Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’acclamation a fait tous les maux de tous les peuples. Le citoyen se trouve porté au-delà dе sοn рrοрrе jugеmеnt, lе рοuvοir ассlаmé sе сrοit аimé еt infаilliblе ; tοutе libеrté еst perdue.» Émile Chartier dit Alain

Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Présidence du Faso • mardi 27 août 2019 à 11h13min
Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

(Biarritz, Sud-Ouest de la France, 26 août 2019). Invité par le président Emmanuel Macron, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice du G5 Sahel, a participé, avec quatre autres chefs d’État africains, au sommet du G7 qui s’est tenu les 25 et 26 août 2019 à Biarritz. A la fin de son séjour, il a dressé, face à la presse nationale, le bilan de sa participation, jugée très satisfaisante.

Concernant le Sahel, à la séance de travail sur le partenariat avec l’Afrique, le président du Faso a fait le point sur la situation du terrorisme dans la zone, et a dressé le bilan des actions qui y ont déjà été menées par les pays touchés par la crise.

Pour Roch Marc Christian Kaboré, y a lieu de « développer un partenariat international beaucoup plus important et d’engager les pays du G7 dans les moyens de financement et de soutien, aussi bien pour les questions militaires que pour les questions de développement économique » car il reste convaincu que « les deux aspects sont intimement liés, à savoir la sécurité et le développement ».

C’est dans cette perspective que le secrétariat permanent du G5 Sahel va « affiner l’ensemble de ces questions » au cours d’une réunion qui se tiendra à Ouagadougou, le 13 septembre prochain, a informé le président Kaboré.

Le conflit libyen, qui est une question fondamentale dans la lutte contre le terrorisme, a aussi été évoqué au cours de ce sommet, et le président Roch Marc Christian Kaboré a souligné que « des engagements ont été pris avec les pays du G7, pour qu’une grande conférence internationale puisse regrouper l’ensemble des parties libyennes, y compris l’ensemble des pays intervenants, avec l’ONU et l’Union africaine, pour essayer de trouver une solution politique à la crise, parce qu’il n’y aura jamais de solution militaire ».

La rencontre de Biarritz avait également à son ordre du jour, une réunion de travail des chefs d’État et de gouvernement sur le climat, la biodiversité et les océans. « Nous avons insisté sur le fait que l’Afrique ne doit pas payer ce pourquoi elle n’est pas responsable, et qu’il faut absolument des systèmes de compensation qui permettent de renforcer le potentiel africain : protection de la forêt, protection de la biodiversité », a fait comprendre Roch Marc Christian Kaboré.

Sur tous les points concernant l’Afrique, qui ont été abordés au cours de la rencontre de Biarritz, le président du Faso pense que « le message est bien passé » et il reste maintenant à « passer du discours aux actes concrets ».

Direction de la communication de la présidence du Faso/Service presse AmbabfParis

Vos commentaires

  • Le 27 août à 15:25, par Yako En réponse à : Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

    Le président paraît inquiet,que dire du citoyen ordinaire ?Puis un forum du reste informel n’a jamais libéré un pays ni arrêter une guerre.En fin,Mr RMCK à défaut d’obtenir la libération de son pays a au moins réussi à faire connaître sa cause (G5) à l’international qui s’apparente à un avoeu d’échec.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 16:46, par Eric En réponse à : Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

    ".... et qu’il faut absolument des systèmes de compensation qui permettent de renforcer le potentiel africain : protection de la forêt, protection de la biodiversité », a fait comprendre Roch Marc Christian Kaboré". Vous connaissez l’importance de la forêt et de la biodiversité et vous voulez raser la forêt de Kua à Bobo-Dioulasso pour construire un hôpital ? ou bien c’est fait exprès ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 20:32, par A qui la faute ? En réponse à : Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

    "Systèmes de compensation..." Comprenez que c’est une façon de demander l’argent tout simplement. Le problème c’est que nous n’avons pas de principe cher. Hier le Brésil a refusé l’aide internationale de 200.0000.000$ voté par le G7 pour lutter contre l’incendie qui ravage l’Amazonie. Et Dieu sait qu’ils ont besoin d’aide surtout avec un président qui s’en fou du climat, qui s’est contenté d’envoyer des militaires sans formation appropriée pour se débrouiller contre le feu. Mais la fierté nationale a été privilégiée. Nous africains on demande de l’aide pour tout avec des formulations bizarres comme ça et après on crie à l’impérialisme qui ne nous respecte pas

    Répondre à ce message

    • Le 28 août à 09:51, par Un Burkinabê En réponse à : Sommet du G7 à Biarritz : Le président du Faso fait le point de sa participation

      A qui la faute ? , le Brésil a causé ses propres incendies ; ce dont le PF parlent est causé par l’impérialisme occidental. Finalement je conclue que c’est vous qui n’avez rien compris sinon que les africains ont été cette fois-ci conséquent. Ce qu’il faudrait peut être ajouter est que nos dirigeants aient une stratégie de pression sur ces Occidentaux. Quoi faire s’ils n’obèissaient pas ?

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : La CEDEAO va mobiliser un milliard de dollars US
Lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest : Les chefs d’Etat appellent à « l’union sacrée »
Conférence régionale sur la chenille légionnaire : Des recommandations pour venir à bout du ravageur des cultures
Crise humanitaire au Burkina : « Les populations doivent rester dans des conditions très difficiles ou partir », Steven Anderson du CICR
Coopération : Le Sénateur des Français de l’étranger à l’Institut supérieur d’étude de protection civile
Programme YALI 2019 : Les participants burkinabè font le bilan de leur séjour américain
Mali : « Kidal, base arrière et rampe de lancement de plusieurs opérations terroristes », Maman Sambo Sidikou secrétaire permanent du G5 Sahel
34e Journée du CILSS : Le message du Président du Faso, Président en exercice du CILSS
G5 Sahel : Les policiers ne veulent plus rester en marge de la lutte contre le terrosisme
Lutte contre le terrorisme : Le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL
CILSS : Une conférence régionale pour lutter contre la chenille légionnaire d’automne
Visite du maire de Ouagadougou à Kumasi : Dynamiser une coopération en léthargie depuis 15 ans
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés