement, il y a quelques exonérations qui concernent les véhicules de l’Etat, des corps diplomatiques, des organismes internationaux (régionaux ou sous-régionaux), des personnes handicapées, des militaires frappés d’invalidité et des véhicules à deux et trois roues.

Huit mois après l’instauration de cette taxe, quel bilan peut-on faire ?

On peut dire que le bilan est positif. Généralement, lorsqu’on instaure une taxe, il faut qu’elle soit acceptée par les citoyens. Présentement, on constate qu’il y a un engouement pour le paiement de la taxe, nos guichets sont débordés et souvent, on est obligé d’ouvrir les week-ends pour faciliter le paiement. Dans beaucoup de services, on était obligé d’ouvrir une caisse spécifique pour le paiement de la TVM.

Au départ, il y a eu des difficultés liées aux remous sociaux en début de l’année au sein du ministère de l’Economie et des Finances, et la Direction générale des impôts était malheureusement concernée. Comme c’est une nouvelle taxe, il fallait beaucoup de sensibilisation, ce qui n’a pas pu être faite au cours des quatre premiers mois.

Qu’en est-il de la sensibilisation actuellement ?

Actuellement, la sensibilisation est beaucoup faite, en témoignent les différents communiqués, les passages dans les médias pour parler de la taxe et le recul même des paiements. Si on s’en tient à la loi, le délai est le 31 mars de l’année en cours.

Pourquoi avez-vous reporté le délai de paiement au 30 septembre 2019 au lieu du 31 mars comme prévu au départ ?

Ce report s’explique par un certain nombre de contraintes puisqu’après le délai, il y a des pénalités qui s’appliquent. Et lors des contrôles, il y a beaucoup de formes de sanctions. Comme il y a eu beaucoup de difficultés liées même au fonctionnement de la Direction générale des impôts, on ne pourra pas sanctionner les citoyens pour cela. On a tenu quand même à les accompagner.


Publicité


Il faut rappeler encore que c’est une nouvelle taxe. L’année 2019 est la première année d’application donc il faut beaucoup miser sur la sensibilisation plutôt que des sanctions. Nous sommes conscients qu’on n’arrive pas à satisfaire tous ceux qui se présentent à nos caisses. Souvent, on a de problèmes de réseau, de connexion à notre logiciel de taxation. C’est ce qui a amené la hiérarchie à penser qu’il fallait reculer encore la date pour permettre à tous les citoyens de bonne foi de s’acquitter de la taxe.

C’est une nouvelle taxe. Pourquoi pas repousser le délai jusqu’à la fin de l’année ? Est-ce possible ?

En principe, non ! Puisqu’on se dit que le délai qu’on a donné est largement suffisant. Et depuis la reprise, de mars, on est allé à fin août et on a reculé à fin septembre. Logiquement, avec tous les efforts que la Direction générale des impôts fait, tous ceux qui veulent payer devraient quand même pouvoir s’acquitter avant le 30 septembre.

Après ce délai, quelles sont les pénalités qui seront susceptibles d’être appliquées ?

Comme tout impôt, le législateur a déjà prévu des sanctions. Ce sont ces mêmes sanctions qui seront appliquées. Tout véhicule pris en circulation dont le paiement de la TVM n’est pas prouvé, sera d’abord immobilisé, mis en fourrière, et il y a une majoration de 25% pour le paiement de la taxe comme pénalité. C’est après paiement intégral du droit normalement dû et de la pénalité que vous pouvez rentrer en contact de votre véhicule.

Comme on a reculé le délai jusqu’au 30 septembre, nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments. Nous les invitons au civisme fiscal, à s’acquitter vraiment de la taxe dans le délai que le communiqué a prévu.

Propos recueillis par Cryspin M. Laoundiki
Mariam Sagnon (stagiaire)
Lefaso.net


LOI DE FINANCE 2019 (TVM)

Article 36 :

Pour compter du 1er janvier 2019, la loi n°058-2017/AN du 20 décembre 2017 portant code général des impôts, est complétée par les articles 295-1, 295-2, 295-3, 295-4, 295-5 et 295-6 rédigés ainsi qu’il suit : Section 3 – Taxe sur les véhicules à moteur

Article 295-1 :

Il est établi au profit des collectivités territoriales, une taxe dénommée « taxe sur les véhicules à moteur ».
Champ d’application Article 295-2 :
La taxe est assise sur les véhicules à moteur immatriculés au Burkina Faso et sur les véhicules de même nature non soumis au régime de l’immatriculation en circulation effective sur le territoire national.

Article 295-3 :

Sont exonérés de la taxe sur les véhicules à moteur :
‑ les véhicules immatriculés au nom de l’Etat, des collectivités territoriales ou leurs véhicules non soumis à l’immatriculation ;
‑ les véhicules des missions diplomatiques, des organisations internationales et des organismes assimilés ;
‑ les véhicules appartenant aux personnes bénéficiaires de pensions militaires d’invalidité et de victimes de guerre, dans la limite d’un véhicule par personne ;
‑ les véhicules spéciaux appartenant aux personnes handicapées dans la limite d’un seul véhicule ;

‑ les véhicules appartenant aux personnes dont le degré d’invalidité justifiée par un certificat médical est supérieur à 50 % ;
‑ les tracteurs à usage agricole ;
‑ les véhicules à deux roues ; ‑ les véhicules à trois roues.
L’application des exonérations mentionnées ci-dessus est subordonnée à la présentation d’un titre d’exonération délivré par la Direction générale des impôts.
Toutefois :

‑ pour les véhicules immatriculés au nom de l’Etat et des collectivités territoriales, des missions diplomatiques, des organisations internationales et des organismes assimilés, la mention de leur qualité de propriétaire sur la carte grise du véhicule ou sur tout document tenant lieu vaut titre d’exonération ;
‑ pour les véhicules à deux roues, les véhicules à trois roues et les tracteurs à usage agricole, l’exonération est d’office.

Lieu et période d’imposition Article 295-4 :

La taxe est acquittée auprès du receveur des impôts du lieu de résidence du propriétaire du véhicule. A cet effet, le redevable doit présenter la carte grise ou, s’il s’agit de véhicule non soumis à l’immatriculation, toute pièce indiquant la cylindrée, le numéro du cadre ou du châssis.

Le paiement de la taxe a lieu au plus tard le 31 mars de l’année et le cas échéant, dans les trente jours suivant la première immatriculation ou l’acquisition pour les véhicules non soumis à immatriculation.
La taxe est due pour l’année entière quelle que soit la date d’acquisition ou de mise en circulation du véhicule.

En cas de transaction en cours d’année, le nouveau propriétaire n’est pas astreint au paiement de la taxe s’il peut justifier du règlement de celle-ci pour l’année en cours par l’ancien propriétaire. Tarifs

Article 295-5 :

Les tarifs de la taxe sont fixés comme suit :
Catégories de véhicules Tarifs annuels
 Véhicules de tourisme, camionnettes et tracteurs (autres que les tracteurs à usage agricole)

jusqu’à 8 CV 7 000 F
de 9 CV à 15 CV 10 000 F
de 16 CV à 20 CV 20 000 F
plus de 20 CV 30 000 F

 Camions et remorques
tonnage inférieur ou égal à 2,5 tonnes de charge utile 20 000 F
tonnage supérieur à 2,5 tonnes et inférieur ou égal à 5 tonnes de charge utile 30 000 F

tonnage supérieur à 5 tonnes 50 000 F

Modalités de paiement de la taxe

Article 295-6 :

Le paiement de la taxe est effectué spontanément et constaté par la délivrance d’une quittance.
Aucun dégrèvement ne sera prononcé en cours d’année en cas de vente, perte, destruction, vol ou cessation d’utilisation du véhicule.
Les modalités de répartition du produit de la taxe sur les véhicules à moteur sont fixées par voie réglementaire.

Vos commentaires

  • Le 9 septembre à 04:16, par Algor En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    En lisant cet article, je m’attendais à ce que l’on communique ou que l’on fasse un rappel du montant de la dite taxe, mais je suis resté sur ma soif. C’était l’occasion de le faire

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 04:44, par Ouedraogo En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Combien coût la taxe ? Et ou devrons nous payer cette taxe ? Quelles sont les conditions de payement ? C’est a dire les documents que nous devrons nous munir pour le paiement

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 06:23, par Ange SEBEGO En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Pourquoi, ne pas permettre a la population de payer a travers les mobil money. Un reçu est genere directement, et l’intéresse imprime !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 06:25, par Sida En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Mr des Impôts
    Au moment où vous parlez ,il y a :
    Taxe sur les véhicules,Plaques d’immatriculation à remplacer, cartes grises et permis à remplacer ça fait trop pour la maigre poche des contribuables.Donc mettez vous à la place des gens et ne parler pas de vos pénalités comme si c’était Facile de réunir tout cet argent.Pour des causes moins noble que cela(Fonds Communs),vous aviez bloqué l’administration.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 07:42, par ISMO En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Quand on me dit que l’Etat au niveau central a des taxes et que les communes ont besoins de budget ca me fait sourire. Ce n’est pas l’argent qui manque dans ce pays.

    Ce qui est deja recolté avec tant d’effort est déourtné au yeux et au sus de tout le monde. Et l’Etat ne fait rien pour bien gerer ce qui est deja dans les caisses, mais au contraire laisse piller.

    Normalement, en ces periodes de difficultés pour le Burkina, la repression des crimes économiques devraient être si durement réprimé et sans pitié que meme si 1 FCFA tombait des caisses de l’Etat, la personne qui le prendrait le remettrai immédiatement.

    Mis au lieu de cela, l’argent public est pillé. Et quand tu es honnête, on trouve que tu es bête, parce que en haut ca pille et toi qui a une opportunité tu veux te jouer les honnête et plus royaliste que le roi.

    Je me demande ce quel héritage nos dirigeant laisseront à ce pays. AUssi bien sur le plan moral que sur l’ardoise.

    Et dans ça on veut lutter contre le terrorisme, dont le succès sur la repose sur la transparence et l’intégrité de ceux qui dirigent le combat. Tout est devenu affaire dans ce pays ! Donc, le bout du tunel pour ce pays est encore à des années lumières devant nous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 07:56, par stephane En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Parce que vous savez que les motos et tricycles ne l’accepterons vous les avez exclu du champ d’application.
    Vous vous excluez de cette taxation pour quelles raison ??? les organismes internationaux y a pas de problème. Mais pourquoi vous, l’Etat, ne devez pas payer ???
    Vous créez les taxes à votre guise soit disant que vos caisses sont vides et que c’est pour accompagner les collectivités territoriales. Quand on paye ces taxes ce sont ces recettes que vous utiliser pour construire vos maison impunément. N’es-ce pas ? La preuve en de 2009 ou 2010 vous avez créez la taxe de développement communale (TDC) dont les motos devraient s’acquitter. Le lendemain de sa mise en application je suis allée la payer. Trois mois plus tard et jusqu’à présent elle n’est plus d’actualité. Qu’avez fait de ces recettes ??? Vous n’avez rien dit n’avez pas restituer les sous. Amusez vous à prendre les recettes de cette taxe pour construire vos maisons voyager avec vos maîtresses et/ou battre campagne et vous allez quitter le pays la. Les mines et d’autres entreprises de place sont là elles ne payent pas les impôts correctement et cela retombe sur nous ? au lieu de chercher à réhabiliter tous les CMA et CSPS ainsi que les CHU c’est la population que vous pillez. Vous contribuer à amoindrir le panier de la ménagère j’espère que vous en êtes conscient. Amusez-vous avec cette taxe. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 08:27, par C’est la force En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    En l’espace de 2 à 3 ans vous demandez beaucoup au vaillant peuple du Faso ; il faut arrêter d’esquinter ce peuple dans un laps de temps.
    1- Nouveau permis de conduire
    2- Nouvelle carte grise et nouvelle immatriculation
    3- Nouvelle taxe engin à moteur.
    Tout cela en temps bref, vous ne voyez pas que c’est trop.
    Aussi, des gens viennent d’immatriculer leurs voitures en 2017, 2018, 2019 et on leur parle maintenant de nouvelles immatriculations, ça c’est quoi ça ? Normalement ces gens devraient beneficier de la nouvelle immatriculation ou bien refaire gratuitement. Cela ressemble à de la force, du vol, de l’anarque.
    En ce qui concerne les taxes engin à moteur, ces taxes sont déjà dans le prix des carburants ; c’est quoi ça ? Si ce n’est de la force, du vol ou de l’anarque. Dieu vous voit, continuez toujours dans vos arnarques.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 10:19, par LAMBOUDA En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      Le rôle d’un gouvernement public est de faciliter la vie des citoyens en leur ouvrant beaucoup d’opportunités pour leur reussite leur confort etc....
      Un état qui passe tout son temps à pomper les maigres ressources de ces citoyens ne fait que créer sa propre chute.
      Trouver des voies et moyens pour faciliter la vie des citoyens burkinabés devrait être le souci majeur des dirigeants.Mais la nous nous rendons compte que c’est la création de taxes inutiles pour non seulement s’enrichir eux mêmes et ensuite créer la misère au peuple.
      Celui qui veut n’a qu’a payer sa taxe moi je ne la paierai jamais au grand jamais.
      Ailleurs dans les autres pays (rwanda par exple) où le combat des dirigeants c’est faciliter le quotidien de ses concitoyens. Tout a fait le contraire chez nous au burkina.
      Moi je regrette amèrement le depart de COMPAORE BLAISE.
      Ayez pitié des burkinabés chers dirigeants car dieu vous voit

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 10:25, par LAMBOUDA En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      Le rôle d’un gouvernement public est de faciliter la vie des citoyens en leur ouvrant beaucoup d’opportunités pour leur reussite leur confort etc....
      Un état qui passe tout son temps à pomper les maigres ressources de ces citoyens ne fait que créer sa propre chute.
      Trouver des voies et moyens pour faciliter la vie des citoyens burkinabés devrait être le souci majeur des dirigeants.Mais la nous nous rendons compte que c’est la création de taxes inutiles pour non seulement s’enrichir eux mêmes et ensuite créer la misère au peuple.
      Celui qui veut n’a qu’a payer sa taxe moi je ne la paierai jamais au grand jamais.
      Ailleurs dans les autres pays (rwanda par exple) où le combat des dirigeants ’est de faciliter le quotidien de ses concitoyens ce qui est tout a fait le contraire chez nous au burkina. Comment voulez vous que les plus pauvres s’en sortent ?
      Moi je regrette amèrement le départ de COMPAORE BLAISE.
      Je regrette d’être sorti participer à l’insurrection qui d’ailleurs ne profite qu’aux mêmes personnes( nos dirigeants corrompus)
      Ayez pitié des burkinabés chers dirigeants car dieu vous voit

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:12, par LE LÉGENDAIRE En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    j’ai juste les larmes aux yeux en voyant le pauvre citoyens sur son engin vieux de plus de 10 ans entrain de souffrir avec et on le demande de venir payer taxe. hummmmm sait que vous allez mettre beaucoup d’engin en fourrière. quelqu’un qui n’arrive même pas à subvenir à ses besoins, n’arrive pas à joindre les deux bouts, vous le demander de payer taxe sur petite moto qu’il a même acheté à crédit pour pouvoir aller plus loin chercher son pain quotidien. c’est pas simple deh
    que Dieu nous assiste surtout.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:21, par ALLEZ Y VOUS FAIRE FOUTRE !!! En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    TAXES TAXES ET RETAXES Y EN A MARRE A LA FIN
    C EST QUOI CA MÊME
    ET EL HADJ CHARBON FIN ?
    PAPI BUNKER INFANTERIE !
    M BON NGAW !
    CONTINUEZ A PENSEZ QUE VOUS ÊTES PLUS MALINS QUE LES GENS !

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 12:13, par Le vigilent En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      Ceux qui refusent de payer les taxes et impôts pillent aussi l’etat au même titre que ceux que vous dénoncez sans preuves et sur la base des ragots de cabarets et autres maquis.

      Répondre à ce message

      • Le 9 septembre à 13:48, par Timbila En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

        Mr le vigilent. Vous devez savoir que les taxes qui sont déjà mobilisées si elles sont bien gérer doivent contribuer à impulser le développement de ce pays. Si les interventions des autres ne vous plaisent pas, vous prenez tranquillement votre véhicule et vous partez payer. Ils ont promis qu’ils peuvent beaucoup et maintenant ils veulent piller et filer parce que 2020 est risqué. D’ailleurs je ris lorsque je vois les politiciens se tirailler dans les partis politiques à longueur de journée. Vous n’arrivez même pas à sécuriser 274 000 Km2 et vous n’avez que les élections sur les lèvres. Bref, il faut savoir qu’il y a une crise de confiance entre ce gouvernement et son peuple. Ce gouvernement est aux antipodes des réalités quotidiennes de la population. sinon en l’espace d’un an, voyez les taxes, nouveaux permis, nouvelles immatriculations etc. En retour, on ne voit rien comme amélioration sur le vécu des populations. A la limite, c’est comme si on vit pour payer les taxes. On parle et ils dorment. On paie des véhicules luxueux pour des ministres au moment où le pays est entrain d’aller en lambeau. Certains pillent et l’on observe. En fait ces messieurs des impôts oublient que la situation est plus que dure. Figurez vous qu’on a perdu la partie Nord du pays. On est incapable de trouver des équipements adéquats pour nos FDS. Les gens ont abandonnées leurs activités ( études de faisabilité, chantiers de construction etc) dans le nord et l’est pratiquement depuis plus de 2 ans. Je sais de quoi je parle.
        Le malheur du Burkina Faso , c’est d’avoir eu un président têtu, gouvernant avec ses amis et parents et qui n’a jamais appris à résoudre le moindre problème dans sa vie.

        Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:25, par HUG En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    En quatre ans de règne le nombre de taxe à considérablement augmenté avec ce pouvoir : nouveau permis de conduire, nouvelle carte grise, nouvelle immatriculation..... Ah bas.Et ce sont les contribuables qui doivent se saigner. Pour un penseur disait que trois d’impôt tue l’impôt. Vous avez beaucoup augmenté le salaire de certains fonctionnaires.Vous avez donnez des primes de motivation a certains corps. Chers MPP vous n’êtes plus a mesure de soutenir les collectivités ? A qui la faute ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 10:32, par yero En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    merci Mr "c’est la force" c’est vraiment trop c’est pour dire que quelqu’un qui a un véhicule il a 75000Fr à jeter dans le vide. merci.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre à 12:20, par Le vigilent En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      A combien ce quelqu’un a acheté son véhicule ? Certainement plus que 75 000 des. Ceux qui roulent en véhicule ne sont, probablement pas, les moins nantis de ce pays. Partout dans le monde, ceux qui ont plus doivent payer plus afin que l’ont puisent financer les investissements dans les biens publiques.

      Répondre à ce message

      • Le 10 septembre à 10:02, par Kouda En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

        Le vigilent,
        toute la limite de votre raisonnement figure dans votre question. Et les premiers responsables de ce pays et les gens des impôts pensent exactement comme vous. Pour eux, avoir une voiture c’est un luxe. Or, la réalité est toute autre. Si vous travaillez et voulez être en relative sécurité dans la circulation, vous n’avez de choix que vous serrez extrêmement fort pour avoir une caisse car il y a trop d’insconcients, d’irresponsables dans la circulation au Faso. Je sais de quoi je parle car même si vous circulez correctement en respectant le code de la route, un idiot viendra vous cogner et vous blesser, peut-être gravement. Il n’y a qu’à regarder le type de véhicule qu’achète le commun des Burkinabè pour savoir qu’il ne s’agit aucunement d’un luxe.
        Le vigilent, si ce gouvernement veut des ressources pour sécuriser le pays et promouvoir le développement du pays, il peut faire certaines des actions suivantes :
        - Réduire le train de vie exagérément élevé de l’Etat : vendre les voitures qui consomment trop (Land Cruiser et autres véhicules V8) pour acheter des véhicules moins gourmands et moins chers à entretenir ;
        - Prendre des mesures pour réglementer et réduire la consommation d’électricité dans les services et institutions publics où il y a trop de gaspillage d’électricité ;
        - Eliminer les institutions inutiles et budgétivores : Conseils régionaux, HCRUN, Médiateur de Faso, CES...
        - Réglementer strictement et contenir les financements aux partis politiques (avez-vous entendu un seul politicien demander la réduction de cette subvention ? NON. Les politiciens, quel que soit leur bord, protègent leurs intérêts communs) ;
        - Prélever correctement les impôts et taxes au niveau des mines, conformément à la loi minière adoptée sous la Transition ;
        - Informatiser le fichier du cadastre et imposer toutes les propriétés immobilières, baties et non baties, à l’exception de la résidence principale (une seule résidence principale par ménage) ;
        - Lutter contre la fraude (ex : charbon fin, surfacturation systématique et exagérée dans les marchés et commandes publics, détournements des biens publics pour des intérêts privés...)
        - Eliminer tous les gaspillages dans l’armée. Personne n’en parle mais il y a trop de gaspillage dans l’armée. Plusieurs fois la troupe s’est plainte de ce qu’elle ne reçoit pas entièrement ou ne reçoit rien de ce qui lui est destiné alors que des sommes énormes sont débloquées. Avez-vous lu une seule fois un audit des comptes du ministère de la défense ? Pourquoi ce ministère et l’armée échapperaient-ils au contrôle du parlement qui détient la bourse du pays et doit contrôler les dépenses publiques ?
        - Utiliser rationnellement les moyens de l’Etat : personnels, ponctualité au travail, sanctions contre ceux qui ne travaillent pas...
        - Arrêter la mascarade des dépenses inutiles du 11 décembre chaque année et utiliser ces sommes pour construire des centres de santé, des écoles, des centres de formation professionnelle et en agriculture/élévage, cloturer et renforcer les commissariats et gendarmeries
        - Informatiser les services publics bien-sûr en s’assurant qu’il existe un réseau internet de haute qualité. Cela éliminera les coûts de papier et d’impression inutiles et élevés. Là où ce n’est pas encore possible, on gardera l’ancien système tout en veillant à réunir les conditions du passage à l’informatisation.
        - Collecter l’impôt existant auprès de tous, surtout auprès des grandes entreprises et des puissants qui sont les plus inciviques ;
        - Eliminer tous les cadeaux fiscaux faits aux amis ou faux investisseurs qui ne créent ni valeur ajoutée ni emplois ni revenus au pays ;
        Rien qu’avec ces mesures nous économiserons beaucoup de ressources qui serviront à financer le développement du pays.
        Alors sortez de cette pensée absurde qui veut que celui qui s’achète une voiture a les moyens. La voiture n’est qu’un moyen de déplacement mon cher, pas plus. Ne restez pas dans la mentalité de la pauvreté. Sortez-en et vous vous épanouirez !
        Sortez de cette pensée absurde qui amène notre gouvernement à instaurer un système d’imposition favorable à l’importation de véhicules-poubelles des pays développés au détriment des nouvelles voitures peu polluantes et plus économes.

        Répondre à ce message

        • Le 10 septembre à 14:22, par Salomon Justin Yaméogo En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

          Bien parlé, mon cher Kouda : si on dégraissait vraiment au niveau de "La Tête de L’Etat" et, que résolument on rompait avec les multiples Caisses Noires, la Mal-Gouvernance à volonté, et en faisant aussi plus attention aux dépenses "en bas" de L’Administration, nous n’aurions pas à revenir à cette taxe ; qui ne représente en fait que des broutilles, à côté de ce que doivent les compagnies minières aux Collectivités Territoriales... Surtout aussi, certaines de nos Collectivités Territoriales n’ont presque rien comme véhicules à 4 roues imposables : que gagneraient-elles de cette nouvelle foire à la taxation ??? ...Au temps de la Révolution, malgré moult boycottes de financements extérieurs, les Autorités de L’Époque avaient supprimé ce type d’imposition et ni Le Faso, ni Ses Collectivités ne s’en sont portés mal. Alors, Cela VEUT TOUT DIRE de ce que nous vivons Aujourd’hui : malgré nos nombreuses mines et les financements étrangers...
          Comme nous n’avons pas le choix, payons ; en attendant DE LES TUER TOUS ET TOUTES AUX ÉLECTIONS (par nos bulletins dans les isoloirs) ET DE VÉRIFIER QU’EST6CE QUI A ÉTÉ RÉELLEMENT FAIT AVEC CHAQUE FRANC COLLECTE DANS CETTE OPÉRATION...
          La Direction des Impôts devraient encore faire mieux car on ne peut pas passer du temps à trainer aux guichets pour payer de l’argent : on devrait, à l’heure de l’électronique, pouvoir le payer en toute sécurité et avoir un reçu électronique ou le faire imprimer ultérieurement sans problème.
          Si je suis élu président en 2020 (comme TOUT porte à le croire) je renverrai cette imposition dans sa tombe d’où elle a été ressuscitée par des Autorités non clairvoyantes et sans Vision.

          Répondre à ce message

        • Le 11 septembre à 09:35, par Zig Zag En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

          Mon cher Kouda, merci pour ton intervention réaliste et très patriote. Tu as tout dit. Seulement, l’internaute nommé « Le vigilent » fait partie de ces individus qui sont dans le pouvoir actuel et qui font que le pays va mal et tombe en lambeaux. Ils se sont murés dans une logique têtue qui leur est propre et ignorent royalement tous les conseils qui leur sont prodigués. Qu’ils se rappellent cependant que des régimes dits forts ont été chassés ici au Burkina par la rue. Déjà qu’ils ne sont pas très populaires avec la situation sécuritaire que traverse actuellement le pays, à leur place, j’y réfléchirais à 2 fois avant de continuer à imposer des taxes de façon discontinue qui grèvent le budget déjà insuffisant des travailleurs. Circuler de nos jours en voiture n’est pas un luxe mais une nécessité dictée par l’insécurité routière. Certains engins à 2 roues coûtent plus cher que des voitures ; ça aussi, tout le monde le sait. Penser qu’exclure le 2 roues de cette taxe va vous épargner des courroux des populations serait une erreur grave.

          Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 11:03, par Royce Rolls En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Je n’aime pas beaucoup critiquer mais la ça devient honteux. vous dépassez les bornes au final. Vous devriez être gêné de vous asseoir et dire que c’est pour les caisses de l’Etat. Quel genre d’Etat médiocre êtes vous a tel point que votre seul moyen de remplir vos comptes c’est vider les poches des honnêtes citoyens et le pire est que pendant ce temps vous laissez filer les grands détourneur de fond sans que ceux-ci n’ai de souci a ce faire.
    Ce qui est désolant, c’est le fait que si nous ne payons pas, on nous retirera nous engins pendant que eux volent et restent ministres. puisse Dieu vous faire don d’un peu de dignité avant votre départ sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 11:42, par Monique En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Bonjour Le Fasonet,
    Il a manqué l’essentiel.
    Combien coûtent les VTM ?
    Espérant votre réponse,
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 11:44, par Lui En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Vous dites "Pour ceux qui suivent l’actualité du Burkina, les collectivités éprouvent d’énormes difficultés financières"
    Nous pensons plutôt que c’est vous qui ne suivez pas l’actualité, sinon le peuple que vous taxez éprouvent plus de difficultés financières que vos collectivités territoriales

    Et vous avez bien pris le soin d’exclure les engins à 2 et 3 roues parce que vous avez peur avec ce qui s’est passé avec la TDC et le port obligatoire de casque. Détrompez vous , nous qui avons les véhicules, nous allons nous rebeller contre cette foutue taxe surtout en cette période de rentrée qui nous préoccupe d’abord ! On vous attend sur la route !
    Et puis pourquoi les véhicules de l’État ne sont pas concernés, vu le train de vie de l’État ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 12:01, par POK En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Chers Gouvernants, attaquez vous a la corruption et vous aurez l’argent necessaire. Epargnez donc ce pauvre peuple qui déja se débrouille pour sa survie. Combien de mines ont été ouvertes au Burkina de nos jours et vous osez dire que vous manquez du peu pour ces collectivités ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 12:48, par Yamsoba En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Encore une taxe pour pour ne rien comprendre dns l’utilisation. Les crimes économiques commis, si on les recouvraient dépassent largement toute l’enveloppe que ces taxes vont procurer. Attention à ne pousser le peuple dans son dernier retranchement. LA rentrée scolaire est là avec tous les problèmes, les citoyens sont inquiets pour leur sécurité, malgré tout çà on leur demande de remettre le peu qu’ils vivotent et de sombrer. ATTENTION LE MOMENT N’EST PAS PROPICE. ATTENTION POUR NE PAS ALLUMER UN FEU SUR UN AUTRE FRONT. QUAND ON NE GERE PAS BIEN LES RECETTES ET L’IMPUNITE ET LA CORRUPTION FONT BON MENAGE IL FAUT SAVOIR MENAGER LES CHOSES POUR SURVIVRE EN ATTENDANT LA FIN DES CAROTTES. FRATERNELLEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 12:58, par Yamsoba En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Encore une taxe pour pour ne rien comprendre dns l’utilisation. Les crimes économiques commis, si on les recouvraient dépassent largement toute l’enveloppe que ces taxes vont procurer. Attention à ne pousser le peuple dans son dernier retranchement. LA rentrée scolaire est là avec tous les problèmes, les citoyens sont inquiets pour leur sécurité, malgré tout çà on leur demande de remettre le peu qu’ils vivotent et de sombrer. ATTENTION LE MOMENT N’EST PAS PROPICE. ATTENTION POUR NE PAS ALLUMER UN FEU SUR UN AUTRE FRONT. QUAND ON NE GERE PAS BIEN LES RECETTES ET L’IMPUNITE ET LA CORRUPTION FONT BON MENAGE IL FAUT SAVOIR MENAGER LES CHOSES POUR SURVIVRE EN ATTENDANT LA FIN DES CAROTTES. FRATERNELLEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 13:33, par HORUDIAOM En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    On ne le dira jamais assez, si le peuple Burkinabè payait les taxes sous la révolution sans broncher, c’est parce que le gouvernement avec Thomas SANKARA à sa tête donnait l’exemple de transparence. Le Président vivait modestement et était suivi car l’argent était bien utilisé. En 4 ans, nous avons vu les résultats. Depuis l’avènement du régime des rectificateurs, combien de milliard ce pays a perdu du fait des détournements et des pillages ? Et ça continue ! Les taxes, oui, mais la meilleure gestion est encore mieux. Enfin, il faut éviter de lancer plusieurs taxes à la fois, cela peut exaspérer la population.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 13:33, par pegdwende En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    une idée des taxes déjà existant au pays des homme intègre :
    • Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA),
    • Taxes Sur les Boissons de fabrication locale (TSB)
    • Taxe sur les tabacs, cigares et cigarettes (T/Tabacs)
    • Contribution du Secteur Boissons (CSB)
    • Contribution des Micro-entreprises (CME)
    • Contribution du Secteur Elevage (CSE)
    • Taxe Unique sur les Assurance (TUA)
    • Taxe sur les jeux de hasard
    • Licence de débit de boissons à consommer sur place
    • Droits de Timbre (DT)
    • Taxe de Développement Touristique (TDT)
    • Taxe sur les produits pétroliers (TPP)
    • Taxe sur le café et le thé
    • Taxe intérieure sur les colas
    • Taxe sur les armes
    • Taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l’Etat
    • Taxe de voirie
    • Taxe de balayage
    • Taxe sur les chiens
    • Taxe sur les spectacles
    • Taxe de développement de l’électricité
    • Taxe parafiscale au profit des agences de l’eau
    • Taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication
    • Taxe spécifique sur les produits de parfumerie et cosmétique
    • Taxe à l’importation sur les véhicules de tourisme
    • Prélèvement sur les billets d’avion
    Taxe de Jouissance (T/J)
    • Taxe de constat de mise en valeur et d’évaluation
    • Taxe de publicité foncière
    • Taxe perçue pour services rendus
    faite pardon, si avec tout ça le pays ne s’en sort pas c’est qu’il ya un problème a quelque part

    Répondre à ce message

    • Le 10 septembre à 14:42, par Salomon Justin Yaméogo En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      Aaha ???.... Merci Pegdwendé, pour cet inventaire qui, S’IL EST VRAIMENT EXHAUSTIF nous montre pourquoi il y ba souvent des rumeurs de détournements et/ou de magouilles au niveau des services des impôts et leurs démembrements : il y a de quoi s’y perdre, même si j’ignorais la "taxe sur les chiens"... Dans mon programme pour une Révolution Institutionnelle forte, le nombre de taxes est Très réduit (de l’ordre du quart de cette liste) et, en dehors des secteurs des mines, chacun saura toujours et au moins trois mois avant l’entrée en vigueur combien IL ou ELLE doit à L’Etat. De même, AUCUN Service Public ne percevra encore de l’argent d’un contribuable : le travail des agents se limiterait au contrôle des paiements et aux sanctions le cas échéant. TOUTE SOMME DUE A L’ÉTAT FERA L’OBJET DE VERSEMENT OU DE VIREMENT DIRECT PAR LE CONTRIBUABLE OU SON REPRÉSENTANT, DANS DES COMPTES BANCAIRES AU NOM DE L’ÉTAT ET DOMICILIE AU SEIN DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Banques) DE LA PLACE. C’est la fin du Mouta-Mouta et les décaissements devant se faire suivant Les Règles, on saura qui a fait quoi avec quelle somme. Point Barre !

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 14:52, par pegdwende En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    une idée des taxes déjà existant au pays des homme intègre :
    • Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA),
    • Taxes Sur les Boissons de fabrication locale (TSB)
    • Taxe sur les tabacs, cigares et cigarettes (T/Tabacs)
    • Contribution du Secteur Boissons (CSB)
    • Contribution des Micro-entreprises (CME)
    • Contribution du Secteur Elevage (CSE)
    • Taxe Unique sur les Assurance (TUA)
    • Taxe sur les jeux de hasard
    • Licence de débit de boissons à consommer sur place
    • Droits de Timbre (DT)
    • Taxe de Développement Touristique (TDT)
    • Taxe sur les produits pétroliers (TPP)
    • Taxe sur le café et le thé
    • Taxe intérieure sur les colas
    • Taxe sur les armes
    • Taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l’Etat
    • Taxe de voirie
    • Taxe de balayage
    • Taxe sur les chiens
    • Taxe sur les spectacles
    • Taxe de développement de l’électricité
    • Taxe parafiscale au profit des agences de l’eau
    • Taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication
    • Taxe spécifique sur les produits de parfumerie et cosmétique
    • Taxe à l’importation sur les véhicules de tourisme
    • Prélèvement sur les billets d’avion
    Taxe de Jouissance (T/J)
    • Taxe de constat de mise en valeur et d’évaluation
    • Taxe de publicité foncière
    • Taxe perçue pour services rendus
    faite pardon, si avec tout ça le pays ne s’en sort pas c’est qu’il ya un problème a quelque part

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 15:17, par KOUDOUGOU En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    AVEC MPP ON VA MEME PAYER L’AIR POUR RESPIRER ICI ALLONS SEULEMENT

    Répondre à ce message

    • Le 10 septembre à 15:06, par Salomon Justin Yaméogo En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

      Ouayyyye ! Mon cher Koudougou, là, "on va les flagada" avant les élections ; qu’ils essayent voir !!! ...L’impôt de Capitation, d’origine colonial qui était basé sur le nombre de personnes a été également supprimé sous la Révolution Démocratique et Populaire (RDP). Aujourd’hui, même si certains ont poussé du ventre à la faveur de la Mal-Gouvernance, La Majeure Partie de nos populations vit parfaitement avec la Rockmaliose aiguë : il y en a qui ne mangent que une fois par jour, et même pas tous les jours. J’ai été sidéré quand quelqu’un dont le commerce marchait bien et qui comptait des millions, soutenait de nombreuses familles s’est adressé à moi un jour pour emprunter cinquante milles francs CFA !... C’est vrai que La Vie est vraiment dure au Faso d’Aujourd’hui ; même si certains croyaient percevoir que "les revenus des ménages ont augmentés"... Un petit tour dans les petits restaurants populaires même en périphérie des grandes villes nous le montre ; à plus forte raison un regard sur les exodes de populations, ou dans le Milieu Rural profond.... Alors SI JAMAIS,... SI JAMAIS,... je lancerai un Mot d’Ordre en rapport ; et on verra bien !

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 15:55, par Hawdi En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Monsieur nous les désagréments on en connait depuis longtemps et plein, sans oublier les emmerdements des terroristes. Donc ce n’est pas en ne payant pas vos taxes injustes que nous allons en connaitre plus. Il ne vous reste plus qu’à lotir les cimetières pour nous. OK ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 17:23, par la force révolutionnaire En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    nos communes ont besoin des ressource financière pour le développement certes mais j’avoue hautement que ce ne sont pas les propriétaires des véhicules qui doivent payer pour cela.
    pourquoi ce sont eux et pas toute le monde .
    pourquoi exonérer les véhicules de l’état ,des corps diplomatiques . vous devriez trouver des argument convaincants pour taxer les véhicules car ce ne sont pas les propriétaires de ces engins qui vivent dans la commune c’est honteux comme prétexte c’est regrettable que les gens manquent d’inspiration et veulent gouverner. D’autre part je pense que le conseil municipal doit faire l’effort nécessaire pour mobiliser les taxes élémentaires.prenons les cas de taxes de jouissances combien de propriétaires de parcelle se sont acquittés de ces taxes. prenons l’exemple des taxes de résidences combien de résidents ont acquittés les taxes de résidences.
    et les impôts sur les immeubles et les parcelles vides nous devons faire un effort pour faire fonctionner nos institutions et nos lois . un maire ou un conseiller ne doit pas être un vendeur de parcelles ou celui qui est là pour légaliser les papiers ou célébrer les mariage.
    non il doit faire fonctionner les mairies . combien de maire connaissent réellement la situation des taxes de jouissances de leur communes. et pourtant ils doivent le faire faire sortir les conseillers par section ou par lot pour recenser ceux qui ont payé et faire l’état des lieux .
    bref il y’a plein de choses naturelles qu’on peut faire pour remplir les caisses sans blesser les citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 07:40, par jacques heredia En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    je suis retraité actuellement en france et je prend connaissance de cette taxe que l’on peu payer par cheque combien de citoyens avec des salaires moyens de 50000f on un carnet de cheque en plus ou payer ne serai t’il plu normale de payer un prix résonnable au controle des vehicules afin de pas encore perdre un journée de travail à faire la queue on pere son temps devant des guichets ou les fonctionnaires sont bien souvant absant alors reflechissez un peu et mettez vous a la place de ses personnes qui doivent luter pour survivre et les fonctionaires et autre devrait avoir un train de vie moins arogan envers le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 10:46, par joel En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Les gars des impôts sont contents. Encore le panier du FC qui s’alourdit. Ce pays là ! bientôt on aura TAXE sur la RESPIRATION, TAXE SUR LA PAROLE ET LE RIRE ;

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 11:04, par CCCRR En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    IL DIT DE PAYER VITE ILS VONT POUVOIR PRELEVER LEUR PART DE PRIME DE MOTIVATION ET DE PRIME DE RENDEMENT ! SACRE BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 15:56, par citoyen libre En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    slt.Ne vous apprenez pas au gars des impots.Vous etiez ou quand Dame ROSINE amenait la Loi de FINANCE 2019 a l’AN ? VOUS ETIEZ FOCALISE SUR LA suppression de FC NON.VOUS ALLEZ PAYER PIAN.CELUI QUI VEUT PAS PAYER DEPOSE SON VEHICULE ET FAIRE DES ROULADES.CE SONT VOS Députées qui ont voté la loi .donc les agents vont appliquer

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:01, par sidwaya En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    c’est sur les motos que les communes peuvent avoir assez d’argent pour fonctionner. Mais l’état a peur de ce groupe, il les a soustrait de cette taxe. Seuls les vélo devraient être exemptés. Quelqu’un qui achète une moto à 400000 FCFA devrait pouvoir s’acquitter de 1000 à 2000 f/an. En plus les motos sont parmi les gros pollueurs de l’environnement dû aux gaz d’échappement. Toutes ces moto-tricycle qui font du transport commercial devraient payer cette taxes. Les dix millions d’habitants que nous sommes au BF, il y a au moins 10 million qui au moins une moto. rien que 1000/an, cela fait 10 000 000 000 FCFA/an

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 17:05, par un gondwanais En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    C’est la TDC(taxe de développement des collectivités), jadis décriée et retirée, qui revient sous la forme TVM qui ne concerne plus les 2 roues motorisées. ne nous dites donc pas que c’est une nouvelle taxe.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 18:46, par Passakziri En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    les taxes en soit ne sont pas une mauvaise chose, vu la polution que cela causes avec ses suite comme les maladie pulmonaires etc.C’est l’usage qui doit être clair et compréhensible. Si vous voulez de ces taxes prelever des soit disant fonds communs destinés À un groupiscule, là je ne vois pas pourquoi je payerais ces taxes avec joie. Si c’est pour financer quelque chose de concret, comme la creation et le maintient de jardin communaux pour permettre de contrer tous ces mauvais gaz, là je suis le premier à payer ces taxes . Et je dirais même d’inclures les motos et tout ce qui machine et produit du gaz carbonique .

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 16:05, par Ouedraogo souleymane En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    Bonsoir Monsieur j’aimerais avoit plus d’information concernant les vehicules immobilisés suite a une panne ou accident.
    La taxe concerne ces vehicules ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 00:43, par jeunedame seret En réponse à : Taxe sur les véhicules à moteur : « Nous invitons tout le monde à faire l’effort de payer pour éviter tous ces désagréments », avertit Abou Siri des Impôts

    INVITER À PAYER UNE TAXE !!!! QUELLE IRONIE ! Et c’est cette nonchalance dans les gestions qui nous justifie corruption et incivisme. La taxe s’applique et s’impose dans son paiement une fois décidée ; elle ne se négocie pas. Sinon, c’est mendicité. Autorité où es-tu ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Alliances productives du PADEL-B : Huit plans d’affaires examinés avant la subvention
72 heures des start-up du Fonds commun genre : Les entreprises bénéficiaires du projet exposent leurs produits et savoir-faire
Banque mondiale : 50 années d’intervention au Burkina retracées en images
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019
Analyse citoyenne du projet de budget de loi de finances 2020 : Des OSC s’approprient les conclusions de l’analyse
Marché des assurances au Burkina : Un chiffre d’affaires en hausse de 13, 29%
Inclusion financière : La BCEAO au Burkina décaisse près de 3 milliards de F CFA pour le programme de 2020
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité
Finance inclusive : Des journalistes et le Fonds d’équipement des Nations unies discutent collaboration
Polémique autour de « Faso Attiéké » : L’entreprise burkinabè est protégée mais pas labellisée par l’OAPI
Aide publique au développement : Les donateurs appelés à s’aligner sur les priorités des pays bénéficiaires, selon un rapport du CNUCED
Association des tapissiers du Burkina : Une exposition-vente de meubles pour valoriser le savoir-faire local
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés