Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu persistes à rester dans ta zone de confort ,tu n’iras pas très loin» Catalina Pulsifer

Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • vendredi 23 août 2019 à 16h54min
Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

Les préparatifs des obsèques de DJ Arafat vont bon train. La présidence ivoirienne annonce qu’elle prendra en charge la totalité des frais. Le « Daïshi » aura donc droit à de grandes funérailles avec, à la clé, une veillée musicale au Stade Félix-Houphouët-Boigny, le 30 août 2019. Son inhumation est prévu pour le lendemain 31 août 2019 au cimetière de Williamsville. Mais au-delà des obsèques de l’artiste, des questions demeurent quant à la gestion de son héritage.

Décédé le 12 août 2019, le roi du coupé décalé, DJ Arafat, sera enterré le 31 août prochain. L’artiste laisse derrière lui un lourd héritage à gérer. L’homme a amené au plus sommet le coupé décalé ivoirien. Grâce au « Yorobo », un autre surnom de l’artiste, la musique ivoirienne a engrangé des lauriers au plan international. Du Burkina Faso à l’Hexagone, en passant par la République démocratique du Congo, DJ Arafat a conquis le cœur de nombreux mélomanes. Pendant près de 15 ans, sa popularité, son charisme, sa voix… sont restés intacts.

Ses fans se comptent par dizaines de milliers. C’est pourquoi, ils sont surnommés les « Chinois », en référence au peuple le plus nombreux du monde.

Après le décès de Douk Saga en octobre 2006, DJ Arafat s’imposait comme le roi du coupé-décalé. Aujourd’hui, l’artiste n’est plus. Qui va donc endosser cet héritage culturel, musical et artistique ? Les artistes, il y en a. Mais qui peut captiver autant de fans que le « Commandant Barracuda » ? En Côte d’Ivoire, les grandes stars du coupé décalé, ce n’est pas ce qui manque. On peut citer Bebi Philip, Serge Beynaud, Ariel Sheney ou encore Debordo Leekunfa...

Déjà, le ministère ivoirien de la Culture entend créer un musée pour conserver les œuvres de l’artiste disparu.

Mais au-delà des œuvres de DJ Arafat, un autre héritage, et non des moindres, est à surveiller de près. Il s’agit de sa fortune. L’artiste laisse derrière lui, selon certaines estimations, plus d’un milliard de francs CFA. Ses ayants droit sont naturellement ses enfants, sa femme et ses parents. A-t-il laissé un testament ? Toujours est-il qu’il n’était pas marié légalement. Pour ses enfants reconnus de son vivant, le problème ne devrait pas se poser en principe.

Mais, du côté de sa mère et de sa femme, il faudra du tact pour mieux gérer la richesse du « Commandant Zabra ». Ce n’est point un secret pour personne : DJ Arafat, de son vivant, a plusieurs fois désavoué sa mère, l’artiste controversée Tina Glamour. Les successions à problèmes dans le milieu artistique sont fréquentes. On le voit en France avec Johnny Hallyday. En attendant, pourvu que tout soit mis en œuvre pour rendre le défunt… immortel.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 août à 19:25, par Élève de maternelle En réponse à : Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

    A chacun sa sensibilité avec tous le respect que je dois au défunt pour sa notoriété, j’ai été étonné d’apprendre que ce Monsieur qui est sensé être une icône positive de la jeunesse ne portait pas de casque de protection lors de son accident.TRUMP en apprenant celà se dira qu’il ne s’est pas trompé avec son expression de pays de MERDE. L’humoriste COLUCHE malgré son casque y a laissé sa peau , il faut être en Afrique pour voir des gens rouler sans casque avec des motos de plus de 100 chevaux qui peuvent faire plus de 250km/h et atteindre la vitesse de 100km en moins de 3 seconde après le démarrage : c’est du suicide.
    Que la terre lui soit légère.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août à 20:34, par Manuel En réponse à : Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

    Bonjour
    En accord avec’’ Élève de maternelle’’. Tout le monde crie à l’incivisme mais les Hommages des hommes politiques pleuvent chaque instant pour ce musicien.
    Comme quoi plus vous êtes riches ou connus, moins la loi s’applique à vous, c’est la triste réalité de nos pays .
    Dieu ai son âme, mais retenons simplement que nous méritons le mépris que certains dirigeants occidentaux éprouvent à notre égard.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 08:34, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

    Que faire lorsque vous voyez que l’enfant du voisin se drogue ? Rien, absolument rien. Il faut respecter le choix des uns et des autres, surtout à cette époque où le droit de l’individu prime sur ceux de la Communauté, de la société. Osez réprimander un bambin pour une éconduite dans la rue, il vous rétorquera que vous n’êtes pas son père. On vit à cent tours minutes et donc on risque gros. Alors bonne gens respectez le choix, même de mourir !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 10:37, par Silla En réponse à : Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

    Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ? Pour ce que je sache, il avait une femme et des enfants….alors, il n y a pas de quoi s interroger.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août à 23:04, par Hamane En réponse à : Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?

    S’il vous plait, aider moi. Quelle est la manière de penser, d’agir et d’être que ce DJ a laisser comme héritage chez ses fans ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés