Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »

Accueil > Actualités > Société • Photo Présidence du Faso • samedi 17 août 2019 à 16h00min
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès du Koupendieli, 31e roi du Gulmu dans la nuit 16 au 17 août 2019. Cet grand homme politique a servi le peuple burkinabé en temps qu’élu national. Il a mis sa grande expérience au service de l’administration publique. Sa sagesse, il l’a mis à la disposition de la nation burkinabé.

A peine nous pennons à essuyer nos larmes suite à la disparition du Dima de Boussouma, que le destin nous arrache un monument, un baobab, un conciliateur.

En cette douloureuse circonstance, je voudrais au nom de l’ensemble des militantes, des militants et des sympathisants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) et à mon nom personnel, présenter à la famille éplorée ainsi qu’à toute la population du Gulmu, mes condoléances attristées et ma compassion émue.

Nous faisons le serment d’être les dignes héritiers de son exemple de vie, de lutte et de sagesse pour la construction d’un Burkina Faso meilleur et résolument orienté vers son développement et le progrès.

Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 17 aout 2019

Pour le Bureau Politique National,

Le Président

Eddie KOMBOIGO

Vos commentaires

  • Le 19 août à 08:10, par COUTUME En réponse à : Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »

    Toutes nos condoléances les plus attristées.
    Nous profitons de l’occasion pour attirer l’attention de son successeur, il faut vraiment respecter la coutume, quand on ne respecte pas la coutume les conséquences sont imprévisibles, pourquoi l’empereur a accepté nommer un chef à LIPTOUGOU à la Gnagna dans le mois de juillet 2019 ? C’est le Chef de Coalla qui nomme les chefs de Liptougou depuis environ 160 ans.
    Svp, respectons la coutume. ATTENTION, TOUT S’EXPLIQUE.
    ÉVITONS LA CORRUPTION DANS LA TRADITION

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 08:27, par COUTUME En réponse à : Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »

    Toutes nos condoléances les plus attristées.
    Nous profitons de l’occasion pour attirer l’attention de son successeur, il faut vraiment respecter la coutume, quand on ne respecte pas la coutume les conséquences sont imprévisibles, pourquoi l’empereur a accepté nommer un chef à LIPTOUGOU à la Gnagna dans le mois de juillet 2019 ? C’est le Chef de Coalla qui nomme les chefs de Liptougou depuis environ 160 ans.
    Svp, respectons la coutume. ATTENTION, TOUT S’EXPLIQUE.
    ÉVITONS LA CORRUPTION DANS LA TRADITION

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés