Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le bien se fait , mais ne se dit pas. Et certaines médailles s’accrochent dans l’âme et pas sur la veste» Jino Bartoli

Fin du Programme DryDev : Les réalisations transférées à la commune d’Arbollé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • lundi 22 juillet 2019 à 20h30min
Fin du Programme DryDev : Les réalisations transférées à la commune d’Arbollé

Un atelier de transfert des résultats et acquis du Programme de développement des terres arides (DryDev) en Afrique de l’Ouest a été organisé ce vendredi 19 juillet 2019 dans la commune d’Arbollé, dans la province du Passoré, région du Nord. Ce programme, financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, a été exécuté de 2013 à 2019. Les responsables de DryDev ont donc jugé utile d’organiser cette rencontre pour présenter les résultats atteints et transférer les réalisations à la commune d’Arbollé.

C’est à la fois avec tristesse et joie que les bénéficiaires du Programme de développement des terres arides (DryDev) de la commune d’Arbollé ont participé à l’atelier de transfert des résultats et acquis aux collectivités territoriales, tenu ce vendredi 19 juillet 2019 dans ladite localité. « Tristesse, parce que les bonnes choses, disent-ils, prennent toujours fin. Joie, parce qu’ils ont été parmi les premiers bénéficiaires du programme DryDev dans la région. Ce programme a contribué favorablement à améliorer les conditions de vie des différentes populations de ladite commune ».

Transfert des résultats et acquis aux collectivités territoriales entre la Responsable des ressources humaines de Tree AID (droite) et le 1er adkoint au maire d'Arbollé, Antoine Sawadogo (gauche)

Ce sont au total 7 634 personnes (RGPH 2006) de six villages de la commune qui ont été bénéficiaires du DryDev. C’est un programme qui a été mis en œuvre de 2013 à 2019 dans le sous-bassin dArbollé par l’ONG Tree Aid. Pendant plus de quatre ans, plusieurs activités ont été réalisées au profit des populations concernées.

Et selon le chef du programme DryDev, Abdoulaye Gango, la mise en œuvre de ce programme a permis de faire plusieurs réalisations. Il a cité entre autres la mise en place d’un comité de gestion du sous-bassin versant d’Arbollé, la construction et l’équipement de deux magasins de warrantage d’une capacité de 100 tonnes chacun, l’aménagement d’une zone de pâturage de 112 hectares pour régénérer le couvert végétal, la production et l’utilisation de 12 000 litres d’engrais liquide par les femmes. [Voir l’intégralité des réalisations citées à la fin de l’article].

Toutes ces différentes réalisations sont très bénéfiques pour les populations d’Arbollé, foi du premier adjoint au maire de la commune, Antoine Sawadogo. « Car tous les équipements et les formations dont ont bénéficié nos populations dans le cadre de ce programme ont permis d’améliorer la productivité de l’agriculture et de l’élevage », a-t-il reconnu.

Abdoulaye Gango, Chef du programme DryDev

Pérennisation des résultats et acquis

La liste des réalisations de ce programme n’est pas exhaustive, mais l’essentiel pour Abdoulaye Gango, c’est la pérennisation de tout ce qui a pu être réalisé. C’est d’ailleurs pour cela, dit-il, que tous les partenaires ont été sollicités afin qu’ils s’engagent pour que les acquis soient pérennisés. Et la responsable des finances et des ressources humaines de l’Afrique de l’Ouest à Tree Aid, Rasmata Sanogo, d’ajouter que le souci premier pour sa structure, c’est que les bénéficiaires travaillent à sauvegarder tout ce qui a été mis à leur disposition. « Ce qui permettra de donner une visibilité au bailleur de fonds qui a investi plus d’un million de dollars US, soit plus de 500 millions de F CFA », a-t-elle ajouté.

L’élément fondamental à retenir de cet atelier est l’engagement des différents partenaires. En effet, les services techniques déconcentrés, les ONG, projets et programmes, les institutions de microfinance se sont tous engagés à poursuivre leur appui/accompagnement aux bénéficiaires pour la pérennisation des acquis de DryDev.

Le conseil municipal, par la voix du premier adjoint au maire, a salué cet engagement des partenaires et a souhaité leur appui et accompagnement pour faire régulièrement le point du fonctionnement des infrastructures et équipement transférés.

Conseils prodigués aux bénéficiaires

Après donc la présentation des acquis et le transfert des réalisations à la commune d’Arbollé, quelques conseils ont été prodigués aux bénéficiaires. Ainsi, il leur a été dit que même si le programme est à son terme, tous ceux qui ont accompagné la mise en œuvre des activités doivent être capables d’accompagner les bénéficiaires afin qu’ils s’approprient les infrastructures.

Avant de mettre fin à l’atelier, les participants ont visité un magasin de warrantage d’une capacité de 100 tonnes, une des infrastructures réalisées par DryDev.

Yvette Zongo
Lefaso.net


Encadré : Les réalisations de DryDev

- La mise en place d’un comité de gestion du sous-bassin versant d’Arbollé, actuellement ancré au sein du conseil municipal ; il est devenu le bras technique de la commune en matière de gestion des sous-bassins ;
- La construction et l’équipement de deux magasins de warrantage, d’une capacité de 100 tonnes chacun, annexés de boutiques et de bureaux ;

- L’aménagement d’un site polyvalent comprenant un périmètre maraîcher d’une superficie de 1,5 hectare équipé d’un système de pompage solaire et exploité par 150 femmes, un bas-fond rizicole d’environ 20 hectares aménages sur un potentiel de 100 ha ;

- Une zone de pâturage de 112 hectares pour régénérer le couvert végétal afin que les animaux puissent retrouver un pâturage nécessaire, un forage pastoral, une marre artificielle (bouli) et un parc de vaccination ;
- Un site de paquets technologiques où les producteurs apprennent et diffusent les différentes techniques et technologiques intensives et résilientes au climat ;
- La construction et l’utilisation de 1 000 foyers 3 pierres améliorés par 600 ménages ;

- La formation 12 pépiniéristes dont 3 équipés ;
- 13 750 plants produits et mis en terre avec un taux de survie de l’ordre de 70% ;

- La formation et l’équipement de 6 vaccinateurs villageois qui ont traité en 2018 plus de 21 000 têtes de volaille ;
- Formation et équipement en technique d’apiculture moderne ;

- Production et utilisation de 12 000 litres d’engrais liquide par les femmes ;
- Environ 1 000 ha de terre couverts par les aménagements (zaï, demi-lune, régénération naturelle assistée, amendement organique…) ;
- L’élaboration de 10 Plans de développement d’entreprise et la mise en relation avec les institutions de microfinance.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’insécurité : Trois réseaux de présumés malfrats dans les mailles de la police
59è Fête de l’indépendance : Dans l’esprit de solidarité et de détermination à relever les défis de l’heure
Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) : Haro sur les « perturbateurs de cours » dans les Hauts-Bassins !
11-Décembre 2019 à l’Est : 80 personnes décorées à Fada N’Gourma
Toma : Le Cercle d’études, de recherche et de formation islamique (CERFI) prêche la paix et la cohésion sociale
Région du Sahel : Une commémoration du 11-Décembre dans la sobriété
Journée internationale des personnes handicapées : Un plaidoyer pour l’accessibilité des personnes handicapées aux édifices publics et privés
Lutte contre la déforestation dans la région de l’Est : Kantchari et Partiaga se dotent de plans d’action
11 décembre 2019 : Le message du président du Faso
Région du Centre-est : Des composantes sociales se succèdent chez le président du Faso
59e anniversaire de l’indépendance : Le Roi de Tenkodogo formule des vœux de paix et de concorde nationale
Bagrépôle : Un « rêve toujours réalisable » malgré sa complexité, reconnaît le directeur général, Joseph Martin Kaboré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés