Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 28 juillet 2019 à 20h34min
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés

La première édition du Hackathon organisé par l’Ecole supérieure des sciences de l’ingénieur et de technologies (Essitech) a connu son apothéose ce 26 juillet 2019 au Tiers-lieu la Ruche de Ouagadougou. A la fin des trois jours de formation, les participants ont conçu et présenté des projets à caractère digital. L’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) et Lefaso.net, autres acteurs de l’écosystème numérique burkinabè, étaient partenaires de l’événement.

Du 24 au 26 juillet 2019, des jeunes étaient réunis à un partage d’informations sur les méthodes agiles, le Design thinking et l’ingénierie logicielle. Objectif, pouvoir prospecter les marchés et concevoir des projets d’entreprises qui répondent aux besoins actuels des populations. Et finalement, le vent de l’entreprenariat a soufflé ce 26 juillet 2019 au Tiers-lieu la Ruche de Ouagadougou.

En fait, à partir de la formation ayant porté sur méthodologie Agile, le Design thinking et de l’ingénierie logicielle, les participants au Hackathon Essitech sont parvenus à la conception de trois projets innovants à caractère digital. Ce sont « Agro-town », « Easy shopping » et « Plateforme numérique pour l’autoformation (PNA) ». Chacun de ces projets est porté par un groupe composé de personnes.

Agro-town est une plateforme de promotion de l’agriculture urbaine. Concrètement, ce projet entend mettre à profit les espaces dont disposent les citoyens dans les concessions ou aux alentours pour produire des légumes bio et sains. Aussi, selon ses concepteurs, ce projet réalisable et réaliste est totalement innovant dans le domaine agricole au Burkina Faso. « Sur la plateforme, les kits que nous mettrons à la disposition des jeunes sont présentés » a expliqué Ganamé Assima, un des membres du groupe.

Et de poursuivre, qu’il s’agit une alternative à l’emploi des jeunes et à la consommation des produits bio et sains par les populations.
A la suite d’Agro-town, les projets Easy shopping et Plateforme numérique d’autoformation (PNA) comptent respectivement écouler des produits électro ménagers et informatiques en ligne ; et offrir une possibilité de formation en ligne aux élèves en classe de terminale des lycées techniques et professionnelle.

Easy shopping qui ambitionne être « Amazon » (un site américain spécialisé dans la vente en ligne de tout type de produits) du Burkina Faso noue déjà des partenariats avec les frimes de l’électro ménagers et de l’informatique présentes au Burkina Faso. Dès lors, il entend être un intermédiaire et surtout donner une accessibilité aux différents produits. L’une des innovations reconnue à cet projet par ses concepteurs et la possibilité de l’utilisé sans carte bancaire et la possibilité de payer les services à partir des portefeuilles des réseaux de téléphonie. Déjà, il présente ces produits sur sa plateforme.

Dans l’univers de la digitalisation en continu, c’est une offre de formation scolaire que les concepteurs de PNA mettent en place. Bien que plateforme d’autoformation, elle dispose d’un système de suivi de l’assiduité de l’élève, et de contrainte de participer à tous les modules avant l’obtention du parchemin. Alexis Ilboudo et ses camarades entendent entamer des démarches auprès du ministère de tutelle pour la reconnaissance. Pour l’instant, la plateforme intervient en appui aux élèves de terminale des lycées d’enseignement techniques et professionnels.

Cette présentation qui met fin à cette première édition de l’événement est un pari réussi pour le promoteur. D’ailleurs « notre ambition est d’accompagner, coacher ces juniors entreprises pour qu’elles puissent gérer des produits adaptés aux besoins du public » a confié Alexis Koalla, promoteur du Hackathon Essitech. Ces contributions pouvant être d’ordre financier technique et en termes de connaissances. Car l’objectif, dès le début de la rencontre était de parvenir à susciter le goût l’entreprenariat en ces jeunes participants, poursuit-il. A cet effet, des partenaires se tiennent à leurs côtés pour catalyser leurs efforts.

ISCOM, Lefaso.net et Essitech, partenaires dans ces projets

Parmi les partenaires impliqués dans la tenue de cet rendez-vous du Hackathon Essitech figurent l’institut supérieur des sciences de la communication et du multimédia (ISCOM) et le journal en ligne Lefaso.net, fondés par le Dr Cyriaque Paré ; deux structures activement impliquées dans le développement et la professionnalisation de l’écosystème digital burkinabè

Si durant la présentation des projets, le Dr Paré a prodigué des conseils aux porteurs de projets pour la viabilité de leurs futures entreprises, il a promis également un appui à ces startups en devenir. « Nous sommes prêts à les accompagner parce que s’ils réussissent, ce sont des exemples pour d’autres jeunes burkinabè qui vont s’impliquer dans ce secteur-là. Et notre appui consistera à donner de la visibilité régulière à ces startups », a-t-il expliqué.

En attendant, la mise en œuvre effective de ces projets, les porteurs se sont engagés à les mûrir davantage afin de proposer des services de qualité aux consommateurs.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Liberté de la presse 2019 : Le Burkina Faso classé 36e sur 180 pays
Redevances TNT : Les télévisions privées payeront 75 millions de FCFA pour diffuser leurs programmes
10e anniversaire du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) : Les journalistes de l’Est bénéficient d’un atelier d’immersion
Semaine du numérique : La 15e édition se tiendra à Bobo-Dioulasso
FILEP 2019 : Quatre jours pour promouvoir la liberté d’expression et de presse
Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO’2019) : La Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur
AstuceTic : Audio Evolution Mobile, idéale pour vos montages audios
ISTIC : Programme des soutenances des productions et des études de cas /juin 2019
FILEP 2019 : Concours de photos et de caricatures
Festival International de la Liberté d’Expression et de Presse (FILEP) : La 8e édition aura lieu du 25 au 28 septembre 2019 à Ouagadougou
Crise à la RTB : « Elle n’a que trop duré », déplore le ministre de la Communication
Gouvernance de l’internet : Pari gagné pour la formation des formateurs session 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés