Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Compétition de plans d’affaires (COPA 2019) : Les lauréats de la région du Centre primés

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 30 juillet 2019 à 13h50min
Compétition de plans d’affaires (COPA 2019) : Les lauréats de la région du Centre primés

La Maison de l’entreprise du Burkina Faso a procédé, le lundi 29 juillet 2019, à la récompense de 399 plans d’affaires de jeunes porteurs de projets de la région du Centre. C’est dans le cadre du Projet « formation en entreprenariat et accompagnement des porteurs de projets » financé par la Banque mondiale, que la Compétition de plans d’affaires (COPA) 2019 a été organisée au profit des jeunes de six régions du Burkina Faso. La cérémonie était placée sous le patronage du ministre de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreuriat, Salifo Tiemtoré, et le parrainage du président de la Chambre de commerce, Mahamadi Savadogo.

Le ministère de la Jeunesse et de la Promotion de l’entreprenariat a mandaté la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) pour mettre en œuvre la composante 2.3 du Projet emplois des jeunes et développement des compétences (PEJDC) intitulée « Formation en entreprenariat et accompagnement des porteurs de projets ». Ce projet est financé par la Banque mondiale à hauteur de 1 043 070 000 F CFA. Dans le cadre donc du projet, la MEBF a lancé une compétition de plans d’affaires au profit des jeunes des régions du Centre, du Centre-Ouest, du Centre-Sud, des Hauts-Bassins, du Nord et du Plateau central du Burkina Faso. Cette compétition a permis de sélectionner 1 239 plans d’affaires pour leur faire bénéficier de financements, sur 1 866 candidatures reçues.

Sur les 1 239 plans d’affaires, la région du Centre s’en est tirée avec 399 lauréats. La remise des prix à ces lauréats a fait l’objet d’une cérémonie le lundi 29 juillet 2019, placée sous le patronage du ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entreprenariat des jeunes, Salifo Tiemtoré, et le parrainage du président de la Chambre de commerce, Mahamadi Savadogo, représenté par son vice-président de la catégorie industrie, Omar Yugo. Sur un milliard de F CFA environ, les 399 plans d’affaires du Centre sont financés à hauteur de 383 millions de F CFA. La remise des prix a suscité de l’émotion du côté des bénéficiaires. C’est le cas d’Evelyne Marie Capo qui a reçu 2 550 000 F CFA.

Mandatée par le ministère de la Jeunesse pour conduire ce projet, la MEBF a eu pour mission de former 8 000 jeunes en entreprenariat, coacher 4 000 d’entre eux pour le montage de leurs projets et primer au moins 1 200 projets. Pour le ministre de la Jeunesse, le choix de la MEBF n’a pas été fortuit. C’est compte tenu de son expérience et de son savoir-faire en la matière qu’elle a été choisie et le défi a bien été relevé, selon lui. Il a ajouté que la sous-composante 2.3 du PEJDC a livré des résultats concrets qui méritent d’être salués et célébrés. En effet, selon le directeur général de la MEBF, Lancina Ki, après cinq années de mise en œuvre, 8 142 jeunes ont été formés sur 8 000 prévus, 5 663 coachés pour l’élaboration de leurs plans d’affaires sur 4 000 prévus et 1 239 primés dont 63% sont des projets de femmes.

Pour la compétition des plans d’affaires, les 1 866 candidatures comportaient 1 132 projets de femmes et 1 624 projets de jeunes non-scolarisés et déscolarisés. A la proclamation des résultats, sur les 1 239 retenus, les projets des jeunes non-scolarisés et déscolarisés étaient de 1 026 avec 71% émanant de femmes et 213 pour les jeunes diplômés avec 24% de projets de femmes.

Dans l’ensemble, les prix vont de 150 000 F CFA à 2 550 000 F CFA. Pour le vice-président de la catégorie industrie de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Omar Yugo, il n’y a pas d’aide qui puisse suffire dans la vie d’un entrepreneur ; même les grands en demandent davantage. « Vous devriez travailler dur et avec sérieux et détermination pour gagner la confiance des institutions financières qui trouveront en vous des qualités qui faciliteront la mobilisation des fonds complémentaires », a conseillé Omar Yugo à ses filleuls.

Le représentant résident de la Banque mondiale, Cheick Kanté, a réitéré la disponibilité de son institution à accompagner le gouvernement burkinabè dans son action en faveur du développement soutenu et durable du secteur privé.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2019 à 15:26, par ZORRO En réponse à : Compétition de plans d’affaires (COPA 2019) : Les lauréats de la région du Centre primés

    Il faut que nos gouvernants aient le courage de reconnaître que tous ces financements accordés aux jeunes ne produisent absolument rien pour l’économie du pays.

    A-t-on fait le bilan des financements du FAIJ et des fonds similaires ? Ça nous aurait édifiés !

    Quel projet digne de ce nom peut-on financer avec 2 550 000 F ? Finançons moins de jeunes, mais donnons au petit groupe qui sera retenu des montants plus importants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation économique : La majorité des Burkinabè ne sont pas satisfaits, selon un sondage d’Afrobarometer
21e conférence des agents comptables des EPE : L’informatisation de la tenue comptable au cœur des échanges
Appel à candidature pour le recrutement externe d’agents judiciaires adjoints de l’Etat (AJAE)
Appel à candidature pour le recrutement interne d’agents judiciaires adjoints de l’Etat (AJAE)
Lutte contre la fraude fiscale : La direction générale des impôts forme des agents sur l’usage de la facture normalisée
Economie et finances : Plus de 839 milliards de francs CFA mobilisés au premier semestre 2020
Etablissements publics de l’Etat : La qualité des services sera au cœur de l’assemblée générale de 2021
Mutuelle des travailleurs du fisc : La 5e assemblée générale se penche sur le système du tiers-payant
Economie : Le ministre Harouna Kaboré veut développer une « industrie locale » autour de la BRAKINA
Economies africaines : Le COVID-19 a inversé les prévisions de forte croissance, selon la Banque africaine de développement
Climat des affaires : Le Burkina veut améliorer son score
Impact économique du Coronavirus : 68% des femmes de Ouagadougou ont ressenti l’insécurité alimentaire dans leur famille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés