Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Programme Valpape-Tin Suagui : 610 entreprises et 1 500 emplois attendus pour la phase 2

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Soumaila Sana • lundi 22 juillet 2019 à 08h00min
Programme Valpape-Tin Suagui : 610 entreprises et 1 500 emplois attendus pour la phase 2

La phase 2 du Programme de valorisation du potentiel agro-pastoral dans l’Est (Valpape-Tin Suagi) a été lancée le jeudi 18 juillet 2019, au cours d’une cérémonie officielle, dans la salle de conférence de la mairie de Fada N’Gourma.

La cérémonie officielle de lancement de la seconde phase du Programme de valorisation du potentiel agro-pastoral dans l’Est (Valpape-Tin Suagi) a eu lieu le jeudi 18 juillet 2019 dans la salle de conférence de la mairie de Fada N’Gourma. La cérémonie a été placée sous la présidence du gouverneur de la région de l’Est, représenté par le haut-commissaire de la province du Gourma, et a connu la présence des corps constitués et du partenaire technique et financier, la Coopération suisse.

S’appuyant d’abord sur les acquis de la première phase qu’elle entend consolider, cette seconde phase se fonde aussi sur le Programme national de développement économique et social (PNDES), notamment en son axe 2.4, dont l’objectif est de « promouvoir l’emploi décent et la protection sociale pour tous, particulièrement pour les jeunes et femmes » ; l’axe 3, en particulier 3.1 : « Le développement durable du secteur agro-sylvo-pastoral, faunique et halieutique productif et résilient, davantage orienté vers les marchés et basé sur les principes de développement durable » et 3.2 : « Développer un secteur industriel et artisanal compétitif, à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents ».

Cette deuxième phase du programme Valpape à l’Est va contribuer à l’amélioration de la sécurisation alimentaire dans les cinq provinces de la région (Gourma, Gnagna, Komondjari, Kompienga et Tapoa) par un accroissement et une sécurisation des revenus des producteurs agropastoraux.

Le programme mettra l’accent sur la création d’emplois décents pour les jeunes dans les métiers agro-sylvo-pastoraux et d’autres activités connexes, mais aussi sur le développement de marchés pour les produits agricoles dans la région.

D’ici la fin de cette phase, il est attendu la création de 610 entreprises de jeunes avec environ 1 500 emplois. Cela, à travers des projets collectifs d’installation de jeunes, des projets individuels de renforcement des exploitations et des projets innovants portés par des jeunes. Il est aussi prévu le renforcement des capacités de 30 unités collectives (avec 35 personnes en moyenne par unité) et de 25 unités individuelles.

Ainsi, au titre du renforcement des acquis de la première phase, le programme prévoit l’aménagement d’environ 500 hectares pour la production de riz et le maraîchage, et 20 hectares pour la production d’espèces forestières non-ligneuses utilisées dans les unités de transformation (moringa, karité, etc.).[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]


Soumaila Sana
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
Célébration de l’indépendance à Tenkodogo : Des personnalités témoignent et font le bilan
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés