Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Bobo-Dioulasso : Des OSC sensibilisées sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • jeudi 22 août 2019 à 17h00min
Bobo-Dioulasso : Des OSC sensibilisées sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains

Le ministère des Droits humains et de la promotion civique organise, les 22 et 23 août 2019 à Bobo-Dioulasso, un atelier de partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de promotion et de défense des droits humains, au profit des organisations de la société civile (OSC) des régions du Centre, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Sud-Ouest et des Cascades. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par la ministre en charge des Droits humains, Maminata Ouattara.

Cet atelier de partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de promotion et de défense des droits humains, au profit des organisations de la société civile (OSC), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du ministère en charge des Droits humains, notamment les activités d’information, de formation et de sensibilisation des citoyens. Lesdites activités sont réalisées en collaboration avec les institutions et organisations publiques et privées au titre desquelles les organisations de la société civile (OSC).

La ministre en charge des droits humains, Maminata Ouattara

Selon la ministre en charge des droits humains, Maminata Ouattara, cet atelier fait suite à celui tenu à Tenkodogo, au profit des OSC du Centre et celles du Centre-Est. En effet, lors de cet atelier, il a été recommandé au ministère de poursuivre l’organisation de ce genre d’ateliers dans d’autres régions, pour permettre aux OSC, de partager les expériences.

C’est ainsi que se tient le présent atelier de partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de promotion et de défense des droits humains à Bobo-Dioulasso, entre 100 OSC des régions du Centre, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Sud-Ouest et des Cascades sous le thème : « La contribution des OSC à la promotion et à la défense des droits humains face à la montée de l’extrémisme violent ».

Les participants de l’atelier

Selon la ministre Maminata Ouattara, ce thème est d’actualité car le Burkina Faso fait face à des attaques terroristes sans précédent sur toute l’étendue de son territoire. « Ces attaques engendrent des pertes en vies humaines, des déplacements massifs de la population, des fermetures d’institutions publiques, des pertes de biens privés, des conflits communautaires, de graves violations des droits humains », a-t-elle déploré.

Elle estime cependant que pour venir à bout de ce phénomène, l’Etat à lui seul sans l’implication de tous les acteurs ne peut y parvenir. « La contribution de toutes les parties prenantes est plus que nécessaire, surtout celles des OSC, acteurs de proximité avec la base. C’est en cela que l’organisation de la présente activité est d’une importance capitale », a-t-elle laissé entendre.

La photo de famille

L’objectif général de cet atelier est de permettre aux OSC de partager les expériences et les bonnes pratiques de promotion et de défense des droits humains face à la montée de l’extrémisme violent au Burkina Faso. « Plus spécifiquement, il s’agira de dégager des bonnes pratiques en matière de promotion des droits humains et de lutte contre l’extrémisme violent, de sensibiliser les OSC sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains, de les amener à créer leur cadre de concertation et à réaliser efficacement des activités dans le domaine des droits humains et de leur permettre d’avoir des informations sur les appuis du MDHPC et surtout sur les appels à projets », a détaillé la ministre en charge des droits humains.

Directeur régional en charge des droits humains des Hauts-Bassins, Adama Yéyé

Ainsi, ces deux jours d’échanges seront un cadre du donner et du recevoir qui amènera ces OSC à dégager ensemble des stratégies en matière de promotion des droits humains et de lutte contre l’extrémisme violent. Par ailleurs, ce sera l’occasion pour elles, d’être informées sur les actions du ministère des Droits humains et de la promotion civique et de créer un cadre de concertation en vue de réaliser efficacement les activités dans le domaine des droits humains.

Selon le directeur régional des droits humains et de la promotion civique des Hauts-Bassins, Adama Yéyé, cette séance de travail sera ponctuée par plusieurs communications à savoir, les généralités sur les droits humains, la présentation du processus de l’Appel à projets, le rôle des OSC dans la promotion et la défense des droits humains face à la montée de l’extrémisme violent, etc.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés