Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 24 juillet 2019 à 23h45min
Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

En sa séance du 23 juillet 2019, le Conseil constitutionnel a délibéré et déclaré « mal fondé » le recours introduit le 15 juillet 2019 par les avocats du général Gilbert Diendéré. Ces derniers considéraient qu’un article de la loi portant Code pénal était inconstitutionnel.





Vos commentaires

  • Le 24 juillet à 12:24, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Ha les chercheurs de sous ! A force de vouloir prouver à golf que vous mériter vos honoraires par le dilatoire ou votre comédie , vous allez pousser certainement la cour à dépasser même les maxima du Parquet.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 12:28, par garkou En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Les Sages ont parlé. Bonne suite pour la fin du procès. Ca vraiment duré pour des futilités. Félicitations au Président et à l’ensemble des juges pour la patience.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 12:39, par Moi MEME En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Voila. Au cachot mon général !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 12:48, par HUG En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Monsieur le général, il faut assumer votre destin. On vous croyait courageux mais on se trompe d’analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 13:17, par Kellia Ouedraogo En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    ’’Le recours du Général Gilbert Diendere est recevable mais mal fondé’’ Qu’est ce que cela veut dire en français facile ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 14:47, par Sacksida En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    A vrai dire ce General Diendere manque de courage pour assumer ses responsabilites. Pensiez vous que vos crimes tragiques et vos cruautes allaient passees sans remonter a la surface ? Vous savez Dieu createur de Ciel et de la Terre ne dort pas ; il est au comnande donc ayez le courage et l’humilite d’assumer vos horreurs : Thomas Sankara, Lingani, Henri Zongo, Clement Oumarou Ouedraogo, Paulin Bamouni, Guillaume Sessouma et bien d’autres ; et tout recemment les victimes de crimes de sang de votre coup d’etat etc..leurs ames vont vous hanter durant votre vie sur terre ; et cela en attendant le Jour du Jugement dernier. Courage a vous. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 14:53, par Nabiiga En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Internaute HUG, très bien dit. S’il y a queque chose qui m’a surpris de ce procès est justement le fait que Diendéré a fait partie même de ce procès. Je me disais qu’un brave homme comme lui, à l’entame du procès, il allait tout simplement assumer et dire au juges de le condanmer. Mais comme HUG l’a très bien dit, mauvaises analyses de cette personne. Il est peureux comme pas possible, il n’est pas brave encore moins courageux ; bref, il est comme lambda burkinabè de la rue. Il va courir aux crépitements des armes à feu.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 15:26, par Kellia Ouedraogo En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    ’’L’oiseau de minerve ne prend son envol qu’à la tombée de la nuit’’ :-)....La crainte de Dieu est le commencement de la Sagesse. Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s’embrassent ; la Vérité germera de la terre lorsque du ciel se penchera la Justice ( Ps 84,10- 11). Excellente journée à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 17:11, par sheikhy En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Internaute "Kellia Ouedraogo", il faut juste bien lire le document. La 1ère partie traite de la recevabilité du recours. C’est à dire, qui et dans quel cadre on peut faire recours du CC. Ainsi, les juges déclarent que pour cette partie le Gl a le droit de demander un avis du CC qui a ainsi l’obligation de se prononcer sur la requête du demandeur.
    Ceci étant dit, la 2ème partie traite du fonds, c’est à dire si il a raison ou pas. Après leurs analyses juridiques, ils concluent qu’ils n’a pas raison.
    EN conclusion, recours recevable, mais rejet de l’invocation de l’inconstitutionnalité.
    Je ne suis pas juriste, mais une lecture attentive permet de suivre le raisonnement. En ce qui concerne les analyses du CC, là, on laisse les spécialistes juger

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 17:29, par Manuel En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Bonjour.
    Nous sommes en démocratie maintenant contrairement aux 27 ans de viol de la constitution, des assassinats de journalistes et d’hommes politiques.
    Je suis fier d’être Burkinabè aujourd’hui et merci à tous les combattants de la liberté.
    Quant au Général, il ya bien longtemps qu’il a montré ses limites et son souci de s’en sortir sans trop de pertes, mais la vie est impitoyable pour tous ceux qui tuent leurs semblables.
    Dieu les pardonne !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 17:43, par Le Financier En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Mr l’avocat vous qui savez le droit. Dites nous si le coup d’état bête bête de Diendéré était constitutionnel ou inconstitionnel. Arrêtez votre théâtre et laissez avancer le dossier. Mon cher général, nous on est fatigué et toi aussi tu es très très fatigué, donc il faut dire à ton avocat d’arrêter de chauffer nos cœurs. Les carottes sont cuites et bien cuites.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 19:10, par Amadou En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Des avocats ridicules. Tout comme si cette requête pouvait acquitter le général. Du dilatoire dans une perte de temps

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 08:07, par alfa En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Un certain avocat disait que c’était le début des surprises.
    Surprises pour qui ou quelle partie ?j’ai plutot l’impression que c’est votre incapacité a bien defendre et structurer votre defense que s’eclairci du jour en jour.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 08:49, par Leberger En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Les Sages ont parlé. Salutations au tribunal pour sa patience et son professionnalisme.Chapeau bas aux défenseurs de la veuve et de l’orphelin car malgré leur petit nombre produisent un travail de qualité.La vérité est éternelle.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 09:57, par Têedbeogo En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Me transperce le cœur un glaive
    Mettant en pièces le doux rêve
    Que nous eûmes des généraux
    A parfois célébrer en héros !

    A vous et à vos semblables
    Ignorants de l’allure louable
    Point de lauriers à tresser
    Mais haro à clamer !

    Nos soldats acquiescent et implorent
    Nos généraux esquivent de second abord
    Après le tort
    Oh cruel sort !

    La roue du destin a tourné
    Aux chimères accrochés restez
    Vous réveillera le verdict
    Refermant ce moment épique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 10:19, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Mrs les avocats après ayant empoché l’argent sale des criminels notoires de vous à moi est-il normal qu’un groupe de criminels qui a fait couler beaucoup de sang pendant de plus 27 ans fasse un coup d’état dans une démocratie(dans un monde civilisé) ?Un coup d’état est-il un acte constitutionnel ?
    Ces poltrons de généraux génériques menteurs et manipulateurs fabriqués par leur "dieu" fuyant en plein midi dans sa belle famille pour se soustraire de la justice n’ont jamais honoré leurs propres images encore moins l’Armée BURKINABÉ. Ces 2 faux généraux sont les 2 mauvaises figures de notre Armée , nous prions le SEIGNEUR TOUT PUISSANT que nos BRAVES FRÈRES FDS au front ne prennent pas un instant un grain d’exemples sur ces 2 personnages.

    Ils tuent des enfants(moins de 25 ans) innocents sans la moindre défense certains(irréductibles pélérins de l’impunité) trouvent qu’il faut soutenir ces criminels et les acquitter ces personnes-là souffrent-elles de schizophrénie ? Pendant longtemps ils ont tué c’était l’omerta total sur ces crimes personne n’osait lever la voix car ces criminels étaient très puissants, forts, bien armés et intouchables en commençant le médiateur hors pair. Heureusement toute chose a une fin surtout le mal ou l’impunité. Le vent a radicalement changé de direction les assassins font face à leurs destins certains se sont transformés en malades chroniques(refuser d’avaler ses médicaments) pour être évacuer en France pour échapper à la Justice. Nous allons naturellement les soumettre la rigueur de la loi.

    Mrs les avocats nous ne sommes pas un instant intéressés à l’argent du crime de sang mais nous allons soutenir indéfectiblement les veuves, les orphelins, les plus faibles contre les plus forts les criminels qui pensent que seul leur argent peut manifestement tout résoudre. Personne ne pourra nous taire sur les crimes de sang et économiques sauf la VOLONTÉ du SEIGNEUR(la mort). Nous ne sommes pas contre quelqu’un mais par contre les actes criminels commis par les plus forts contre certains de nos FRÈRES BURKINABES INNOCENTS les plus faibles. C’est ça notre combat quotidien. Chaque jour,nous lutterons âprement contre l’injustice et l’impunité. Nous voulons une SOCIÉTÉ plus JUSTE et ÉQUITABLE.

    Mrs les avocats des criminels pas besoin d’être un juriste pour le comprendre vous savez en âme et conscience que votre recours à la cour Constitutionnelle était une aventure sans insu.mais vous voulez jouer au cirque en retardant le procès ça ne nous dérange nullement. Beaucoup de viande ne gâte pas la cause le fait que les criminels soient en prison ou en résidence surveillée vulgairement dans certains langages de la rue"aucune problème à cette niveau".

    Mrs les avocats dites courageusement à vos généraux criminels que l’heure n’est pas à pleurnicher comme un bébé. Les Grands Juges vont bientôt passer à la RADICALITÉ de la LOI c’est-à-dire prononcer la prison à vie et la dégradation de leurs titres de généraux car ils ne méritent pas. Leurs gloires(généraux) se sont reposées pendant 27 ans sur du faux, de la tricherie, de la manipulation, du mensonge et des tueries pour obtenir leurs succès. On les a découverts publiquement(les écoutes téléphoniques). Personne ne peut s’asseoir pour fabriquer plus de 2500 communications il faut etre bête ou mouton pour croire à cette thèse. Cette pilule ne passe pas au contraire le BRAVE PEUPLE a beaucoup ri de la vulgarité de ces généraux assassins. Ils ont cru que les attaques de leurs amis terroristes empêcheraient littéralement le procès de se tenir. Bingo, ils ont fait chou blanc.

    Ensemble, construisons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÉ. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 11:24, par MDR En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    il faudrait dépassionner le débat et dire LE DROIT.
    sinon messieurs du conseil constitutionnel, de la justice militaire la roue tourne !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 15:21, par Yamsoba En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Mr MDR la roue tourne et a bien tourné depuis le 30 Octobre 2014 et a accéléré le 15 septembre 2015, donnant des vertiges interminables à beaucoup de personnes. Ainsi va la vie, on n’est jamais fort éternellement. Chaque chose à son temps. Bye bye la terreur et l’impunité à grande échelle. Aux suivants de ces poltrons.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 16:41, par caca En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Je me demande toujours quelle constitution le conseil de la transition a pu utiliser afin de nommer Mr Kambou comme président du conseil constitutionnel. Puisque le pouvoir de la transition n’était pas constitutionnel. L’inconstitutionnalité devait commencer par la nomination des magistrats qui composent ce conseil. Je sais que la nomination du magistrat Kambou comme le président est anti-constitutionnelle.
    Caca de passage

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet à 17:19, par Ka En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    La variance des commentaires sur la confirmation du conseil constitutionnel, montre son aspect à confirmer qu’il est particulièrement la preuve que le Burkina est en train de tourner définitivement la page des procès expéditifs et dignes des Etats d’exception de l’ère Compaoré-Diendéré. Ce que Diendéré Gilbert et Djibril Bassoé ont ignoré durant leur petite vie, c’est qu’il est écrit que Jésus viendra juger toute l’humanité. Il est le seul chemin qui mène vers le Père DIEU et la vie éternelle. C’est pour cela qu’il s’appelle aussi le Messie. Toutes autres voies mènent à la perdition et à l’enfer.
    C’est maintenant qu’on peut dire que l’ombre et la mort des âmes tués par ces sanguinaires vont hanter ces deux hommes jusqu’à la fin de leur vie. Mais chacun récolte ce qu’il a semé.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:36, par Ka En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    Caca, c’est vrai que n’importe quel criminel peut demander pardon à Dieu : Mais ici le prix du sang se paie sur terre avant le séjour final. C’est une loi divine et personne ne peut y déroger. Toi et moi qui croient en Dieu, et avons vécu et vivions au milieu de ceux qui croient en Jésus Christ, savons que le mal se paie sur terre avant l’appel de celui qui nous a créer. Dieu m’a toujours répondu depuis mon enfance. ‘’’C’est comme un internaute depuis son arrivé sur le forum après l’insurrection m’en veut à mort en utilisant mon pseudo ou plusieurs autres pour saboter ma vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas, j’ai prié Dieu pour qu’il éclaire cette personne, car ce qu’il fait n’est pas juste, et surtout de me conduire à cette personne : Et de nos jours, grâce a Dieu, des solutions m’offre a moi pour trouver cette personne, il suffit qu’il continu de de défier ce qu’il pense être protéger, et je saurai là où il se trouve.’’ Pour te dire mon jeune caca, qu’il suffit de croire sans arrières pensées ni de de ruses, et tes prières seront exaucées. Pour que tes mentors puissent avoir la bénédiction de Dieu, ils auront un long chemin à faire comme l’apôtre Paul. Quand à toi mon jeune caca, reste sur le chemin de la réalité, même si tu crois soutenir sans masque Blaise Compaoré et sa clique. Oui ils ont fait avec une bonne équipe dont je faisais partie des objectifs concrets qui ont pu servir le peuple, mais il faut être franc en disant qu’ils ont profité individuellement de l’opportunité pour tuer sans raison que pour le pouvoir, et Dieu est contre ça.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 08:52, par Dos En réponse à : Procès du putsch : Le Conseil constitutionnel déclare le recours du Général Diendéré « mal fondé »

    "Tout autre voies mène à la perdition et à l’enfer " faisons beaucoup attention à de tel propos dans les forums

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Condamner le général Djibrill Bassolé « relève d’une absurdité », lâche son avocat
Procès du putsch du CND : « Si j’étais au village, j’offrirais un coq à mon avocat », promet Abdoul Nafion Nébié
Procès du putsch du CND : « Je reste convaincu que vous allez m’acquitter », déclare Fayçal Nanéma
Procès du putsch du CND : La légalité du régime de la transition remise en cause par Me Alexandre Sandwidi (défense)
Procès du putsch du CND : Le capitaine Dao victime d’un acharnement, selon Me Barry
Défense du Gal Diendéré : Une prolongation devant la presse !
Procès du putsch : Les avocats de Diendéré dénoncent une violation des principes élémentaires de droit à une justice équitable
Procès du putsch du CND : « L’opinion ne fait pas le droit, elle ne fait pas la justice », recommande Me Jean Degli
Procès du putsch du CND : « Du fond de ma cellule, je reste disponible pour la défense de mon pays », Général Diendéré
Putsch de 2015 : « Il existe dans le pays, un manipulateur qui n’a toujours pas été débusqué », conclut Me Jean Degli
Procès du putsch : « Blaise Compaoré a voulu violer un seul article, ceux qui lui reprochaient cela ont violé toute la Constitution », soulève Me Degli
Procès du putsch : Pour Me Jean Dégli, le Gal Diendéré est jugé par désir de vengeance
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés