Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Traité d’amitié et de coopération : Des journées culturelles pour assaisonner l’évènement

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 25 juillet 2019 à 18h00min
Traité d’amitié et de coopération : Des journées culturelles pour assaisonner l’évènement

Le ministère de la Culture, des arts et du tourisme a organisé, ce jeudi 25 juillet 2019, une conférence de presse dans les locaux du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). Cette rencontre visait à mettre la presse au parfum des journées culturelles et artistiques qui auront lieu dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (TAC).

Face à la presse, les représentants du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme ont déroulé le menu des journées culturelles et artistiques ivoiro-burkinabè. En effet, dans le cadre de la rencontre au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC), des journées culturelles et artistiques ivoiro-burkinabè sont organisées, du 27 au 30 juillet à Ouagadougou. Au menu, il y aura d’abord deux projections cinématographiques : un film ivoirien intitulé « Résolution », qui passera le 28 juillet au CENASA à partir de 18h30 ; et une pellicule burkinabè, « Duga », qui sera projetée le 30 juillet à 18h30, également au CENASA. Ces deux projections seront entièrement gratuites.

Aussi, des expositions sont prévues. Des exposants de produits d’art et de mode des deux États seront installés au SIAO à cet effet. Ils seront précisément au niveau du pavillon Soleil levant. Les populations auront l’occasion de déguster les mets locaux du Burkina et de la Côte d’Ivoire. Lors de la nuit culturelle, sept troupes traditionnelles des deux pays seront à l’honneur. Cette activité aura lieu toujours au SIAO, le 29 juillet. « Nous avons mis l’accent sur le terroir. C’est ce qui nous a amenés à privilégier des artistes traditionnels. Le but est de valoriser notre patrimoine culturel », a justifié Idrissa Zorom, directeur de la coopération au ministère de la Culture.

Idrissa Zorom, Chargé de la coopération au ministère de la culture, des arts et du tourisme

Une activité sous surveillance

Au vu de la situation sécuritaire du pays, les organisateurs ont pris des dispositions pour que les différentes activités de déroulent dans la quiétude. Idrissa Zorom a donc invité les populations à s’approprier cet évènement. « La prise en compte des populations au sommet du TAC, fait partie des priorités de nos deux gouvernements. D’où l’idée des activités culturelles. Ce n’est pas seulement les accords qui seront signés entre les techniciens et les chefs d’État qui comptent.

Présence de la presse nationale

L’intérêt de la participation des populations sera un facteur déterminant de la réussite du TAC. Le brassage entre le Burkina et la Côte d’ivoire passe par la culture », a-t-il déclaré. Le coût total de ces journées culturelles est estimé à environ 20 millions de francs CFA.

Samirah BATIONO (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonds de soutien au secteur culturel et touristique : Des artistes musiciens dénoncent une gestion clanique de la subvention
Fermeture des bars et débits de boisson : Les promoteurs réclament des mesures d’accompagnement
Décès de YAMEOGO Joseph : faire part et remerciements
Royaume de Ouagadougou : Des frictions entre le Gounghin Naaba et le Laarlé au sujet d’un livre à paraitre
Covid-19 : Floby vient en soutien au syndicat des artistes musiciens
Covid-19 : Un fonds de plus d’un milliard pour soutenir les acteurs culturels et touristiques
Paiement par anticipation des droits d’auteur : le BBDA répond au syndicat des artistes
Culture : L’humoriste « lajaguar » devient « le vagabond de l’assainissement »
Covid-19 : la culture touchée, mais pas coulée
Lutte contre le covid-19 au Burkina : L’artiste Don Sharp de Batoro participe au combat
Religion : « La musique est un moyen d’évangélisation », dixit l’abbé Lucien Wanré
Christiane Zoungrana : « Le tissage, c’est une histoire d’amour »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés