Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 17 août 2019 à 16h30min
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement

Le gouvernement burkinabè a salué, dans un communiqué, la mémoire du roi du Gulmu décédé dans la nuit du 16 au 17 août 2017.

Vos commentaires

  • Le 17 août à 21:43, par WT En réponse à : Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement

    Que l’âme de l’illustre disparu repose en paix. Vive les valeurs africaines.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août à 11:13, par yaadiga En réponse à : Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement

    Paix a l’ âme de l’ illustre disparu ,je voulais venir au funérailles mais après toutes les informations que cela n’existe pas chez mes esclaves .Mes condoléances a toute la nation burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août à 00:45, par Mechtilde Guirma En réponse à : Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement

    Ce dont je me souviens surtout du Koupiendéli et dont personne ne parle, c’est qu’il fut aussi un grand sociologue. Et si je me souviens bien il fut, je crois, au ministère des affaires sociales au temps de Maurice Yaméogho (si je ne me trompe pas) et fut également le tout premier rédacteur du Code des personnes et de la famille après la période coloniale. J’étais encore au secondaire et la première mouture fut soumise aux différentes structures sociales (religieuses et coutumières, puis dans les lycées et collèges). Je me rappelle que ce fut sous l’égide de Madame Jacqueline Ki-Zerbo dans une conférence de « l’Amitié africaine » (la toute première Association des femmes) que nous avons eu à examiné les principaux points d’achoppement. Mais peu de temps après, vint le 3 janvier, et tout fut rangé dans des oubliettes, jusqu’à la révolution où Thomas Sankara vint tout balayer et prétendit recommencer tout à zéro. La suite on la connaît où le nouveau code fut élaboré après la rencontre intermationale de Beijing en 1995 où pour la première fois, on définit la validité du mariage, comme étant « celle du couple » et non celle préconisée par les pays arabes et le Saint-Père à savoir la triade : « Père, Mère, Enfant ».

    L’épouse du Koupiendiéli, Solange Onadja, fut, elle aussi, la première fille bachelière de notre pays et la première Enarque.

    Que la terre du Burkina leur soit légère et qu’ils reposent tous les deux dans la paix du Seigneur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés