Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’acclamation a fait tous les maux de tous les peuples. Le citoyen se trouve porté au-delà dе sοn рrοрrе jugеmеnt, lе рοuvοir ассlаmé sе сrοit аimé еt infаilliblе ; tοutе libеrté еst perdue.» Émile Chartier dit Alain

Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 27 août 2019 à 18h30min
Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

Le 19 août 2019, notre armée nationale a été encore lâchement frappée par une attaque terroriste. C’est l’occasion pour des Burkinabè de l’Allemagne de présenter leurs condoléances les plus attristées aux familles des victimes et d’apporter leur soutien sans faille à l’armée du Burkina Faso. C’est aussi l’occasion de critiquer sans complaisance les dysfonctionnements de cette armée, avec nos yeux de profanes.

D’ici, en Allemagne, nous comprenons difficilement comment des généraux, formés pour défendre la nation, se retrouvent à diriger des ambassades alors qu ils devraient logiquement être sur le terrain des opérations à défendre leur pays. N’est-ce pas logique de laisser les diplomates diriger des ambassades et laisser nos généraux être sur le terrain à concevoir des plans de guerre pour défaire les terroristes ?

La seconde critique est aussi que nous comprenons mal comment, sur le terrain des opérations, nous ne trouvons pas de gradés, des hommes qui ont l’expérience de la guerre avec les plus jeunes recrues.

En Allemagne, même lors de leur formation, les élèves-officiers burkinabè peuvent affirmer que les généraux partagent les dures conditions du terrain avec les soldats ; alors il est difficile pour nous de concevoir que nos gradés ne veulent pas quitter leur confort des grandes villes pour être dans les camps. Nous demeurons persuadés que si un général était dans le camp de Koutougou, jamais il ne l’aurait laissé être attaqué de la sorte. Il aurait pris toutes les précautions pour éviter le carnage.

Le sentiment que nous avons est que, opposition et pouvoir au Burkina Faso sont plus préoccupés par les prochaines échéances électorales que de former un front commun contre le terrorisme. Cela est une erreur grave qui va nous conduire au précipice.

La sécurité du Burkina est plus importante que n’importe quel poste électif et tous les fils de ce pays devraient tout d’abord songer à défendre et protéger ce pays afin que nous le léguions entier à nos enfants.

Voila pourquoi nous suggérons :
- Pour des impératifs de sécurité, de reporter toutes les élections afin que toutes les ressources et énergies soient mises à la disposition de l’armée pour lutter efficacement contre le terrorisme.

- D’instaurer l’Etat d’urgence sur toute l’étendue du territoire national.

- De mettre en place un gouvernement d’union nationale avec un nombre restreint de ministres, le temps de prendre des décisions fortes pour sécuriser le Faso.

Pour ne pas ouvrir à la fois un front contre les djihadistes et un autre front social, notre proposition est que le ministère du Travail dans ce gouvernement d’union revienne directement à un leader syndicaliste. Une fois au pied du mur et confronté aux réalités de la realpolitik, il saura certainement tenir le discours qu’il faut aux travailleurs pour calmer les revendications tous azimuts.

Nous exigeons que le gouvernement soit sans pitié pour tous ceux qui, en son sein, ont commis des malversations comme l’histoire du charbon fin qui défraie la chronique.
Tous ceux qui, de près ou de loin, sont mêlés à cette histoire, doivent être demis de leurs fonctions afin de permettre à la justice de faire sereinement son travail.

Enfin, c’est parce que le président a annoncé assez tôt son intention de briguer un deuxième mandat, que nous recevons des attaques redoublées de ceux qui confondent la personnalité du chef de l’Etat au Burkina Faso. Certains croient atteindre le président et son gouvernement en s’en prenant directement au Burkina Faso et à son modèle de tolérance.

Aussi, nous suggérons au président du Faso de certes rester président du Faso jusqu’à la sécurisation totale du pays, mais aussi d’annoncer qu’il ne prendra pas part aux prochaines échéances électorales à la fin du gouvernement d’union nationale.

La lutte contre l’hydre terroriste ne se gagne pas avec des discours émotifs, mais avec des actions fortes.
Le peuple burkinabè a largement prouvé sa résilience face aux difficultés qui ont jalonné son histoire tumultueuse.

Nous demeurons persuadés qu’une fois encore, nous sortirons vainqueurs de ce combat, mais pour cela, il nous faudra tous regarder dans la même direction et enterrer nos querelles intestines.
Ce sont modestement nos propositions qui, nous l’espérons, nous éviteront d’enterrer encore nos valeureux enfants.

Fait à Berlin le 21 août 2019

Ont signé :
Boukaré Bara
Roger Tarnagda
Moussa Compaoré
El Hadj Sinaré Kalso

Vos commentaires

  • Le 27 août à 22:44, par Soucieux pour mon pays En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Très franchement, les généraux ambassadeurs alors que nous avons besoin de plus de formation, de réconfort moral, de renforcement de capacités de nos jeunes soldats par nos gradés, on a l’impression que le grade de GENERAL est un passeport pour quitter le Burkina. Quelques exemples : Pengrenonma ZAGRE, Yacouba Isaac ZIDA, Oumarou SADOU. C’est trop déjà.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 01:07, par Raso En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Bonnes propositions de nos frères en Allemagne, mais celles-ci ne seront jamais suivies. Le garba est trop bon au sommet de l’état pour laisser, même au risque que toute la maison brûle pendant qu’on se gave.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 05:49, par Konkona En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Mes chers frères,

    Bravo d avoir essayé. C est bien et même très bien. Seulement, j ai personnellement eu l impression que vous avez réagi à chaud et avez pensé que vous aviez affaire à un gouvernement comme celui du pays dans lequel vous vivez. Sachez que ce n est pas avec ces hommes politiques, à commencer par Rock lui même que le Burkina Faso connaitra le chemin du développement. N en voulez pas à nos braves "vrai" généraux (pas du genre Zida) et autres officiers supérieurs. Tout ce que vous entendez ou voyez n est que du dilatoire. Aucun politicien n a dans sa tête, gouverner ce pays pour le bien du peuple. Faites un constat et vous comprendrez. Des nominations de complaisance. Regardez au niveau même de nos mairies, donnez moi le nom d un seul maire méritant SVP. Pendant que le peuple attend d être rassuré sur sa protection pour continuer à manger son haricot et autres mets locaux pour sa survie, on voit des images et actionsm comme "lutte contre la divagation des animaux ". Certes, cette lutte est aussi nécessaire mais soyons sérieux. Arrêtons de prendre le peuple Burkinabé pour des cons. Vous n avez en face de vous que des hommes avec des calculs politiques. Que vous ayez aimé les actions et le courage du Président SANKARA ou pas, il reste l unique et le seul à nos jours, personne qui n avait qu un programme politique qui sied au peuple Burkinabé. De mon avis personnel et cela n engage que moi, Thomas SANKARA était le vrai ami des hommes blancs que nous accusons à longueur de journée. Un vrai ami est celui qui a le courage de te dire sa vérité, la vérité de son peuple. Un vrai ami est celui qui parle au nom de son peuple et qui lutte pour son peuple. Revisitez les lignes de l histoire de SANKARA avec sa famille et vous comprendrez mieux. SANKARA defendait son peuple contrairement aux autres qui vendent leur peuple que les hommes blancs eux mêmes refusent d acheter. Vous vivez en Europe et savez très bien que l homme blanc n est pas aussi méchant comme on le croirait. Que voulez vous que l homme blanc fasse si il a en face de lui un africain calculateur politique ? Que voulez vous que l homme blanc fasse si celui qui est en face de lui, le vrai parent du peuple ne parle pas des intérêts de son peuple ? Voulez vous que lui, parle de son peuple à sa place ? Soyons sérieux. Si l homme blanc était mauvais, n est ce pas chez lui que les politiciens africains chassés ou les indésirables intellectuels africains trouvent refuse ? Regardez un peu ce qui se passe au Togo. Je pleure le peuple Togolais qui croupit dans la dure misère quotidienne pendant qu une seule personne se la coule douce sans gène et pire au Gabon. C est la honte. Regardez les images sur Ali BONGO. Est t il le seul et unique gabonais qui puisse diriger ce pays ? A peine s il peut se deplacer si on tient compte des images publiées sur lui. Que voulez vous que l homme blanc fasse ? L Afrique n a pas besoin de lutter contre l homme blanc. Nelson Mandela l aurait fait durant son mandat. Les noirs exclaves n ont pas fait la guerre contre les blancs mais ils ont fait la guerre avec les blancs. Les torts causés aux noirs ont existé aussi chez les blancs entre eux et vice versa. Le combat des africains aujourd’hui doit être celui contre tous les africains incapables, tricheurs comme les présidents et leur gouvernement. Je suis persuadé que les africains auront le soutien de l homme blanc dans ce combat. Dites moi SVP, lequel des présidents africains a soutenu le président Ghanéen, son peuple et son gouvernement lorsqu il a pris des mesures fortes au sujet du FMI ? Aucun. Tous ont eu peur mais cela n a pas empêché le Président Ghanéen de rencontrer sa diaspora en France avec le Président Français. Soyons réalistes. Je n ai aucune prétention, pour prêter les mots du Président SANKARA, de vous faire une leçon, mais je voulais simplement vous dire que vous ne pourrez jamais compter sur un Président comme Rock et son gouvernement pour un Burkina meilleur. Ni même pas les actuels hommes politiques de notre pays. Chers frères, comparez seulement le train de vie des Ministres Burkinabé et celui du pays dans lequel vous vivez. C est l homme blanc qui leur a dit de se comporter comme ça ? Bien au contraire. L homme blanc à travers les institutions financières conseillent des mesures fortes de bonne gouvernance. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 05:53, par le juste En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Je trouve que votre écrit est trop décousu. Je vous conseigne prochainement de bien relire avant d’envoyer un message aussi complexe qui dépasse un peu votre niveau de compréhenssion sur la situation nationale. Cependant, je peut vous féliciter de penser a votre pays d’origine. Je vous conseigne de regarder ce qui se passe en Syrie, en Irac, au Mali et en Afganistan malgré tous les moyens mis et les généraux ou officiers qui travaillent a exterminer les terroristes, il n’y a pas de semaine sans attaques terroristes.

    Répondre à ce message

    • Le 28 août à 11:42, par Timbila En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous dans la mesure ou il faut éviter de se comparer au pire des situations pour apaiser sa conscience. Les situations sont différentes. Quand il y a un problème il faut chercher les solutions en posant les bonnes questions. Le problème au Mali, en Syrie que vous citez, la base du problème est connu. Chez nous, jusqu’aujourd’hui ; le président Roch feint d’ignorer son problème et il ne cherche même pas de solutions. Ce ne sont pas les voyages et le G5 qui vont nous sortir de cette situation. Cela fait plus de cinq ans qu’il court derrière le G5 qui n’est qu’un leurre. On ne peut pas compter sur les autres pour assurer notre sécurité. Ils ont aussi leurs problèmes. Aujourd’hui, il court encore derrière le G7.
      Ils vont promettre et rien au fin de compte. La preuve, on a traité les autres de tous les no,s d’oiseaux lors des conférences de Paris sur le financement du PNDES. Aujourd’hui, le terme n(est plus à la une. C’etait un mort né. Nous avons des problèmes, cherchons des solutions au lieu de nous comparer autres. Point part comme dirait l’autre.

      Répondre à ce message

  • Le 28 août à 06:40, par Verseau En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Je valide tout. c’est le meilleur post que j’ai lu depuis le début de cette année 2019. J’espère vraiment que ça ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd. On ne peut pas poursuivre deux lièvres à la fois. Se faire réélire et gagner cette guerre contre les fossoyeurs du Burkina Faso. Il faut un sacrifice quelque part. Quand on n’est pas à la hauteur et qu’on crée des conditions pour ne pas être à la hauteur, il vaut mieux partir dignement pendant qu’il est encore temps.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 07:21, par Amadou En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Analyse très pertinente mais situation très délicate. Tout le monde sait que nous n’avons pas d’armée. Il n’y avait que le RSP au service de Blaise et sa famille. Quinze jours après l’investiture du président ROCK les frappes ont commencé et depuis ça n’a pas cessé. L’opposition avec à leur tête des docteurs d’état jubile parce que le pouvoir de Rock se fragilise. Tous les mardis elle sort critiquer en oubliant que pour qu’il y ait élection il faut l’unité du pays. Tout est prioritaire au FASO après insurrection. Le RSP à été disloqué après le coup d’État. Donc une armée a reconstruire. Les armes se commandent avec des délais de livraison. Pendant ce temps les terroristes attaquent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 07:39, par Passakziri En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    D’abord le titre de l’article porte un peu à confusion car à la lecture du texte, on ne voit pas ou se trouve la charge.
    Des critiques faites aux officiers, je pense que c’est naif , osé et même hasdardeux de penser que les officiers se campent en ville . De par la composition et du rôle des acteurs de l’armée, il est évident que ceux qui sont au front sont géneralement les hommes du rang, qui sont physiquement plus aptes au combat, pendant que les officiers planifient les tactiques. C’est pas propre à l’armée burkinabè. L’armée Allemande que vous citez a aussi la même Hierarchie et je suis sûr que les généraux qui sont en Mission ne montent pas eux aussi directement au front. Ou bien combien d’entre eux on été tués en Afghanistan ?
    Sur la question des officiers Ambassadeurs, je suis d’avis avec vous que c’est très genant en cette Situation d’insécurité interne.
    La Proposition de Reporter les élections et de mettre toutes les ressources à la Disposition de l’armée est peut-être un ballon que vous voulez lancer , mais je me demande qui en est le commanditaire. Sinon, nous Savons tous que l’argent, les moyens militaires à eux seuls ne vaincrons jamais le terorisme. Tournons les yeux encore vers l’Afghanistan ou la Russie, les Etats-Unis et leurs alliés respectifs se cassent les dents depuis des decenies. Quels moyens militaires et Financiers n’y ont pas été mis ? Est-ce que les talibans son vaincus ? Notre plus Grand problème Avec le terorisme est à mon avis un problème de prise de conscience profonde et de manque coopération des populations avec les autorités dans la collecte et la Transmission des Renseignements, parce que quoi qu’on dise, ceux qui attaquent traversent des villages avant et après leurs attaques, y logent peut-être sans que l’information ne soit transmise à qui de droit. Ensuite quelle est la reaction de la grande masse ? Par quels mesures avons nous fait savoir à ceux qui nous attaquent que nous les désaprouvons ? Au moins par des marches pacifiques de masse sur toute l’étendue du territoire, on aurait pu exprimer notre desaprobation ; Mais non, on est inertes comme des moutons tant que les attaquent sont géometriquement éloignées de nous de plus de 50 km.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 08:07, par Sidpawetta En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Le grade confère l’aptitude à exercer une fonction, le caporal commande une équipe, le sergent et le sergent chef commandant un groupe qui est constitué de 10 soldats., l’adjudant , l’adjudant chef sont adjoints au lieutenant qui commandent une section de 30 soldats, le capitaine commandant une compagnie de 150 soldats, le commandant commandant commande un bataillon de 650 soldats. Si vous comprenez bien le fonctionnement de l’armée, vous n’allez pas demander à un général d’aller commander un détachement de moins de 100 soldats. En plus les officiers anciens ont été écartés, certains sont couchés à la maison , au profit des jeunes. En outre un colonel ancien ne va jamais aller sur le terrain et se faire commander par un commandant ou lieutenant colonel qui est commandant de région. Aucun haut gradé n’est heureux de la situation, mais vous comprendrez qu’ils ont été écartés au profit de plus jeunes. Ceux appelés les Boys

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 08:15, par Saksida En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Approfondissement de cette très pertinente idée.
    1. Le président décrète l’Etat de siège et/ou d’urgence sur tout le pays.
    2. Aucune élection avant la libération du dernier cm du territoire.
    3. ROCH RESTE PF jusqu’à la libération s’il veut mais dans tous les cas il ne se représente plus jamais a cette fonction jusqu’à sa mort.
    4. Le gouvernement et sa formation sont confiés a l’armée.
    5. Le salaire des députés est aligné sur celui des enseignants. De catégorie A et celui des ministres a celui d’ agent de Sant de catégorie A.
    6. Tous les programmes de développement a l’exception de ceux de la santé, de l’éducation et de la sécurité sociale sont suspendus et leurs ressources réorientées vers l’effort de guerre.
    7. Tous les avantages en nature ou en espèces de tout poste de travail nominatif dans le public sont suspendus et réorientés dans l’effort de guerre.
    Les frais de mission a l’intérieur du pays sont limités 10000f la nuitée pour qui que ce soit.
    8. Tout voleur, détourneurs, surfactureeur a l’origine de marché public, corrupteur public, est dépouillé de son butin et envoyé au front pour se repentir en deterrant les mines de l’ennemi.
    9. Les kolwego, les dozo sont mis a contribution de façon civilisée. La ou il n’y en a pas, inviter les commutés a mette en place des groupes de défense du territoire.

    .

    ,

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 08:41, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    - Mes amis, si RMCK doit rester jusqu’à ce que la situation se calme, alors elle ne se calmera jamais. Il aime trop le pouvoir au point d’annoncer déjà sa candidature 3 ans avant la fin de son mandat en cours. Que croyez-vous ? Ensuite son parti le MPP avec des manoeuvriers professionnel plein dedans, vont jouer des pieds et des mains pour chaque fois reculer le délai.

    Conclusion : C’est une mauvaise idée que de reporter les élections. Au contraine il faut les organiser pour boutter tous ces incompétents dehors ! Des gens dont la Gouvernance est basée sur le mensonge, la ruse, la tromperie, la fourberie et le vol ?!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 08:48, par sidbala En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Ce qui veut dire que les prisonniers doivent recouvrir la liberté, et que les exilés politique doivent revenir.

    En plus l’assemblé nationale doit être dissoute, les parties politiques doivent être suspendues jusqu’à nouvelle ordre.
    Roch ne doit pas être celui qui va gérer cette transition, il faut le militaire le plus ancien dans le grade le plus élevé.

    Cette transition doit durer au maximum 15ans, le temps de tout mettre en ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 09:08, par caca En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Merci à la diaspora allemande pour votre contribution, mais le pouvoir en place ne voudra pas que ses enfants lui indique le chemin à suivre. En plus, certains points de votre analyse ne tient pas la route, par exemple vous proposez de faire un gouvernement d’union nationale et de reporter les élections présidentielles et des députés en 2020 jusqu’à la libération totale du pays. Cette proposition n’a pas de sens, le Mali a pu organiser une élection présidentielle malgré le terrorisme sur le territoire ainsi que le Niger voisin ou le Nigeria. Je pense que les burkinabé sont toujours dans un comportement archaïque, et aime fantasmer sur un état idéal. Notre blessure narcissique est profonde dans la mesure où nous refusions la réalité. Ce n’est pas notre seul qui est attaqué, mais plusieurs.
    Peut-être chez nous, on peut toujours contrôler la chose par rapport à nos voisins où leur territoire est plus vaste. Le problème au Burkina est une faute politique concernant les événements de 2014 où la classe politique de l’époque avait sous-estimé la menace et le pouvoir de nuisance de ces mécréants. En plus, en 2014, on parlait toujours de la rébellion touareg ou certains groupes voulaient une séparation du territoire malien. C’est l’échec des négations qui ont accéléré la résistance djihadiste encré dans la religion.
    Si un gouvernement d’union nationale peut aider à réconcilier des burkinabé et permettre le retour des exilés politiques. Cette proposition est une bonne chose, si non laissons Rock et son MPP de faire leur expérience en divisant bien les burkinabé et occasionner ce chaos. Le burkinabé a une compréhension difficile suivant l’évolution du monde, d’un côté il veut la modernité en rapport avec les autres, de l’autre côté, il ne veut pas non plus subir les conséquences de l’évolution de la modernité. Nous devons ouvrir davantage aux autres avec les conséquences que cette ouverture nous expose. Entre nous même, nous sommes difficiles, parce que le syndrome de Caïn nous empêche d’accepter notre propre frère comme soi-même. La haine et la jalousie sont deux maux qui minent notre conscience archaïque.
    Néanmoins, je tiens à vous remercier pour cette contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 09:23, par Raogo En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    « Au Mali, la facilité avec laquelle les Islamistes ont mis en déroute les forces armées maliennes est intimement liée aux problèmes de corruption institutionnalisée et aux politiques de népotisme. Pendant le mandat du Président Touré, la corruption s’est institutionnalisée dans les rangs des forces maliennes. Le recrutement des forces armées nécessitait d’avoir un membre de la famille au rang de colonel ou de général pour être admis. Les qualités ou la discipline nécessaires ne semblaient pas être prises en compte. Dans ces circonstances, peut-on s’étonner de voir l’effondrement si spectaculaire des forces armées maliennes en 2012, au début de l’insurrection touarègue ? L’intervention française fut nécessaire pour s’assurer que Bamako, la capitale du Mali, ne tombe pas aux mains des insurgés.
    La nature prédatrice de l’État africain n’occupe guère l’esprit des décideurs politiques de Londres, Paris ou Washington. Cela est impardonnable compte tenu de la vaste littérature existant sur le sujet. Nous avons l’ouvrage de référence de Jean-François Bayart intituléL’Etat en Afrique : La politique du ventre (2009, Londres : Polity Press, 2e édition). Dans ce processus, les États occidentaux ont continué à traiter leurs homologues africains comme des versions simplement plus faibles d’eux-mêmes." In

    L’Occident devra assister les États africains pendant encore un certain temps. Toutefois, l’appui financier et technique de l’Occident aux pays africains se poursuivra à condition que ces derniers s’engagent pour plus de démocratie et de transparence financière. » Dr Hussein SOLOMON
    Professeur au département des études politiques et de la gouvernance
    University of the Free State (Afrique du Sud)

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 09:50, par pas dinquietude En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    je propose plutôt une élection anticipée à laquelle s’exclue volontairement le chef de file l’opposition, l’ex majorité et la majorité actuelle. chaque camp miltaire dirigé par un général et secondé par un colonel major.
    je parle étant profane. pardon c’est nullement pour démoraliser les troupes.
    soutien total aux fds

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 11:05, par Wendsong En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Merci de contribuer à trouver des solutions. Je propose Boukary Le Lyon pour gérer cette transition et mes condoléances aux financiers des sales djihadistes et leurs œufs.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 12:39, par ollo En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Passakziri, ce que vous dites est vrai en partie. Le vrai problème est la collaboration des populations. Mais la responsabilité de l’Etat est totalement engagée car il suffit de faire le point de tous ceux qui ont payé de leur vie cette collaboration et on sera édifié. Pourquoi les populations doivent-elles continuer de payer au prix fort s’il n’y a aucune garantie de protection de la source d’information ?
    En ce qui concerne les moyens de lutte contre le terrorisme, c’est très simple : il faut évaluer le prix à payer et dire clairement ce que chacun doit payer depuis le plus petit jusqu’au Chef de l’Etat. Parce que notre grand problème est que chacun parle de la responsabilité des autres et oublie le sien. Voici les types d’actes à poser :
    -  Pour le Chef de l’Etat : vider les dossiers pendants pour apaiser les cœurs et mettre en confiance les populations, mettre les personnes qu’il faut à la place qu’il faut et veiller à ce que chacun mérite son salaire
    -  Pour tout travailleur : le prélèvement mensuel d’une contribution à la source (1 000 F par mois)
    -  Pour le gouvernement : s’en tenir aux textes en matière de traitement salarial et donner l’exemple en matière de travail, d’intégrité et de sacrifice.
    -  Pour l’armée : infliger la sanction suprême à tout militaire complice des terroristes et tous ceux qui se rendent complice de l’acquisition de matériel militaire défectueux.
    -  Pour la population : faire preuve de retenue en ce qui concerne les réjouissance, respecter les consignes des autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 14:40, par Francois ABOUGABOU En réponse à : Attaque terroriste de Koutougou : Des Burkinabè d’Allemagne chargent la classe politique

    Un message riche et pertinent digne d’intérêt,merci à nos compatriotes pour cet amour porté à la mère patrie à travers ce regard de la situation nationale délétère
    Il revient maintenant au président du Faso de prendre ses responsabilités et de les assumer pleinement pour permettre à notre nation de retrouver sa quiétude

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
Collaboration entre FDS dans la lutte contre le terrorisme : Laurent Kibora propose le rouleau compresseur russe
Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »
29 décès dans des attaques au Centre-Nord du Burkina : « Ces actes ne resteront pas impunis », déclare le président Roch Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés