Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Commune de La-Toedin : La cohésion sociale et l’excellence, une quête du conseil municipal

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 23 juillet 2019 à 09h28min
Commune de La-Toedin : La cohésion sociale et l’excellence, une quête du conseil municipal

L’équipe de Simandé Gilbert Nabaloum multiplie les initiatives pour l’épanouissement de La-Toedin, commune rurale située à environ 120 kilomètres au nord de la capitale, dans la province du Passoré, région du Nord. Malgré l’hostilité de dame nature, les responsables de cette collectivité sont convaincus qu’elle peut constituer une des destinations convoitées au Burkina. Pour cela, son maire a décidé de miser sur la promotion et l’épanouissement du capital humain. D’où l’instauration de la journée de célébration des acteurs de l’éducation et de compétition sportive. C’était le samedi, 20 juillet 2019, à La-Toedin-centre.

Ce sont des activités qui ont mobilisé du monde. Les populations sont venues des villages de la commune, mais également de communes voisines et lointaines. Si certains ont effectué le déplacement pour vivre cette journée, d’autres y étaient pour apporter leur soutien au maire et à son conseil municipal. Des ressortissants et amis de la commune ont également été témoins du déroulement de ces activités qui se veulent, désormais, un rendez-vous annuel à La-Toedin.

Tous se sont d’abord retrouvés dans la matinée avec les acteurs de l’éducation pour magnifier le goût de l’effort et du travail bien fait. Occasion au cours de laquelle plusieurs enseignants, élèves et responsables d’établissement ont été récompensés pour leur performance au cours de l’année scolaire qui vient de s’achever. C’est bras chargés et visage rayonnant de fierté qu’élèves et encadreurs distingués ont vécu cette journée à eux dédiée. Fournitures scolaires, bicyclettes, matériel didactique, encouragements financiers, etc., ont composé les lots.

Des élèves recevant des moyens de déplacement

La dynamique s’est poursuivie dans l’après-midi avec la finale de la première édition de la coupe du maire en football. Cette compétition, qui a été lancée le 27 mai 2019, a enregistré la participation de tous les seize villages de la commune. Une participation qui fait dire aux organisateurs que l’objectif est déjà atteint, car l’essentiel était l’esprit de communion. Ainsi, après plusieurs semaines de compétition, c’est le village de Kingria et l’équipe du chef-lieu de la commune, La-Toedin-centre, qui ont croisé les crampons en finale.

Pour sa performance cette enseignante a reçu une moto de la part du Conseil municipal

« Ce soir, il n’y aura qu’un seul gagnant : la commune de La-Toedin. Nous avons, pendant plusieurs semaines, assisté à un jeu et aujourd’hui, c’est l’apothéose. L’objectif est déjà atteint, parce que, si on ne s’aime pas, on ne peut s’amuser ensemble », prodigue le maire avant le coup d’envoi. Bien avant, c’est le responsable coutumier, Sa Majesté Naaba Tigré, qui va apporter sa bénédiction à l’activité avant de se satisfaire de la mobilisation autour de l’initiative. Il a ensuite encouragé l’esprit de fair-play et de fraternité des 22 acteurs et des supporters, tel que recherché par le promoteur. « La jeunesse doit bouger », a enrobé le leader coutumier, parlant du bienfait social de telles actions dans la commune.

Sa Majesté Naaba Tigré

C’est dans cette ambiance que le convoi d’envoi a été donné par le promoteur, accompagné du représentant du parrain et de ses invités.

« Il faut donner ce qu’il faut à la jeunesse pour que le développement soit réel »
Dès l’entame de la rencontre, l’équipe de La-Toedin (en maillot vert et rouge) va imprimer son rythme, se créant de multiples occasions de but. Une domination inefficace, car jusqu’à la pause, elle ne réussira pas à scorer. L’équipe adverse qui procédait par quelques réactions ne parviendra pas non plus à se montrer réaliste devant les buts.

Le représentant du parrain, Ousmane David Kogo

Malgré l’annonce, par les invités, de primes spéciales aux acteurs sur le terrain (le premier gardien à encaisser, premier buteur, etc.), les deux équipes regagneront les vestiaires sur un score vierge.

À la reprise, les 22 acteurs se montrent plus engagés. Ce qui donne plus de spectacle au grand bonheur du douzième joueur. Le temps s’écoule, mais aucune des équipes ne parvient à loger la moindre balle dans les cages. C’est dans ces conditions que l’arbitre va siffler la fin de la rencontre. Synonyme des tirs au but.
Dans cette épreuve de dextérité, c’est finalement l’équipe hôte, La-Toedin-centre, qui va réussir quatre tirs contre deux pour son adversaire. La-Toedin-centre remporte ainsi le trophée de la première édition de la coupe du maire en football.

Le vainqueur empoche, en plus de l’enveloppe financière, un lot de maillots, un ballon et bien d’autres gadgets. Outre les deuxième et troisième au classement, toutes les treize autres équipes participantes ont reçu des prix de participation (en espèces et en nature), en guise d’encouragement.

Le parrain de cette finale, le maire de l’arrondissement N°9 de Ouagadougou, Albert Bamogo, représenté par Ousmane David Kogo, pense que cette activité doit être soutenue au regard de son impact social. Il a, à cet effet, loué tous ceux qui ont, de près ou de loin, accompagné cette édition. Il explique ensuite que son accompagnement a été motivé par l’esprit de renforcement de la cohésion sociale et du vivre-ensemble qui se cache derrière ce rendez-vous sportif. Ce, d’autant que pour lui, le sport fertilise des vertus, parmi lesquelles la tolérance, la solidarité, la combativité.

Face aux questions de terrorisme, de chômage et d’incivisme, son message aux jeunes, « c’est d’adopter des comportements positifs, avoir confiance en eux. C’est en cela qu’on pourra construire ce pays. J’invite les jeunes à tourner dos à tout acte d’incivisme, tout acte de terrorisme, de fainéantise et de s’engager résolument dans des activités de construction de leur commune et, partant, de leur pays. Dieu merci, ils ont un maire dynamique, qui prête une oreille attentive à la jeunesse ».

Le maire Simandé Gilbert Nabaloum affectueusement appelé ici « président des jeunes » de La-Toedin

Satisfait du déroulement de toutes ces activités et de l’adhésion de la population à celles-ci, le maire Simandé Gilbert Nabaloum estime que la jeunesse est le fer de lance du développement. « Je me dis que ce soit au niveau de l’enseignement que du sport, c’est la jeunesse. (…). Il faut donner ce qu’il faut à la jeunesse pour que le développement soit réel. (…). Cette mobilisation me rassure que ce que je projette peut être réalisé », résume le bourgmestre, convaincu que si des pays ont eu et réalisé leur rêve, le Burkina peut bien aussi le faire et la commune de La-Toedin peut y parvenir.

Lire aussi : Commune rurale de Latodin : Le Conseil municipal rend compte de sa gestion 2017 à sa population

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance au Burkina : Le processus démocratique passé à la loupe au cours d’un panel initié par le CGD et le PNUD
Année scolaire 2019-2020 : La rentrée des incertitudes et des angoisses
Jacques Kaboré, maire de Zorgho : « Si vous avez des buildings et que vous n’avez pas d’eau potable pour votre population, vous ne faites pas le développement »
Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »
Demande d’explication adressée par Eddie Komboigo à Léonce Koné : « Je trouve votre démarche incongrue et grotesque », répond Léonce Koné
Vie politique : Le CDP tient son congrès extraordinaire ce dimanche, 22 septembre 2019
Burkina Faso : « Le MPP, lui-même, mène quotidiennement des activités politiques, malgré l’insécurité », contre-attaque l’opposition politique
Interdictions des boissons frelatées : « Il faut se battre et non se réfugier derrière l’alcool », député Moussa Zerbo
Burkina : L’UPC « vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire »
Etat de santé de Djibrill Bassolé : La NAFA réitère son cri du cœur au président du Faso
Burkina Faso : L’UPC dénonce le « délitement silencieux du système de santé »
Insécurité au Centre-Nord : Les partis de la majorité présidentielle solidaires des déplacés internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés