Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué • mardi 20 août 2019 à 10h48min
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

Au petit matin du 19 août 2019 à Koutougou dans le Soum, la nébuleuse terroriste qui écume la partie nord de notre pays, a lourdement frappé dans les rangs des nos forces de défense et de sécurité.

En effet, un détachement militaire a fait l’objet d’une attaque barbare qui a causé la mort d’une dizaine de soldats et occasionné de nombreux blessés selon un communiqué de la hiérarchie militaire burkinabè. La riposte immédiate de notre armée a permis de neutraliser de nombreux assaillants.

Tout en saluant la réactivité des FDS, loin de se laisser abattre par cette forfaiture, le MPP condamne avec la dernière énergie cette attaque lâche et barbare perpétrée contre nos forces armées engagées depuis plusieurs semaines dans l’opération Ndoofu d’éradication de la vermine terroriste dans le septentrion de notre pays.

Le MPP salue le patriotisme et le don de soi des FDS burkinabè qui se battent sans répit au quotidien pour réduire à néant les ennemis de notre peuple. Notre parti s’incline sur la mémoire de nos soldats tombés sur le champ d’honneur et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Il exprime sa profonde compassion et ses sincères condoléances aux FDS, aux familles des victimes durement éprouvées par cette attaque sans nom.

Pour le MPP, en ces moments d’épreuve pour le Burkina Faso et particulièrement les FDS, l’heure doit être impérativement au rassemblement et toute autre attitude doit être condamnée avec une extrême vigueur. Le MPP dit halte à la diversion et à la manipulation des consciences à des fins politiques.

Notre parti salue l’abnégation et le choix opéré par nos forces patriotiques d’assurer et d’assumer vaille que vaille leurs missions régaliennes de défense de la Patrie même au prix du sacrifice suprême. Le MPP reste convaincu que malgré cette bestiale adversité, notre victoire, celle des FDS et du peuple burkinabè contre les forces du mal et du désordre, est inéluctable.

Le MPP marque une fois encore son soutien total et entier aux FDS, à la haute hiérarchie militaire, pour leur dévouement à la Patrie malgré l’âpreté et la rigueur de la mission qui est la leur sur le théâtre des opérations.

Chaque victoire ou chaque déconvenue des FDS dans la lutte patriotique contre les ennemis de notre peuple est une leçon que le Burkina retient au quotidien dans cet exercice militaire qui requiert la vigilance accrue et le renouvellement de l’appel pressant à la nécessaire et utile collaboration des populations avec les FDS dans le renseignement.

Notre parti exprime sa solidarité et sa gratitude au gouvernement burkinabè pour les efforts constants qu’il déploie pour soutenir les FDS. Il invite l’Exécutif à poursuivre sur cette lancée de consolidation des acquis engrangés dans ce rude combat que nous imposent ces forces rétrogrades. Le MPP lance un nouvel appel à l’ensemble des Burkinabè à l’expression de la solidarité et à l’esprit de corps avec nos vaillants et intrépides soldats dans la lutte pour la liberté, pour la sauvegarde de nos institutions républicaines et pour la démocratie.

Gloire à nos FDS !
Gloire éternelle au Burkina Faso !
La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

Simon Compaoré
Président par intérim du MPP

Vos commentaires

  • Le 20 août à 11:09, par sidwaya Gomis En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Monsieur le président par intérim du MPP que signifie ici ce slogan "la Patrie ou la Mort Nous vaincrons ?" Est ce le nouveau slogan du MPP ?

    Pauvre gars du MPP (pauvres en esprit) si le ridicule tuait ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:18, par Soucieux pour mon pays En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Toutes mes condoléances aux victimes et prompt rétablissement aux blessés. De grâce, éviter les propos inutilement provocateurs lors de certaines sorties :

    Exemple 1 : que s’est -il passé après les propos de monsieur Jean Claude Bouda juste dans l’euphorie de sa nomination ?

    Exemple 2 : que s’est-il passé après les propos de Son Excellence le Président du Faso depuis l’Allemagne ?

    Exemple 3 : que s’est -il passé après les derniers propos de monsieur Clément Pengdwendé Sawadogo à l’émission "Sur la brèche " de la RTB ?

    Et quand des propos sur des médias publics sont suivis d’attaques, il convient de se poser des questions s’il n’y a pas de lien.

    Que Dieu bénisse la terre du Faso. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:18, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    SUREMENT, L’ATTAQUE DE TROP : Ce qui s’est passé à KOUTOUGOU au NORD de notre pays est incompréhensif, impensable, insoutenable et insupportable. Pas de doute que « L’OPÉRATION DOOFU » précédemment lancé tambour battant à coup de renfort médiatique, voilà 3 mois déjà, est un cuisant échec sur toute la ligne. Cette fois-ci trop c’est trop et nous allons dénoncer avec la dernière énergie le haut commandement militaire burkinabè pour son incompétence notoire. Comment tout un détachement militaire peut-il être la cible DES HOMMES ARMÉS NON IDENTIFIÉS = DES HANI pendant de longues heures sans que LA RIPOSTE ne soit à la hauteur et conséquente ?! Les différents témoignages civils qui nous parviennent sont édifiants et parlent d’une attaque de grande envergure qui a été planifiée, organisée et mener de bout en bout par DES HANI. Croyez-moi que LE BILAN est lourd et effroyable !

    Entre nous, qu’est qui ne va pas au sein de NOS BRAVES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ = NOS FDS pour qu’elles soient aussi mal organisées et se fassent ainsi massacrées littéralement ??!! Toujours le même ratissage qui se poursuit après, pour nous dire en réalité qu’on est incapable de faire fasse immédiatement et spontanément à une attaque et de battre copieusement LES HANI sur leurs propres installations, à leur propre jeu de LA TERREUR et L’HORREUR.

    LE 19 AOÛT 2019, est « UN LUNDI NOIR » pour notre pays qui n’a pas encore fini d’enterrer ses enfants suite au TERRORISME. Tout va mal et de travers, c’est la consternation générale. Nous posons toujours de nombreuses questions qui demeurent sans réponse. Où va LE BURKINA FASO ?! Nous sommes totalement dépassés par les évènements. L’émotion est très forte, nous sommes sans voix et ne pouvons que pleurer intérieurement la mort de NOS JEUNES FDS.

    SINCÈRES CONDOLÉANCES AUX FAMILLES ÉPLORÉES !

    REST IN PEACE = RIP À NOS BRAVES FDS !

    LA MAL GOUVERNANCE KABORÉ VA INDISCUTABLEMENT ENTRAINER NOTRE PAYS DANS LE GOUFFRE !

    LE RÉGIME KABORÉ DIRIGE NOTRE PAYS COMPLÈTEMENT À L’AVEUGLETTE !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !…………….L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:57, par FILSDUPAYS En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Chers frères et sœurs FDS et familles des disparus, nous sommes de cœur avec vous en ces moments difficiles. Que l’âme de nos frères tombés repose en paix. Prompt rétablissement aux frères blessés.
    Aux frères et sœurs FDS je vous demande de redoubler surtout de vigilance car la victoire n’est pas loin.
    Au gouvernement, merci de continuer de soutenir nos FDS malgré cette grogne sociale qui menace même le fondement de notre société. C’est très écœurant, révoltant de constater que nos frères tombent sur le champ de bataille pour que nous survivons, une partie de notre peuple burkinabé non content des richesses indues amassées ne pensent qu’à garnir leur pain de fromage avec les maigres ressources récoltées.
    Où est parti ce burkinabé intègre autrefois envié ? Où avions nous perdu notre savoir vivre ensemble ? La diversité doit être une source de richesse.
    En bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 12:14, par Sacksida En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    A priori, la question du rassemblement des citoyens Burkinabe contre le terrorisme n’est pas du tout un probleme. Cependant, vous devez au moins reconnaitre que depuis le debut des attaques, il y’a eu surtout une mediocrite dans la gouvernance generale et particulierement dans celle de la securite. Quelle est la philosophie du MPP en matiere de defense et de securite. De surcroit, ceux qui ont une certaine expertise dans ce domaine sensible de la securite ont ete ecartes au nom de votre politique politicienne. Alors, nous pleurons nos soldats morts et nous prions Dieu Sublime qu’il inspire le peuple Burkinabe et les dirigeants politiques afin de sortir de ce bourbier catastrophique. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 12:19, par Caca En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Dites Merci à la France. Votre réveil va être tard. Combien de soldats tués en une semaine. Toutes mes condoléances à la famille des disparus et un retablissement rapide aux blessés. Vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 13:03, par TANGA En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Chers tous,
    Personne ne viendra nous sauver de dehors ; aussi, PERSONNE NE DEMANDE LA PERMISSION A PERSONNE POUR PROTEGER SON PEUPLE.
    Ceux là qui veulent des droits pour les terroristes n’ont qu’à les prendre dans leurs pays.
    Il faut que ça finisse !
    La Patrie ou la mort nous vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 14:10, par sidbala En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    La laconicité du communiqué de l’armée donne a réfléchir : une dizaine de militaires tués.
    Nous espérons tous que ce n’est pas des militaires conscients qu’on a voulue simplement empêcher de tourner.
    Comment pouvons nous expliquer qu’on envoie des troupes dans une zone dangereuse sans protection rapprochée, il a fallut qu’on les tue tous pour que les avions et autres se mettent en mouvement.
    Les prétendus assaillants ont eu tout le temps de repartir avec les armes de nos soldats et leurs véhicules et emporter avec eux des otages.
    Alors depuis les différentes attaques de mémoire d’homme on en a jamais entendu parlé.

    Cela fait plus de quatre ans que nous sommes confrontés à ce problème, on ne peut pas encore continuer de se faire tuer comme des lapins.
    Es ce que nous ne sommes pas tous devenus des terroristes à un moment de la journée ?

    Alors que tout le monde mène la réflexion parce que il y’a anguille sous roche. Que les âmes des disparus reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 17:09, par Jean-Baptiste En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Monsieur Compaoré, ne vous fatiguez pas à appeler à l’union sacrée. Cela parce que le Burkina Faso n’est plus une nation. Les Burkinabè n’ont en commun que le soleil que l’Eternel leur donne ; ils n’ont en commun que cette Terre sur laquelle ils marchent ; que cette lune qui les éclaire sans distinction ; que cet oxygène que tous respirent ; que ces pluies et ces vents qui leur tombent dessus tous les jours ; ils n’ont en commun que ce Dieu Éternel Allah qu’ils prient hypocritement d’ailleurs.
    Pour le reste voyons ce qu’il en est :
    1. Vous le parti au pouvoir
    Vous nous gouvernez comme vous l’avez toujours fait depuis le CDP en passant par l’ODP/MT. l’espoir d’une gouvernance vertueuse que vous nous avez donné à espérer quand, courageusement, vous avez quitté le CDP, est éteint. Vous avez cerné le pays de toutes parts par vos militants. Nul ne peut accéder à un poste stratégique s’il n’est des vôtres. Et dans tous les ministères, il y a une liste MPP dans laquelle vous puisez vos cadres, peu importe leur vertu et leur talent, pourvu qu’il soit "le gars du Larlé" ou "Le gars de Simon". Vous relevez de leurs fonctions les apolitiques, car pour vous comme ils ne sont pas avec vous, ils sont contre vous". En conséquence de ce qui vient d’être dit, si un malheur frappe le pays, seuls les militants du MPP s’en émeuvent outre mesure parce c’est à eux qu’on donne ce qui est bon. Les autres ne peuvent pas compatir outre-mesure parce que "le MPP gère avec ses gars ce qui est bon et il doit gérer ce qui est mauvais aussi avec ses gars, point barre". Comment pouvez-vous discriminer les Burkinabè pour les bonnes choses et vouloir les unir contre les mauvaises choses ? C’est humainement impossible. Au Burkina, la règle est la tontine sociale : " Si dans tes moments de joie, tu ne m’oublies pas, dans tes moments de peine, je ne vais pas t’oublier".
    2. Du côté des travailleurs du public
    C’est grave ce que le fonctionnaire burkinabè est tombé bas. Il refuse de travailler ou travaille à mi-temps, mais touche son salaire et le "bouffe" sans état d’âme. Un jour, le Syntsha de Yalgado décrète une grève sans service minimum, un autre jour, le Syntsha de Yalgado écrit pour s’insurger contre une éventuelle hausse des tarifs parce que les populations sont démunies. Le Syntsha laisse le peuple mourir un jour et un jour, il dit qu’il défend les intérêts du peuple. Dès que tu consens à la mort d’un être pour tes intérêts personnels par refus de le soigner, tout ce que tu mettras comme moyens de défense de cette personne n’est qu’hypocrisie et perfidie.
    Les agents du MINEFID, Les GRH, les Administrateurs civils, les quoi, les quoi, servent mal les usagers pendant un long moment sans être inquiétés par un Etat quasi-inexistant. Toutes ces populations mal servies, pensez-vous monsieur Compaoré, qu’elles ont le sentiment d’appartenance à un Etat et donc d’être solidaires les uns des autres ?
    Pensez-vous que si pendant la deuxième guerre mondiale les peuples européens étaient aussi fragmentés, ils auraient pu vaincre le nazisme avec le soutien des Africains ? Sous la Révolution, le Secrétariat général des CDR simulait parfois une attaque contre la Révolution et le peuple, surtout les CDR, sortaient instantanément pour s’organiser en défenseurs de la révolution d’août. Mais le 15 octobre 1987, le peuple n’est pas sorti car c’était des Burkinabè entre eux. Pendant la guerre de Noël 1984, combien étaient-ils les volontaires pour le front, combien étaient-ils, les cotisants à l’effort de guerre ? C’était ainsi parce que les Burkinabè avaient la pleine conscience d’avoir à leur tête un homme juste (autant qu’un humain puisse l’être).
    En résumé, nous sommes un peuple qui n’a plus de valeur commune et quand c’est ainsi, l’ennemi le plus minable rentre et sème la mort et la désolation.
    Monsieur Compaoré, vous êtes fils de Pasteur et savez certainement que le Fils de l’Homme a dit : "Une maison divisée sur elle-même est appelée à la ruine".
    3. Le pouvoir de 27 ans
    A la fin des années 1980 et jusqu’aux années 2000, des soldats burkinabè ont semé la mort et la désolation un peu partout en Afrique. Eh bien, le sang de ces innocents a crié vengeance et nous en payons le prix aujourd’hui. Seul Norbert Zongo a attiré notre attention sur cette situation, mais personne ne l’a soutenu. Mais Seigneur, je te demande d’abattre ta colère sur ceux qui étaient au centre de ces guerres et d’épargner la vie des innocents.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 20:18, par Keletigui En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Si l on’ ciblait les hommes politique comme Simon aucun regret de notre part . pendant que c est les enfants des gens que l.on tue ,chacun raconte sa vie combien de familles sont endeuillées.
    Ces hommes sont sont dignités.
    Les FDS vont continuer a mourir pour la nation et des hommes parlent patapata dans leur bureau climatisé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 21:01, par Sapience En réponse à : Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP

    Monsieur Simon, l’heure ne doit plus être au rassemblement. Mais lequel et pas à l’aveuglette. Intelleclluctement personne ne peut vous suivre, encore moins vous croire. Vous êtes incapables de mettre en place des mesures conservatrices pour réduire les différents morts. J’invite les intellectuels multiformes à sauver le Pays. Combien de fois le PF est allé sur le terrain aux côtés des blessés et des forces de sécurité ? Que chacun aille vérifier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque terroriste de Toéni : Le président du Faso réitère la nécessité de l’implication de tous
Force Barkhane : Opération de renforcement du camp de Djibo au Burkina
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés