Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET • lundi 26 août 2019 à 15h20min
Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

Le président du tribunal militaire, Seïdou Ouédraogo, avant de suspendre l’audience de ce lundi, a indiqué que le tribunal va délibérer au cours de cette semaine. Le lundi 2 septembre 2019, les décisions du dossier du putsch de septembre 2015 seront rendues.

Vos commentaires

  • Le 26 août 2019 à 15:56, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    Phewwww, enfin !!!!

    Merci m. le président de nous épargner de ces insultes journalières éhontées de ces putschistes CDP. Ils n’auront plus des micros pour nous insulter. Qu’ils s’en aillent, eux tous, pour se reposer à la MACO ; bien loin de Kosyam auquel ils rêvaient autant. Imagine ce que Hermann est venu cracher. Il s’est auto dédouané de ce dont on l’accuse, comme si pour lui l’accusation était un jeu et donc, mérite d’être balayé du revers de la main gauche, pour plaider plutôt pour les Généraux que le CDP avait choisi pour faire le coup d’état en son nom. Pourquoi ne pas s’occuper des accusations le concernant que de s’occuper des siens de ses co-accusés mais, et mais, la chose à laquelle il n’a pas fait attention est que, en demandant la clémence (adoucissement de la peine en fait) pour ces Généraux de salon, il les culpabilisait en fait. Quant à Léonce, ma surprise est totale car je croyais qu’on vieillissait avec la sagesse, pas Léonce. Lui, il a préféré nous agacer en se portant de donneur de leçon sur la moralité de notre pays. Ah bon Léonce ? Qu’est ce qui est plus amoral que de causer sciemment la mort des enfants des autres rien que pour avoir le pouvoir. Monsieur le Président, quoi que vous décidiez, il faut honorer la mémoire de ceux qu’ils ont tué en envoyant eux tous à la MACO à commencer par Hermann et Léonce suivis par leurs Généraux. Voilà

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2019 à 16:20, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Nous attendons impatiemment le verdict car les mensonges et les chantages ne sont pas passés au scanner au procès du putsch le plus bête. L’heure des comptes va sonner incessemement. Mrs les avocats votre arrogance et votre zèle enfoncent vos clients et les conduiront inéluctablement à la MACA. Vos arguments sont totalement squelettiques sans contenu. Vos chantages dans les médias n’ont aucun effet sur les GRANDS JUGES qui savent ce qui était faux dans les dépositions des putschistes et leurs soutiens. S’il y a des gens qui nourrissent manifestement de la haine dans ce pays c’est bel et bien la galaxie Compaoré (potentiels putschistes) avec les 2 généraux félons, menteurs et manipulateurs les plus grands rancuniers du BURKINA qui pensent que tout se résume à eux immortels et indispensables. Les plus haineux sont ceux qui ont perdu le luxe du pouvoir en 2014 cherchent à détruire le pays par leurs amis terroristes pour récupérer le pouvoir. S’ils regagnent le pouvoir en 2020 Saint Blaise, Blase François, Saint Gilbert et "ange" Djibril vont tuer tous leurs ennemis pour se venger car ils sont habitués à tuer pour se faire de la gloire sans valeur fondamentale. C’est une vérité absolue que je dis et je répète qui ne plaira pas à entendre aux parrains et aux pèlerins de l’impunité.
    Mrs les avocats vous ne pouvez pas rendre les 2 grands nazis(généraux génériques) célèbres car ils ont été vomis par tout monde d’où le retrait de la médaille d’honneur par la France(amis d’hier) et la qualification du coup d’état le plus bête. Ces 2 mauvaises figures de notre chère ARMÉE qui ont été toujours des lâches généraux croient accuser les autres pour se dédouaner cela a échoué parce qu’ils sont des véritables menteurs. Analysons cas par cas :
    1-Quel trophée les 2 généraux criminels avec l’indispensable Blaise ont-ils emporté pour leurs images et celle du BURKINA dans la sous région ? Zéro absolument rien
    2-Quels sont les crimes que les 2 généraux assassins et leur dieu Blaise Kouassi Compaoré sont-ils impliqués ?
    Crime de sang contre LINGANI, Henri ZONGO
    Crime de sang contre THOM SANK
    Crime de sang contre NORBERT ZONGO
    Crime de sang contre OUEDRAOGO DAVID
    Crime de sang contre DABO BOUKARY
    Crime de sang contre Guilaume SESSOUMA
    Crime de sang contre Clémént OUEDRAOGO
    Crime de sang contre des soldats à KOUDOUGOU
    La liste est longue
    3-Quels sont les trafics que les 2 généraux et leur mentor menaient dans la sous région ?
    Trafic de combattants (hommes) au Libéria, en Sierra-Léon, en Cote d’Ivoire, au Mali
    Trafic d’armes au Libéria, en Sierra-Léonce, en Cote d’Ivoire, au Mali, Angola or le BURKINA ne produit pas les armes mais en vendait en quantité pendant 27 ans
    Trafic de diamant venu du Libéria
    Trafic d’or (27 kg d’’or de Poura par "ange" Djibril)
    trafic de cacao pendant la rébellion ivoirienne car le BURKINA n’a pas un seul champ de cacao.

    Mrs les avocats des criminels après avoir empoché l’argent sale des 2 généraux génériques dont un(ange Djibril) a menti avoir un faux cancer et tente de fuir pour se « soigner » en France leurs mensonges et leurs manipulations ont tout naturellement convaincu plus d’un que leurs titres de général étaient sans mérite sans honneur sans dignité. Évidemment, le BRAVE PEUPLE a fini par comprendre que l’indispensable Blaise le médiateur a préfabriqué et formaté ces "généraux" pour faire son sale boulot c’est-à-dire les soumettre à tous ses crimes et trafics de toute sorte dans la sous-région. En France, ce sont des simples lieutenants(Lieutenant Beltrame mort en 2018 par suite à ses blessures dans l’attaque terroriste à Trèbes) qui sauve des français mais au BURKINA ce sont de faux généraux qui volent, qui tuent leurs frères BURKINABES et qui trafiquent tout pour se faire des fortunes malsaines et qui appellent leurs amis terroristes qu’ils ont hébergés et formés au Nord du Mali pour venir les aider à détruire leur pays en Septembre 2015 dans l’impasse du braquage(putsch) Mêmes les irréductibles supporters sont déçus des mauvaises prestations de leurs champions les généraux félons qui fuient pour laisser leurs troupes à la nonciature et qui ont passé toutes leurs carrières à mentir pour obtenir tous les honneurs du monde (gloire) mais le masque est brutalement tombé. Les généraux "saints" sont des potentiels et chromiques criminels qui ont copieusement sali l’honneur de notre BRAVE ARMÉE.

    Mrs les avocats on les croyait braves mais on a affaire à des poltrons(poules mouillées) qui accusent les vivants (Zida, Hiérarchie militaire....) dans un premier instant et pour accuser ensuite les morts (Salif Diallo) dans leurs mensonges. Quelle bassesse. Plus de 2500 communications captées nous a permis de connaitre la sadicité et la monstruosité de ces généraux assassins et leur ligue criminelle qui étaient prêts à faire couler beaucoup de sang pour la folie du pouvoir.

    Chers juges intègres, votre devoir moral est de réparer toutes les BLESSURES béantes (injustices) afin de permettre une RÉCONCILIATION entre les fils et les filles de ce pays . La justice est le SOCLE d’un bon développement pour un pays civilisé. Ôter la vie d’un autre burkinabé pour un pouvoir (politique, économique, social…) surtout avec les armes achetées par le contribuable Burkinabé doit être sévèrement sanctionné selon la rigueur de la règle de droit. Pas de prime pour l’impunité.La loi est dure mais elle s’applique à tout Burkinabé qu’il s’appelle Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert, « ange » Djibril, Saint Roch, Saint Simon, Bamba, Dao, Korogho ou Achille de TAPSOBA le Bobolais...Nous ne céderons pas aux chantages des criminels et leurs avocats. Nous appliquerons la loi sans passion pour que les criminels comprennent définitivement qu’ils ne peuvent pas continuer à tuer pour narquer le BRAVE PEUPLE avec leurs mensonges que mêmes leurs propres enfants (faux généraux) ne croient pas . Honte aux généraux menteurs et leurs pélérins de l’impunité. Honte aux généraux lâches et criminels qui terminent leurs carrières dans le déshonneur. Honte aux généraux manipulateurs qui appellent leurs amis terroristes pour détruire leur pays pour sauver de la justice. Honte aux généraux félons qui se passaient pour des saints alors qu’ils sont des nazis et des bouchers.
    Courage aux GRANDS JUGES et le Brave Peuple vous rendra tous les honneurs après la sentence finale.
    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.
    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2019 à 19:22, par SID PAWALEMDE En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    Enfin, la fin du terrorisme avec le verdict tout simplement parce que beaucoup de gens pensaient que la situation est réversible. Dès lundi soir le calme serait revenu au Burkina Faso si les grosses têtes sont condamnées proportionnellement à leur forfait mais si jamais c’est relaxe, bonjour le terrorisme pour renverser la situation et placer Djibril et Gilbert au pouvoir. Mais est-ce que l’actuel régime va atteindre lundi ??? Les partisans du renversement de la situation sont là et des attaques à répétition risquent de venir en cascades d’ici lundi. Si Rock n’est pas renversé d’ici le verdict nous allons tous applaudir et louer Dieu pour sa bénédiction du Burkina. Si Rock n’est pas renversé, ils vont tuer plus de 100 FDS et endeuiller encore le pays avant le verdict. Ce sont leurs méthodes ainsi. Nous prions Dieu qu’il les lâche au grand bonheur du Burkina. Amen !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2019 à 19:40, par Sapience En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    Il n’y a pas de justice en dehors du droit. Des textes en vigueur, il faut que les jurés et le juge appliquent les textes et non les voeux, souhaits et sais je encore. Pauvre Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2019 à 20:05, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    @ Acchille Waaaoooo.

    Chapi, le marteau sur la tête du clou. Plus rien à dire et merci de nous aider à mettre ces gens à leur place dans la société. Lorsque tu parles de Djibril, le militaire le plus futé de tout temps du Burkina, ce qui vient dans ma tête est son initiation que j’appellerai son assermentation à la France maçon avec le signe de décapitation de la tête. Oui Djirbril en a fait pour prêter serment. C’est la raison pour laquelle, il tente vaille que vaille d’aller se soigner non pas ailleurs, mais bien en France où les frères maçons sont là pour le soustraire de notre justice. Toute personne qui ne l’a pas encore vue, rien qu’aller sur Youtube. La vidéo est là

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2019 à 21:33, par Le patriote vigilant En réponse à : Procès du putsch du CND : Le tribunal militaire va rendre ses décisions le lundi 2 septembre

    Voilà ! On y est. Avant le 2 septembre 2019, les forces de défense et de sécurité, notamment nos militaires, gendarmes et policiers au front dans les zones rouges du sahel et du nord doivent se tenir prêts pour répliquer à toute attaque des terroristes/djihadistes parce que, pour parler économétrie, les données empiriques permettent de prévoir cetteattaque. A chaque fois qu’il y a un tournant décisif dans le procès du putsch, les amis des gens là font quelque chose comme pour dire au tribunal de faire attention. Vous ne devez plus dormir au camp la nuit venue. Vous devez être quelque part autour de vos camps (dans les champs, sur les arbres, etc...). Dès que l’ennemi va commencer la musique, remarquez d’où viennent les tirs. Descendez de vos arbres, sortez des champs et regroupez-vous à un lieu que vous aurez convenu d’avance. Laissez l’ennemi avancer vers le camp et prenez-le à revers et neutralisez-le totalement. Il faudra, avant de convenir du lieu ou des lieux de rassemblement, retirer les téléphones portables des soldats pour éviter d’être trahis par d’éventuelles taupes. Éliminez les soldats fuyards !!! La patrie ou al mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés