Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse de l’UPC • mardi 20 août 2019 à 10h15min
Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

Dans ce communiqué daté du 19 août 2019, le principal parti de l’opposition (UPC) demande la démission du gouvernement après la mort de plus d’une dizaine de militaires et plusieurs blessés dans une « attaque d’envergure » contre le détachement militaire de Koutougou.

A travers un communiqué de l’État-major Général des Armées, l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a appris avec une grande consternation, la mort de plus d’une dizaine de militaires burkinabè dans l’attaque contre leur détachement basé à Koutougou ce lundi 19 août 2019.

L’UPC présente ses sincères condoléances aux familles éplorées, aux Forces de défense et de sécurité (FDS), ainsi qu’au peuple burkinabè.

Par ailleurs, notre parti renouvelle son soutien ferme et entier à nos vaillantes FDS.
Depuis que le Burkina Faso mène la guerre contre ses ennemis sans visage, jamais ses soldats n’ont connu pareille perte dans leurs rangs.

A chaque attaque, l’émotion collective déplore les morts, et la vie continue comme si de rien n’était. Pour l’UPC, il faut dire la vérité et soigner le mal à sa racine.

En effet, notre peuple a élu des gouvernants, à qui il a remis tous les moyens humains, matériels, financiers, toute la souveraineté et toute la légitimité pour diriger. Il se trouve malheureusement que ces gouvernants ont failli depuis longtemps à leur mission. Ils ne se soucient plus que du pillage des maigres ressources du pays, de la préparation des futures échéances électorales et de leur maintien au pouvoir. Ces dirigeants sacrifient l’avenir des jeunes et détruisent les fondements de la République.

A plusieurs reprises, l’UPC a attiré l’attention du pouvoir en place sur la nécessité d’équiper nos FDS, de les motiver suffisamment, et de mettre en place un système de renseignement efficace. Ces propositions sont restées lettre morte.

Le drame de Koutougou vient s’ajouter à une situation déjà chaotique :

- des centaines de morts et plus de 200.000 déplacés du fait du terrorisme,
- l’occupation de plusieurs zones du territoire national par des groupes armés,
- l’effondrement continu de l’économie nationale ;
- la déchirure du tissu social et des conflits intercommunautaires inédits.

Tout cela, sur fond de corruption et de mal gouvernance.

Au regard de ce qui précède, l’UPC estime que le Gouvernement Christophe Joseph Marie DABIRE a complètement échoué. C’est une équipe dépassée par la tournure des événements, qui croise à présent les bras, attendant ce que le hasard fera d’eux et des Burkinabè. Une nation ne devrait pas laisser sa destinée aux mains de tels gouvernants.

En conséquence, l’UPC demande la démission pure et simple du gouvernement en place, et la nomination par le Président Roch KABORE d’une nouvelle équipe qui aura pour mission première, la défense de l’intégrité territoriale et la sécurité des Burkinabè.

L’avenir du Burkina Faso ne saurait dépendre de carrières individuelles et de relations entre copains parvenus au pouvoir.

Que Dieu bénisse et protège notre cher pays !

Ouagadougou, le 19 août 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC,
Le 2ème Vice-Président, chargé des questions politiques,
Adama SOSSO

Vos commentaires

  • Le 20 août à 10:31, par Nabiiga En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    ...que le gouvernement démission, Oui ! d’accord ! Après on fait quoi. Pourquoi ne pas faire ce que le gouvernement dois faire pour trouver une solution que de demander sa démission. Le Burkina est notre pays ; il appartient à nous tous. Si on l’attaque, nous sommes tous attaqués. Au lieu de clamer haut et fort pour la démission du gouvernement, il faut plutôt montrer votre patriotisme en suggérant quelque chose. La démission du gouvernement est mal placé et c’est honteux car vous utilisez une crise nationale pour des gains politiques et c’est triste.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 10:36, par changeons En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Entièrement d’accord avec vous. Le gouvernement doit démissionner, car il a échoué sur tous les plans : Le pays sombre petit à petit du fait du terroriste, la corruption est devenue le mode de gestions des affaires économiques, le népotisme, le tâtonnement et l’intérêt personnel guide actuellement l’action publique. Quelle honte !!!

    Répondre à ce message

    • Le 20 août à 15:48, par Gadou André En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

      L’attaque du Camp koutoukou est une acte déplorable et a larmente, la situation a besoin une solution très urgent.
      Mais avant tous, cherchons d’abord l’Entente, le respects mutuelle, cherchons ensemble la solution sans se dénigrés, le problème ne dépend pas au gouvernement Burkinabé, mais des innémis externe et interne, et des voyous du pays qui on décidé d’empêcher le gouvernement de travailler en causant des perte des vies humains presque par tous au Burkina. Le gouvernement a fait leur effort pour le pays dans le cadre de l’insécurité, la santé, bitumage des routes, problème alimentaire, l’éducation etc...
      Accompagner les days LA lutte

      Répondre à ce message

  • Le 20 août à 10:41, par Bigbalè En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    "L’UPC demande la démission du gouvernement suite à l’attaque d’un camp militaire" !!!Je ne savais que la politique consistait aussi à descendre très bas même dans la boue des cimetières ! J’ai toujours cru que l’Opposition politique dans son ensemble allait obliger le Parti du chef de fil à être plus élégant et ne pas traîner tous les autres parti du CFOP dans cette boue dans laquelle l’UPC s’éternise. On dira peut être que je suis un militant d’un parti de la mouvance présidentielle, mais je trouve qu’après une déclaration aussi lamentable, rien ne me convainc que les dirigeants de l’UPC savent ce qu’ils veulent et où conduire le peuple quand ils seront élus ! Que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 10:41, par Djamana Tigui En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Sosso Adama , ainsi que toute la classe politique de l’UPC ce n’est pas le moment de venir faire ici de la recupération politique. Quand la patrie est touchée à plein coeur et que toute la nation est en pleur, ce n’est pas de la politique que nous parlons. On sait bien que vous êtes frustrés, aigris, inconsolables face à votre défaite lors des élections de novembre 2015, cela n’est la faute à personne si vous n’avez pas été plus compétents que votre adversaire sur le terrain politique. En tant qu’un ressortissant de la province d’où vous êtes député, je vous le dis de façon franche votre seul objectif est la conquête du pouvoir et ça c’est domage pour des politiciens opposants qui pr^chent la recherche du bien être des burkinabè. Sauf si mes verres sont à l’envers votre sortie est ridicule en pareil situation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 10:50, par Nana En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Ces inepties n’ameneront jamais l’upc au pouvoir. Pas le temps de faire le deuil, il faut demissionner. Zeph commence a ressembler a ablassé

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:09, par Tengbiiga En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Pourquoi l’UPC se decredibilise chaque jour qui passe ? Y-a-t’il des patriotes dans ce parti ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:22, par Megd’ En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Oui, il est vrai que ce gouvernement doit démissionner. On doit vraiment changer certaines personnes.

    La véritable question, c’est qui faudrait-il mettre à la place ?

    Ce pouvoir a démontré qu’il n’aime pas réunir les compétences surtout lorsqu’elles ne sont pas de son bord.

    Au début, on a commencé à vilipender la transition en ciblant une seule personne dans le but de la tenir hors du Burkina. Ils ont oublié que la transition, c’était un collège de toutes les composantes de la société burkinabè.

    On a dit que les caisses de l’Etat ont été vidées par cette personne et certaines OSC.

    On flatte le peuple avec un programme dit PNDS. On ne pouvait plus rien faire dans ce pays sans parler de ce programme.

    Bien évidemment, les attaques terroristes se multipliaient et pour masquer cette incompétence, on a plongé dans la brèche du G5 Sahel.

    Le président du Faso, son MAE et celui de la Com avaient pour langage « G5 Sahel et Burkina est la digue de la région, s’il cède, toute la sous-région en pâtira. »

    La mayonnaise n’ayant pas prise, on arrête un fidèle parmi les fidèles de la personne qu’on a vilipendé au début.

    On a voulu ici tester la réactivité des OSC, mais aucune n’a bronché, préférant attendre la conclusion de la justice.

    Le pouvoir ayant compris qu’il peut jouer plus longtemps, abat une autre carte en la personne d’une dame dont l’arrestation était digne d’un scénario hollywoodien.

    Le gouvernement a oublié qu’il était entrain de diviser toute la société burkinabè dans toute sa composante. C’est ainsi que les syndicats sont entrés dans la danse. Pour les contrecarrer, on crée un raout pour une remise à plat des salaires.

    La moyonnaise n’a toujours pas pris, mais on pense que le volet sécuritaire peut être une bouée de sauvetage, alors on crée le scandale Yirgou avec sa 3è colonne.

    Rien n’y fit, bien au contraire, on a réussi à radicaliser les différentes positions.

    Bref, quand on n’a rien à proposer et on s’accroche au volet religieux en croyant pouvoir s’en sortir, c’est très pathétique. On médiatise les allers et les retours de certains pèlerins.

    En fait, on assiste à la marchandisation du religieux.

    La transition a fait un formidable travail en 1 année et ce gouvernement est venu déconstruire ce travail.

    Il faut recomposer avec les vrais acteurs de la transition pour remettre le Burkina sur les rails.
    • Le vrai deal, mais je trouve que c’est trop tard, c’était de travailler au retour de Zida qui allait pacifier notre armée car il connaissait et connait nos officiers véreux et affairistes.
    • C’est de vider tous les dossiers de corruption et condamner comme il se doit les fautifs.
    • Supprimer les institutions inutiles (HCRUN ; Médiateur du Faso, CES, Gouvernorat, etc…)
    • Réduire le nombre de ministre et revoir les avantages de départ.
    • Etc…

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:28, par FILSDUPAYS En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    C’est une situation qui interpelle tous les burkinabé car ce sont nos frères, nos enfants, nos maris qui sont tombés. Alors l’union sacrée autour des familles et de nos FDS doit être le maître mot. Arrêtons une fois de vouloir utiliser la douleur du peuple pour des intérêts individuels. Cette sortie est d’autant plus macabre que cette douleur que nous a infligé ces terroristes.
    Respectons pour une fois la mémoire des disparus.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:30, par Aemed En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Dans ce cadre UPC ferait mieux de se taire après toutes les manifs et toutes les cases qu’il a envenimé prenant même tous les Burkinabe en otages pour qu’il n’y est pas un référendum sur l’article 37. Drôle de Démocrates.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 11:34, par zeph En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    UPC en quoi une nouvelle équipe va changer la donne ? la nouvelle équipe sera sur le front ou bien ? il faut arrêter votre politique dépasser là. si on a rien a dire on se tait tout simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 12:24, par Ka En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Messieurs de l’UPC, a l’heure où j’écris cette critique, le peuple Burkinabé endeuillé par leurs propres enfants et frères déguisés en terroristes et qui tuent leur propre famille, 99% de ce peuple y compris votre vieux Ka n’hésiteront pas une seconde de dire à Roch Kaboré et sa clique de déglacer par leur manque de compétence de lutter contre nos propres frères qui nous tuent comme des mouche.

    Et comme je l’ai toujours dis, ‘’’un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir dans un pays comme le nôtre.’’’ Mais avec nos enfants coupeurs de route déguisés en terroristes et tuent qui ils veulent, là où ils veulent, comme au Mali ou au Cameroun, j’avoue que nos gouvernants nous écoute. Malheureusement aucun dirigeant de ce monde ne peut éradiquer ses propres enfants malades dans la tête, sans la coopération de la famille, et le Burkina de 2019 a besoin de la soudure totale de tout le peuple pour lutter contre nos propres enfants et frères déguisés en terroristes.

    Messieurs de l’UPC, je suis de votre avis, mais c’est une chose que de demander la démission du gouvernement. Mais c’en est une autre que d’être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables, et d’être soi-même à la hauteur d’une situation difficile et peu enviable. Le peuple Américain au moment des exactions de Ben Laden en voulait a ses gouvernants, mais le gouvernement Américain de l’époque n’a pas démissionné que de recueillir des renseignements solides, et ce n’est qu’à l’arrivé d’OBAMA au pouvoir avec tous les renseignements recueillies de plusieurs années, et aussi avec la collaboration de tous les américains qu’ils ont pu neutraliser Ben Laden.
    En France, les "gilets jaunes" défilaient tous les samedis depuis plus des mois pour crier "Macron démission !" dans les rues, mais de quoi sont capables ces énergumènes, à part dévaster des centre-villes ? Macron est toujours au pouvoir. Quand on s’affuble des préfixe messieurs de l’UPC, il faut apporter des vraie remèdes !

    C’est trop facile de dire au gouvernement de démissionner une fois que l’événement s’est produit. Aucun président du Faso, qu’il soit X ou Y, ne peut en ce moment éradiquer nos propres frères qui habitent dans nos foyers et connaissent nos habitudes comme au Mali. Même si Zépherin Diabré sera le maître de Kossyam, il lui sera difficile d’stopper ces punaises coupeurs de route déguisés en terroristes.
    Zepherin Diabré ne pourra pas quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes, surtout pas sur 274 000 km carrés de notre territoire. Car, le propre de nos propres frères et enfants déguisés en faux terroristes, c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.
    Avec votre sortie avec colère sans réfléchir, je confirme qu’une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie. Il y a des gens dont la déviation morale a atteint le point de non-retour. L’hypocrisie est à tout point de vue le défaut moral le plus laid. Certaines personnes n’expriment leur opposition que pour se faire remarquer. Nombreux sont ceux qui recourent à l’hypocrisie sans réfléchir pour se faire valoir.
    Malgré que j’en veux a ce régime mouta mouta, qui n’a pas repris radicalement l’objectif de la transition pour éradiquer les charognards qui essaient toujours déstabiliser le pays, je dis à toutes et tous, de se souder derrière nos décideurs pour éradiquer nos propres frères qui nous tuent comme des mouches.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 12:27, par Sacksida En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Au fond, une demission du gouvernement n’est certainement pas la solution ideale ; il faut que le President du Faso et son MPP sortent de leur torpeur depuis le debut de leur gouvernance pour imaginer une autre approche plus patroitique afin de sortir notre Burkina Faso de ce bourbier. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 12:31, par Alexio En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Dans une democratie un pfrti politique doit se conformer aux regles du jeux a chaque sortie.

    Cette fois-ci l UPC a froler le but de son mesage pour cibler un gouvernement qui n est pas le seul dans la sous-region, hvor le terrorisme est devenu le quotidien de nos populations paisibles et innocents.

    C est honteux pour un parti qui se prone republicain avec tous les vertus de la republique emploi l opportunisme politique pour creer une nationale pour demander demission du gouvernment pour uin cas de force majeure ou persone n a le control.

    Ce sont ces terroristes qui sont coupables de leurs cupidites. Ce sont eux qui sont contre pays en particulier et l Arique en generale.
    C est trop simple d en tirer un avantage politique. Le momenet ou nos vaillants soldats dans leurs missions on perdus des freres d armes.

    Les politiciens de tous bord devraient serrer les rangs pour une Concorde et non une discordre nationale.

    Ces terristes rirons de nous comme leurs utiles idiots.

    Cessez cette polimique, avant que nos morts ne sont pas enterres,

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 13:36, par la lumière En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Peuple du Burkina les forces du mal sont en train de nous imposer une guerre asymetrique en tuant impunement nos frères, nos enfants et nos maris. Je demande au nom de la jeunesse consciente et digne du Burkina de reinstaurer les comités de defense de la patrie dans chaque quartier, chaque village, chaque ville et chaque service. Apprenons à tous les patriotes de savoir manier l’arme et dotons à chaque famille un moyen de riposte pour soutenir chaque fois que de besoin les forces de l’ordre. Tous les conseillers doivent être armés. Les leaders religieux doivent demander à leurs membres de denoncer tous les mouvements suspects et les hommes qui presentent des comportements suspects et dire a leurs memlbres de ne pas avoir peur de denoncer car en ne denonçant pas ils nous tuerons tous mais en denonçant c’est eux ( les terroristes) qui vont mourir. L’Etat doit instaurer un couvre feu sur tout l’etendu du territoire à 18 h avec l’aide des comités de defense.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 13:37, par Saw En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    A supposé que le gouvernement démissionne. La nouvelle équipe ira combattre au sahel pour combattre ? La nouvelle équipe arrivera t’elle avec une nouvelle armée ? Dans le nouveau gouvernement y aura t’il un ministre des terroristes et actes ignobles ? Bref soyons sérieux. Faite des propositions au lieu de dire des inerties. Le BF est attaqué. On tue des burkinabè du MPP et l’UPC. Même ceux qui ne font pas la politique en sont victimes. Donc l’UPC est concerné au même titre que le MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 13:50, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    - Mon ami KA, comment tu vas ? Je ne pense que le Sieur Adama Sosso ne demande pas la démission de RMCK qui a un mandat électif. RMCK doit terminer son mandat, quitte à ce que les burkinÂNES et les burkinaBOEUFS l’élisent à nouveau. Je crois que monsieur le député demande simplement au PM de démissionner et d’emporter du même coup tout son Gouvernement d’incapables et à RMCK de nommer un autre PM (pourquoi un Ablassieur) qui va venir composer un nouveau Gouvernement avec un mandat bien précis axé sur la lutte contre le terrorisme, le réveil de la justice et l’exigence de la bonne Gouvernance.

    Mon ami toi-même tu vois comment ce Gouvernement est plein d’incapables et de gens plutôt préoccupés par la réélection d’un oncle qui est RMCK ! Et on accuce Francois Compaoré d’avoir fait la même chose auparavant ! Pour accuser quelqu’un avec justesse, il faut éviter de faire comme lui ! Et tu vois trop de ministres plutôt bavards brouhahas devant l’éternel et certains aiment même qu’il y ait plus des déplacés internes pour pouvoir se faire voir à la télé et faire leur prodada à l’image de alias ’’Faciès de Baleine’’, sans oublier ceux qui s’approprient notre ’’Charbon fin doré’’ ! Mon ami KA, une plaisanterie : Je devrais te rouler dans du Charbon fin au lieu de dans de la farine ? Tu en sortiras tout noirci mais couvert d’or et non tout blanc comme un fantôme !

    Mon ami Ka, ils ne doivent même pas attendre qu’on leur dise de démissionner ! Ils devraient le faire par patriotisme et par reconnaissance de leur défaite collective suite à cette cuisante défaite des FDS face aux terroristes car il faut appeler un chat un chat ! Mais le faire c’est renoncer aux V8, aux ’’Monsieur le Ministre’’, à notre Carburant cadeau que l’État leur donne, aux boys et cuisiniers à domicile, au Courant et Eau consommé cadeau pendant que nous, nous payons cher et même avec des taxes injustifiées sur nos factures, et bien d’autres avantages !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 15:27, par Sacksida En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Lumiere, cette proposition lumineuse a ete faite depuis le debut 2016, la mise place de groupes d’autodefense d’au moins 20 ou 30 jeunes dans nos villages et communes du Burkina qui seraient formes de maniere efficace et encadres par les FDS. De plus, on pourrait leur allouer une pecule d’au moins 50.000 fcfa mensuelle en qualite d’auxilliaires des FDS ; meme si pour cela tous les Dirigeants et salaries publics et prives devront conceder une somme de 5% de leurs revenus bruts comme contributions patriotique et de defense de la patrie.C’est possible car "tout ce qui sort de l’imagination de l’homme est realisable pour l’homme". Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août à 15:57, par Ka En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Mon ami Kôrô Yamyélé j’y vais bien avec ma moitié : Comme je l’ai toujours dit concernant les élections de 2015 : C’est qu’il faut remarqué que le peuple s’est tourné vers le MPP avec les RSS anciens collaborateurs de Blaise Compaoré pour une seule raison, ’’’c’est que le peuple n’avait pas le choix, car on ne jette pas de l’eau sale si on n’a pas du propre. Mais en 2020 on peut jeter l’eau sale, car le choix sera abondant en candidat avec des objectifs concrets.’’’ Mais ce que je sais, comme les punaises qui sont nos propres frères déguisés en terroristes sont rentré dans la danse et qui tuent leurs propre famille dont personne sauf la coopération d’une seule nation peut les stopper, ceux qui dénigrent gratuitement contre un président qui n’a pas la solution comme tout autre politicien aux petits pieds de notre pays, ces dénigrements gratuits suivi de la haine, donnent un chèque en blanc a Roch Kaboré en 2020 auprès de son peuple qui sent qu’il ne n’est pas coupable de cette incompétence qui touche tous les pays qui souffrent du terrorisme déguisé. Je parle en connaissance de cause, car le Burkina est un petit village avec une seule famille et son son secret, comme les urnes le seul juge d’une élection transparente qui reste aussi le secret d’une famille soudée derrière une conviction.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août à 01:08, par Camarade Fousséni En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

      J’ai mal au cœur quand je lis certains commentaires. Certains jeunes Burkinabè me font pleurer par leur incapacité de réfléchir. Pourquoi voulez vous à tout que l’UPC donne des solutions pour lutter contre le terrorisme ? Pensez vous que ses solutions sont les meilleurs ? Pourquoi avez vous voté ROCH et pas #EPH ? Arrêtez cette hypocrisie, le parti au pouvoir a tous les richesses du pays dans ses mains, il a des intellectuels dans ses rangs et pas les moindres, si vous croyez tant que c’est #_UPC qui détient les vraies solutions faites partir ce pouvoir et installez l’UPC à Kosyam

      Répondre à ce message

  • Le 20 août à 20:02, par caca En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Si c’était le Mali voisin, les têtes allaient tomber, mais comme c’est chez nous on cherchera à impliquer l’ex-régime fantôme qui n’existe plus. Je me demande si les soldats eux-mêmes ont un conscience professionnelle. Deux attaques de la même manière, montre bien que les militaires n’ont aucune conscience des risques de leur métier. Comment comprendre que vos frères dans la même région soient tués au petit matin et que à votre tour vous aussi de la même manière. Au petit matin !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 01:10, par Ferkêbougou En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Très bien dit. Merci pour le courage. Une gouvernance à vue pour un pays à la traîne !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 09:59, par la lumière En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    Je dis et je le répète. Il faut un couvre-feu sur toutes les zones concernées. Il faudra apprendre à nos vaillants soldats des simulations d’attaques tous les jours. Aucun militaire dans un camp ne doit dormir de 18 heures à 6 heures du matin. Il faudra bien doser le café noir. Sur nos différentes voies les soldats policiers, gendarmes et douaniers doivent être camouflés derrière les sacs de sables et de cailloux au lieu de passer le temps à tripoter les cellulaires pour Whatsap et internet hors des abris. Il faut mettre en place au plus vite les Comité de Défense de la Patrie (CDP). Là on aura le CDP qui n’est pas Congrès mais CDP Défense de la Patrie et du Peuple. Burkinabè digne fils de YENNEGA de DIABA LOMPO de DJIMBI Ouattara et de THOMA SANKARA l’heure est venu de nous faire valoir ; Comme un seul homme mettons-nous debout pour montrer à la face du monde ce que s’est le BURKINABE l’ Homme Intègre. TOUS Au FRONT LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS. Merci Camarade.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 11:13, par BADJO En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    C’est vraiment désolant pour l’opposant de parler en ce moment douloureux d’une démission du gouvernement,,,,, au lieu de chercher et proposer des solutions pour résoudre ce problème du terrorisme, c’est la démission du gouvernement que vous voulez... Quoi gagnerez vous dans ça ??? Cette démission mettra t-elle fin aux attaques terroristes ?????? Des questions que je me pose... En ce moment précis, nous devons nous unir, et soutenir nos FDS qui traversent un moment difficil dans leur carrière... Courage à nos FDS in chalaou nous gagnerons cette bataille.../

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 12:11, par wendlassida En réponse à : Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire

    JE SUIS SUR D’UNE CHOSE, LE CABINET MILITAIRE ET LES ACTEURS DE LA TRANSITION POUVAIENT FAIRE MIEUX QUE CE RÉGIME.
    POSEZ VOUS LA QUESTION, POURQUOI, COMMENT ET AVEC QUI OU QUOI LA TRANSITION A RÉUSSI SA MISSION ?
    A MON AVIS LES MILITAIRES DE LA TRANSITION ONT JOUE UN TRAVAIL FORMIDABLE.
    QUEL EST CET OFFICIER QUI POUVAIT TENIR TÊTE A GOLF ? LES TRANSITAIRES ONT DÉMYSTIFIE LE GOLF

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque terroriste de Toéni : Le président du Faso réitère la nécessité de l’implication de tous
Force Barkhane : Opération de renforcement du camp de Djibo au Burkina
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés