Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 23 août 2019 à 23h50min
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle  au calme et à la sérénité

Le Premier ministre Christophe Dabiré a appelé, ce 23 août 2019, les éléments de l’armée burkinabè au calme et la retenue. Un appel qui intervient suite aux tirs d’armes entendus au sein du Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou. Ces tirs seraient liés à la mort de certains éléments des forces de défense et de sécurité dans l’attaque survenue à Koutougou dans la région du Sahel.

24 soldats y avaient perdu la vie et d’autres blessés. « Je comprends toute l’émotion suscitée par la disparition tragique de nos vaillants soldats suite à l’attaque terroriste de Koutougou et qui justifie la réaction de leurs frères d’armes. Cependant j’appelle tous les éléments au calme et à la sérénité » a écrit le Premier ministre sur sa page Facebook. Le Chef du gouvernement a pris la pleine mesure de la situation et travaille à y apporter des solutions.

« Le gouvernement est conscient de la situation et travaille avec abnégation pour apporter des réponses appropriées aux différents points de préoccupations », rassure le Premier ministre. Du reste dans un communiqué, le gouvernement indique que la hiérarchie qui est allée à la rencontre des éléments au camp, a pu obtenir le retour au calme, avant d’inviter les populations à vaquer à leurs occupations et à collaborer avec les forces de défense et de sécurité dans cette lutte.

En cette douloureuse circonstance de deuil national décrété par le Président du Faso, nous devons tous honorer la mémoire de ces braves soldats, dans la prière et le recueillement, pour qu’ils reposent en paix, a dit Christophe Dabiré.

DCI/PM

Vos commentaires

  • Le 24 août à 08:59, par zemosse En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    Pauvre Burkinabe. On vote un budget conséquent pour l’armée...on cache de l’or dans du charbon, Et rien sur le terrain. Tous les grands chefs de guerre ont toujours été au devant des combats pour galvaniser leur troupes : Napoléon, le Cid, Samory Toure,
    Sankara Thomas ; le burkindlim à t il fichu le camp ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 11:07, par caca En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    Cher PM, la situation est grave et le pays s’enfonce dans un libre geôle de l’enfer. L’expression ressentie colérique du camp Guillaume Ouédraogo ne devait pas être réduit à un mouvement d’humeur. Le camp Guillaume Ouédraogo est le camp mère de notre armée, si là-bas les soldats manifestent leur émotion vive par des tirs de sommation, l’heure est grave et le syndrome de mutinerie de 2011n’est pas à exclure. La retenue est une bonne, mais au moment la colère a été exprimé, la sagesse demande à élargir la réflexion. Pourquoi à la veille de la fin des plaidoiries des avocats de la défense une attaque terroriste d’envergure touche cette unité au front ? Pourquoi cet retentissement de colère du camp Guillaume Ouédraogo se fait avant la clôture de la plaidoirie des avocats de la défense au procès du putsch ? Rien ne doit être négliger, mais posez vous des bonnes questions ? Je ne dis pas d’accuser l’ex-régime sans preuve et sous l’effet de l’émotion, mais essayer de comprendre le moral de l’armée depuis les événements de 2014 ?
    Quand on sait le rôle des deux généraux de la MACA dans la formation de nos soldats, il y a quoi à se demander ? En psychanalyse, le retour du refoulé est toujours une indication majeure d’un mal-être profond, qu’il faut une analyse approfondie afin de faire remonter la cause du trouble. Ce tir de sommation du camp Guillaume Ouédraogo ne traduit pas seulement le ressenti colérique à l’attaque terroriste de Koutougou, mais révèle le mal profond de l’armée en général.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 13:45, par MAURICE En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    ZEMOOSSE, CHER COMPATRIOTE :
    IL NOUS APPARTIENT VOUS ET MOI ET LE RESTE DU BURKINABÈ, DE SAVOIR ET DE FAIRE SAVOIR, QUE PERSONNE NE PEUT TROUVER UNE SOLUTION À LA VA-VITE À UNE GUERRE ON NE PEUT PLUS ASYMÉTRIQUE TELLE CELLE À LAQUELLE SE TROUVENT CONFRONTÉS NOS FDS.

    LA SOLUTION, ELLE N’EST PAS MIRACLE ELLE DOIT PROVENIR DE DEUX COURAGES :
    *** LE COURAGE DE NEUTRALISER, D’EFFACER SUR TERRE CEUX QUI COMMETTENT LES ACTES TERRORISTES DANS NOS FRONTIÈRES ET QUI SONT PRIS LA MAIN DANS LE SAC, SANS AUCUNE FORME DE PROCÈS.
    ***LE COURAGE D’INFILTRER LE VOISINAGE QUI CACHE, COUVE ET COUVRE LES PARAINS DES TERRORISTES QUI TERRORISENT NOTRE TERRITOIRE ET LES METTRE HORS D’ÉTAT DE NUIRE. LA MEILLEURE MANIÈRE DE VENIR À BOUT DE TOUT MAL C’EST DE L’ATTAQUER PAR SA RACINE, QUI PLUS EST.
    QUOI QU’ON DISE L’ÉTAT PEUT NE PAS CONNAÎTRE LA NATIONALITÉ DES TERRORISTES .MAIS IL EST BIEN AU COURANT DE L’IDENTITÉ BURKINABÈ ET SOUS-RÉGIONALE DE LEURS PARRAINS ; CELA VA ET PASSE ET SE PASSE DE TOUT COMMENTAIRE.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 14:05, par Nabiiga En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    Monsieur le Premier Ministre, ce n’est pas le retour au calm la préoccupation de lambda burkinabè mais la cause de la consternation. Si la population est consternée, à vous de nous dire pourquoi les militaires ont tiré au camp dans un premier temps. Que cherchent t-ils et qu’est ce qu’on leur a promis pour ramener la quietude. Mais sortir devant des micros pour appeler au calm sans pourtant nous dire la cause de ces tirs, est de nous insulter et je souhaite te voir encore devant d’autres micros pour nous éclairer d’avantages sur la cause de ces tirs.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 21:12, par Batiana David Leroi En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    c est bien vrai qu les attaques sont reccurrentes dans notr chere faso mai pour y eradique ce fleau il fo que les fils et filles du burkina se parlent car ces attaques ont leur origine qui soit la france ou nous les burkinabè .dnc il nous faut la cohesion sociale au faso sinon le pays va mal . que dieu protège le faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 21:45, par TAMBOURA BOUCARI En réponse à : Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité

    LS OPÉRATIONS AÉRIENNES AU SOUM SONT UNITILES SANS LES OPÉRATIONS TERRESTES.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
Filière sésame : Les acteurs de l’Est plaident pour une amélioration du cadre politique et règlementaire de la filière
Entreprenariat : L’OIM et l’Union européenne soutiennent les jeunes et les migrants de retour
UNICEF : Conflits prolongés, crise climatique, progression des troubles de la santé mentale et désinformation en ligne parmi les principales nouvelles menaces pour les enfants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés