Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Je ferai taire les médisants en continuant de bien vivre : voilà lе mеillеur usаgе quе nοus рuissiοns fаirе dе lа médisаnсе. » Platon

Prise en charge des personnes déplacées et rapatriées : L’Union Africaine offre 50 millions au Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 28 juillet 2019 à 17h56min
Prise en charge des personnes déplacées et rapatriées : L’Union Africaine offre 50 millions au Burkina

La salle de conférence du ministère en charge de l’Action humanitaire a abrité, le vendredi 26 juillet 2019, la cérémonie de remise d’un chèque d’une valeur de 50 millions de F CFA, pour la prise en charge des personnes déplacées et rapatriées au Burkina. Le geste est de la commission de l’Union africaine.

Cent mille dollars, soit 50 millions de F CFA, c’est le montant du chèque remis par la délégation de l’Union africaine (UA), conduite par sa commissaire aux affaires politiques, Minata Samaké/Sessouma, et l’ambassadeur du Rwanda, Dieudonné Mdabarushimana, pour soutenir le gouvernement burkinabè dans la prise en charge des personnes déplacées et des rapatriés.

L’année 2019 ayant été déclarée par les chefs d’État africains « Année des réfugiés, des personnes déplacées internes et rapatriées », la commissaire aux affaires politiques de l’UA et son équipe sillonnent les différents pays.

Après le Mali, cette mission a fait un arrêt au Burkina Faso. Pour la chef de la délégation, la visite a pour but d’exprimer la solidarité de l’UA au Burkina. « Cette solidarité s’accompagne d’une aide financière et une sortie sur le terrain pour toucher du doigt les réalités des populations », a-t-elle déclaré.

Au nom de la partie burkinabè, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo/Marchal, a exprimé ses remerciements à la délégation de l’Union africaine. Aussi, elle a déclaré que le chèque permettra de soulager les structures qui s’occupent des personnes déplacées. Pour madame le ministre, l’appui à la résilience est la nouvelle forme d’accompagnement des personnes déplacées, car il permet aux intéressés d’être autonomes après la période de soutien. Elle a rassuré la délégation de l’UA que la question des personnes déplacées est une problématique déjà en réflexion au niveau des plus hautes autorités du pays.

Elle ajoutera que l’accent est aussi mis sur les populations hôtes et pas uniquement sur les populations déplacées ou refugiées. Laurence Ilboudo/Marchal a félicité le président de la commission de l’Union africaine pour sa volonté d’agir pour une Afrique forte, déterminée à relever le challenge du développement.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Des agents recenseurs de Barsalogho en colère
5e RGPH : Un questionnaire pour prendre en compte les personnes vivant avec un handicap
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Journée internationale des volontaires : C’est parti pour l’édition 2019 !
Lutte contre l’excision : Les acteurs de la chaîne judiciaire se concertent pur mieux appliquer la loi
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : C’est parti pour la 1ère session de soutenances publiques
Etablissements scolaires de Ouagadougou : Le ministre de la Sécurité met en garde les « sinistres individus » qui perturbent les cours
Infrastructures du 11-Décembre à Kaya : L’appel de Simon Compaoré n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd
Crise humanitaire et sécuritaire : La Commission nationale des droits humains fait le constat dans le Bam
Agriculture dans la Boucle du Mouhoun : L’ONG SOS Faim Luxembourg à la recherche de solutions pour un accès facile et la réussite du Warrantage
Renforcement du système de santé au Burkina Faso : L’ONG Terre des hommes implémente un nouveau projet
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés