Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 8 août 2019 à 11h28min
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

La mine d’or de Youga, dans la province du Boulgou, serait en proie à des représailles d’orpailleurs. Ces derniers accusent la sécurité de la société minière d’avoir tué un des leurs. Des victimes (dont des pertes en vies humaines) seraient à déplorer dans les affrontements actuels.

Vos commentaires

  • Le 8 août à 14:37, par bwaza En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

    Attention à l’escalade de la violence ! Vivement que les FDS prennent position sur ce site qui a déjà fait couler beaucoup d’encres et de salives.Que dieu vraiment notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 8 août à 15:46, par François Orgeat En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

      Soit pour les FDS, mais pour quoi faire ? L’urgence est d’imposer à tous le respect de la législation, en particulier sociale. Le propriétaire de la mine et ses sous-traitants ne peut pas faire fi du droit du travail. Donc, c’est des inspecteurs du travail, des délégués du personnel et des syndicalistes qui doivent s’emparer du problème.
      Quant à l’orpaillage, il faut assurer la continuation de cette activité, car il induit plus de développement rural qu’aucune mine industrielle, qui ne sert que des intérêts privés. Le principe suivant aurait depuis longtemps dû s’imposer : dès lors qu’une extraction peut se faire à ciel ouvert, elle doit être réservée à la mine artisanale.
      Enfin, la venue de nouveaux investisseurs, en provenance de pays où la législation sociale est très en retard (Chine, Inde, Turquie...) par rapport à celle du Burkina Faso, ne peut se faire au détriment des droits sociaux des travailleurs nationaux, avec la complicité de relais locaux, dans l’administration et dans les milieux d’affaires. En particulier, tout travailleur non-national ne peut travailler au Burkina, quelles que soient sa nationalité et sa fonction, sans un contrat de travail préalablement visé par l’inspection du travail et après paiement des frais de visa.

      Répondre à ce message

    • Le 8 août à 15:48, par François Orgeat En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

      Soit pour les FDS, mais pour quoi faire ? L’urgence est d’imposer à tous le respect de la législation, en particulier sociale. Le propriétaire de la mine et ses sous-traitants ne peut pas faire fi du droit du travail. Donc, c’est des inspecteurs du travail, des délégués du personnel et des syndicalistes qui doivent s’emparer du problème.
      Quant à l’orpaillage, il faut assurer la continuation de cette activité, car il induit plus de développement rural qu’aucune mine industrielle, qui ne sert que des intérêts privés. Le principe suivant aurait depuis longtemps dû s’imposer : dès lors qu’une extraction peut se faire à ciel ouvert, elle doit être réservée à la mine artisanale.
      Enfin, la venue de nouveaux investisseurs, en provenance de pays où la législation sociale est très en retard (Chine, Inde, Turquie...) par rapport à celle du Burkina Faso, ne peut se faire au détriment des droits sociaux des travailleurs nationaux, avec la complicité de relais locaux, dans l’administration et dans les milieux d’affaires. En particulier, tout travailleur non-national ne peut travailler au Burkina, quelles que soient sa nationalité et sa fonction, sans un contrat de travail préalablement visé par l’inspection du travail et après paiement des frais de visa.

      Répondre à ce message

  • Le 8 août à 16:14, par bwaza En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

    Attention à l’escalade de la violence ! Vivement que les FDS prennent position sur ce site qui a déjà fait couler beaucoup d’encres et de salives.Que dieu protège vraiment notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 18:03, par Indjaba En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

    L’état doit sévir contre les facteurs de troubles sinon les investisseurs étrangers vont déserter le pays qui est déjà à traîne en matière développement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 19:28, par Nianka En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

    Quand on laisse les mines dicter leur loi c’est comme ça fini.
    comment expliquer c’est procédure bidon des mines. employer des expatriés au détriment des burkinabé. Exemple ; mine Wahgnion. les mêmes effets produiront les mêmes causes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 23:52, par Le Bass En réponse à : Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga

    ,un état responsable ne peut qu’encourager l’exploitation moderne. Si ce pouvoir ne se décide pas à sévir ,nous allons tous périr.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés