Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Ils ont couvert le procès du putsch : Zoubaviel David Dabiré de la Télévision nationale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • dimanche 1er septembre 2019 à 23h59min
Ils ont couvert le procès du putsch : Zoubaviel David Dabiré de la Télévision nationale

Assis dans un coin de la salle, ils prennent des notes, discutent et… somnolent par moments. Les nouveaux se perdent dans les noms et va-et-vient des avocats entre code de justice militaire, code pénal et code de procédure pénale. Les anciens, plus calmes mais envahis par la fatigue, suivent chaque parole et geste des acteurs du tribunal. Affectueusement appelés « journalistes commis d’office », ils couvrent, depuis février 2018, le procès du putsch de septembre 2015, feuilleton qui tire vers sa fin après la clôture des plaidoiries des avocats de la défense. Nous sommes allés à la rencontre de l’un d’eux. Il s’agit de Zoubaviel David Dabiré de la Télévision nationale.

S’il y a bien l’audition d’un accusé qui l’a marqué, c’est bien celle du Sergent-chef Zerbo Laoko Mohamed, premier à passer à la barre. Son interrogatoire, explique-t-il, constituait une sorte de test pour le parquet militaire, les avocats des parties civiles et ceux de la défense. « A travers lui, on voyait comment le procès allait s’agencer. Est-ce qu’il irait dans le sens de ses propos tenus en enquête préliminaire devant les juges d’instruction ou est-ce qu’il allait nier les faits ? Il a été interrogé sur trois jours sans que la moindre information puisse filtrer. Son audition laissait présager la suite du procès. Il peut avoir dit la vérité. Je ne suis pas du jury. Mais j’ai eu le sentiment qu’il y a quelque chose qui n’allait pas ou qu’il y avait eu une sorte de concertation pour que chaque accusé reste à côté des faits », commente-t-il.

Comment le journaliste a-t-il été choisi par sa rédaction pour couvrir ce procès ? Quelles sont les difficultés auxquelles il a été confronté ? Quelle appréciation fait-il de la couverture médiatique du procès par les journalistes burkinabè ? Ce sont autant de questions que nous avons posé à Zoubaviel David Dabiré au cours d’un entretien vidéo. Bonne lecture

HBF
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés