Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Opération 10 000 plants du FPDCT : 700 arbres plantés à Komsilga

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • dimanche 25 août 2019 à 00h21min
Opération 10 000 plants du FPDCT : 700 arbres plantés à Komsilga

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a procédé, ce vendredi 23 août 2019 dans la commune rurale de Komsilga, à la plantation de 700 plants de plusieurs variétés.

Participer au reverdissement de l’environnement, c’est l’objectif que s’est fixé le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) cette année avec son « opération 10 000 plants » dont le lancement est intervenu le 22 juillet dernier. Après donc les communes de Pabré, Komki-Ipaala et Tanghin-Dassouri, ce fut le tour de Komsilga de recevoir l’équipe du FPDCT ce vendredi 23 août 2019. Ainsi, 700 plants ont été mis en terre dans la forêt communale afin de renforcer son reverdissement. Des plants de six variétés différentes que sont l’adansonia, le caïlcédrat, le tamarindus indica, le neemier et l’acacia.

Selon la cheffe d’agence régionale du Centre du FPDCT, Hortense Somé, cette opération vient en réponse au mot d’ordre du président du Faso, Roch Kaboré, de reverdir le Burkina Faso. A la suite de la mise en terre de ces 700 plants, Mme Somé a invité les populations à en prendre soin. Elle a ensuite précisé que cette opération s’étend aux six communes rurales de la région du Centre et à d’autres communes rurales du Burkina.

Cette plantation d’arbres a été bien appréciée par les premières autorités de la commune de Komsilga. Le président de la Commission environnement et développement local de la maire de Komsilga, Rasmané Zangré, a informé que le reverdissement de la forêt communale était une initiative que la mairie murissait depuis longtemps ; l’action du FPDCT a donc permis de concrétiser cette idée. Il a ensuite rassuré qu’un comité de gestion sera mis en place pour veiller sur ces plants. Ce fut également l’occasion pour lui de lancer un appel aux partenaires pour un soutien en forages, afin d’entretenir les plants pendant la saison sèche.

Avant la mise en terre des 700 plants, le chef de service des forêts et de la faune du Centre, Cheick O. Traoré, a été chargé de faire une démonstration de plantation d’arbre. Selon lui, il est conseillé de creuser un trou de 60 cm de diamètre et 60 cm de profondeur afin de faciliter l’infiltration de l’eau et la mise en place du système racinaire. « Et lorsqu’on est en face du trou, on fait une incision de 2 à 4 cm au bas du plastique enroulant l’arbre avant la mise en terre du plant », a-t-il enseigné.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 août à 08:49, par Calmos En réponse à : Opération 10 000 plants du FPDCT : 700 arbres plantés à Komsilga

    Voyez vous même les images. Des belles femmes qui n’ont aucune intention de se salir dans un champ de reboisement, c’est honteux. Tant que nous n’allons pas changer de façon de faire et de penser, nous aurons planté 200000 arbres par an, le désert avancera toujours. Je suis un fan des arbres et je plante beaucoup mais votre manière de planter me donne la nausée. Les trous ne sont jamais préparés à l’avance, de petits trous donc une petite rétention d’eau, la profondeur des trous laisse à désirer, pas de grille de protection etc. Il y a une différence ENTRE SEMER UN ARBRE ET PLANTER UN ARBRE. LA POLITIQUE QUI SOUSTEND LE REBOISEMENT EST MAUVAISE. Et pire, aucun bilan de vos travaux. La saison sèche arrive et tout le travail de reboisement médiatisé s’annule et en août 2020 vous nous casserez encore les oreilles avec le même refrain, le même scénario.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale des toilettes 2019 : « Pour la santé et la dignité humaine, agissons ! »
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
Autorité du bassin de la Volta : Un nouveau projet pour lutter contre la dégradation des écosystèmes et des eaux
Construction des barrages de Ouessa, Bassiéri et Banwaly : Les rapports d’études d’avant-projet passés à la loupe
Aires protégées au Burkina : Les acteurs se concertent pour sauver la biodiversité
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés