Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 22 juillet 2019 à 13h14min
Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

En marge du dialogue politique national, l’opposition politique a plaidé auprès des plus hautes autorités pour une prise en charge diligente du général Bassolé (accusé dans le putsch).

Depuis quelques semaines, des informations font état de la dégradation de sa santé, alors que l’intéressé demande à aller se soigner à l’extérieur.

Un appel qui vient s’ajouter à celui lancé la semaine dernière par le président de Le Faso autrement, Ablassé Ouédraogo, qui ne participe pas à ce dialogue politique.

Dans sa lettre, l’ancien ministre des affaires étrangères sollicitait également l’indulgence de Roch Kaboré pour permettre au général d’aller se soigner.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 13:49, par Rocky En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Il n’ira pas se soigner. Il n’ont qu’a gouter voir. Voilà, c’est ça.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 13:56, par SAA En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    " l’indulgence de Roch Kaboré pour permettre au général d’aller se soigner."
    Excellence, aucune indulgence pour un soit disant général. Soit vous l’accordez à tous les Burkinabè ou bien rien. N’es-ce pas les mêmes politicards qui vous rappelaient à longueur de journée la séparation des pouvoirs ?
    Excellence, évitez-nous un précédent.
    que ses avocats fassent leur travail point final.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 14:25, par Manuel En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Bonjour, En parfait accord avec SAA, ce sont les mêmes qui crient que la justice est inféodée au MPP, et subitement on demande au Président d’intervenir.
    En rappel, Thomas Sankara avait refusé l’évacuation de son propre Père.
    Je souhaite longue vie au général pour comprendre la souffrance d’une mère, d’une épouse et d’un fils lorsqu’en 2000 il faisait raser les dirigeants du collectif qui réclamaient justice pour Norbert Zongo.
    Quant à cette classe politique dite de l’opposition, elle donnera des ordres aux juges une fois au pouvoir car c’est dans leur ADN .

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:00, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    - Messieurs les dirigeants si ce sont vraiment vous qui empêchez le Général Bassolet d’aller se soigner, sachez que ça n’arrive pas qu’aux autres. Et si Dieu nous donne longue vie il n’est pas exclu que vous viviez une situation pire que la sienne (ce que je ne souhaite pas vous car vous avez de la famille). Attention donc car le Général lui-même en son temps, aux heures de sa gloire, il ne savait pas qu’aujourd’hui allait arriver et aucun charlatan gourounsi ou dafing n’a pu prévoir cette situation et l’alerter. Donc attention à vous aussi !

    Je connais Général Bassolet pour avoir planté des arbres avec lui lors de l’inauguration de la Gendarmerie de Ténado, quand je passais pour Dédougou et voyant la foule j’ai fait une halte pour voir et participer avant de m’en aller, après avoir bu une bière bien fraîche chez la vieille Tantie Eyala (Pais à son âme). Mais lui ne me connais pas. Si vous gardez rancune contre le Général Bassolet au point de le ’’tuer’’ sans vous salir les mains, sachez une chose, et Kôrô Yamyélé que je suis vous rappelle :

    1/- Que 9 Versets dans la Bible traitent de la rancune : Et Actes 23:12 dit : ‘’Quand le jour fut venu, les juifs formèrent un complot, et firent des imprécations contre eux-mêmes, en disant qu’ils s’abstiendraient de manger et de boire jusqu’à ce qu’ils eussent tué Paul’’. Alors que en Hébreux 10:17 la Parole dit que : ‘’Quand Dieu pardonne il oublie nos péchés’’. Il ne faut pas non plus oublier que Jésus est mort à la Croix pour les hommes, afin que nous puissions êtres pardonnés et réconciliés avec le Père.

    2/- Quant au Coran, il est aussi très clair là-dessus ettrès prolixe, et je vous invite à lire ce qu’il dit en la matière :

    - Sourate "Al-Imran" - Verset 134 : "Qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui car Dieu aime les bienfaisants".
    - Sourate "La Consultation" - Verset 43  : ‘’Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires".
    - Sourate "La Consultation - Verset 37  : "...et qui pardonnent après s’être mis en colère".
    - Sourate "La Consultation" - Verset 40 : "La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action (une peine) identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Dieu. Il n’aime point les injustes !’’.
    Sourate "Al Fussilat" - Verset 34  : "La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux".

    Conclusion : Il est donc inutile de s’endimancher chaque jour avec des accoutrements de musulman ou de catholique et être intolérant avoir le cœur dur !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:44, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Les MARTYRS du 15 Septembre 2015 avaient besoin de se soigner à l’extérieur mais les généraux félons menteurs et manipulateurs ne leur ont pas permis de le faire ils les ont envoyés à 2 mètres sous terre. Les opposants irresponsables arrêtez votre hypocrisie et votre opportunisme collez-nous la paix définitivement "ange" Djibril n’est pas dieu. On ne va pas ouvrir la bouche de "ange" Djibril pour lui donner des médicaments s’il refuse de les prendre pour être évacué en France cela ne l’engage sa manipulation a trop duré. Ce n’est pas qu’il est malade que tout le BURKINA doit pleurer ceux qu’il a fait tuer étaient-ils des BURKINABES tout ENTIERS ? N’avaient-ils pas les mêmes droits que ce général criminel qui a passé toute sa carrière à manipuler les autres ? Comment un bon général peut-il décider d’envoyer ses amis terroristes pour détruire son propre pays qui l’a vu naitre parce qu’il veut le pouvoir ? L’impunité ne marche pas. Quand il était ministre il était bien portant il voyage sans cesse. Aujourd’hui il fait face à la justice il est malade la manipulation a tout naturellement une fin."ange"Djibril n’est pas le plus intelligent nous avons fait école. On a honte pour ces 2 généraux faux criminels qui n’ont jamais fait honneur à ce pays ils ont passé leurs carrières à vendre des armes pour endeuiller des familles. Aucune pitié pour les parrains des terroristes.Ils sont entrain de payer le mal qu’ils ont froidement subi aux autres. Ils se font saints devant le public alors qu’ils ont versé le sang des plus faibles. Qu’ils soient malades ou pas on s’en fout le BRAVE PEUPLE a d’autres champs à fouetter. Nous ne refusons catégoriquement de soumettre le mal les crimes de sang et économique.Tout BURKINABÉ est justiciable. Les autres détenus ont besoin d’aller se soigner en France.

    Mrs les opposants immatures dites à ange Djibril d’affronter courageusement la justice car la fuite n’est pas une solution durable. Il a tué les enfants des autres qu’il assume entièrement : signe de sagesse et de bon sens.L’heure n’est pas à pleurer son sort mais ce sont actes meurtriers commis qui les condamnent lourdement. Chers Grands JUGES sanctionnez sévèrement ces criminels et on passe à autre chose. La vie des BRAVES BURKINABES ne se résume pas simplement aux acteurs du putsch le plus bête du monde et au médiateur hors pair l’indispensable BKC. Nul n’est indispensable pour sa famille encore moins pour son pays. Cette opposition n’est que l’incarnation de la honte elle montre à la face du monde qu’il y a deux catégorie de BURKINABÉ les criminels peuvent aller se soigner à l’extérieur et les pauvres prisonniers sans défense doivent rester en cachot pour mourir or elle prétend rassembler tous les BURKINABES. Chers opposants vous êtes irresponsables vous créez une grosse injustice. "ange" Djibril est un homme comme les autres du coup il a les mêmes droits que les autres. "ange" Djibril n’ira pas se soigner en France parce qu’il a froidement tué des enfants aux mains nues qui ne sont pas des moutons comprenez-le définitivement

    Ensemble, construisons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÉ. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:56, par Juste En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    La santé de Djibril BASSOLE est devenue un fond de commerce ; je me demande quand cette opposition va arriver au pouvoir comment le pays se portera ? Des gens qui veulent ruser avec la justice de leur pays et vous, vous trouvez ça normal ? Tantôt le PF doit donner des ordres, tantôt il doit s’abstenir d’ingérence dans les dossiers ; dites nous finalement quelle est la conduite à tenir. Notre opposition manque de thème pour l’animation de la vie politique sinon combien d’enfants meurent en ce moment par manque de sang dans nos formations sanitaires ? ça, ne vous intéresse pas, la saison pluvieuse est compromise à l’est et au nord du pays, ça, c’est pour les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:24, par Citoyen En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Monsieur le Général,
    Pourtant en 27 ans vous avez très bien équipé les hôpitaux du Burkina Faso. Le système de santé du Burkina est parmi les meilleurs grâce à vos 27 ans de règne. Je ne vois donc pas pourquoi chercher à aller se soigner ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:36, par Dedegueba SANON En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Je ne suis pas un fanatique de Djiby, je le concède. Il a été un des ultradurs du régime défunt, et nous sommes nombreux à avoir du mal à lui pardonner son arrogance et les têtes rasées
    de nos notables. Mais si ses médecins en toute neutralité ont estimé qu’il est nécessaire de l’évacuer je pense que les juges devraient étudier la question.
    Mais la fermeté, voir la froideur avec laquelle on traite son dossier médical me paraît suspect. C’est vrai qu’il y a eu les écoutes téléphoniques, mais ce sont des écoutes après le putsch que d’autres ont fait non ? Parce que le rôle direct dans le putsch de Golf ne me paraît pas assez clair. Que lui reproche t-on au juste, si tout le monde estime que c’est Golf le cerveau du putsch.? Si encore on lui reprochait ces écoutes téléphoniques dans un procès distinct de celui du putsch je comprendrais ? Mais là j’ai le sentiment qu’on veuille lui faire payer quelque chose. Il nous a quand même aidé à renverser le régime non ? Pourquoi être aussi dur avec lui ? L’homme est-il même malade, aussi redoutable ? C’est comme s’il était un terroriste... Pauvre de Djiby, tu as trahi ton groupe et ceux qui ont profité de cette trahison te craignent, c’est malheureusement très souvent ce qui arrive aux traîtres.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 20:20, par jeunedame seret En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Le Général a peut-être envie de se supprimer personnellement la vie ; et cherche d’avance des paramètres d’excuses calomnieuses. Lâcheté ou point mort ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 07:41, par BABTOU En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    « A » Tous ceux qui sont au gouvernement ou en charge de la gestion de la chose publique et qui ne s’occupent pas des soins de santé du peuple burkinabe et laissent les hopitaux et les prisons dans de piteux etats et qui vont eux meme a l’exterieur pour se soigner pendant que les pauvres meurent tous les jours :
    Desormais quand il iront a l’etranger pour se faire soigner des piqures mortelles les attendent TOUS .. voyage a sens unique !
    Construisez et equipez des hopitaux les moyens ne manquent pas vous etes tous multi milliardaires.
    Construisez et occupez vous des prisons et des prisonniers.. Le president soudanais n’a jamais imaginer avant qu’il n’y soit qu’il serait un jour dans les prisons ..
    occupez-vous et trouvez des conditions descentes HUMAINES des abris pour nos freres et soeurs nus mendiant dans le grand froids ou dans la grande chaleur dans les rues qu’on appel fous..folles. abandonnés memes par les serviteurs du christ et religieux
    pitié pitié pour le peuple burkinabè..
    Le Niger a construit des hopitaux de technologies de pointes pour que tous les soins disponible en locales..

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 09:39, par Kaboré En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Bonjour à tous,
    le bon Dieu donne un signe, un n-ieme rappel, à travers la situation de bassolet Djibril : ‘’ vanité de vanité, tout est vanité ici bas’’. Cher dirigeant du moment pensez à mettre en place un système de santé bien organisé avec des hôpitaux bien équipés avec des agents de santé bien formés et hyper motivés, et quand vous serrez malades dans vos vieux jours vous aurez les soins appropriés chez vous.
    Par prémonition ce qui arrive à djibril arrivera à nos dirigeants du moment dans quelques années si rien n’est fait.
    maintenant est ce qu’il faut évacuer Djibril ou non : la question est maintenant politique. Si le politique et le judiciaire pense que le général veut se soustraire du jugement en cours il est de tout droit de le garder au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 17:25, par Bigbalè En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    On se demande si vraiment la question de la santé de Djibril BASSOLET n’est pas devenu un véritable fond de commerce. A voir comment notre Opposition politique s’agite, la famille de Bassolet devrait s’inquiéter ! Pour nous autres, rien de neuf, les politiciens sont tous pareils. Il n’est pas exclu que certains pensent déjà à leur propre sort dans l’après-pouvoir en voyant le cas de Djibril Bassolet. Pourtant la meilleure option est de faire en sorte qu’on ait pas besoin d’évacuer un malade mais être capable, 60 ans après les indépendances, de soigner nos malades sur places. Quant à la position du Président Rock, les Burkianbè devraient être conséquents et ne pas lui demander de s’impliquer dans les affaires judiciaires !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 10:38, par Ka En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Pour moi, le président du Faso doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Seules comptent, la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement du pays. Le reste, comme le cas de Djibril Bassolé, c’est à la justice de prendre toutes les décisions.
    Ici en lisant quelques internautes, je leur dis de cesser de prendre les Burkinabé pour des idiots et des aveugles. Le jour et la nuit ne sont pas à comparer : Il en est de même entre le diable et l’ange, entre le sanguinaire gendarme et ministre tortionnaire qui a rasé les têtes de nous les membres du collectif de la justice pour Norbert Zongo, simplement de faire plaisir à François Compaoré, et de nos jours est devenu l’agneau appelé Djibril Bassolé le pitoyable.
    Si d’autres ont pitié de Djibril Bassolé, qu’ils sachent qu’a son temps, il n’aimait pas qu’on lui dise la vérité, il considérait cela comme un déshonneur. C’est à cause de ça que notre pays reste sans aucun système sanitaire adéquat depuis plus de 30 ans.
    Mon ami Kôrô Yamyélé, sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur" (Beaumarchais). Commençons donc par dire franchement à Djibril Bassolé et l’opposition ce qu’on pense d’eux, avant de les caresser dans le sens du poil avec les versets de la bible et du coran.

    Je vois que tu veux utiliser la bible et le coran pour convaincre le Burkinabé et leurs dirigeants ? Tout cela s’apparente à du bavardage où tout est mélangé. C’est de la philosophie de maquis, où visiblement on veut berner le monde. Et moi j’ajouterai quelques verset du coran qui s’adapte au cas de Djibril Bassolé comme ‘’’Sourate 19. Maryam. Verset 71. ‘’Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L’Enfer](13) : Car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable. 72. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et nous y laisserons les injustes agenouillés. Djibril Bassolé en tant que musulman convaincu connait tout cela, et durant sa gloire il les ignorait.

    Et comme je ne cesse de le répéter sur ce forum, ‘’’pour un dignitaire africain, se soigner à l’étranger est également une énorme injustice envers le reste de la nation. En effet, pendant que leurs compatriotes sont condamnés à se rendre dans des structures de santé devenues des mouroirs, les personnes comme Djibril Bassolé, eux prélèvent sans vergogne sur les deniers publics pour aller en Occident et se soigner a l’œil. Par exemple, l’aller-retour d’un avion médicalisé pour acheminer à Paris un ministre africain malade coûte au minimum 150 000 euros, l’équivalent (au moins) d’une vingtaine de bourses d’études en médecine dans nos universités. La faute politique et l’injustice expliquent ensemble la colère d’une partie de l’opinion Burkinabé lorsqu’elle apprend que les politiciens de notre pays et leurs parents vont se faire soigner à Paris. Pour avoir fait le choix de négliger les structures sanitaires de notre pays, convaincus qu’ils pourront toujours être évacués vers les capitales occidentales, les dirigeants Burkinabé, et le continent Africain entier, ont mis au sommet du palmarès mondial des présidents décédés à l’étranger : A commencer par Salif Diallo, le Zambien Michael Sata, décédé en 2014 à Londres, l’Ethiopien Melès Zenawi, mort en 2012 à Bruxelles, le Bissau-Guinéen Mallam Bacai Sanha qui s’est éteint la même année à Paris tout comme le Zambien Levy Mwanassa mort en 2008 à Paris. De toute cette liste, les deux cas les plus scandaleux sont ceux du Gabonais Omar Bongo Ondimba et du Togolais Eyadema Gnassingbé. Le premier est mort en 2009 à Barcelone, en Espagne, après avoir dirigé son pays pendant quarante-deux ans sans avoir eu à cours de bâtir un centre sanitaire dans lequel il rendrait son dernier souffle. Le second est mort en 2005 dans l’avion qui le transportait de Lomé vers une capitale occidentale après trente-huit ans d’un règne au cours duquel il avait eu les moyens suffisants de doter le Togo d’un centre hospitalier qui lui aurait permis de recevoir les premiers soins avant son évacuation. Cela lui aurait peut-être sauvé la vie ! Il est temps que le cas de Djibril Bassolé donne a réfléchir à nos décideurs et la future génération.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 16:15, par Moi-même En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Le Burkina Faso n’est plus le pays des hommes intègres mais plutôt "le pays des hommes intolérants - le pays des hommes qui ne connaissent pas Dieu - le pays des hommes sans cœur"
    C’est dommage qu’on en soit là. Vous faites pitiés, vous n’êtes pas mieux que ceux qui sont devant les tribunaux aujourd’hui

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 16:33, par Vérité En réponse à : Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités

    Chers compatriotes, ne nous fatiguons pas.
    L’opposition au Burkina c’est qui ? Qui est crédible dans cette opposition au rabais ?
    Quant à Bassolé, son véritable problème n’est pas sa santé à proprement dit. C’est essentiellement cette déchéance qui pèse lourdement sur lui. Les hommes à un moment donné se retrouvent avec des prescriptions médicales pour rester en bonne santé. On se rappelle de cet écroulement historique en Turquie quand il était ministre des affaires étrangères. C’est donc sûr et certain que Djibril a des médicaments à prendre afin de rester en bonne santé. Maintenant qu’il voit venir sa descente aux enfers venir, il lui suffit d’arrêter de prendre ses médicaments pour que sa santé se dégrade. Du coup, avec l’aide de ses hommes de main, ( politiques, médias, réseaux sociaux...) Sa "maladie" doit absolument alarmer toute la nation et tout le monde doit s’apitoyer sur son sort. Connaissant la sensibilité du burkinabé, beaucoup iront jusqu’à souffrir sécrètement avec lui.
    Une chose est sûre. Si Bassolé était vraiment malade, nous le saurions tous. Quelle est cette maladie qui ne peut pas se traiter au Burkina ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e anniversaire de son indépendance
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « l’engagement patriotique des acteurs » de la révolution
4 août 1983 : L’appel du président Thomas Sankara
Burkina Faso : Résoudre « l’absence » d’État ou périr !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés