Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 12 août 2019 à 23h55min
Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

Intronisé le samedi 10 août 2019, Naaba Sigri, nouveau Dima de Boussouma, est le premier fils de feu Naaba Sonré. Ayant vécu loin de la cour royale, conformément à la tradition, il est peu connu dans le royaume. Qui est donc le nouveau Dima ?

Selon une source proche de la cour royale, Naaba Sigri, à l’état civil Karim Donald Ouédraogo, est le premier fils de feu Naaba Sonré et de la reine Mariam.
Né le 2 novembre 1974 à Boussouma, il a été intronisé 32e roi, le samedi 10 août à Kougr-Zougou.

Il a pris pour nom de règne « Naba Sigri (début d’hivernage, prospérité) », qui se décline comme suit : « Sigr guind bõna mènga » (celui qui refuse l’hivernage s’est fait un grand tort !) ; « Sigr boum boul’r kon ko’ n neer yé » (tout ce qui germe en début d’hivernage a toujours une beauté) ; « Ned sen nong sigri, biè pindin beol sigri, ned sen pa nong sigri biè pindin beol sigri, ti sigr ka vaalg yé » (celui qui refuse ou qui abhorre l’hivernage, qu’il se prépare car tôt ou tard la saison viendra). Après avoir été appelé un moment Naaba Ligdi, ce sera donc Naaba Sigri son nom de règne définitif.

Il a obtenu son baccalauréat série D au Collège protestant de Ouagadougou, en 2000, et son BTS/DUT en finances et comptabilité à l’Ecole supérieure de commerce et d’informatique de gestion (ESCO-IGES) à Ouagadougou, en 2002. En 2013, il poursuit ses études en Gestion comptable et financière des projets à Paris, en France.

En 2014 il obtient sa licence professionnelle en Science de gestion à l’Université Aube nouvelle et poursuit ses études en Gestion administrative et financière des projets et programmes à Casablanca, au Maroc. Il a aussi fait des formations en clôture de comptes et élaboration d’états financiers des projets et programmes en 2015 à Lomé, au Togo. Il repart à Casablanca pour des formations en procédures de décaissement des bailleurs de fonds, en 2017.

Au moment de son intronisation, il était en poste au Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT), à Ouagadougou.

En rappel, c’est le samedi 10 août 2019 que le collège des sages, réuni à Kougr-zougou, a porté son choix sur Karim Donald Ouédraogo pour succéder à son père, le Dima Sonré, qui a tiré sa révérence le mardi 30 juillet dernier.

Le nouveau Dima doit d’abord se soumettre aux rites d’intronisation pendant 30 jours, avant de retrouver son palais.

Agé de 45 ans, Naaba Sigri prend le contrôle des douze cantons du royaume, au moment où le Burkina, et particulièrement la région du Centre-Nord, vit une situation sécuritaire préoccupante.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur

Vos commentaires

  • Le 13 août à 07:29, par WT En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Que le Tout Puissant l’accompagne. Quels sont les 12 cantons du royaume ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 août à 13:15, par Maria de Ziniaré En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

      Félicitation au nouveau Naba SIGRI, j’espère qu’il s’inspira de la posture du Mogho Naba Baogo qui a pris de la hauteur par rapport aux partis politiques et ne se consacre qu’à sa noble mission traditionnelle. Personnellement bien que constitutionnellement ils en ont droit, je ne suis pas pour un Naba qui milite dans un parti politique et qui siège à l’Assemblée Nationale parce que à mon sens ça déshonore et ça rabaisse la fonction de Naba mais à chacun son opinion.
      Je remarque que Le mot DIMA n’est utilisé que pour designer le souverain du royaume de Boussouma. C’est un mot spécifique à ce royaume. Est-ce un mot de la langue moré. Est il exactement synonyme de NABA sinon quel est le sens exacte ?.
      Je remarque que le souverain du Royaume de Ouagadougou ( Oubritenga) a le nom spécifique MOGHO NABA (appellation héritée du colon selon certaines versions) celui du Bousouma a le nom spécifique de DIMA, est-ce que celui du Yatenga et de Tenkogo ont Il également des noms spécifiques ?

      Des lectures des postes des internautes j’ai compris que certains ministres du DIMA résident à Korsimoro alors que le DIMA lui même réside à Bousouma. Sur la carte Google c’est 2 villes ou villages différents et cela constitue une singularité en matière d’organisation.

      J’avoue que je n’ai pas compris le post de Pierre Claver OUĖDRAOGO quand il dit que « sur le plan coutumier, les deux chefs-lieux de départements et de communes rurales, Korsimoro et Boussouma, forment deux quartiers d’un même village. Il s’agit donc d’une seule entité. »
      Après il ajoute « avant de s’établir définitivement à Boussouma (ex-quartier Ouahigouya de Korsimoro), le fondateur du royaume de Boussouma, Naba Nabisgwendé, était d’abord installé à Korsimoro. »
      C’est comme si Boussouma est un quartier de Korsrimoro. Éclairez ma lanterne Svp.

      En conclusion je notes que le DIMA sait au moins où se trouve ses attributs royaux (Korsimoro si j’ai bien compris) quand au Mogho Naba depuis qu’il simule des sorties tous les vendredis pour allez chercher les siens emportés vers le nord.............il n’a pas encore géolocalisé si c’est à Gourcy ou Ouahigouya. Alors où se trouve les attributs royaux du Mogho Naba « chef suprême des Mossé » comme aime l’appeler certains faussaires qui veulent réécrire l’histoire comme si le Mogho Naba règne sur tous les royaumes Mossi

      Répondre à ce message

  • Le 13 août à 10:46, par la vérité En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Bonne transmission du pouvoir. Longue vie au Roi. Que Dieu l’aide à être un Roi exemplaire et un Roi qui aime son peuple et son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 11:15, par Temps de l’action En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Que les ancêtres accompagnent le nouveau Rim. Qu’il renforce ou remette en place les Kiimses dans tout le Ringou. Que les Tensob-in-damba version 21 ème siècle se mettent en place dans tout son Soolm. Que le Rogomik soit prêché dans tout le Ringou. Que tous les ti-saodba du royaume se réunissent et mette en place une stratégie globale version 21 ème siècle.
    Que la révolution culturelle commence !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 12:08, par sheiky En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Qu’il ait la sagesse nécessaire de perpétuer l’héritage culturel et social de ses ancêtres en ces temps d’acculturation. Je trouve néanmoins son cv un peu décousu et ramassé.
    Pour ceux qui savent, est-ce que à partir du moment ou il est intronisé, il continue à exercer son métier ou il arrête sa carrière professionnelle. Juste pour mon information personnelle

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 15:11, par Etalon Hénissant En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Un Naba à cheval avec des tapettes comme l’étudiant qui marche pata pata sabarakolo de l’artiste AMZY.
    TCHRU......aucune élégance ni raffinement il y’a bien des bottes traditionnelles pour monter à cheval..

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 19:26, par Lagitateur En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Félicitations et longue vie au nouveau Dima. Qu’il soit exemplaire comme son père. Que Dieu l’assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 août à 17:41, par Ka En réponse à : Royaume de Boussouma : Qui est Naaba Sigri, le nouveau Dima ?

    Etalon Hénissant : Ce Dima s’il suit correctement le chemin du feu son père, surtout ses conseils, il sera un bon Dima et sera porté dans la grande histoire du royaume mossi. Et comme je le dis souvent, a l’image d’autres civilisations, notre culture contient beaucoup d’aspects positifs et d’autres négatifs qu’il faut supprimés c’est ce que fait ce jeune Dima. Si Thomas Sankara en tant que PF roulait à vélo et en R5 au lieu d’une limousine, c’est qu’au pays des hommes intègres tout change, et surtout les continuités et modernisme se conjugue, comme au lieu que ce Dima très intelligent porte des babouches royaux pour monter son étalon, il a utilisé des tapettes en plastique pour dire à son peuple que malgré qu’il est Dima, il reste un Burkinabé comme tout le monde. C’est ce que le visionnaire Thomas Sankara, celui qui est porté dans l’histoire par les voies réservées aux chevaliers de la liberté et aux hommes de progrès, a voulu nous inculqué.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Action Humanitaire Citoyenne « FAISONS UN GESTE » : Bientôt la clôture de la collecte.
Pic de déplacements au Burkina Faso : 10 ans après son adoption, la Convention de Kampala plus indispensable que jamais
Ouagadougou : La mairie lance la campagne « Yilimdé » pour lutter contre l’insalubrité
Relecture du code du travail : Patronat et syndicats autour de la table de discussion
Bobo-Dioulasso : Le Haut conseil du dialogue social présenté aux délégués syndicaux des Hauts-Bassins
Santé : La Caisse nationale d’assurance maladie universelle signe une convention avec ses partenaires pour la prise en charge des indigents
5e Recensement général de la population et de l’habitation : Les populations du Plateau central informées et sensibilisées
Ecole privée de santé Sainte-Edwige : 641 nouveaux diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Journée de l’excellence scolaire au Sud-Ouest : Les efforts des meilleurs élèves et enseignants récompensés
Journée internationale de la santé mentale : Un panel au profit des étudiants de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) de Gaoua
Burkina : Hausse du prix du carburant à la pompe
Région des Hauts Bassins : Deux décès et 6 blessés dans l’effondrement d’une usine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés