Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • lundi 22 juillet 2019 à 21h35min
Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

La compagnie minière RoxGold a apporté un appui aux personnes affectées par le projet d’extension de la mine. C’était dans la matinée du samedi 20 juillet 2019, dans la commune de Bagassi, localité abritant ladite mine. Cet appui, d’un montant de 77 885 000 francs CFA, est composé d’animaux à élever, de poulaillers, de porcheries, d’aliments pour animaux et d’équipement de gestion. Pour RoxGold, ce geste traduit le respect de ses engagements vis-à-vis des populations locales.

La cérémonie de remise des dons s’est déroulée en présence du chef du village de Bagassi, des représentants de la mairie et de la préfecture, des bénéficiaires, mais aussi du directeur général des opérations de la mine RoxGold Sanu, Iain Cox.

Iain Cox, DG des opérations RoxGold à gauche (1)

Pour planter le décor, Bassory Traoré, directeur adjoint du développement durable de la mine, a rappelé que RoxGold est « consciente de ses engagements pris à l’endroit des personnes affectées par le projet d’extension de la mine ». Ces engagements, selon ses propos, sont entre autres « la compensation monétaire à travers un programme de restauration de leurs moyens de subsistance, l’assistance à la mise en œuvre des projets d’initiatives locales, l’accompagnement financier pour des initiatives entrepreneuriales, le renforcement des capacités, etc.

Bassory Traoré

Le chef du village de Bagassi, Amédée Yé, a considéré cette cérémonie de remise de don comme « la preuve du respect des engagements pris par la mine envers la population locale, afin que règnent la collaboration et la quiétude entre les personnes touchées par le projet d’extension de la mine et les autorités de la mine ». Pour lui, RoxGold a toujours apporté son soutien à la localité. Toutefois, il a souhaité que « les initiatives d’appui aux projets locaux engagées par la mine se poursuivent dans tous les villages », afin que « les populations développent des activités économiques ».

Iain Cox, DG des opérations RoxGold à gauche.jpg1

D’un montant de 77 885 000 F CFA, ce don est composé comme suit : 25 poulaillers, 13 porcheries, des aliments pour porcs et pour volaille, des équipements de gestion, 52 porcs, 250 poules et 25 coqs reproducteurs. Selon Bassory Traoré, ce don est destiné à 38 ménages bénéficiaires, soit 400 personnes, dont 50 femmes.

remise de matériel

Des explications de Mohamed Ballo, coordonnateur du Programme de restauration des moyens de subsistance (PRMS), il est ressorti qu’il y a eu au préalable des compassassions financières suite à l’extension de la mine, et ce programme (PRMS) est une manière pour RoxGold d’assister une fois de plus ces personnes affectées, afin qu’elles mettent en place « des activités s’inscrivant dans le développement durable ». Pour lui, il ne s’agit pas d’une remise d’animaux pour l’occupation des terres.

Mohamed Ballo

Le directeur général des opérations de la mine, Iain Cox, a exprimé sa reconnaissance à la population locale pour le bon usage qu’elle fera des dons. Et d’ajouter avec le sourire : « Je suis à côté du chef du village et au milieu de la communauté ; cela dénote le climat de confiance et d’amitié qui nous lie ».
Aussi, dans leurs différentes interventions, les représentants de la mairie et de la préfecture ont d’abord salué « l’implication de la mine dans le développement local, le respect de ses engagements en volant au secours des personnes affectées par le projet d’extension », avant d’inviter RoxGold à « aller de l’avant ».

De leur côté, les bénéficiaires n’ont pas caché leur joie. Pour Elie Yé, représentant des bénéficiaires, « nous sommes contents et nous espérons que la mine va continuer à nous soutenir ».

porcheri2

Bassory Traoré, directeur adjoint du développement durable de RoxGold, a encouragé les populations locales à promouvoir les initiatives entrepreneuriales. Selon lui, ces initiatives vont impacter positivement le développement de la commune. Il espère que « dans un futur proche, Bagassi va exporter des poules et des porcs vers d’autres localités.

porte-parole des PAP

M. Traoré a annoncé que RoxGold ambitionne de mettre en place un projet d’agriculture pour permettre aux femmes et aux jeunes filles affectées par l’extension de la mine d’exploiter des périmètres maraîchers, afin d’améliorer leurs revenus et le contenu de leurs marmites.

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Portfolio

  • Remise des dons à un bénéficiaire

Vos commentaires

  • Le 23 juillet à 05:06, par Gangobloh En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

    Hummmhhh combien la mine gagne par rapport à ce qu’elle donne à la population ??

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 08:58, par FALALA AISSETA En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

    Quand je vois tous ces projets qui visent à détruire l’environnemnt je me demande si nos politiques pensent vraiment au futur ? Pensez-vous que 77 millions pouront nourrir des générations à venir s’ils ne pourront pas cultiver leurs champs sans compter les conséquences du cyanure (pollution de l’air, les cours d’eau,...) dont on verra les effets néfastes dans les années à venir ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:42, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

    - Je connais Bagassi où je passais pour aller vers Yaho et Bobo-Dioulasso. Une fois j’y ai prit un verre avec Bognessan qui m’a bien amusé avec son rire gutural d’Egwugwu décrit par Chinua ACHEBE dans son livre ’’Le monde s’éffondre’’. A cause de la mine tout est devenu cher là-bas. Un coq qu’on payait à 1.500 FCFA est devenu 3.500 FCFA ! Les jeunes ne travaillent plus aux champs, et sont pour la plupat devenus des buveurs invétérés de frelatés ’’Tchiro-Tchiro’’. Les vieux ne peuvent pas travailler pour nourrir les familles, et ne peuvent plus s’imposer aux jeunes devenus très impolis. Tenez ! J’ai déjà entendu un jeune imbécile et insconscient de Bagassi dire dans un bar : ’’Il faut être maudit pour être fonctionnaire !’’, tout ceci parce que l’or de l’orpaillage le trompait ! La prostitution est rentrée dans les rangs au village et personne n’est encore sûr si sa femme ou son enfant est intégralement à lui. Toute la société est écartelée et personne ne croit encoer à autre chse que l’or sinon avant les bwabas craignaient l’or à fortiori l’exploiter et bouffer son argent ! Tout ceci est foutu aujourd’hui ! Sans oublier que les mossis ont tout envahi alors qu’ils évitaient ce coin comme la peste avant, craignant de mourrir et il n’y avait pas de mossis installés à Bagassi que je sache en dehors de la gare Bounou à 5 Km du village et de quelques fonctionnaires qui s’en vont vite en demandant leurs affectations. Or il faut savoir que mon parent le mossi est comme les hémorroides : ’’Quand il vient et passe, tout se passe bien. Mais quand il vient et s’installe, on a mal aux fesses apès’’. Voilà Bagassi ce petit coins caché dans les collines aujourd’hui et qui a des douleurs aux fesses à cause de l’or !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 13:48, par Pitié En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

      Mr Koro Yamyelé, votre histoire là date de quand ? Je ne pense pas qu’il y ait une zone au BF ou le poulet coute encore 1500f (qu’il y ait mine ou pas). Vous semblez aussi confondre l’orpaillage et la mine. L’alcool est interdit aux employés de la mine sous peine de licenciement. Donc ce ne peut pas être la mine qui a introduit votre ’’Tchiro-Tchiro’’. Aussi Si cela peut aussi vous rassurer (puisque vous semblez considérer le Mossi comme une peste à éviter), Il n’y a toujours pas de Mossi à Bagassi. Je pense qu’il n’y a rien à en être fier puisqu’en tant que Burkinabè on devrait pourvoir vivre partout sur le territoire Burkinabè. Un peu de sagesse donc.

      Répondre à ce message

      • Le 23 juillet à 15:23, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

        - Pitié, s’il te plait par pitié relit mon post car j’ai l’impression que tu n’as rien compris dedans. D’abord je n’ai jamais dit que le poulet coûte aujourd’hui 1.500 FCFA à Bagassi. Ensuite je n’ai jamais dit que les travailleurs de la mine boivent du ’’Tchiro-Tchiro’’ sur le site de la mine. Et puis moi je connais Bagassi plus que toi, mon frère mossi. Je profite pour te dire que je n’ai jamais traité le mossi de peste sinon moi aussi je serai la peste mon frère car je suis mossi. Cependant je compare le mossi aux hémorroides parce que : ’’Le mossi est COMME l’hémorroide. S’il vient et passe, tout se passe bien. Mais s’il vient et s’installe, on a mal aux fesses après’’. Et qui te dit que Bagassi n’a pas mal aux fesses aujourd’hui ? Ne me provoque pas s’il te plait et ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit. pardon ’’parent’’ moaga.

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:42, par Hussein En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

    La possession des ressources naturelles n’est pas forcement une bénédiction. Il faudra des gouvernements africains fiers de la personne africaine, patriotes, vifs et visionaires qui comprennent bien ce qu’on appelle "Dutch Disease" càd "la Maladie Hollandaise" pour pouvoir la combattre et la vaincre au profit des populations et des communautés africaines. Il faudra comprendre que l’exploitation minière, basée seulement sur l’exportation des minerais brutes, vendus en Dollars ou en Euro, etc. simule ou feind une monnaie locale forte (comme le cas du franc CFA dans les zones francophones, qui émule une stabilité économique inexistante (les pays restent inévitablement pauvres) ou de l’ineffectivité de la puissance économique nigériane, pour elle-même ainsi que pour toute la sous-région et basée essentiellement sur l’exportation des produits pétroliers, mineraux et gazeux), qui favorise l’importation des produits à des prix bas, qui à leur tour deviennent sans concurrence pour les produits de fabrication locale. Ainsi on tue les usines nationales (avec comme résultat le licenciement massif des employés, le chômage, le manque de perspective, la pauvreté) en asphyxiant tout effort de développement industriel sérieux sur le continent africain. L’essor minier ne profite seulement qu’aux investisseurs étrangers, qui se font de belles fortunes dans les marchés internationaux et aux réseaux de politiciens de mauvais caractère, médiocres, véreux et cupides qui vendent les concessions à des prix dérisoires, au détriment de leur propre environnement et à la grande désolation de leur propres populations. Il faut dire non à l’exploitation minière qui sous cette forme ne fait seulement que des dégâts et des malheureux, mais aussi dire non à ces dons insultants.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 11:31, par Jean-Paul En réponse à : Extension de la mine RoxGold : Plus de 77 millions de F CFA pour soutenir les personnes affectées par le projet

    C’est à cause de 77 millions de fcfa qu’on a mobilisé toute la République (maire, prefet, chef de village, etc.) ? J’imagine les pauvres populations mobilisées à l’occasion sous un soleil de plomb, à se trémousser pour exprimer leurs joies. C’est à peine si chaque bénéficiaire a reçu 2 millions pour ses terres spoliées. Il faut qu’on apprenne un jour à se faire respecter.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés