Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et c’est parfois dans un regard, dans un sourire Que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire» Yves Duteil

Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 22 juillet 2019 à 15h01min
Dialogue politique national : Le Code électoral sera

C’est la fin du dialogue politique national, ouvert le 15 juillet 2019. Comme à l’ouverture, c’est le président du Faso, Roch Kaboré, qui préside la cérémonie de clôture en cette fin de matinée de lundi, 22 juillet 2019. Cette assise, qui a pour but de contribuer au renforcement de la paix, l’unité et la cohésion sociales, s’est déployée à travers deux axes essentiels. Il s’agit, d’une part du Code électoral et des élections de 2020 et, d’autre part de la situation nationale.

Le rapport de synthèse fait ressortir des points consensuels et des éléments non consensuels.

Ainsi retient-on au passage que les participants ont convenu de la ’’révision à minima’’ du Code électoral avant 2020 (prochaines échéances électorales) et une ’’révision intégrale’’ après l’adoption de la nouvelle Constitution. Parlant de Constitution, Majorité et Opposition laissent le choix de la période du référendum (en vue de son adoption) à la discrétion du président du Faso. Toutefois, l’opposition s’oppose au couplage du référendum avec tout autre scrutin.

Aussi les participants ont-ils décidé du maintien du calendrier électoral en l’état, c’est-à-dire non seulement la tenue effective des élections en 2020, mais également couplées (présidentielle/législatives) ainsi que les municipales en 2021.

Un seul point n’a pas fait l’objet de consensus. Il porte sur la carte consulaire biométrique comme document de votation.

Télécharger le rapport de synthèse ici

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 15:07, par Amadou En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    C’est réconfortant. Il manque Ablassé dans la photo de famille. Certainement qu’il Est entrain de digérer. Il ne fait que manger de la CODER.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:17, par TRIANDEKOU En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    J’ai note deux phrases dans cette synthèse en page 12 :
    • Prendre des dispositions pour le déblocage à temps le financement public ;
    • Alléger les procédures de contrôles sur l’utilisation du financement public alloué aux partis politiques ;
    C’est vraiment honteux pour ces partis politiques qui risquent d’être pire que mon MPP actuellement. Aucun appel à la mobilisation nationale des jeunes de tous bords politiques pour contrer le mal qui menace notre existence ??? C’est demander à l’état de vous donner rapidement de l’argent pour faire la politique ??? héiii UPC, heiii CDP, heiiiMPP, heiiii UNIR, et heiiii les autres…. C’est la honte nationale. Les masques sont tombés.
    Le prochain président sera un jeune indépendant, sans parti politique je suis convaincu.
    Que dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 07:54, par Na En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

      Monsieur Triandekou.
      J’ai noté deux mots important dans votre réaction : "mon MPP", c’est votre droit. Cependant je note que votre côté partisan vous empêche de faire une analyse pertinente. Il me revient de vous dire qu’il s’agit d’un point consensuel. Dans le rapport, il a été noté un seul point de divergence ce qui signifie en français facile que "ton MPP", "leur UPC", "leur CDP", etc font de ce point leurs préoccupations. Réveillez-vous de votre bulle, autrement le réveil sera pénible.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:33, par PIONG YANG En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Pourquoi l’opposition tient à ce qu’on ne couple pas élections et referendum constitutionnel ? Pourquoi devons nous jeter encore des milliards qui pourrait servir à nourrir et soigner notre peuple dans un referendum séparé ?. Merci pour le commité de suivi de 9 membres dont 1e seule femme. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:34, par Yamsoba En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Merci pour cette unité temporaire qui fait comprendre que les Burkinabé sont capables de se parler et trouver les voix du développement de la nation. Vive le Burkina Faso. Ensemble nous allons bouter les terroristes et les leurs valets locaux hors du Burkina Faso et vivre en paix sans ces êtres maudits par DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:06, par taaaaangaaa En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    un point a déjà une réponse : ce sont les politiciens dans leur égot qui occasionnent les troubles. caméléons équilibristes ils sèment le désordre et quand ils doivent répondre devant la loi ils cherchent semblant de réconciliation. qu’ils se réconcilient entre eux d’abord. De toutes façons des mesures ne seront pas prise en faveur de la bonne gouvernance. s’ils veulent prouver le contraire qu’ils donnent un délai au ministre des infrastructure pour mettre en place le fichier domanial. Tout est là ; informaticiens , logiciel.... New york contient à elle seule la population du BF mais toutes les parcelles sont répertoriées et ceux qui y dorment sont identifiés. ce sera du travail pour les jeunes. et du gombo frais perdu pour ceux qui font des atelier à longueur de carrière pour ce fichier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:13, par YAAM SOBA En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Félicitations ! La pression de l’Opposition politique burkinabé a fini par payer ! Les élections présidentielles et législatives seront couplées !!! Ca va éviter du gaspillage de temps et d’argent !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:25, par Ya sonma En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Il n’y a qu’au Burkina que l’on peut voir çà : lors d’une cérémonie, les hommes sont plus sapés que les femmes. Pour ses prochains défilés de mode, Bazemsé n’a pas besoin de se chercher des mannequins. Il n’y a qu’à recruter ceux-là.

    S’il fallait retenir quelque chose de ce dialogue politique, je dirais que nombre des hommes politiques du pays, tous camps confondus, y ont fait la promotion du "consommons tissu local". C’est bon signe pour la construction du pays. Pour le reste c’est du bla-bla pour ceux qui voudront croire en leur pseudo-bonne foi. Je n’en fais pas partie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:27, par Substance Grise En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    En parcourant le rapport des travaux on n’est pas étonné des bonnes décisions prises comme d’habitude tout comme d’autres dormant dans les tiroirs. Il.faut maintenant se poser la question pourquoi on a des difficultés à asseoir la bonne gouvernance. C’est tout simplement on finit par se faire rattrapper par son egoisme et l’hypocrysie qui anniment plus d’un .Vous ne representez qu’une informé partie de près de 20 millions de burkinabè et devriez donner le bon exemple et tout le monde suivra.
    Changez votre façon de faire la politique qui consiste à diviser les populations ;à les instrumentaliser pour en faire juste un betail électoral pour ensuite vivre dans une bourgeoisie insultante grâce à la corruption l’enrichissement illicite et l’injustice
    Il n’est pas tard de donner espoir à ce peuple si vous (majorité opposition) changez de mentalité
    Vous constituez une generation qui doit reparer beaucoup de tords commis afin que nos enfants amorcent aient de l’avenir
    Nous attendons vivement et rapidement l’application de ces décisions

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:29, par Nikiema En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Finalement la majorité a compris qu’il fallait organiser des élections en 2020. Eux qui disaient qu’à cause de la situation sécuritaire, ces élections auront des difficultés pour être effective ! Il faut regarder les intérêts supérieur de la Nation au lieu de jour à la politique politicienne !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 18:23, par Kouda En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Ce manque de courage, d’honnêteté et de considération pour l’intérêt suprême du pays est une tare profonde de notre élite politique. Ces mêmes politiciens ont crié sous la Transition qu’il fallait laisser le régime démocratiquement élu s’occuper de la rédaction et l’adoption d’une nouvelle constitution conforme aux aspirations des Burkinabè. Jusqu’à ce jour, nous attendons cette nouvelle constitutions, censée jeter les bases d’un Burkina Faso nouveau, démocratique, respecteux des droits humains essentiels des Burkinabè. Chacun pense uniquement à ses intérêts égoïtes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:50, par RV En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Bravo. Vivement une aube nouvelle pour le Faso. Dieu bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 09:17, par Karine En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    " - mettre fin à toutes les formes de favoritisme et de clientélisme dans l’attribution des marchés publics et à la promotion des cadres selon leur appartenance politique ;
    - redistribuer de manière équitable les richesses nationales et les investissements entre toutes les régions du Burkina Faso afin que tous les fils et filles du pays se sentent appartenir à une même nation ;
    - mettre fin à l’impunité et à l’injustice, sources de tensions sociales pouvant conduire à de graves crises ;
    - respecter les engagements publics pris par les plus hautes Autorités ;
    - diligenter le traitement des cas avérés de violation des droits des communautés par la justice avec mise à disposition de moyens nécessaires ;
    - traquer et punir la corruption, les abus, les détournements à tous les niveaux de l’Etat "
    Pour une opérationnalisation de ces mesures il faut une remise à plat des nominations copino-coquiniiste, les amendes sur les marchés publics coquino-copinistes à la hauteur des surfacturations etc ;
    Sino les avatars de ces malgouvernances sont trop enracinés aux mamelles de la vache (Fonds publics).

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:48, par Sacksida En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    A vrai dire, toutes les recommandations sont tres bonnes ; mais il faut les appliquer concretement sans tarder, car auparavent des documents excellents avaient ete produits qui ont dormis dans les tirroirs a cause des calculs politiciens. Cette fois-ci nous osons esperer que l’interet general du pays prendra deffinitivement de l’avance sur les interets politiciens, et en ce moment l’on pourrait dire Burkina Faso est de retour et sa classe politique se reabilite aux yeux de son peuple integre Burkinabe. Que Dieu aide le Burkina Faso. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 14:04, par Pizongo Mahamadou En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    J’ai accueilli très favorablement la tenue de ce dialogue qui même si pour être efficace et servir vraiment le peuple devrait se tenir plutôt, en me disant que le gouvernement s’était donné du temps pour mieux l’aborder avec sérénité. Le constat que je fais est que au lieu d’accepter épuiser tous les points que il y a encore des reports surtout celui concernant le vote des présidents de conseil de collectivité. Les participants devraient s’en convaincre que c’est un grand problème qui, à l’occasion, créé des troubles et occasionne des morts. Pourquoi ne pas trancher une bonne fois en adoptant le vote au suffrage universel direct de ces maires et présidents de conseil régionaux ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 14:47, par Leberger En réponse à : Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020

    Nos frères 1 !Amadou) et 7 (Ya sonma) nous ont apporté du sourire qui somme toute est bien pour notre santé. Alors merci a vous pour cette decompression

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Extradition de François Compaoré : Des OSC burkinabè demandent à la France de clarifier sa position
Sécurité : Le président du Faso annonce un sommet avec ses pairs du G5 Sahel sur le partenariat avec Barkhane
Burkina : Le Front Progressiste-FP annonce sa rentrée politique
Invitation du président Macron à Pau : Un signe de mépris à l’égard des peuples des cinq pays concernés, selon l’opposition politique
59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : « Nous devons retourner à nos racines, au « Burkindlim », exhorte l’UPC
Attaques terroristes au Burkina : Djibrill Bassolé réagit aux accusations portées contre lui par des responsables de la majorité présidentielle
Levée des sanctions au CDP : Mahamadi Kouanda invité à se conformer aux directives du fondateur
Congrès pour la démocratie et le progrès : Décès de Moustapha Sarr, membre du Bureau exécutif national
Elections 2020 au Burkina : La CENI lance sa campagne « Enrôle ton 18 ans » à Tenkodogo
Invitation des chefs d’État du G5 Sahel à Pau : Me Benewendé Sankara dénonce le caractère irrespectueux de Macron
Annulation des sanctions au CDP : Une bonne décision, selon les militants Alpha Yago et Césaire Ky
Décorations du 11-Décembre : « Cette distinction nous interpelle à poursuivre notre combat », déclare Eddie Komboigo, président du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés