Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mardi 20 août 2019 à 15h00min
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable

La présidentielle bissau-guinéenne se tient le 24 novembre 2019. Mais déjà, des voix s’élèvent pour réclamer un fichier électoral fiable pour des élections incontestées. Le Mouvement pour l’alternance démocratique/Groupe des 15, qui sera représenté à ces joutes par le Général Umaro Sissoco Embalo, demande un nouveau recensement pour permettre aux Bissau-guinéens qui n’étaient pas inscrits sur la liste de pouvoir accomplir leur devoir électoral.

Selon Djibril Baldé, le porte-parole du Madem G-15 qui était face aux journalistes ce vendredi 16 août 2019, son parti ne participera à aucun processus sans un nouveau recensement ou la création d’une structure pour superviser le processus d’actualisation des données.

Une position sur laquelle le Madem G-15 se veut intransigeant. La mission de la CEDEAO qui est attendue au pays d’Amilcar Cabral est donc avertie. Elle est d’ores et déjà invitée à faire le nécessaire pour que le pouvoir en place mette les conditions d’un processus dépourvu de toute irrégularité, selon le Madem G-15.. Et cela passe, de l’avis du parti, par l’inscription sur les listes électorales de plus de 300 mille personnes vouées à l’exclusion.

Le gouvernement opposé à un nouveau recensement

Cette exigence du Madem G-15 risque de se heurter à la décision du gouvernement de ne pas rouvrir les listes électorales pour de nouvelles inscriptions. Selon le porte-parole du gouvernement, il n’y aura pas de nouveau recensement. Armando Mango précise que seules les omissions seront rectifiées. Et pour cela, la commission électorale nationale a déjà informé les électeurs déjà inscrits qu’elle procèdera à la correction des omissions du 17 août au 15 septembre.

Formation politique créée par des dissidents du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC), le Madem G-15, est arrivé deuxième aux dernières législatives. Il est le premier parti d’opposition. En vue de la présidentielle, il a organisé des primaires internes gagnées par le Général Umaro Sissoco Embalo.

L’ancien premier ministre a été plébiscité par 297 voix pour alors que 107 personnes se sont opposées à ce qu’il soit le candidat officiel du parti. Il devait en découdre avec deux autres candidats, à savoir le président sortant José Mario Vaz et Carlos Vamain. Mais ces derniers ne se sont pas présentés aux primaires.

Correspondance particulière

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Burkina Faso participe à la 40e Session de la Conférence générale de l’UNESCO
Insécurité au Mali : L’artiste musicien, Salif Kéita, pointe du doigt la France
Sommet Russie-Afrique : 47 recommandations « pour un système de relations internationales plus juste et plus équitable »
António Guterres, Secrétaire général de l’ONU au Forum de Paris sur la paix : « Le monde se fissure. Le statu quo n’est pas tenable »
Burkina : Le Secrétaire général de l’ONU condamne fermement l’attaque contre le convoi de Semafo
Mali : La ministre française des Armées annonce la mort du numéro 2 du groupe de soutien à l’islam et aux musulmans
Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) : L’Argentin Rafael Mariano Grossi, nouveau Directeur général
Sommet Russie-Afrique de Sotchi : « Nous n’imposons pas notre position ; nous respectons le principe proposé par les Africains », Vladmir Poutine
Crise à Honk Kong : La Chine pointe du doigt les Occidentaux
Prix Nobel de la paix : Le premier ministre éthiopien lauréat 2019
Côte d’Ivoire : Plus de 1000 agents fictifs expurgés de la Fonction publique
Conférence internationale sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie en Afrique : Les participants plaident pour le respect de limitation des mandats présidentiels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés