Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Hygiène et assainissement : WaterAid invite les acteurs de la santé et de l’éducation à une synergie d’action

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 31 juillet 2019 à 12h00min
Hygiène et assainissement : WaterAid invite les acteurs de la santé et de l’éducation à une synergie d’action

L’ONG WaterAid Burkina Faso a réuni les acteurs des ministères en charge de la Santé et de l’Education, autour d’un atelier, pour un plan d’action opérationnel intégrateur, ce mercredi 31 juillet 2019 à Ouagadougou. Les participants vont se partager les données sur le niveau de prise en compte de l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

La question de l’eau, l’hygiène et l’assainissement ne saurait faire chemin seul. Forte de ce constat, l’ONG WaterAid Burkina Faso a invité les acteurs des ministères en charge de la Santé et de l’Education à mettre la main à la pâte, à travers un atelier de renforcement d’intégration entre les trois secteurs.

Selon Léocadie Ouoba, directrice programme de WaterAid Burkina, cet atelier va permettre aux participants de se partager les données sur le niveau de prise en compte de l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les politiques des départements en charge de la santé et de l’éducation. Il va s’agir également de mettre en place un cadre d’échange multisectoriel et de proposer un plan d’action opérationnel intégrateur des trois secteurs, a-t-elle ajouté.

Partageant la même vision, Rakiéta Ouédraogo de la direction de l’assainissement, quant à elle, a déclaré que c’est une occasion pour les acteurs d’avoir une meilleure connaissance de la prise en compte des questions d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement dans les programmes desdits ministères.

A en croire les organisateurs, cette rencontre va servir de tribune d’échange sur une thématique émergente, notamment la gestion des menstrues en milieu scolaire, et de discuter des dispositions pratiques de mise en place de la plateforme d’échange et des plaidoyers.

L’accès à l’eau potable était à 74% en 2018

Selon Rakiéta Ouédraogo, une étude réalisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2014, a montré que 88% des maladies diarrhéiques sont imputables à la mauvaise qualité de l’eau et à un assainissement insuffisant. Une situation qui n’a pas été résolue jusqu’à présent.

En décembre 2018 au Burkina Faso, l’accès à l’eau potable était à 74% contre une cible de 76%, et avec une disparité entre les régions, les provinces et les communes, a indiqué Léocadie Ouoba. Et d’ajouter qu’actuellement, le taux d’assainissement est de 22,6% contre une cible de 27%, ce constitue un bond significatif par rapport à la situation de référence de 0,8% en 2010.

Sur le plan mondial, les statistiques ne sont pas satisfaisantes. C’est pourquoi au Burkina Faso, WaterAid invite les acteurs de la santé et de l’éducation à une synergie d’action, qui est désormais un impératif, recommande Rakiéta Ouédraogo.

« Les impacts socioéconomiques et sanitaire de la situation actuelle de l’eau et de l’assainissement actuellement sont importants pour le pays (Ndlr) ». Face à la recrudescence de certaines maladies telles que Ebola, WaterAid juge nécessaire de se poser des questions sur la situation dans les établissements scolaires, dans les lieux publics, les centres de santé, les services administratifs, etc.
Cet atelier est la deuxième rencontre du genre après celle de mars dernier sur le renforcement de l’intégration des secteurs santé, éducation, eau, hygiène et assainissement.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Accès à l’eau potable : Les femmes de Loropéni appellent au secours
Commune de Seytenga : Le MBDHP/Séno organise une journée de salubrité
Actions climatiques au Burkina Faso : L’état des lieux dressé à travers deux rapports
Sécurisation des corridors biologiques n°1 et n°2 : Un message de plaidoyer livré au Ministre Batio Nestor Bassière
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité national de suivi fait le point des activités
Ministère de l’Environnement : Le programme budgétaire 088 passé en revue
Journée mondiale des toilettes 2019 : « Pour la santé et la dignité humaine, agissons ! »
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés