Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • vendredi 19 juillet 2019 à 16h00min
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires

Le directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a rencontré, le jeudi 18 juillet 2019, le bureau de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF). C’était pour échanger avec les maires afin de mieux les accompagner.

Depuis 2011, chaque année, l’ensemble des communes du Burkina Faso, à travers un droit de tirage, reçoivent une enveloppe financière de la part du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT). À l’occasion de la commémoration de la décennie de son existence, le FPDCT est allé dialoguer avec le bureau des maires.

Cette sortie se justifie, selon le directeur général Bruno Dipama, par la volonté de sa structure de se rapprocher des maires pour mieux connaître leurs besoins en vue d’améliorer et d’accroître son offre d’accompagnement technique et financier. Il a rappelé que « le FPDCT est un dispositif étatique. Il a pour mission de mobiliser les ressources pour appuyer financièrement et techniquement les collectivités territoriales de notre pays. Les collectivités les plus nombreuses sont les communes qui sont au nombre 351 ».

En dehors des tirages qui permettaient aux communes d’avoir des soutiens financiers pour leurs investissements, Il n’y avait jamais eu une rencontre entre le FPDCT et le bureau de l’AMBF. Selon Bruno Dipama, le développement véritable de notre pays doit partir par la base, et la base, ce sont les communes. « Le développement harmonieux, pas celui qui se fait en taches de léopard, doit partir sur la base de ce que les communes auront proposé comme modèle de développement », a-t-il justifié.

Le bureau de l’AMBF a salué l’initiative. Ce fut aussi l’occasion pour les maires d’adresser au responsable du FPDCT leurs préoccupations. Le président de l’AMBF, Armand Beouindé, a souligné que chaque année, ils reçoivent des documents qui leur donnent droit à des tirages d’un certain montant, en fonction d’un certain nombre de critères. Cela permet de faire des investissements. Cependant, souvent, ils rencontrent des problèmes énormes pour investir cet argent sur le terrain. Ils n’ont pas non plus de moyens de poser les préoccupations qui sont les leurs. L’installation de ce dialogue est donc la bienvenue, selon lui.

Dimitri Ouédraogo et Korotoumou DJILLA (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Compétition de plans d’affaires (COPA) : 98 jeunes du Centre-sud reçoivent leurs chèques
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés