Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud.» Les proverbes et dictons africains (1962)

Aïd-el-Kébir 2019 : « Le Saint Coran donne à chacun la liberté de suivre ce qu’il veut comme religion », imam Hafiz Syed Tayyab

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 12 août 2019 à 18h00min
Aïd-el-Kébir 2019 : « Le Saint Coran donne à chacun la liberté de suivre ce qu’il veut comme religion », imam Hafiz Syed Tayyab

C’est un message de respect des commandements de Dieu, de paix et de solidarité qui a été distillé aux fidèles musulmans de la communauté islamique ahmadiyya en cette matinée dominicale, 11 août 2019, à son siège à Ouagadougou, principal lieu de convergence pour la prière de l’Aïd-el-Kébir.

Cette année, c’est imam Hafiz Syed Tayyab, missionnaire régional de Ouagadougou de la communauté, qui a dirigé la prière. Mais comme les autres années, le message a été celui de renforcement de la foi, la promotion de la paix et de la solidarité dans la société. Dans son sermon, l’imam est revenu sur l’origine et le sens du sacrifice en cette journée, incarné par l’immolation du bélier.

« L’homme doit être capable de se sacrifier pour Dieu, de laisser ses droits pour compléter celui des autres », recommande l’imam, pour qui, celui qui respecte les commandements de Dieu doit sa venue dans la société. Le sacrifice pour Dieu et la défense des droits des autres sont des valeurs cardinales de l’islam, insiste imam Hafiz Syed Tayyab.

« On doit tous être prêts pour le sacrifice et s’incliner devant Dieu. Une personne qui s’incline devant Dieu obéit à tout ce qu’il a ordonné. Dieu a ordonné de toujours respecter le droit des autres ; des enfants, des femmes, des grandes personnes. Si tout cela est respecté, ça nous conduit dans une société de paix », prêche Hafiz Syed Tayyab. Il exhorte, à cet effet, les fidèles à se départir de la course effrénée vers le matériel, en œuvrant pour une société juste, profitable à tous.

Dans le contexte sécuritaire difficile, le message a aussi été celui d’une pensée pour les personnes décédées et envers toutes ces populations qui souffrent de la situation. « Le mot même, islam, signifie la paix. Ce que certains sont en train de faire au nom de la religion est très mauvais et nous prions que Dieu les ramène à la raison ; parce que le Saint Coran même est rempli de preuves que personne n’a le droit d’ôter la vie d’autrui. Si quelqu’un tue un innocent, c’est comme s’il avait tué toute l’humanité. Le Saint Coran dit que chacun a la liberté de suivre ce qu’il veut comme religion », explique le prêcheur du jour. Sur ce point, il rappelle d’ailleurs que toute la vie du prophète (psl) a prouvé qu’il a toujours été avec toutes les autres religions.

« Ceux qui sont en train d’utiliser le nom de l’Islam aujourd’hui pour faire du mal, le font pour leur propre besogne, rien d’autre. L’enseignement de l’islam ne permet pas à quelqu’un d’aller au domicile de quelqu’un, dans un pays pour aller tuer », déplore imam Hafiz Syed Tayyab.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sites miniers du Burkina : Le syndicat des douanes annonce la suspension des missions de pesée et de colisage de l’or
Burkina : Des agents du ministère de la Solidarité nationale épinglés pour des actes présumés de détournements de vivres
Campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole : Plus de trois millions d’enfants ciblés
Fada N’Gourma : Un réseau de faussaires de billets de banque dans les filets de la police
Crise sécuritaire dans la région du Centre-Nord : Plan international Burkina Faso soulage 1 000 ménages affectés
5e Recensement général de la population et de l’habitation : Le comité provincial du Nayala se prépare
Crise à La Poste : SYNAPOSTE, le nouveau syndicat pour « élargir le champ d’expression de tous les camarades »
Région du Centre-Est : La police de l’eau ferme des unités de production illégales
Violences basées sur le genre : Les femmes, premières victimes des normes socioculturelles
Région de la Boucle du Mouhoun : Rencontre des Organisations de la société civile alliées du Programme voix pour le changement
Renforcement des systèmes de santé et des politiques de lutte contre les maladies infectieuses : Des cadres africains outillés pour relever les défis
Ecole de santé Sainte-Julie de Dori : 76 agents prêts à servir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés