Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

Accueil > Actualités > Société • Communiqué de presse • lundi 12 août 2019 à 23h45min
ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

Les élèves de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) entament à partir du 12 août 2019 à Bobo-Dioulasso leur formation militaire de 45 jours. Le top de départ pour la ville de SYA a été donné, ce dimanche 11 août à Ouagadougou, par le Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO, en compagnie du Directeur général de l’ENAM, Dr Awalou OUEDRAOGO.

Ils sont 1048 élèves issus de 17 filières, de l’ENAM et des Instituts régionaux d’administration (IRA), toutes catégories confondues (A, B, C) appelés à se rendre au Groupement d’instruction des forces armées (GIFA) à Bobo-Dioulasso. C’est dans ce centre créé en 1962 sous la dénomination de Centre d’instruction (C.I.) que les énarques débuteront à partir du 12 août leur formation militaire obligatoire de 45 jours.

Escortés par des éléments de la Gendarmerie nationale, les énarques ont quitté Ouagadougou très tôt ce dimanche matin pour la ville de Bobo-Dioulasso. Ils ont reçu les encouragements du Ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO, et du Directeur général de l’ENAM, Dr Awalou OUEDRAOGO.


Pour le ministre Séni Mahamadou OUEDRAOGO, l’objectif, à travers cette formation, c’est de contribuer à mieux faire connaitre l’Etat, développer le principe de cohésion, l’esprit de service public, le respect de la hiérarchie et de la citoyenneté. Il a remercié le Président du Faso, le Premier ministre, les différents ministères qui ont mis à la disposition de l’ENAM des cars pour le transport des élèves et surtout l’Armée qui assurera la formation des énarques.

Les appelés de 45 jours se disent confiants car il s’agit de servir dignement le Burkina Faso et l’ensemble des usagers de l’Administration publique.

DCPM/MFPTPS

Vos commentaires

  • Le 12 août à 12:03, par rachid En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    Bravo aux autorités de ce pays pour la très bonne vision ! Que la NATION BURKINA puisse se ressaisir comme nous le souhaitons tous ! bon séjour aux jeunes !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 13:31, par Substance Grise En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    Merçi de savoir qu’une de nos revendications majeures est prise en compte
    Formes les parrallelement aux mefaits de la corruption ;le detournement de deniers publics
    Au savoir vivre ensemble et autres

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 15:37, par tanga En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    Je salut avec respect mais avant leur engagement de 45jours les medecins ont eux le temps de les e aminier physiquement avant leur enrrollement

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 15:50, par ô pays mon beau peuple En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    Bon courage. J’espère que très prochainement on pourrait étendre cette formation militaire à toutes les couches sociales. La défense de la patrie doit être une affaire de tous mais pas seulement réservée à un corps spécialisé disait SANK. Si on avait gardé l’élan de la révolution je ne vois par où pourrait passer ces diables de terroristes . Malheureusement le Rectificateur du 17 octobre est venu tout foutre en l’air juste pour pouvoir construire un beau palais dans son village.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août à 20:33, par OUEDRAOGO ALEXIS En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    C’est bien cette formation militaire pour les élèves fonctionnaires. Mais moi je me pose la question à savoir, Il y a certains de ces fonctionnaires qui ont déjà fait le service militaire à travers le SND à quoi répond cette formation militaire pour ceux qui l’on déjà fait ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 août à 03:12, par Un Burkinabê En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

      OUEDRAOGO ALEXIS, vous avez déjà répondu à votre question. SND est un service civil (travailler pour son pays et ne téclamer qu’un petit salaire rien que durant cette période) tandis que l’autre est militaire (discipline, respect de la hiérarchie, accepter mourir pour la patrie en la défendant contre l’ennemi, décomplexe devant les citoyens portant la tenue. Tout ça durant le reste de sa vie, je veux dire des valeurs éternelles).

      Répondre à ce message

  • Le 12 août à 22:25, par MonOpinion En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    Le Ministre de la Fonction Publique dit que l’objectif de cette formation militaire des Enarques "c’est de contribuer à mieux faire connaitre l’Etat, développer le principe de cohésion, l’esprit de service public, le respect de la hiérarchie et de la citoyenneté".
    Ca ce n’est pas dans l’Armee qu’on l’apprend ! Le ministre s’ecoute-t-il parler ? Ca fait rire ! Desole mais on doit dire que c’est une formation inutile, un gachis. Et en plus, pourquoi seulement l’ENAM et pas toutes les autres ecoles professionnelles ?
    Sous la Revolution de Thomas Sankara, la formation militaire concernait TOUS les fonctionnaires, quelle que soit le corps. Et l’objectif etait clair : "Preparer tous les citoyens a la defense de la patrie car on ne saurait confier la defense du pays uniquement a un groupe de personnes, fussent-ils des professionnels en la matiere". Et cet objectif ne peut etre atteint qu’en confiant la formation a l’Armee, l’institution specialisee en matiere de defense nationale.

    Répondre à ce message

    • Le 13 août à 08:54, par nanukda En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

      MonOpinion, d’accord avec vous et j’ai été abattu quand j’ai appris cette décision, et encore plus quand nos futurs administrateurs l’accepte sans rechigner ! Ce n’est pas parce que ma copine est belle dans une tenue rouge que cela vaut pour moi ! Elle a choisi sa tenue en fonction de son aspect ! le CNR n’a pas introduit le SND en copiant mais après analysant profondément pour retenir ce qui ira pour le Faso ! Ce n’est pas d’un coup de tête ! A 47 ans (certains des élèves ont cet âge) avec une famille de 2 ou trois enfants (j’en connais une dont le premier fils vient de crocher son bac), on ne devrait pas se voir soupçonner de "futur incivique" et d’être envoyer dans un camp militaire sous les manœuvres de votre concurrent d’en-tant ! Et pendant cela, on couvre les plus inciviques (les pulvérisateurs d’or et compagnies) en les prévoyant leur protections à travers le mécanisme du bunker dédié (la justice) !
      Comme le disait un "médecin intéressé" à une fille qui avait un mal de dent dans une comédie, "la racine du mal de dent se trouve en bas" ! Ici, la racine de l’incivisme se trouve en haut ! On a un salaire de ministre d’à peine plus d’un million et on construit un bunker de 500 millions après un an d’exercice et y a rien ! On est civile normalement civique, et on parade avec des armes de guerre en ville et y a rien ! On prend des marchés de travaux pour 24 mois et après 60 mois, on est dans la poussière et y a rien ! A la place de la politique publique qui doit être menée, on en fait du personnel et du copinage et y a rien ! On atteint 1,5 millions de candidats pour le recrutement de moins de 10.000 personnes et y a rien. Peut-être même qu’on pense que c’est de l’incivisme pour eux que de déposer 1,5 millions de candidatures pour juste 8.000 postes ! On donne des licences de production et de vente d’alcool frelaté, et on s’étonne que cette jeunesse va la consommer et ne sera plus lucide pour mieux s’impliquer dans les questions de développement et de lutte contre le terrorisme ! Et là encore, on ne fait rien !
      Monsieur le Ministre, l’incivisme trouve son terreau dans l’impunité ! Prenez votre courage et demander au gouvernement et aux institutions concernées de mettre l’ensemble des mesures votées à coût de milliard ! Assainissez la gestion de l’état ! Confier l’activité des poursuites relatives à la loi sur le délit d’apparence à un des multiples comités de sages qui sont créés de concert avec les organisations de lutte contre la corruption et ça ira mieux ! Y a trop à dire ! Je me tais ici parce que vous, tout le gouvernement et vos DG connaissent tout ! C’est d’ailleurs eux et vous qui devriez être les premiers dans ces nouvelles écoles de lacrous ! Parce que si vous en appreniez bien, vous nous l’enseignerez au quotidien et ce serait plus efficace !

      Répondre à ce message

    • Le 13 août à 15:25, par Elle En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

      Ce n’est rien que du populisme. Quand l’ENAM entreprenait la création des IRA tout le monde a salué l’initiative (booster la décentralisation et la déconcentration), on sait aujourd’hui comment vont ces instituts. Ils sont entrain de se fermer un à un. A l’époque, elle (ENAM) a envoyé les cobayes dans ces IRA sans un minimum d’accompagnement (l’administration même au sein de l’école ne disposait pas du minimum pour son fonctionnement). Depuis 2010, ce n’est quand 2018 qu’elle construit ses propres locaux à Bobo et bénéficie de don de celui de Fada. Les femmes allaitantes n’avaient pas un coin pour laisser leurs enfants et rentrer suivre les cours. Les nounous se promènent dans la cour de l’école avec les enfants sous le vent pendant l’harmattan et sous le chaud soleil pendant la chaleur. Cette formation n’a de sens dans la mesure où elle ne continue pas après l’école c’est à dire pas d’activités sportives contraignantes après l’école. La question que je me pose quelles sont les dispositions prises pour les femmes enceintes, les femmes allaitantes ( leurs enfants dormiront-ils dans les dortoirs avec leur maman) et les personnes fragiles. Je suis sûre qu’il n’y a pas eu de visite médicale préformation. En plus de cela des femmes de 47 ans au plus vont faire quoi dans un camp. militaire ? ça c’est l’ENAM d’abord, si toutes les autres écoles doivent se joindre, je pense pas que l’Etat puisse supporter le coût annuel de cette formation, ou bien il va demander aux élèves une contribution coupée à la source comme le fait actuellement l’ENAM pour la tenue scolaire ?

      Répondre à ce message

  • Le 13 août à 12:13, par Parent de concerné En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    L’idée de la formation en elle même ne me pose aucun problème mais j’espère le ministre Seni et son DG ont bien analysé la responsabilité qui les incombe dans cette aventure car si un incident arrivait, ils porteront l’entièreté de la responsabilité. Livrer des personnes civiles dont certains ont connu plus de trois maternités, âgé de 45 ans et plus sans aucune visite médicale aux militaires, il faut être prêt à assumer. A ma connaissance, aucune discipline sportive n’a été administré lors de leur recrutement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 22:37, par Ismael TARPAGA En réponse à : ENAM : Les élèves fonctionnaires en formation militaire de 45 jours

    J’avoue que j’ai tellement désiré suivre une formation militaire de un à deux mois en vain.
    Je trouve de telles formations très importantes pour l’installation de bonnes disciplines pour ceux qui commencent leur carrière professionnelle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Compétition de plans d’affaires (COPA) : 98 jeunes du Centre-sud reçoivent leurs chèques
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
3e édition du FIIJA à Nanoro : Les jeunes à l’école du dialogue interreligieux et interculturel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés