Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 17 août 2019 à 15h30min
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

C’est avec consternation que j’ai appris la disparition de sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, décedé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août.

Notre pays vient de perdre une des grandes valeurs de ses traditions, et le Gulmu, un souverain écouté et respecté. Homme de conviction, le Kupiendieli s’est toujours engagé pour la défense des valeurs cardinales d’unité, de paix et de vivre-ensemble dans notre Etat-Nation en construction. Toutes mes condoléances les plus attristées à sa famille éplorée et à son royaume.

Roch M.C. Kaboré

Vos commentaires

  • Le 17 août 2019 à 14:06, par Lompo Blaise En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    Que le tout puissant l’accueil dans son royaume. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2019 à 14:10, par COUTUME En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    Toutes nos condoléances les plus attristées.
    Nous profitons de l’occasion pour attirer l’attention de son successeur, il faut vraiment respecter la coutume, quand on ne respecte pas la coutume les conséquences sont imprévisibles, pourquoi l’empereur a accepté nommer un chef à LIPTOUGOU à la Gnagna dans le mois de juillet 2019 ? C’est le Chef de Coalla qui nomme les chefs de Liptougou depuis environ 160 ans.
    Svp, respectons la coutume. ATTENTION,TOUT S’EXPLIQUE.
    ÉVITONS LA CORRUPTION DANS LA TRADITION

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2019 à 15:06, par Manuel En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    Bonjour
    Merci Mr le Président au moins on sait que vous êtes là au moment qu’il faut car ce respectable roi mérite les hommages de la nation.
    Pour nos esclaves de Fada, séchez vos larmes car il a été accueilli hier soir par le Président Salif Diallo à sa luxueuse demeure de Ouahigouya et on envisage son retour dans quelques semaines.
    Respect et que Dieu l’accueille dans son royaume !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2019 à 20:34, par intégrité En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    “Toutes mes condoléances à la famille du Nunbado disparu.
    comme l’a noté l’internaute coutume, le futur Nunbado pour mériter le respect doit de tous doit se garder de immiscer dans les nominations direct des chefs des autres diéma. l’histoire nous apprend qu’il est l’ainé des chefferies créées en en pays gulmance. il a pouvoir moral sur les autres chefs mais en disparition d’un chef, c’est le collège électoral du diéma qui élit le promius qui est accompagné chef le Nunbado qui valide son élection. ”

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2019 à 23:03, par HORUDIAOM En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    Je présente mes condoléances les plus attristées à la famille du disparu. Comme tout etre humain, il a commis des erreurs de son vivant. Que Dieu le pardonne. A son successeur, je dis ceci. Il faut éviter que le Gulmu continue d’être la risée des autres royaumes ou région du Burkina. Ces dernières années, il ya eu beaucoup de cafouillage au niveau des coutumes dans plusieurs chefferies du Gourma. Liptougou, Diapaga, Diabo, Gnagna, Diapangou, etc.... Il faut respecter les coutumes. Il me semble que la chefferie de Liptougou est nommée par Coalla, la chefferie de Diapaga est nommée par Partiaga(le Bizougou), la chefferie de Diabo par un collège électoral depuis la nuit des temps. Il est inconcevable que le chef de Fada aille nommer directement des chefs dans ces localités. Toutes ces chefferies gèrent les conséquences de ces errements coutumiers en ce moment. Le successeur de Koupiendiéli doit absolument résoudre les crises ouvertes dans ces chefferies pour la stabilité de la région. Tous les chefs nommés par complaisance, par affinité ou pour des raisons politiques doivent se ranger. Il est hors de question qu’on se retrouve avec deux chefs par localité. Il faut réparer ces erreurs. Prenez l’exemple sur les autres royaumes( Ouahigouya, Ouagadougou, Boussouma) ou ces questions sont bien gérées.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2019 à 19:24, par Nongassida En réponse à : Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »

    Comme ya Gombo dans chefferie maintenant, chacun veut etre chef.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’Impôt unique sur les traitements et salaires, IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
Accidents de la route et enfants de moins de 15 ans : Une nécessaire éducation des enfants ou une prise de conscience des parents ?
IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »
Santé sexuelle et reproductive : Le consortium « SOS Jeunesse et défis » forme des organisations de jeunesse
Lean Six-sigma : Une formation pour renforcer les capacités des chefs de projet en management opérationnel
Epidémie de poliomyélite au Burkina : Un plan de riposte pour interrompre la transmission du virus
Cadre sectoriel de dialogue Education et formation : Des taux de réalisation en hausse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés