Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Santé : Bientôt le passage à l’échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 29 août 2019 à 17h30min
Santé : Bientôt le passage à l’échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale

Ce jeudi 29 août 2019 se tient à Ouagadougou un atelier de validation du plan de passage à l’échelle de la délégation des tâches dans le domaine de la planification familiale au Burkina Faso. Le document, une fois adopté, servira d’outil de plaidoyer pour la mobilisation des ressources et permettra de mieux coordonner les interventions en matière de délégation des tâches.

Au Burkina Faso, les chiffres font état de 23% de femmes qui ont des besoins non-satisfaits en planification familiale. En outre, la prévalence contraceptive demeure faible. Une situation qui s’explique en partie par la pénurie de personnel de santé qualifié surtout en milieu rural capable de délivrer des services de planification familiale.

C’est dans ce contexte que le pays expérimente, depuis octobre 2016, dans les districts sanitaires de de Dandé et de Tougan, la délégation des tâches qui consiste à mettre à contribution des agents de santé en première ligne pour améliorer l’offre de soins notamment en matière de planification familiale, à travers le transfert/partage des tâches.

Au vu des résultats jugés satisfaisants, il a été décidé du passage à l’échelle de la délégation des tâches dans le reste des 68 districts sanitaires que compte le pays. Pour ce faire, un plan a été élaboré. L’atelier qui s’est tenu ce jeudi 29 août 2019 sera donc l’occasion d’examiner et d’apporter des amendements en vue de finaliser le plan de passage à l’échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale.

Dr Boubacar Sawadogo, directeur assurance qualité à Marie Stopes

Une fois adopté, le document servira d’outil de plaidoyer pour la mobilisation des ressources et permettra également de mieux coordonner les interventions du ministère et de ses partenaires en matière de délégation des tâches. « Cette stratégie peut contribuer énormément à l’accessibilité de la population aux services de planification familiale », a indiqué Dr Boubacar Sawadogo, directeur assurance qualité à Marie Stopes, partenaire du ministère de la Santé dans l’élaboration du plan de passage à l’échelle.

Le passage à grande échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale devrait débuter en 2020 et permettra d’améliorer les indicateurs en matière de planification familiale, notamment le taux de prévalence contraceptive qui est actuellement de près de 31%.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 août 2019 à 11:00, par LE GUNT En réponse à : Santé : Bientôt le passage à l’échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale

    est-ce que les acteurs nationaux se rendent compte que la question de la planification familiale est une question hautement stratégique qui va déterminer l’avenir de notre pays ? en tout cas , à ce qu’il me semble, même s’ils le savent, ils n’en tiennent aucunement compte dans leurs orientations, bien au contraire. si rien n’est fait, après l’esclavage, la colonisation et la néo-colonisation, nous allons passé à une autre forme de domination beaucoup plus vicieuse et plus durable. les chinois y ont échappé et ont pris leur destin en main. mais nous les Africains par pure paresse sont en train de livrer nos générations futures à la Re-domination irréversibles de l’occident.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2019 à 16:34, par Thenor En réponse à : Santé : Bientôt le passage à l’échelle de la délégation des tâches en matière de planification familiale

    c’est juste. Les gens pensent parfois bien faire en se jetant sur ces genre de projets. Mais au font, ils ne voient pas les conséquences néfastes de ce qu’ils font pour l’avenir de notre pays. Oui pour la contraception mais NON A CES MÉTHODES CONTRACEPTIVES dont les organismes internationaux nous imposent par notre ignorance. Je demande aux femmes de réfléchir deux fois avant de se faire implanter une contraception.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du Burkina : Que dit le gouvernement, finalement ?
Éducation préscolaire au Burkina : L’épanouissement des enfants au cœur du projet de l’ONG Asmae
Burkina/Humanitaire : Le gouvernement lève la suspension sur les activités du Conseil norvégien pour les réfugiés
Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant
Boucle du Mouhoun/ Développement local : Fin du Projet PAPCiDDEL
Education nationale : Remise de kits scolaires au profit de 625 élèves à Niankorodougou
Burkina : Le ministère de l’Éducation et les communes se concertent pour la cinquième fois
Secteur des transports : Un nouveau référentiel de formation en brevet d’études professionnelles (BEP) en cours de validation
Cadre sectoriel de dialogue justice et droits humains : L’ambassade du Danemark passe les rênes au PNUD
Prix de l’arrondissement le plus éco-citoyen de Ouagadougou : La 5e édition est lancée
Vivre ensemble au Burkina : « Il nous faut reconstruire l’école burkinabè pour les Burkinabè », recommande Souleymane Yago
Burkina / Région de l’Est : Éleveurs et agriculteurs à l’école de la prévention et de la gestion des conflits agro-pastoraux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés