Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 13 août 2019 à 15h00min
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

L’Académie de création et d’éveil scientifique a procédé, le samedi 10 août 2019, à une remise de diplômes à des enfants qui ont pris part à la formation qu’elle a initiée sur la programmation scientifique à Ouagadougou. Pendant dix jours, les participants (une vingtaine environ) ont bénéficié de formations pratiques portant sur « le drone ». La remise des diplômes s’est faite en présence des parents, qui ont eu droit à quelques démonstrations.

Programmer des dessins animés, programmer un drone, le démonter, le remonter et comprendre son fonctionnement ; ce sont entre autres les modules de formation pratiques auxquels ont eu droit les participants de la première édition du programme de formation en programmation informatique. Ils étaient des enfants, une vingtaine environ, dont l’âge est compris entre 7 et 17 ans, à bénéficier de ce programme de l’Académie de création et d’éveil scientifique.

« En dix jours, le résultat est incroyable ; les enfants ont des talents cachés et nous savons les aider à les exprimer », s’est réjoui le promoteur de l’Académie de création et d’éveil scientifique, Younoussa Sanfo, à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes aux participants de cette première édition, tenue le samedi 10 août 2019 au Palais des sports de Ouaga 2000.

Les formations se sont déroulées autour du thème « Le drone ». L’objectif, selon Younoussa Sanfo, est d’inculquer très tôt la pensée algorithmique aux enfants pour leur permettre d’être aptes à s’adapter à toute situation à laquelle ils feront face à l’âge adulte. « Nous leur apprenons à intégrer une démarche qui leur permet de synthétiser et de simplifier tout sujet auquel ils feront face », a-t-il déclaré.

André Eugène Ilboudo

Cette première programmation informatique, lancée en août 2019, s’effectue en plusieurs éditions pendant les vacances sous le nom de « Camp vacances 2019 ». « Ils ont appris à piloter un drone mais aussi à le démonter, le remonter, comprendre son fonctionnement et s’initier à la programmation informatique pour faire voler un drone en lui donnant des instructions. Ils ont également programmé un dessin animé en déplaçant des personnages, en les animant à travers des mouvements, des sons et des environnements. Mais pour cela, ils ont auparavant imaginé un scénario », explique en substance Younoussa Sanfo. Il ajoute qu’il s’agit pour la structure d’apprendre la programmation informatique aux enfants, mais pas d’en faire des informaticiens.

« Dans leur apprentissage, ils ont aussi été initiés aux mathématiques en dessinant des carrés, des rectangles et des triangles avec de petits chats », a poursuivi le promoteur, qui estime qu’il faut connaître les propriétés du carré, du rectangle ou du triangle avant de pouvoir les construire.

Younoussa Sanfo déclare que ceux qui sont présents à cette première édition vont prendre part à d’autres éditions. Au bout de la cinquième édition, la notion d’intelligence artificielle sera introduite chez les enfants. Avec cette notion d’intelligence artificielle, les enfants seront aptes à faire plusieurs choses avec un drone et à comprendre le mécanisme de fonctionnement d’une simple machine. M. Sanfo est persuadé que la technologie reste un mystère pour beaucoup de Burkinabè. En initiant dès le bas âge les enfants à l’intelligence artificielle, ils pourront utiliser la technologie autrement, voire être des concepteurs. C’est pourquoi, « nous encourageons les parents à mettre très tôt les enfants en contact avec la technologie afin d’en faire des utilisateurs éclairés capables de devenir de futurs concepteurs et non des consommateurs obscurs », a-t-il lancé.

Andéline Ouédraogo, 16 ans participante

Il conclut que « notre ambition ultime est d’inciter les autorités de l’enseignement de base à intégrer l’enseignement de la programmation informatique dès l’école primaire. Nous souhaitons que cela se fasse dans les cinq prochaines années ».

André Eugène Ilboudo, représentant des parents, a apprécié le programme. Pour lui, pendant les vacances, il est important d’inscrire son enfant à des programmes de ce genre. Il espère aussi que la programmation informatique sera prise en compte dans le système éducatif national pour que les enfants apprennent très tôt la technologie.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 août 2019 à 20:23, par Moussa ILBOUDO En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Bravo !! Félicitations
    Cet homme est un génie ! Je l’ai déjà rencontré a plusieurs reprises à des occasions différentes. A chaque fois j’ai été éblouis par son pragmatisme. Younoussa Sanfo n’est pas dans les grands discours, il fait dans le concret. Dans les années 2000 j’avais amené mon fils voir monsieur Sanfo qui avait créé une association nommée NTBF. A cette époque déjà il voulait que les enfants soient très tôt en contact avec la technologie.
    Environ 20 ans plus tard le voilà avec de la programmation pour enfants. Mon fils que je lu avais amèné est devenu ingénieur informaticien et je ne cesserais de remercier Monsieur Sanfo qui a su lui donner confiance.
    Il avais dit une phrase simple a notre fils qui nous la répétait d’ailleurs de temps en temps. Si j’ai pu le faire toi aussi tu peux le faire, car nous ne sommes pas différents.
    Bravo monsieur Sanfo et que le tout puissant vous accompagne. Surtout n’écoutez pas d’éventuels détracteurs qui vont encore déverser leur aigreur maladive.
    Allez-y foncez, vous avez notre soutient comme vous l’avez eu lors d’un événement récent ou vous avez montré votre grandeurs faces aux pépites personnes.
    Voilà des gens que le président du Faso devraient avoir près de lui au lieux des champions en vuvuzela qui nous tympanisent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2019 à 12:16, par Anna Kaboré En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Bonjour lefasonet
    J’ai inscrit ma fille a cette formation et j’étais à la clôture de la 1ere session. Nous parents avons été étonnés de voir nos enfants autant à l’aise avec drone tablette et ordinateur en seulement 10 jours de travail. Ce monsieur aime ce qu’il fait c’est sûr, il faut le voir avec les enfants pour comprendre.
    Quand la petite est revenue à la maison, elle était très excitée et pressée de retourner aux prochaines séances.
    Je suis d’accord avec l’envoi sœur qui a dit que ce monsieur est un génie
    Merci monsieur Sango.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2019 à 16:35, par Anonyme En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Bonsoir.
    Comment fait-on pour rentrer en contact avec l’académie ? Merci de me répondre SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2019 à 16:48, par Moussa Tapsoba En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Toutes mes félicitations au promoteur, c’est une bonne initiative et un bon exemple pour l’épanouissement de nos enfants. J’encourage les parents à inscrire leurs enfants, personnellement mes enfants y seront pour la prochaine session...

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2019 à 07:42, par Kris En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Très bonne initiative et courage à vous,
    c’est ainsi que le gouvernement devrait prendre les enfants pendant les vacances, ou soutenir ceux qui ont l’initiative pour les former dans ces nouvelles filières, opportunités dès le bas âge, et profiter inculquer les valeurs morale, civique, sportive et culturelle, mais hélas.
    Courage, surtout ne baissez pas les bras, car les gens aux agendas cachés vont vouloir travailler à vous barrer le chemin.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2019 à 12:45, par Gambetta En réponse à : Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie

    Bravo. C’est le chemin de l’avenir et l’une des meilleures façons de préparer nos enfants aux métiers de demain, un lendemain déjà amorcé... "Il n’y a pas de raccourci pour un avenir serein et cet avenir a son chemin."

    Puisse ce brillant intellectuel compétent être écouté !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Institut supérieur de technologies (IST) : L’ONATEL offre 3 250 cartes SIM 4G aux étudiants
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Lutte contre le Covid-19 : Des journalistes outillés pour mieux faire passer l’information sur la maladie
Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger
Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans à l’école des finalités de la loi islamique
« Résomètre » : Une nouvelle application pour évaluer la performance des réseaux de téléphonie mobile
Ministère du Développement de l’économie numérique : Une plateforme unifiée pour appuyer la lutte contre le Covid-19
Godefroy Bazié, journaliste à la retraite : « Un journaliste, c’est la reconnaissance du public, et non celle de l’autorité ou des politiciens »
Région du Centre-Nord : Une radio relais à Barsalogho pour promouvoir les messages humanitaires
Médias publics : Le SYNATIC et l’AJB dénonce des velléités de remise en cause des acquis
Appui aux médias face au Covid-19 : Le Luxembourg donne l’exemple avec 5000 euros à chaque journaliste professionnel
Education : DigiClass, une plateforme en ligne pour permettre aux élèves de réviser et de tester leurs connaissances
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés