Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Amplify PF et Breakthrough Action : Deux projets pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • samedi 20 juillet 2019 à 21h00min
  Amplify PF et Breakthrough Action : Deux projets pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina

Le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pissy, à Ouagadougou, a abrité le lancement conjoint des projets Amplify PF et Breakthrough Action financés par l’USAID. Ces deux projets, d’une durée de 5 ans, ambitionnent d’accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale. C’était en présence du secrétaire général du ministère de la Santé, Wilfried Ouédraogo, et de l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Andrew Young.

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays de la sous-région ouest-africaine, est confronté à la mortalité maternelle, néonatale et infantile qui reste élevée. En outre, le taux de prévalence contraceptive demeure bas (22,5%), malgré la disponibilité de services de planification familiale dans les centres de santé publics et dans certains centres de santé privés. Portant, selon le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfried Ouédraogo, « la communauté scientifique est unanime à reconnaître que la planification familiale est l’une des interventions les plus efficientes avec un impact durable sur la santé de la femme, du nouveau-né et du nourrisson. »

Dr Wilfired Ouédraogo, SG du ministère de la Santé

C’est conscient de cela que le gouvernement s’est engagé à faire passer le taux de prévalence contraceptive moderne de 22,5% en 2015 à 32% à l’horizon 2020, avec l’élaboration d’un plan national d’accélération de la planification familiale.

Plus de 5 milliards de F CFA pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale

Pour l’accompagner dans ses efforts, le gouvernement peut compter sur l’USAID qui finance les projets Amplify PF et Breakthrough Action d’une durée de 5 ans (2018-2023) qui ambitionnent d’accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger et Togo. Ces projets permettront, selon l’ambassadeur des USA Andrew Young, « de mobiliser les partenaires pour élargir l’accès et l’utilisation des services de planification familiale de qualité et travailler en partenariat avec les gouvernements, la société civile et les communautés pour mettre en œuvre des interventions de changement social et de comportements innovants et durables. »

Le projet Amplify PF, d’un montant d’environ 2 milliards 750 millions de F CFA pour le Burkina Faso, appuiera techniquement le ministère de la Santé à promouvoir des pratiques à haut impact de planification familiale, à savoir d’une part la délégation des tâches et, d’autre part, la planification familiale du post-partum et du post-abortum.

Ce qui devrait aider à l’atteinte des objectifs du Partenariat de Ouagadougou qui sont de 2,2 millions d’utilisatrices additionnelles pour le Burkina Faso d’ici à 2020. Le projet sera mis en œuvre en partenariat avec un consortium d’organisations dans les districts sanitaires de Boulmiougou dans la région du Centre, Do et Dafra dans la région des Hauts-Bassins et dans le district sanitaire de Barsalgho dans la région du Centre-Nord.

Le projet Breakthrough Action, d’un montant de 3 milliards 25 millions de F CFA, quant à lui, apportera « une assistance technique au ministère de la Santé afin de l’amener à mieux coordonner toutes les interventions de changement social et de comportement avec les partenaires. Il s’agira également de mettre en place un cadre de renforcement des capacités des acteurs » précise l’ambassadeur Andrew Young.

Andrew Young, ambassadeur des USA

Pour le diplomate, le lancement conjoint de ces deux projets est la preuve de la bonne collaboration entre les gouvernements américain et burkinabè.

Le secrétaire général du ministère de la Santé salue pour sa part ces deux projets de l’USAID et des organisations partenaires, qui s’inscrivent dans les objectifs du PNDES.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Concours professionnels : Des journalistes testent la plateforme de composition en ligne
Cour d’appel de Ouagadougou Vs Bâtonnier de l’ordre des avocats : La guerre des tranchées a commencé
Achèvement de l’année scolaire 2019-2020 au Burkina : Le ministère en charge de l’éducation nationale demande l’accompagnement de tous les acteurs
Reprise des cours : Le ministère de la santé accompagne le département en charge de l’éducation avec 80 lave-mains
Journée internationale des Casques bleus : L’ONU rend hommage aux soldats tombés sur le champ de bataille
Initiative « Célébrons le 8-Mars autrement » : Environ 16 millions de francs CFA collectés au profit des déplacés internes
Burkina Faso : L’ONG Children Believe lance un nouveau projet pour former 1000 jeunes
Pédiatrie : Le paludisme reste le principal motif d’admission au centre hospitalier régional de Gaoua
Ecole nationale de santé publique : Des acteurs scientifiques passent au crible la vie pédagogique de l’institution
Lighting Africa au Burkina : Le ministère de l’Energie éclaire des directeurs d’écoles du Centre-Est
Ministère de l’économie et des finances : Le CS-MEF qualifie la révocation des 3 travailleurs de politique
Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés