LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Projet Société Civile, Participation Communautaire et Coproduction de la Sécurité, Burkina Faso et Bénin (SECUCOM/UE)

Publié le mardi 6 août 2019 à 10h00min

PARTAGER :                          
Projet Société Civile, Participation Communautaire et Coproduction de la Sécurité, Burkina Faso et Bénin (SECUCOM/UE)

Financé par l’Union Européenne et le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement

APPEL D’OFFRES POUR LA REALISATION D’UN ETAT DES LIEUX DES PERFORMANCES DES COMMUNES ET ACTEURS DE LA SOCIETE CIVILE EN MATIERE DE SECURITE

Objet : Etude de base du projet SECUCOM/UE
Réf. : 0001-AAO/FHS/LC/SECUCOM-UE/2019

AVIS D’APPEL PUBLIC A CANDIDATURE

La Fondation Hanns Seidel (FHS) en collaboration avec le Laboratoire Citoyennetés (LC), a obtenu de l’Union Européenne et du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération au Développement (BMZ), un financement pour la mise en œuvre d’un projet intitulé « Société civile, Participation communautaire et coproduction de la sécurité » (SECUCOM/UE), au Burkina Faso et au Bénin, dans le but de contribuer à l’amélioration de la gouvernance de la sécurité dans ces deux pays, en vue de la délivrance de services de sécurité de proximité de qualité aux citoyens des deux pays.

Afin de mesurer les progrès pendant et au terme de la mise en œuvre du projet, les deux Co récipiendaires ont prévu au démarrage du projet de réaliser une étude de base pour en établir des données de référence. La présente mission prévue pour se dérouler au Bénin et au Burkina-Faso s’inscrit dans la perspective de documenter les expériences en cours en matière de police de proximité dans les deux pays en général et dans les 17 communes concernées par le projet SECUCOM/UE (dont 12 au Burkina-Faso et au 5 au Bénin) en particulier. Les données à collecter dans le cadre de cette étude de base serviront à évaluer et à documenter les indicateurs du cadre logique du projet et leurs variables, et devront permettre de préciser et d’ajuster les cibles envisagées d’atteindre.

A cet effet, le Laboratoire Citoyennetés recrute une équipe de deux consultants ou un cabinet compétent(e) et expérimenté(e) ou encore un groupement de cabinets, capable d’intervenir dans les deux pays en même temps, qui aura pour mission de réaliser cette étude de base pour le projet SECUCOM/UE, conformément aux présents termes de référence. La participation à la concurrence est ouverte à toute personne ou à tout cabinet d’études, pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup d’interdiction ou de suspension.

Les termes de références et le dossier complet de l’appel peuvent être retirés tous les jours ouvrables de 8h à 12h30 et de 15h à 16h00 dans les locaux du Laboratoire Citoyennetés sis :
  A Ouagadougou (pour les candidats du Burkina Faso), à l’adresse suivante : Zone du Bois, Secteur 22, arrondissement 5 ; 06 BP 9037 Ouagadougou 06 - Tél. (+226) 25 36 90 47 / 25 36 31 15 ; E-mail : ace.recit@fasonet.bf .
Et
  A Cotonou (pour les candidats du Bénin) à l’adresse ci-après : Les Cocotiers (Rue en face de l’Hôtel Livingstone), Lot C18, Porte n°8 ; Tél. (+229) 21 30 65 78-Email : benin@laboratoire-citoyennetes.org

Le coût du dossier non remboursable est de 100’000 FCFA
Les propositions en réponse au présent appel seront adressées ou déposées directement à l’une des adresses ci-dessous, au plus tard le lundi 19 Août 2019 à 16 heures (TU) :

Les offres déposées en retard ne seront pas acceptées. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des candidats qui le souhaitent le 26 Août 2019 à 10h (TU) précises au siège de Laboratoire Citoyennetés à Ouagadougou, Burkina Faso.

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cours d’anglais intensifs au Centre américain de langue