Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

9e session des Hackathon 226 à Bobo-Dioulasso : L’équipe Synergie remporte le 1er prix avec sa solution MadFaso

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 26 juillet 2019 à 21h10min
9e session des Hackathon 226 à Bobo-Dioulasso : L’équipe Synergie remporte le 1er prix avec sa solution MadFaso

Le ministère de l’Economie numérique et des Postes a organisé le jeudi 25 juillet 2019 la 9e session des Hackathon 226 (marathon de développement de solutions numériques à Sira Labs Bobo-Dioulasso sur thème ‘’Technologie numérique pour la promotion et la commercialisation des produits locaux’’. L’équipe Synergie a été désignée lauréate avec sa solution MadFaso et empoche 500 000F

Dans le cadre du Hackathon 9e session organisée par le ministère de l’Economie Numérique et des Postes du 23 au 25 juillet 2019 à Sira Labs Bobo-Dioulasso les équipes ont présenté leurs travaux au jury le jeudi 25 juillet dernier jour de la session autour du thème de l’Hackathon ‘’Technologie numérique pour la promotion et la commercialisation des produits locaux’’. Il s’est agi pour eux à travers cette compétition d’apporter des solutions technologiques innovantes pour le changement des habitudes de consommations des produits et services, l’émergence de nouveaux acteurs aux profits pratiques et valeurs différents des normes et principes qui structurent dans tous les secteurs.

A l’issue des critères qui ont porté sur la présentation, le produit et le modèle économique (projet viable pour être financé) l’équipe Synergie a remporté le 1er prix avec 500 000F avec sa solution MadFASO sous le thème promotion des produits locaux à travers l’achat. Ils sont suivis par l’équipe Faso CIVIQUE (300 000F) et la 3e lauréate SOMAPE (200 000F).

Selon Lionel Kaboré membre de l’équipe lauréate Synergie, ce fut une expérience enrichissante. Leur solution MadFaso est venue de l’idée de mettre en place une solution d’achat groupé qui permet de réduire les coûts d’achats en permettant aux commerçants de vendre plus vite et d’avoir de plus grosses marges. La Solution donne un grand pouvoir d’achat au citoyen lambda et le commerçant a tout à gagner en étant sur la plateforme car ça lui permet d’écouler rapidement son stock et de fidéliser plus la clientèle.

Le président du Jury Docteur Sadouanouan Malo a félicité toutes les équipes et encouragé les perdants à mieux préparer leurs projets pour le prochain Hackathon qui aura lieu prochainement à Koudougou. Il les a recommandé à connaitre le principe de présentation en présentant directement le produit pour convaincre à son achat, s’associer si possible pour montrer les projets qui sont complémentaires.

Selon Rodrigue Guiguemdé, Directeur Général du Développement de l’Industrie Numérique au Ministère de l’Economie des Postes et du Numérique, le thème choisi est en lien avec l’actualité car l’atteinte de l’auto-suffisance alimentaire est essentielle au Burkina. Il y’a de fortes potentialités de développement au niveau agricole mais avec comme difficulté la commercialisation qui passe par la conservation.

Il s’agit donc à travers le Hackathon de trouver des solutions pouvoir utiliser les technologies de l’information et de la communication, le digital pour créer des solutions innovantes qui vont permettre de résoudre ce problème de conservation dans un premier temps, de commercialisation et du suivi de toute la chaine de production.

Un Hackathon consiste à créer des solutions innovantes dans un temps record et mettre en place une stratégie pour le suivi et l’accompagnement. Chaque Hackathon à des étapes spécifiques qui sont brèves avec l’atteinte de plusieurs secteurs d’activités et cette 9e édition était donc la 9e thématique.

Les étapes d’un Hackathon sont la période des inscriptions, le Barcamp qui permet de recadrer les projets pour cadrer avec le secteur et les réalités du pays. Par la suite les candidats viennent avec des projets affinés au Hackathon pour avoir des solutions ou des prototypes qui peuvent impacter les secteurs d’activité en question.

Par ailleurs, Rodrigue Guiguemdé a soutenu que certains lauréats ont signé des contrats avec des structures locales, participé à de grandes conférences internationales. Le dernier lauréat en date a eu un prix au niveau du secteur agricole avec le RFI challenge : « En fait, ils inspirent souvent les structures de la place, des administrations qui sont en train de faire des activités semblables ; ce qui prouve que le Hackathon est un bel exemple qu’il faut poursuivre et qu’il y’a une simulation même de l’éco système. On sent que ça bouge et c’est notre objectif pour que ça aille encore plus loin » a-t-il conclu.

Pour ce qui concerne le suivi des candidats, une stratégie a été mis en place pour mettre en relation le porteur de projet avec des coûts d’investissements, des incubateurs qui peuvent les accompagner sur des périodes bien données, les suivre pour des opportunités nationales et internationales pour prendre leur envol. L’objectif est qu’ils deviennent de vrais Start Up, des modèles au Burkina pour compétir au niveau Sous-régional.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics : Le SYNATIC dénonce les « campagnes mensongères » du ministre de la Communication
Médias : Le SYNATIC dénonce des violations de libertés syndicales dans les médias publics
Statut dérogatoire des médias publics : le gouvernement attendu (toujours) à la table des discussions
Conseil supérieur de la communication : Liste des entreprises de publicité agréées
Le Groupe Ecobank lance l’édition 2020 du Fintech Challenge
Développement numérique : Le directeur des opérations de la Banque mondiale touche du doigt le projet E-Burkina
TIC : Des ingénieurs se familiarisent au Cloud computing
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production
Cloud computing : Cinq jours pour sensibiliser aux enjeux du Cloud et démystifier son utilisation au Burkina
Marché de la téléphonie mobile au Burkina : L’épidémie de coronavirus risque d’impacter les importations
Journée mondiale de la radio : « Rien ne peut battre la radio en matière de notoriété et de puissance, même pas les TIC »
Promotion de la paix : Les meilleures productions radiophoniques primées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés