Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 26 juillet 2019 à 11h00min
Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

Les propos de l’ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre de Cabanes (en fin de mission) et du chef d’Etat-major des armées françaises sur la lutte contre le terrorisme dans le Sahel ne passent pas du tout du côté de la majorité présidentielle (l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP). En conférence de presse ce jeudi, 25 juillet 2019 à Ouagadougou, pour faire le point des travaux du dialogue politique national (15-22 juillet 2019), le président de cette coalition politique, Simon Compaoré, par ailleurs président du parti au pouvoir, a envoyé une réplique.

« Il (l’ambassadeur) représente son pays, il a parlé. Mais si vous voulez, vous aussi, vous parlez ! Est-ce qu’il y a quelqu’un qui vous a interdit de parler ? », rétorque-t-il d’abord à cette préoccupation d’un confrère sur les propos de l’ambassadeur de France au Burkina, Xavier Lapeyre de Cabanes, à travers des médias. Simon Compaoré poursuit : « Il a exprimé son point de vue et vous êtes libres aussi d’exprimer votre point de vue, comme nous allons le faire tout à l’heure ».

Les salamalecs lancés, Simon Compaoré va aussi donner son point de vue, dans un langage simple et un style propre à lui. « Non, nous on gère le pouvoir d’Etat. Donc, on doit faire beaucoup attention dans nos propos. Quand on gère le pouvoir, on évite des légèretés dans notre façon de faire », aborde-t-il, précisant toutefois qu’il serait « irresponsable » de dire que, parce qu’on est indépendant, on n’a besoin de personne. En clair, l’indépendance ne veut pas dire qu’on se suffit à soi, souligne M. Compaoré.

« Ceci dit, nous avons notre amour propre », brandit le premier responsable du MPP avant d’amorcer : « Peut-être qu’il aurait pu faire comme le général De Gaulle qui disait : il faut y penser, mais ne jamais en parler. Et comme il a parlé, on est obligé de réagir. Ce n’est pas bon. Si c’était avant 1960 qu’il disait ça, on pouvait comprendre. Aujourd’hui, nous sommes en 2019 ; donc, a acquis notre indépendance politique, depuis 1960, et ce n’est pas bon qu’on nous traite de cette façon-là ». Simon Compaoré ne nie pas à l’ambassadeur, le droit de réagir à certains propos contre son pays, mais estime que cela doit se faire dans le respect des autres.

Cette sortie de l’ambassadeur est perçue dans le même registre que ces propos du chef d’Etat-major des armées françaises, qui, au sujet de la lutte contre le terrorisme au sahel, affirmait : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes ». Une déclaration que Simon Compaoré bat en brèches. « On a des problèmes (peut-être, on peut avoir d’autres problèmes), la situation peut devenir beaucoup plus intense, mais on ne va pas disparaître. Ce n’est pas vrai. Le Burkina existe depuis. Les autres pays aussi. Donc, ses propos sont choquants. Quand on est un patriote, et quand on se réfère à ce que nous chérissions pendant la Révolution, on ne peut pas ne pas réagir par rapport à de tels propos », fustige-t-il avec verve, qualifiant ces propos de « déplacés ».

« Je ne suis pas content des propos de ce général qui pense que si les forces qui sont au Mali, au Niger et un peu au Burkina (parce que ce n’est pas la même chose), on va disparaître. C’est une insulte à notre peuple, à notre intelligence », défend l’ex-ministre d’Etat auprès de la présidence.

Sur cette question de terrorisme, Simon Compaoré situe : « Nous avons plutôt des problèmes liés au manque de moyens ; parce que nous ne fabriquons pas d’armes, on ne fabrique pas les véhicules qui peuvent résister aux mines, nous ne fabriquons pas les mines. Tout ça, c’est de l’autre côté ! C’est ce dont nous avons besoin pour nous armer. D’autant que ceux qui nous attaquent ont ces moyens-là et ces moyens sont fabriqués de l’autre côté. Donc, au moins, qu’on nous mette sur un pied d’égalité pour voir maintenant notre patriotisme, notre combativité ».

Pour illustrer ses propos, et en guise de devoir de mémoire, le principal orateur à la conférence de presse rappelle à ces deux autorités françaises : « Nous avons des hommes et nos parents même sont partis combattre chez eux ! C’est cela qu’il ne faut pas oublier aussi. Il y a des anciens combattants qui vivent toujours (il y en a qui sont morts, malheureusement) ; il ne faut pas oublier cela. (…). L’Europe, la France ont eu besoin de nous. C’est pour cela on a pris nos parents ici pour aller combattre contre l’ennemi. Pourtant, on n’était pas au même niveau ! Elles ont eu besoin de bras valides. La sagesse commande donc que nous ayons les pieds sur terre ».

L’ancien ministre de la Sécurité reste donc convaincu que la lutte contre le terrorisme est d’abord l’affaire de chaque pays, l’appui externe étant un plus, qu’on ne refuse pas. « Nous sommes les artisans de notre propre victoire ou de notre propre défaite. Ça au moins, c’est clair. Il faut savoir compter sur ses propres forces d’abord », a conclu Simon Compaoré, en guise d’invite aux Burkinabè à resserrer les rangs.


Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 juillet à 19:07, par Siikou En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Voila un Simon le véridique. Allons seulement et vous direz la même chose que nous autres. Il faut tout abandonner en politique pour combattre et récupérer notre territoire avant tout, même le zanzoba politique qui consiste à laisser de côté une partie du territoire de notre pays aux forces du mal pour organiser des élections. C’est insensé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 19:11, par Dedegueba SANON En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Mieux que ça. L’officier a oublié que la France avait capitulé et que De Gaule a sonné la résistance à partir de Londres. Et pour le paraphraser si nos parents, les anglais, les américains, les russes et les autres ne s’étaient pas invités au secours de cette France....elle se serait effondrée.
    C’est ce que j’ai appris à l’école comme histoire de la deuxième guerre mondiale.
    D’ailleurs par trois fois cette France s’est cherchée devant l’Allemagne. Ils onten France,un douloureux souvenir de Bismarck, de la guerre de 14/18 et de Hitler.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 19:22, par Un Burkinabê En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Chapeau bas à vous. Même en 2019 il faut que les Américains bandent les muscles pour défendre ces Français vis à vis de leurs ennemis. Ce qu’il faut aussi noter c’est que ces terroristes ne sont pas français. Ils sont tous africains et même peut être Burkinabê. Cela voudrait dire que ces bandits n’ont aucune intelligence. Ils disent vouloir lutter contre la France et ses interêts pourtant ils ne s’attaquent qu’au burkina. De véritables idiots !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 19:32, par le wang En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Très bel article mon frère Omar. J’aime bien Simon COMPAORE quand il tient ce genre de thèses qui l’honorent et honorent le pays. Ce n’est pas parce qu’on est un pays pauvre (pour le moment) que les gens vont se foutre de notre peuple. Bravo à lui Simon COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 19:54, par Maria de Ziniaré En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Ce Monsieur doit remuer sa langue avant de parler je le cite : « Nous avons plutôt des problèmes liés au manque de moyens ; parce que nous ne fabriquons pas d’armes, on ne fabrique pas les véhicules qui peuvent résister aux mines, nous ne fabriquons pas les mines. Tout ça, c’est de l’autre côté ! C’est ce dont nous avons besoin pour nous armer. D’autant que ceux qui nous attaquent ont ces moyens-là et ces moyens sont fabriqués de l’autre côté. Donc, au moins, qu’on nous mette sur un pied d’égalité pour voir maintenant notre patriotisme, notre combativité ».
    Cette poule mouillée qui n’osait pas regarder Blaise COMPAORE dans les yeux ( il avait déclaré publiquement qu’il n’est pas fou pour lorgner la présidence du Faso quand Blaise était PF) a le cûlot de vociférer aujourd’hui que « nous on gère le pouvoir d’Etat ». Si vous gérez le pouvoir d’état à qui vous vous adressez quand vous dites « qu’on nous mette sur un pied d’égalité avec les terroriste » ?. Une manière inintelligente de répéter les propos de Chérif « OUĖDRAOGO » qui attend que la France neutralise l’ennemi alors que c’ est lui le ministre de la Défense.
    Chaque jour ces icônes du MPP nous montre la profondeurs de leurs incompétences et nous réconforte qu’il ne faut rien attendre de ces cancres qui n’ont rien appris pendant 27 ans d’ apprentissage auprès de leur ancien Maître.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 20:22, par Sigry En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    C’est osé tonton Simon,
    Avec avec une présence française aussi importante dans tous les compartiments de notre état et vu que vous êtes président du parti au pouvoir c’est vraiment osé. Allons nous pouvoir tenir en plus du terrorisme la foudre française ? Est ce que tout ne sera pas mis en œuvre pour que notre état disparaisse afin que la prophétie du CEMA français s’accomplisse ?
    Je vous aurais applaudit si de concert avec le PF vous preniez la courageuse décision de rompre avec la France voir rejoindre le Commonwealth à la Kagamé. Vous ne pouvez pas combattre le diable dans votre maison, il faut le faire sortir d’abord sinon risque d’explosion de votre abri.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 21:12, par Lumière En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    On voit vraiment que le développement de l’Afrique n’est pas pour maintenant. Je suis déçu par la réaction de nos hommes politiques majorités comme oppositions face à ces insultes. S’aurait été dans les pays qui se respectes on aurait refoulé cet ambassadeur et lui exigé des excuses. Personne n’ose repondre clairement à ces gens. On est la à tourner autour du peau. Avant tout, c’est une question d’honneur, c’est pas parce que quelqu’un vous donne de l’aide (soit disant aide) que vous allez lui permettre de se foutre de vous. Où est ce que ces soient disant aides nous mènent ? On vous ait élu pour nous défendre. Je pleure Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 09:31, par toudou En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

      Lumiére, je suis désolé mais en matière de courage vis à vis de la France, Sankara n’est pas un exemple. Le seul chef d’Etat africain qui a chassé les Français de chez lui, c’est Ahmed Sékou Touré. Sankara n’a pas eu ce courage. Il ne suffit pas de faire de beaux discours contre l’impérialisme, un impérialisme qu’il n’ d’ailleurs jamais eu le courage de nommer. Montrez moi un seul discours de Sankara où il dit IMPERIALISME FRANCAIS ! Aucun ! Sankara n’a pas fermé les bureaux de la banque mondiale et du FMI que je sache. Il n’a même pas quitté ces deux institutions. Or Sekou Touré a mis tous ces gens dehors ! Donc, ayez les bonnes références.

      Répondre à ce message

      • Le 26 juillet à 13:21, par lim En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

        mon frère revois ton cours d’Histoire et ta formation politique !Quand Sankara parle d’imperialisme il ne parle pas de la France uniquement,mais de tout ceux qui viennent en Afrique sous forme de dominateur !donc ne pas prononcer le nom de la France est une façon implicite de le faire !quand au FMI et a la Banque Mondiale je tiens a te notifier que Sankara a refuser l’aide de ces institutions en ses termes"nous ne pensons pas que le FMI et la Banque mondiale veuille le developpement du Burkina plus que le Burkinabè,nous allons essayer de trouver d’abord les solution au niveau Burkinabè et quand nous auront Besoin de l’aide du FMI et de la Banque Mondiale nous etudierons la Question" donc de grace ne cherchez pas a dire des insanités sur un Grand homme comme Sankara

        Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 03:29, par LE GRAND ZAPATA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    L’ÉMOTION, ENCORE ET TOUJOURS L’ÉMOTION QUI CARACTÉRISE FONDAMENTALEMENT L’AFRICAIN NOIR : Je me permettrai de dire autant de fois et très fièrement VIVE LA FRANCE , celle de NOS FRÈRES LES GAULOIS. Vous le savez mieux que moi que « LE RÊVE ABSOLU » de tout jeune africain noir de la zone francophone est d’aller vivre un jour en « FRANCE » et celui de la jeune fille africaine noire francophone est d’épouser très rapidement et facilement « UN BLANC » et de préférence « UN FRANÇAIS ». C’est cela un signe évident de réussite sociale pensons-nous par tous les moyens. C’est peu de dire que LA FRANCE EST NOTRE ELDORADO. Pour nous, tout ce qui brille français a une très grande valeur financière et matérielle. Nous avons naturellement « LE COMPLEXE DU FRANÇAIS » que nous a légué nos parents et transmis par la suite nos autorités politiques qui pour se faire élire, doivent d’abord avoir L’ONCTION DES AUTORITÉS FRANÇAISES c’est à dire leur avis et surtout bénédiction et autorisation. L’ACTUEL PRÉSIDENT DU FASO ROCH MARC CHRISTIAN KABORÉ = LE PRÉKA soit très bien de quoi je parle !

    C’est très facile d’insulter publiquement LA FRANCE le jour et la nuit tombée, d’aller faire la courbette. C’est vraiment déplorable de voir tout le temps nos autorités politiques burkinabè travailler sournoisement à développer UN SENTIMENT ANTI-FRANÇAIS, derrière lequel il se cache pour expliquer leur irresponsabilité et incompétence. 1, 2 et 3, pour si peu, c’est LA FRANCE, si comme ce pays planifie notre malheur sans notre consentement. C’est très facile de vouloir tout rejeter sur LA FRANCE tout en voulant nous dédouaner de notre paresse et abonnement à la facilité. Arrêtons de trop polémiquer que de travailler intensément et sérieusement pour nous développer. À ce que je sache, par exemple, en OCTOBRE 1987, ce ne sont pas « LES FRANÇAIS » qui sont vénus nuitamment à OUAGADOUGOU pour assassiner NOTRE ESPOIR NATIONAL, LE PRÉSIDENT DU FASO THOMAS NOËL ISIDORE SANKARA. Ce sont bel et bien DES BURKINABÈ toujours vivants, qui ont accompli la sale besogne dans une barbarie jamais égalée. Trop de situations montrent que particulièrement « LE POLITICIEN BURKINABÈ » est méchant, cruel, et mauvais, égocentrique, avide et cupide et n’a pas du tout LA FIBRE PATRIOTIQUE.

    LES HOMMES POLITIQUES DE LA GÉNÉRATION DE SIMON COMPAORÉ qui n’ont rien apporté de bon à notre pays depuis plus de 30 ANS qu’ils sont aux affaires, s’accrochent toujours et refusent de partir. Alors, tranquillement et régulièrement, ils surfent inutilement sur LA HAINE CONTRE LA FRANCE pour vouloir se justifier. Nous parlons un peu trop que d’agir efficacement pour défendre les intérêts de notre pays face à LA FRANCE qui nous pille pour pouvoir survivre. C’est son droit que nous ne pouvons contrer qu’en développant dans la réflexion des stratégies pérennes afin de mieux nous défendre. Ce n’est pas en pleurnichant tous les jours que nous aurons la solution définitive : RESPECTE-TOI SI TU VEUX QU’ON TE RESPECTE.

    VIVE LA TOUTE PUISSANTE FRANCE !

    J’AIME ET J’ADORE ÉNORMÉMENT LA FRANCE, LE PAYS DE NOS FRÈRES LES GAULOIS !

    QUE DIEU LE PÈRE TOUT PUISSANT BÉNISSE LE BURKINA FASO !

    PAIX ET AMOUR AU BURKINA FASO !................L’HOMME DU RENOUVEAU BURKINABÈ, LE GRAND ZAPATA !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 05:39, par Sitting bull En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Brazzaville a même été la capitale de la France à un moment, mais où est le Congo aujourd’hui ?
    Tout le développement de la France est basé sur le colonialisme et néocolonialisme. Mais malheureusement, elle utilise toujours des africains pour parvenir à ses fins. Et c’est ça que nous devons gagner le combat.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 08:09, par HENRI NOEL BOUDA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Je vais essayer de mesurer mes mots, mais le moins que je puisse dire est que ces 2 français sont 2 ingrats qui insultent l’histoire ! Si l’Afrique (y compris le Burkina Faso, le Mali et le Niger) n’était pas là, la France n’existerait pas aujourd’hui. Ce général serait peut-être un soldat de l’armée allemande, si d’abord il est en vie. Beaucoup de sang africain versé pour sauver sa France. Et voilà des fils d’ingrats qui nous méprisent et nous insultent. Ce qui est encore plus grave, c’est que l’Afrique était étrangère aux 2 guerres dites mondiales, mais elle a été mise à contribution pour vaincre ce qu’on a appelé "les forces du mal", alors que la France n’est pas étrangère a la guerre actuellement imposée aux pays du Sahel. La France est à la base de cette guerre et elle continue à jouer double jeu. En plus de la poudrière que la France (avec la complicité de l’Europe et de l’Amérique) a ouverte pour les terroristes en Lybie, elle continue à les soutenir d’une façon ou d’une autre : les armes et les moyens utilisés par les terroristes viennent de l’Europe, et pire, le France continue à soutenir la guerre en Lybie. Avec tout cela, des fils d’ingrats nous insultent et on continue à les écouter et à les caresser dans le sens du poil. Mon Dieu !

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 09:53, par A qui la faute ? En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

      On vous a trop raconté des raccourcis. Vous êtes en train de dire que l’Afrique a battu Hitler. Donc si je vous suis nous étions plus puissants que la France mais nous n’avons pas eu l’idée de la coloniser ? Vous savez combien de morts il y a eu pendant ces guerres ? C’est plus élévé que la sommes de toutes nos populations d’époque. C’est l’histoire de la libération de Paris que vous n’avez pas bien compris : Les français ne voulant détruire leur jolie ville arrête de combattre à l’intérieur de Paris. Ils attendent que Hitler s’affaiblissent sur tous les autres fronts, même dans sa propre ville où il subit un attentat raté de la part d’un soldat Allemand qui a marre de la guerre. Voilà la victoire évidente. Il reste Paris, on met les noirs devant. Comme ça s’il y résistance ça sera les premiers. Elle est où la gloire d’être utilisés, mal considérés, sous-estimés ? Comment on peut se féliciter d’avoir été esclaves ? Si vous pensez qu’avec seul le courage et des fusils manuels l’Afrique a gagné ces guerres vous n’avez rien compris. Les alliés ont battu l’axe grâce aussi à des technologies (avions, navires, tanks, bombes nucléaires) que nous n’avons même pas aujourd’hui n’en parlons pas de l’époque où même les pilotes faisaient des missions suicides faute d’expérience.
      Justement ces tragédies nous apprennent qu’il faut avoir de l’humilité. La grande France qui avait la 2è plus grande flotte navale a été défié. L’Anglettere a tremblé, a dû changer de premier ministre inflexible. Les USA qui ne voulaient pas participer activement ont été traumatisés par le Japon. Le Japon connu pour son courage a été mis au tapis. La Russie a été poussé jusqu’à ces retranchement avant de résurgir avant de résurgir grâce à la faveur du terrain et du climat. L’Allemagne malgré plusieurs décennies de préparation ont enfin été balayée et colonisée. Et vous dites que si l’Afrique de l’Ouest n’était pas là la France n’existerait plus. Soyons honnêtes et demandons l’aide humblement et donnons nous la main pour avoir des pays plus forts. Arrêtez de nous ramener tout le temps à ces horribles époques et surtout regardons nos propres frères avec un minimum d’amour dans le partage des richesse du pays. ça c’est plus puissant que n’importe quelle aide étrangère.

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 09:23, par Yamsoba En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    A Maria de Ziniaré je voudrais te dire que cette fois-ci tu es dans le décor, c’est bien votre droit de détester le sieur SIMON ou le pouvoir qu’il assume, mais il faut éviter de diffuser la haine car vous ne rendez service à personne ni au pays. Avec une telle attitude tu compromets gravement à la cohésion sociale tant souhaitée par les compatriotes qui se donnent la main pour le bien du pays. Quant aux propos irresponsables tenus par les deux Gaulois, je tiens à répondre que c’est grâce à une contribution du Burkina qu’ils parlent la langue française de nos jours. LA France serait une colonie Allemande et on aurait moins de bordel en Afrique. Jetez simplement un clin sur les missions Onusiennes en Afrique combien sont dans des pays dits Anglophones comparativement aux dits francophones( Centrafrique, RDC, Côte d’Ivoire ONUCI, Mali, le Tchad qui a fermé ses portes ? Combien de Bases Françaises et combien de bases Anglaises sur le continent ? Merde. Cela doit interpeller tout le monde et faire savoir à cette france qu’elle n’honore pas sa présence en Afrique et doit revoir sa conduite immorale que le monde entier a découvert.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 09:48, par Laurent TOUGMA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Vraiment s’ils n’avaient pas parlé vous allez les traiter d’incompétents..Ils parlent aussi toujours l’incompétence..’’Face à un diable qui te traumatisent pendant des siècles, il faut effectivement oser avec des petits pas pour enfin le foutre hors de chez soi...’’ Bravo à Simon qui a vraiment oser réagir à travers les paroles ; reste à ceux qui doivent prendre des actions fortes de suivre ses pas....
    Simon vous pouviez l’aimer ou pas mais c’est un être qui avale pas sa langue comme d’autres...Ou sont les opposants et les OSC face à de tels injures de l’ambassadeur et du générale français ? Si l’ensemble de la classe politique avait réagit comme Simon cela allaient surement contraindre ceux qui doivent prendre des actions de le faire...
    Encourageons plutôt ceux qui osent parler de continuer à le faire au lieu de les décourager. Quand Simon dit « qu’on nous mette sur un pied d’égalité avec les terroriste » sa sa veut dire beaucoup de choses... Sachez que y’a de ses armes que ces prédateurs refusent de nous vendre pas parce que nous n’avons pas les moyens mais pour peur de ne plus avoir la main mise sur nos pays confrontés aux terroristes( eux bien-sur)...Nos différents pays ont l’or, le pétrole, l’uranium ; en gros les matières premières utilisés pour la fabrication de ces armes, alors pourquoi nous ne pouvions pas en procurer ?
    Il faut vraiment continuer à oser afin de pouvoir bouter l’impérialisme hors de nos pays...Comme le ministre algérien l’a dit : "le français ne nous amène nulle part" et il souhaite donc remplacer le français par l’anglais comme langue d’enseignement dans toutes les universités...
    Soyons unis comme le 30 et 31 Octobre 2014 et comme le 16 Octobre 2015...
    Ce dont je ne doute pas c’est que le XXI siècle sera celui de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:08, par TANGA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Je sais pourquoi Simon a été aussi courtois ; Education oblige.
    En effet l’éducation que les Burkinabè ont reçu leur intime de mesurer les paroles, respecter un temps soit peu l’autre quand on est chez lui surtout, avoir un peu de décence, démontrer que nos parents savent se respecter, faire respecter l’autre par l’enfant etc., contrairement à cet ambassadeur et à ce Général qui ont démontrer la mauvaise éducation qu’ils on eu et donnent à leurs progénitures.
    Comme disait l’autre, C’EST LEUR GRANDE GUEULE QUI LEUR VAUT TOUT CE QUI LEUR EST ARRIVE DANS LE PASSE.
    Wait and see ! Pourvu que la france continue avec les autres à provoquer Poutine ; on verra qui ira les aider à faire leur guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:26, par Laurent TOUGMA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Vraiment s’ils n’avaient pas parlé vous allez les traiter d’incompétents..Ils parlent aussi toujours l’incompétence..’’Face à un diable qui te traumatise pendant des siècles, il faut effectivement oser avec des petits pas pour enfin le foutre hors de chez soi...’’ Bravo à Simon qui a vraiment osé réagir à travers les paroles ; reste à ceux qui doivent prendre des actions fortes de suivre ses pas....
    Simon vous pouviez l’aimer ou pas mais c’est un être qui n’avale pas sa langue comme d’autres...Ou sont les opposants et les OSC face à de tels injures de l’ambassadeur et du générale français ? Si l’ensemble de la classe politique avait réagit comme Simon cela allait surement contraindre ceux qui doivent prendre des actions de le faire...
    Encourageons plutôt ceux qui osent parler de continuer à le faire au lieu de les décourager. Quand Simon dit « qu’on nous mette sur un pied d’égalité avec les terroriste » sa sa veut dire beaucoup de choses... Sachez que y’a de ses armes que ces prédateurs refusent de nous vendre, non pas parce que nous n’avions pas les moyens mais pour peur de ne plus avoir la main mise sur nos pays confrontés aux terroristes( eux bien-sur)...Nos différents pays ont l’or, le pétrole, l’uranium ; en gros les matières premières utilisées pour la fabrication de ces armes, pourquoi nous ne pouvions pas en procurer ?
    Il faut vraiment continuer à oser afin de pouvoir bouter l’impérialisme hors de nos pays...Comme le ministre algérien l’a dit : "le français ne nous amène nulle part" et il souhaite donc remplacer le français par l’anglais comme langue d’enseignement dans toutes les universités...
    Soyons unis comme le 30 et 31 Octobre 2014 et comme le 16 Octobre 2015...
    Ce dont je suis sûr est que le XXI siècle sera celui de l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:29, par YAAM SOBA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Si l’armée française est présente sur notre territoire, c’est parce que notre gouvernement leur a fait appel.

    EN RAPPEL

    La France et le Burkina Faso ont signé aujourd’hui un accord intergouvernemental de Défense pour renforcer leur coopération face à une recrudescence d’attaques djihadistes dans le pays, mais Paris n’entend pas augmenter sa présence militaire à ce stade. Le Burkina Faso est en proie depuis trois ans à une violence djihadiste déstabilisatrice pour les autorités de Ouagadougou qui ont été contraintes de faire appel à la force française Barkhane en octobre, par deux fois. La région du Nord, frontalière du Mali et du Niger, est le théâtre d’attaques depuis 2015. Elles se multiplient, non revendiquées, dans l’Est depuis le début de l’année - contre des convois de l’armée, des services de l’Etat... - ouvrant un nouveau front pour les forces de sécurité burkinabé qui redoutent un scénario à la "malienne".

    "La France restera un partenaire indéfectible face à ce défi", a souligné Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse commune à l’Elysée avec le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré. La ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue Jean-Claude Bouda ont signé lundi un accord permettant "d’améliorer le cadre juridique de la coopération entre nos forces dans le plein respect de la souveraineté de chacun", a précisé le président français. Le ministère des Armées précise par ailleurs dans un communiqué que 34 véhicules seront livrés au premier semestre 2019 aux forces burkinabé "engagées dans la lutte contre le terrorisme".

    SOURCE : LE FIGARO

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 15:01, par Dedegueba SANON En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

      Ok, on a fait appel à la France pour nous aider, le problème c’est le schéma de cette aide qui nous emmène à nous poser des questions sur cette volonté réelle de nous aider.
      Je concède qu’aucun pays ne peut s’autosuffire à vaincre l’ogre terroriste quand il vous prend comme cible. C’est une lutte permanente qui nécessite beaucoup de moyens que nos pays arriérés n’ont pas. On peut regretter de n’avoir pas eu des dirigeants qu’il faut, mais chaque peuple mérite ses dirigeants et je ne me mets pas dans la posture de ceux qui accablent à qui mieux mieux nos dirigeants. Nous sommes tous collectivement responsables de notre incapacité et de notre arrierisme.
      Cependant laisser passer cet double affront diplomatique au prétexte que c’est nous qui avions besoin des français est inacceptable. Les mendiants ont quand même " un fond d’orgueil " qu’il ne faut pas heurter. Si tu me dis : je te donne de l’argent après je crache dans ta main, je te répondrai très certainement de garder ton fric.
      Pays qui s’effondre si la France se retire, et 99% d’âneries dans un laps de temps, cela traduit toute l’estime qu"on a de nous.

      Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:50, par Nabiiga En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    .....c’est pour dire trop. La France de 2019 est ce qu’elle est dû à l’intervention de nos frères. Mon frère à moi a fait la 2em guerre mondiale et nous racontait des histoires de France et de l’Europe. Il a pris sa retraite de l’armée coloniale en 1958. Tout le battait la France et il ose nous insulter de la sorte

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 11:06, par Bounga Bounga II En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Quelle hypocrisie ? Monsieur Simon C, doit-on vous ramener sur les bancs d’écoles pour vous expliquer le sens du mot disparaître ? Réfléchissez et analysez davantage et vous comprendrez qu’il ne s’agit pas là d’une disparition et effondrement mécanique ou physique.
    L’entité Burkina restera toujours mais que vaudra un Burkina qui ne représente pas grand chose et pas plus que son ombre ? Qui ne peut pas faire respecter ses frontières ? Qui voit chaque jour ses populations fuir les envahisseurs dans la faim et la soif ? Les propos du général sont fondés même si ils ne sont pas jolis à entendre. D’ailleurs, c’est vous qui demandez à cor et à cri toujours à la France de vous aider chaque fois que vous avez chaud. Travaillez surtout à vous passer de ça et le Burkina ne "disparaîtra pas".

    Voyez, Simon C ! Il y a mieux à faire que de réagir de la sorte.
    Que Dieu protège le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 11:10, par le justicier En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Attention aux discours populistes . Mon cher Simon : attention a ton langage tu es une autorité . Il y a des choses qu’il faut faire dire . Tu le monde le sait mais ceux que tu incrimine ont aussi leur vérité.
    Le seul conseil que je peux te dire est que tu expose ton peuple.
    Toi même j’ose le croire, si aujourd’hui les ennemis sont aux portes de Ouagadougou tu vas partir.
    Donc la parole pour gâter n’arrange rien.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 11:18, par djognin En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    C’est bien fait pour nous africains !
    Toujours dans une émotion vaine à se lamenter à longueur de journée.
    Il est vraiment temps de passer aux actes. Combien d’entre nous sont prêts à céder une partie de notre salaire pour un effort de guerre ?
    On se lamente depuis les débits boisson ; on boit plusieurs bières avec beaucoup de viandes chaque jour que Dieu fait et on attend que les moyens tombent du ciel. Il n’y a pas un seul pays au monde où on ramasse de l’argent ; les gens font des efforts énormes pour réunir les moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 11:37, par TRAORÉ Daouda En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Quand on parle de manque de moyens pour faire face au terrorisme, je n’en crois pas. C’est pour moi un refus de promouvoir les compétences locales en matière d’armement. Pourquoi continuer à signer des contrats d’achat d’armes avec les occidentaux alors que nous avons des cerveaux capables d’en fabriquer ou même mieux ??? Alors, qu’ils nous disent ce qu’ils nous cachent, nos responsables d’armement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:14, par Bigbalè En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Une vérité historique reste une vérité quelque soit le camp qui la raconte. On peut tenter de la déformer en fonction de sa position mais l’Histoire reste telle ! C’est en cela que Simon a simplement rappelé ce fait historique et personne ne peut contester que nos grand-parents ont aidé la France jadis grande et expansionniste et qui est devenue en quelques années une province allemande. N’eût été l’apport des africains dans la guerre de 1939-1945, la langue officielle de la France serait aujourd’hui l’allemand. Que la France vienne en aide ou pas, le Burkina se défendra avec l’appui de ses vrais amis !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:19, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    La France doit se rappeler à chaque moment que nos parents sont morts à la 2è Guerre Mondiale pour donner la victoire à la France. Combien de tirailleurs sénégalais sont partis au front pour sauver la France ? Beaucoup. Sans la France, aucun de nos pays ne va s’effondrer. C’est à cause de la France la Libye est est déchirée et divisée parce qu’elle a armé les rebelles contre Kaddhafi. Aujourd’hui chez les rebelles ou chez les terroristes ce sont les armes de marque française qui endeuillent les familles en Afrique.
    De Gaulle disait : "la France n’a pas d’amis mais des intérêts". Combien de ressources minières la France pille chaque année en Afrique avec la complicité de mauvais dirigeants sans qu’on ne sache la vraie quantité ? Au Congo Brazzaville elle a pillé le pétrole pendant des années le Peuple Congolais ne savait pas la quantité de barils qui sortait de leur sous sol.
    Croire la France nous aide c’est irréfléchi et irresponsable de notre part. Qu’est-ce que Bolloré,Total,Orange.... nous rapportent dans nos pays ? Rien que la paupérisation et l’aliénation. Après 60 ans d’indépendance quel est le pays africain francophone qui s’est bien développé ? Ce sont les pays africains francophones qui sont à la queue de peloton selon les indices de développement. Tous les pays anglophones même lithophones dépassent substantiellement et largement les pays francophones. La France n’a pas intérêt à ce que les pays africains francophones sortent du f cfa elle a ses valets locaux comme Alassane Ouattara et Macky Sall qu’elle pistonne activement pour nous empêcher d’avoir une indépendance monétaire

    Manifestement qui décide du prix du coton, de cacao, du café, d’anacarde,... bien sûr c’est la France alors que nos pauvres agriculteurs se trouvent littéralement en Afrique sans savoir un instant ce qui se passe dans les salons feutrés de BERCY(Paris).

    En résumé, la France ne nous aide pas elle protège ses intérêts. Sans l’Afrique, la France est comme une voiture sans chauffeur. La France n’est pas un enfant de chœur.
    Pourquoi les THOM SANK, KADDHAFI, PATRICE LOUBOUBA, KWAME NKRUMAH ont été assassinés avec la complicité de nos frères africains ? Ils étaient des visionnaires qui étaient capables de développer l’Afrique en amenant les PEUPLES AFRICAINS à une prise de conscience.

    Arrêtons naïvement de croire à la Sainteté de la France. Tant que les AFRICAINS ne vont pas prendre conscience qu’ils doivent compter sur leurs propres ressources(humaines) le décollage de l’ AFRIQUE sera douloureux .

    Comptons sur nos propres forces comme la CHINE et travaillons nous gagnerons.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE L’AFRIQUE FORTE.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS. AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA(Pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 12:22, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    La France doit se rappeler à chaque moment que nos parents sont morts à la 2è Guerre Mondiale pour donner la victoire à la France. Combien de tirailleurs sénégalais sont partis au front pour sauver la France ? Beaucoup. Sans la France, aucun de nos pays ne va s’effondrer. C’est à cause de la France la Libye est est déchirée et divisée parce qu’elle a armé les rebelles contre Kaddhafi. Aujourd’hui chez les rebelles ou chez les terroristes ce sont les armes de marque française qui endeuillent les familles en Afrique.
    De Gaulle disait : "la France n’a pas d’amis mais des intérêts". Combien de ressources minières la France pille chaque année en Afrique avec la complicité de mauvais dirigeants sans qu’on ne sache la vraie quantité ? Au Congo Brazzaville elle a pillé le pétrole pendant des années le Peuple Congolais ne savait pas la quantité de barils qui sortait de leur sous sol.
    Croire la France nous aide c’est irréfléchi et irresponsable de notre part. Qu’est-ce que Bolloré,Total,Orange.... nous rapportent dans nos pays ? Rien que la paupérisation et l’aliénation. Après 60 ans d’indépendance quel est le pays africain francophone qui s’est bien développé ? Ce sont les pays africains francophones qui sont à la queue de peloton selon les indices de développement. Tous les pays anglophones même lithophones dépassent substantiellement et largement les pays francophones. La France n’a pas intérêt à ce que les pays africains francophones sortent du f cfa elle a ses valets locaux comme Alassane Ouattara et Macky Sall qu’elle pistonne activement pour nous empêcher d’avoir une indépendance monétaire

    Manifestement qui décide du prix du coton, de cacao, du café, d’anacarde,... bien sûr c’est la France alors que nos pauvres agriculteurs se trouvent littéralement en Afrique sans savoir un instant ce qui se passe dans les salons feutrés de BERCY(Paris).

    En résumé, la France ne nous aide pas elle protège ses intérêts. Sans l’Afrique, la France est comme une voiture sans chauffeur. La France n’est pas un enfant de chœur.
    Pourquoi les THOM SANK, KADDHAFI, PATRICE LOUBOUBA, KWAME NKRUMAH ont été assassinés avec la complicité de nos frères africains ? Ils étaient des visionnaires qui étaient capables de développer l’Afrique en amenant les PEUPLES AFRICAINS à une prise de conscience.

    Arrêtons naïvement de croire à la Sainteté de la France. Tant que les AFRICAINS ne vont pas prendre conscience qu’ils doivent compter sur leurs propres ressources(humaines) le décollage de l’ AFRIQUE sera douloureux .

    Comptons sur nos propres forces comme la CHINE et travaillons nous gagnerons.

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ
    VIVE L’AFRIQUE FORTE.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS. AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA(Pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:20, par Ka En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Très souvent je ne cautionne pas les sorties de Simon Compaoré qui se croit encore au temps du CDR. Mais ici on peut dire qu’il dégage beaucoup d’ondes positives et de bonnes vibrations en répondant a ces deux Français de la sorte. Simon Compaoré a complétement raison car, de nos jours la démocratie à la mode Française, c’est "FAITES CE QUE JE DIS MAIS NE FAITES PAS CE QUE JE FAIS !" Oui Simon tu as raison de faire comprendre à ces deux ‘’qu’oublié le passé n’est qu’un éternel recommencement. Et le libéralisme de croire que l’Afrique est toujours a la remorque de la France conduit inexorablement ces deux à la dérive morale. Et j’ajoute à ce que avance Simon Compaoré, ‘’ces deux sachent que 90% de la jeune génération Française à commencer par leur jeune président Macron ne pensent pas comme eux : Car la France de 2019 ne peut pas être libre de faire tout ce qu’elle veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale. Et je demande à nos autorités de faire attention au libéralisme des pseudos intellectuels que la France envoie dans le continent, et qui se permettent de raconter de n’importe quoi pour nous humilier.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:26, par LEVIS DE TIGA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Je suis parfaitement d’accord avec les mots de Mr Simon Compaoré par rapport aux propos de l’ambassadeur de la France au Burkina et du CEMA Française.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:26, par verite no1 En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Dites-moi, bonne gens, ya quelle guerre ou les soldats francais ont ete mis devant si c’est pas les Africains, ya pas !!!!!! De la premiere guerre mondiale a la guerre d’Algerie, ce sont nos parents qui ont toujours ete devant !!!!!!!!
    Respect a l’Afrique Mr l’ambassadeur !!!!
    Quand aux pseudo-supporteurs locaux de l’imperialisme, je vous demande de mettre l’interet de la nation en avant meme si vous avez perdu vos privileges !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 14:49, par verite no1 En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    L’imperialisme, a bas !
    Le neocolonialisme, a bas !
    Les reactionnaires, a bas !
    Les valets locaux de l’imperialisme, a bas !
    Le FCFA, a bas !
    Le pillage de nos ressources, a bas !
    Le vol a ciel ouvert de nos biens, a bas !
    Les aigris, a bas !
    Les discours discourtois, a bas !
    Les Africains gateaux, a bas
    Pouvoir, au peuple !
    Dignite, au peuple !
    Respect, au peuple !
    Le Burkina Faso, en avant !
    Le MPP, en avant !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !
    Celui/celle qui n’aime pas les propos de Simon, qu’il/elle saute et atterisse a Abidjan, point barre !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:09, par verite no1 En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    @ Maria de Ziniare, il pouvait pas regarder Blaise dans les yeux parcequ’il est un criminel, point barre !!!! Voila pourquoi ! Pour ta gouverne, Simon sera president ici apres Rock ! Je ne sais pas si tu vas attrapper la RCI ou la France en ce moment car ta haine la, popopopo !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 18:39, par Ka En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

      Mon jeune et ami vérité No1, merci pour tes contributions limpides sur cette analyse : Maria de Ziniaré est toujours prête à servir des insultes en lieu et place de raisonnement rationnel, oubliant qu’elle donne un chèque en blanc au MPP dans les urnes en 2020 pour la continuité. Sa misérable prose de haine contre le régime qui la prive de tout, ne vaut rien. Elle est toujours sur le forum a faire des querelles politiciennes, des ambitions personnelles à peine voilées, des égo mal maîtrisés et des petites phrases assassines jetées de gauche à droite pour se montrer qu’elle est en mal de scoop pour crier que Blaise Compaoré le manque : Pendant ce temps-là, le MPP récolte des soutiens du peuple dans ses actions pour faire avancer le pays et l’alternance politique voulu par le peuple et sa jeunesse. Heureux de te lire mon ami Vérité No 1.

      Répondre à ce message

      • Le 26 juillet à 20:01, par verite no1 En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

        Merci au vieux Ka pour vos conseils ! Vous etes une grande richesse pour nous jeune ! Et votre ami Yamyele, ca fait 2 jours je le vois pas !!!!!!!

        Répondre à ce message

        • Le 27 juillet à 10:48, par Ka En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

          Merci mon jeune Vérité No1 : Continuons ensembles de contribuer sur le forum comme avant l’insurrection de 2014 avec nos critiques fondées pour faire avancer le pays que nous aimons tous. Il y a longtemps que nous sommes sur Lefaso.net avec nos vérités qui rougissent les yeux mais ne les casse pas pour dire au peuple Burkinabé et ses politiques que sauf la sincérité dans toute action peut faire avancer un pays. Même si nous les internautes de bonne foi comme SOME, Achille de Tapsoba, Kôrô yamyélé, M. Guirma, Trahison, Mafoi dont on l’entend plus, et tant d’autres ne se rencontrent pas, nos critiques et nos différences se rencontrent et font la richesse des forums de nos sites des réseaux sociaux de notre pays depuis leurs création. Quand à toi et moi, je me rappelle que nous étions sans le savoir dans le même avion en partance du Ghana pour les Etats Unis dont le commandant de bord de cet avion était notre camarade le feu Etienne Zongo, qui était aussi l’œil et les oreilles du feu PF Thomas Sankara. J’étais dans cet avion avec mon ami Kofi Annan pour une mission a l’ONU, dont à l’atterrissage tout le monde a applaudi le professionnalisme du commandant de bord notre camarade le feu Etienne Zongo. Camarade Vérité No1, une fois encore, merci de me lire.

          Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 15:34, par SIDPAWETTA En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Je ne comprends pas les gens qui n’aiment pas la vérité. Vous avez le pouvoir, dites au français de partir. C’est très simple. Vous insultez le peuple. Vous partez signer des accords avec la France ou vous demandez un soutien militaire. Combien de fois les français ont appuyé les unités Burkinabé, combien de fois les français ont quitté le Mali avec leurs hélicoptères pour soutenir notre armée . Vous avez la mémoire courte. Il faut arrêter ça, c’est simple dites français de partir. C’est de l’hypocrisie et du populisme ,Nos yeux sont ouverts

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 21:12, par verite no1 En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

      Ko il pouvait pas regarder Blaise dans les yeux, est-ce que ton Blaise la peut avaler un couteau ? C’est vous qui l’avez flatte que enfant terrible, enfant peureux oui, pourquoi il a fui en plein midi ?

      Répondre à ce message

      • Le 26 juillet à 22:51, par Ka En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

        Je confirme mon ami Vérité No 1 : Blaise Compaoré a été victime d’un mauvais entourage durant la dernière décennie ayant précédé sa perte du pouvoir en 2014, suite à l’insurrection populaire. Ce sont les mêmes de nos jours qui crient son nom sans cesse. C’était un entourage comme Maria de Ziniaré, au lieu de lui dire la vérité pendant qu’il était temps, lui caressait le dos pour des miettes. Un entourage qui s’est essentiellement livré à des querelles mesquines civilo-militaires de succession, chacun croyant être le dauphin indiqué du président Compaoré. Si les personnes comme Maria de Ziniaré sont haineuses contre l’actuel régime, c’est que ce régime malgré le terrorisme déguisé qui lui barre la route, ce régime à tirer lucidement la leçon de cette question d’un entourage étouffant et égoïste, afin de ne pas tomber dans le même piège que Blaise Compaoré. Et l’ancien entourage de Blaise Compaoré voyant de nos jours que Roch Kaboré ne tombe pas dans le même piège que Blaise Compaoré, sont devenus des jalouses et jaloux à mourir. Et ce que je peux conseiller a Roch Kaboré malgré les personnes comme Maria de Ziniaré qui veulent le mettre les bâtons dans les roues avec des critiques débiles, c’est d’avoir à l’esprit qu’il est le président de tous les Burkinabè et non d’un clan ou groupuscules affairistes. Car, le malheur d’un président de nos jours au Burkina vient de son entourage dits des intellectuels, qui à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité. Au temps de l’introverti Blaise Compaoré, je connaissais des personnes intelligentes auprès de lui qui pouvaient lui conseiller de ne pas laisser Ouaga devenir la capitale de tous les terroristes et des rebelles en oubliant son peuple. Mais ils l’ont laissée, et lui conseillaient de négocier la libération des otages pour le partage des rançons. C’est ce même entourage a défaut du succès du coup d’Etat a la maternelle, il charge ses milices terroristes de rendre le Burkina ingouvernable et peut sûr. Un mauvais entourage comme celui de Blaise Compaoré n’a plus sa place dans la société Burkinabé.

        Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 22:25, par Francois ABOUGABOU En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Pour une fois j’ai apprécié cette sortie de l’APMP et des propos tenus par M Simon,il fait preuve d’un bon patriote.Il a su bien dit qu’on est en 2019 et que rien ne doit nous empêcher de dire ce que doit être dit,il est temps que nos nations prennent en main notre souveraineté,faisons en sorte à traver nos dirigeants qu’aucun pays nous impose sa politique sans qu’on ait notre point de vue dessus.
    Tout de même restons vigilants et éveillé,car pour préserver leur intérêt ces puissances sont capables de tout,et avec cette question de monnaie unique #ECO,c’est sûr qu’en 2020 ces malhonnêtes diplomatiques mettront tous les plans possibles en œuvre pour écarter les régimes pro Monnaie Unique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:04, par Patarbtallé En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Ohhh mon Cher Simon, Toujours égal à lui-même. Calmos aux généraux et ambassadeurs de pacotille !!! On en sait sait trop, on sait pourquoi ces envoyés du néo-colon disent cela, c’est pour nous divertir et saper les vraies raisons qui prouvent qu’ils sont là. Que la France libère, je dis bien libère l’Afrique en une année, et nous verrons qui disparaîtra en premier.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:08, par Sacksida En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    D’abord, il faut que Toudou lise le Discours d’Orientation Politique du 02 octobre 1987. Du plus, Thomas Sankara et Sekou Toure ne sont pas comparable sur les questions de lutte contre l’imperialisme et le neocolonialisme, car les approches sont totalement differentes face aux puissances occidentales et internationales. Dans tous ses discours, a l’epoque le chef de la Revolution Burkinabe a toujours dennonce les injustices et les entraves neocolonialistes et imperialistes internationales qui empechent l’Afrique et le Tiers Monde de se developper ; en cela, il faisait egalement des propositions concretes. Il n’etait pas un "populiste" ou un "phraseologue revolutionnaire" c’etait un vrai revolutionnaire, panafricaniste et tiers-mondiste qui faisait ce qu’il disait et qui disait ce qu’il faisait ; c’est pourquoi il derangeait beaucoup de monde ; et les exploiteurs ont corrompu Blaise compaore qui a contribuer a son assassinat. Que la paix de Dieu regne sur son ame et sur tous les patriotes et revolutionnaires assassines. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 21:23, par warzat En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    Ce que nous savons, c’est qu’il y a très peu de familles au Burkina qui n’ont pas eu leur ’’ tirailleur’’, leur ancien combattant. Aux jeunes d’aujourd’hui, je voudrais leur demander d’approcher les anciens de leur famille pour en savoir plus. Le Gle de Gaules a parlé de ’’la terre des hommes’’ pour qualifier le Burkina. Dans presque toutes les ethnies du Burkina, le colon français a puisé sa ’’chair à canon’’, sauf dans l’une d’elles que je ne citerais pas au regard de la situation sécuritaire de notre pays. Le Burkina a fourni le plus de soldats comme l’a dit un ambassadeur de France d’origine indochinoise dans un passé récent. A M. l’ambassadeur, il faut dire ceci, pour faire la guerre, il faudra toujours des hommes, quelques soient les technologies développées. Et la guerre ne sera plus circonscrite à une zone précise, le front va se mouvoir et....chez nous on dit ceci’’ on ne piétine pas deux fois les bijoux de famille d’un aveugle’’. Ceux en âge de combattre ne se laisseront pas facilement enrôler. L’armée américaine l’a déjà compris et pompe dans les immigrés en quête de bourse d’études et ou de nationalité. Donc M. l’ambassadeur...’’..balle à terre’’.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 13:36, par Chalamar En réponse à : Coopération militaire : Simon Compaoré rappelle au chef d’Etat-major des armées françaises que « nos parents » ont aussi aidé la France à vaincre l’ennemi

    L’histoire doit nous permettre de mieux aborder le présent. La leçon que je retiens, c’est que les dirigeants africains ne parlent pas d’égal à égal avec l’ancien colon jusqu’à présent et voilà les preuves. On les traite sans egar aucun respect.
    Tant que les intérêts égoïste vont primer sur les intérêts collectives et tant que le matériel sera la base de reussite de la société et non la morale et le travail, voilà comment ces gens vont continuer à nous traiter.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déclaration de l’alliance Arc En Ciel des partis et formations politique de la Majorité Présidentielle(ACMP) sur la situation sécuritaire nationale relative aux attaques terroristes récentes au Burkina Faso
Lutte contre le terrorisme : Les maires du Burkina apportent leur soutien au gouvernement
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés